Retraite : il n’est jamais trop tôt pour la préparer !

5
1274

Il y a quelques jours, j’ai soufflé une nouvelle bougie.

Depuis mon passage dans la quarantaine, chaque année supplémentaire pique un peu plus.

Bien sûr, je reste jeune et mes zouzous entretiennent cette jeunesse 😅. Mais, pour moi qui suis facilement nostalgique, ce n’est pas simple de voir le temps filer aussi vite !

Et je sens que je commence à me projeter différemment.

Vous allez me dire que j’ai le temps, et que ce n’est pas demain la veille que je serai la Mamie à qui mes fils confieront leurs propres enfants.

On est d’accord !

Ceci dit, pour pouvoir profiter de ce futur lointain dans les meilleures conditions, j’ai réalisé qu’il fallait que je le prépare dès maintenant.

Et qui dit préparer l’avenir quand on pense à son futur de Mamie, dit préparer sa retraite.

Oui, oui, vous avez bien lu ! Je viens de vous dire que je suis toujours dans la quarantaine (pour quelques années encore, heureusement !) mais je vous parle de retraite.

On sait, et encore plus que maintenant, que les carrières professionnelles peuvent être fluctuantes.

Il est rare, de nos jours, de commencer et terminer sa carrière professionnelle dans la même entreprise.

Sans parler des différents parcours de vie qui peuvent être semés d’embûches et qui, parfois, mettent des trous dans les CV.

Chômage, invalidité, mise en disponibilité en vue d’une reconversion…

J’ai moi-même connu une de ces embûches, et mon relevé de points retraite est loin d’être mirobolant.

Même maintenant que cette difficulté est presque derrière moi, ma situation reste particulière puisque je suis à mon compte.

Carac bilan retraite prévoyance mutuelle

Vous l’avez compris, ce ne sont pas les points de retraite, cotisés pendant que j’étais salariée, qui vont me permettre de gâter mes futurs petits enfants.

C’est à moi de le construire ! Oui, mais comment ?

Comme moi, vous devez régulièrement être démarchées par des entreprises aux pratiques pas toujours honnêtes, qui ne vous donnent pas envie de leur confier vos économies.

J’ai un très mauvais souvenir d’une tombola organisée à la sortie du supermarché dans lequel allaient mes parents. Évidemment, j’ai gagné un lot que je n’ai pu avoir qu’en recevant un représentant de la mutuelle qui l’organisait, chez nous… Pour qu’il me lobotomise le cerveau afin de me faire adhérer à un de ses contrats.

Depuis cette mauvaise expérience, je veux pouvoir me renseigner sans me sentir piégée par quelqu’un qui me pousse à signer quoique ce soit.

C’est pour cela que j’ai accepté la proposition de la Carac de réaliser un bilan avec un de ses conseillers.

Pourquoi ? Parce que ce bilan est gratuit !

Avant cela, je ne connaissais pas cet organisme. Mais, en apprenant que cette mutuelle d’épargne, de retraite et de prévoyance accompagnait ses adhérents dans la gestion de leurs patrimoines et la préparation de leurs retraites depuis plus de 95 ans, j’étais en confiance !

Lors de mon rendez-vous téléphonique avec une conseillère très sympathique, j’ai pu faire le point sur ma situation personnelle :

  • ma vie de famille et sa dynamique
  • ma situation professionnelle, passée et actuelle 
  • les produits auxquels j’ai déjà souscrit pour me constituer une épargne. 

Le tout pour définir ce dont j’aurais besoin d’épargner aujourd’hui, afin de m’assurer une retraite correcte.

Lors de ce bilan, j’ai senti un véritable échange humain et concerné. Le but de la conseillère n’était pas de me placer tel ou tel produit. Mais de m’apporter des pistes de réflexion en fonction de mes ressources actuelles, de façon à épargner au mieux pour mon futur sans plomber mes moyens financiers actuels.

Je sais maintenant que trois leviers sont à ma disposition pour assurer mon avenir : l’épargne retraite, l’assurance vie et l’immobilier.

A ce jour, je peux capitaliser sur les deux premiers. Le troisième est un souhait que j’espère réaliser à moyen terme pour nous offrir une meilleure vie au plus vite (à Fouras, qui sait ^^) !

Grâce à ce bilan, je connais désormais les moyens qui sont à ma disposition pour assurer une retraite plus sereine, et ça me paraît bien moins inacessible que ce que je croyais jusque là.

A la suite de cet entretien, j’étais informée et rassurée. Maintenant, je sais que, malgré un parcours de vie professionnel atypique, je suis en mesure de me bâtir un avenir plus stable que ce je croyais.

Si le sujet vous interpelle, que vous ayez 30, 40 ou 50 ans, je vous invite vraiment à prendre contact avec la Carac pour réaliser ce bilan qui, je le rappelle, est gratuit !

Allez, je suis curieuse ! Avez-vous déjà commencé à penser à votre retraite ou est-ce un sujet qui vous semble encore lointain ?

En collaboration avec la Carac

5 Commentaires

  1. j’ai plus de 40 ans et j avoue j’y pense pas
    avec toutes les conneries de nos ainés et la situation actuelle, on va rester salariés et être obligés de travailler jusque 90 ans 🙁
    oui j ai pas d’espoir ;(

    • J’avoue que c’est difficile d’être optimiste en ce moment. C’est pour ça qu’il faut compter sur soi pour se préparer au mieux cette nouvelle vie qu’on aura plus que mérité !

  2. Je file vers les 41 ans et franchement vieillir ne fais pas parti de mon vocabulaire même si oui on vieillis tous . mais déjà vivre et subvenir a ses besoins au quotidien est difficile a lors se projeter sur la retraite vraiment non ;)C’est bien que tu le fasse j’en serais incapable même financièrement

  3. Hello, il n’est finalement jamais trop jeune pour penser à sa retraite. Personnellement, j’ai bientôt 40 ans et j’y pense mais en ce moment avec cette crise sanitaire, je perds bcp d’argent alors pas le moment d’épargner. Belle soirée

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.