Maman, pourquoi tu as peur du dentiste ?

21
1715

Le soir de son anniversaire, Ouistiti est venu nous voir, tout fier, en nous disant : « Et regardez, j’ai une dent qui bouge ! ». En dehors de la gestion du moment où elle allait tomber, j’ai vu arriver des rendez-vous qui me terrifiaient petite : le dentiste.

Le dentiste et moi, on n’est pas copain. Enfin, c’est surtout le dentiste qui me suivait quand j’étais petite. Sauf que cela a gravé une trouille incontrôlée, qui me poursuit encore maintenant, à 40 ans passés.

Vous avez dû remarquer, sur mes photos, que j’ai les dents du bonheur. C’est censé être une coquetterie, et on m’a souvent dit que je ressemblais à Vanessa Paradis. Je rigole toujours intérieurement, car on a vraiment que ça en commun.

Mais en fait, je n’ai pas les dents du bonheur. Si mes dents sont aussi écartées, c’est qu’il m’en manque. Donc celles présentes ont pris toute la place que mes gencives leur offraient.

Mes parents ont essayé d’y remédier. Et c’est là que l’enfer a commencé chez leur dentiste.

Je vous passerai les détails mais j’ai eu une frénectomie, plusieurs dents arrachées, et un appareil dentaire pendant cinq ans.

Mes parents ont dépensé des sommes folles en orthodontie pour que mon joli sourire, aux dents bien alignées, ne dure que deux mois.

Logique, puisque l’espace au fond de ma bouche laissé par mon appareil quand il a rapproché mes dents, n’a pas été comblé.

Tout a été fait de travers. Au lieu de tout ramener, il aurait fallu créer un écart sur les côtés, mettre des implants pour remplacer mes incisives inexistantes… Mais au lieu de ça, mes dents ont progressivement repris l’espace qui était à leur disposition. Et mon écart est réapparu.

Entre la colère d’avoir dû supporter des douleurs après chaque visite chez l’orthodontiste, tous les soirs lorsqu’il a fallu que je porte un casque relié à mes dents par des crochets, le deuil de mon sourire que je n’ai eu bien aligné que le temps d’un été, j’ai développé un énorme complexe.

C’est bien simple, de mon adolescence à mes premiers mois de Maman, soit 20 ans plus tard, vous ne verrez aucune photo de moi avec le sourire apparent.

J’ai tellement souffert qu’il est absolument impensable d’envisager de repasser par cette épreuve, pour oser espérer un joli sourire digne d’une série américaine.

Mais le mal-être lié à cet écart a toujours été très présent. Je parlais toujours avec une main devant ma bouche. Prendre la parole au collège et au lycée était un calvaire…

Les années ont passé et ce complexe est resté ancré en moi, même après avoir rencontré mon chéri qui s’en fichait totalement

On dit que la maternité amène avec des chamboulements. C’est vrai ! Qu’elle nous apprend à lâcher prise. C’est vrai !

À la naissance de Ouistiti, je n’avais plus eu aucun filtre sur moi-même. Mon bébé était là, et je le regardais avec émerveillement. Je lui souriais, et peu importe ce qu’il se passait autour de moi.

Forcément, à la naissance d’un bébé, on fait plein de photos. Prises à la volée, pendant lesquelles j’étais bien trop occupée à pouponner pour penser à pincer mes lèvres.

Petit à petit, je me suis vue, et je me suis même trouvée jolie sur certaines.

Et il y en a une qui m’a touchée en plein cœur.

Si, en bientôt 6 ans de maternité, je suis devenue une maman porteuse avertie, les premières semaines n’ont pas été simples.

J’avais acheté un sling, regardé des vidéos. Mais rien n’y faisait, je n’arrivais pas à installer correctement mon bébé en écharpe.

J’ai fini par prendre un cours avec une monitrice. Et le lendemain, le miracle s’est produit. La bonne installation, les bons noeuds (sur ses conseils, j’avais changé de modèle pour un autre qu’elle m’avait gentiment laissé). Et, pouf ! La magie a opéré.

Mon bébé s’est mis en boule, s’est collé contre moi. Et en deux minutes, il dormait.

Forcément, j’avais le sourire jusqu’aux oreilles que mon chéri a mitraillé.

Et il y a cette photo qui a figé cet instant à tout jamais. Et que j’aime d’amour. Mon sourire est là pour plein de raisons, et je ne peux pas ne pas l’aimer.

dentiste - Dentego - sourire
Oui, il y avait encore du boulot niveau physiologie de l’installation, mais quel bonheur !

À partir de ce jour là, je n’ai plus cherché à dissimuler mon sourire. C’est encore arrivé, bien sûr… On ne se débarrasse pas d’un réflexe, ancré depuis l’adolescence, en un claquement de doigt.

Mais petit à petit, j’ai lâché la pression et on l’a vu, de plus en plus, sur les photos.

Devenir Maman a changé plein de choses en moi, et c’est l’une des plus visibles lorsqu’on m’a connue avant.

dentiste - Dentego - sourire

Forcément, j’espère de toutes mes forces que mes enfants n’auront pas à subir tout ça.

Mais j’y pense déjà… Ouistiti a toujours eu un énorme besoin de succion. Il a encore une tétine la nuit, ou la journée quand une émotion le submerge ou qu’il est fatigué.

Je sais que c’est un besoin, et je ne veux pas l’en priver subitement. On l’accompagne doucement vers le sevrage. Mais il a les dents en avant, et ça me préoccupe pour son bien-être futur.

dentiste - Dentego - sourire

Ouistitwo, vous êtes plusieurs à me l’avoir déjà dit sur Instagram : il a mon sourire. Ses dents sont moins écartées que les miennes. Mais l’écart est là. Reste à savoir si ses molaires, qui sont en train de pousser, vont y changer quelque chose ou pas.

dentiste - Dentego - sourire

 

Ouistiti a donc déjà perdu deux dents, à 5 ans.

Même si je n’aime pas aller chez le dentiste, c’est un suivi indispensable pour des dents en bonne santé.

Mais je suis trop traumatisée par le suivi que j’ai eu enfant par un dentiste, qui n’avait aucune formation pédiatrique, pour en chercher un pour mes fils en faisant plouf-plouf sur les pages jaunes.

Je pourrai les emmener voir le mien, mais il n’est pas spécialisé. Il a su me mettre en confiance, mais je veux quelqu’un qui sait s’y prendre avec les enfants.

Une dentiste avec des tarifs abordables ne serait pas non plus pour me déplaire.

Pouvoir emmener mes enfants dans un lieu où ils pourront être suivis en pédodontie, puis en orthodontie si besoin, serait aussi un confort appréciable.

Récemment, j’ai découvert les centres de santé dentaire Dentego qui correspondent à tous ces critères.

Plusieurs centres existent en France. Il y en a 9 en Île de France, dont deux proches de chez nous.

Les traitements proposés vont des soins dentaires fondamentaux à la pédodontie, en passant par l’orthodontie enfant et adulte, les prothèses et implants, la radiologie et l’esthétisme dentaires. Il y a même des consultations en urgences.

Les rendez-vous se prennent en ligne et, contrairement à ce qui se passe habituellement à Paris, il y a peu d’attente.

J’ai regardé les disponibilités pendant que je préparais cet article. J’aurais pu réserver un rendez-vous, pour une première consultation enfant, dans 5 jours. Le truc impossible en cabinet de ville.

Niveau tarifs, c’est également très avantageux. Avant mon opération en décembre, j’ai dû aller faire un contrôle pour vérifier que je n’avais pas d’infection visible ou dormante.

J’ai comparé ce que j’ai payé pour ce rendez-vous avec les tarifs de Dentego. Ça n’a clairement rien à voir.

C’est plus fort que moi, je sais que je vais être fébrile lorsque j’emmènerai Ouistiti la première fois.

Mais le fait de savoir qu’il verra un spécialiste, qui a l’habitude de s’occuper d’enfants, me rassure.

Quant à ma mutuelle et mon banquier, ils seront rassurés par les tarifs justes, pratiqués par Dentego.

À une époque où la santé tend de plus en plus à devenir un luxe, je trouve rassurant de voir que des professionnels ont à cœur de garantir l’accessibilité des soins et une prise en charge optimale, pour n’importe quel patient.

 

dentiste - Dentego - sourire

 

Et vous, le dentiste : phobie ou formalité ?

 

 

*article partenaire 

21 Commentaires

  1. Hello!
    Phobie pour moi aussi!
    Toute petite, la dentiste de mes parents me faisait peur physiquement, elle n’y pouvait rien elle était pas bizarre, mais l’habillement, le masque et les bruits me donner la chair de poule.. Finalement mon père a décidé de m’emmener voir un autre dentiste. Comme il voulait me rassurer et me montrer que tout irait bien il a commencé la consultation. Manque de bol, ce jour là le dentiste decide de lui arracher une dent.. et tu sais quoi? l’image que j’en garde c’est le dentiste, genoux dans les cotes de mon père, en train de lui arracher une molaire qui ne voulait pas sortir.. Autant te dire que quand mon tour est arrivé.. J’ai eu encore plus peur… Bref, la phobie est toujours là, mais j’ai trouvé une dentiste très sympa et très douce sur Bordeaux, y aller n’est plus une peur, et je lui ai dit que j’avais la trouille.. donc bon… du coup, je fais ultra attention a mes dents, j’ai jamais de caries, je les protege au maximum pour qu’il ne se passe rien! 🙂
    Tu avais des soucis tout autres que les mien ( les miens sont ridicules même 🙂 ) ce que je trouve super cool, c’est que tu as réussi a t’accepter telle que tu es. On a pas besoin d’avoir des dents totalement alignées pour se sentir bien, et tu as fini par le comprendre, c’est tout ce qui compte. J’espère que tes petits seront te redonner confiance face au dentiste 🙂 <3

  2. Coucou,
    Ton récit me touche et me parle aussi, j’ai une trouille bleue du dentiste et ce depuis longtemps ! Étant petite ce n’était pas une partie de plaisir et étant adulte j’ai passé plusieurs années sans y aller… à cause de l’angoisse ! Les bruits me font flipper et tu repars souvent avec tant de douleurs ! C’est bien qu’il y ait des endroits adaptés pour les enfants car ce n’est pas toujours le cas, et pouvoir obtenir un rdv rapidement c’est top aussi ! Car quand tu as une rage de dents et que tu dois attendre 3 mois c’est pas terrible !
    Je t’avoue avoir trouvé « mon » dentiste depuis presque 2 ans maintenant 🙂 Ce n’est pas une partie de plaisir, j’appréhende toujours, mais j’y vais une fois par an et ça se passe bien. C’est le seul qui ne fait pas sortir du cabinet avec plus de douleurs qu’avant d’y aller ^^
    Des bisous et du courage, ça fait peur quand on est en confiance ça devient soudainement faisable <3

  3. Je ne suis vraiment pas une fana du dentiste non plus, pourtant j’en ai eu une très compétente et qui me faisait pas mal. Mais pas super humaine non plus.

    Pour mes fils, je n’ai pas eu le choix, j’ai du passer par le pédodentiste étant donné que les dentistes du coin ne prennent pas d’enfants avant 4/5 ans. On en a trouvé un génial … et conventionné ! C’est assez rare dans notre coin de la région parisienne.

  4. pas evident bcp n’aime pas cela. je ne suis jamais rassurée non plus quand j’y vais juste pour un detartrage. j’y ai emmene chipie pour se s5 ans et je croise les doigts qu’il ne l’ai pas traumatisé meme si il m’a bcp aidé pour lui faire arrete la tetine !

  5. Hello
    Je ne sais pas si il est possible d’aller chez le dentiste sans avoir la boule aux ventres ! Le tout est de parvenir à trouver un bon dentiste a notre écoute. Pour mes enfants, j’ai eu la chance de trouver des personnes à la fois patiente et douce et au tarif conventionné (c’est hyper important si on ne veut pas y perdre son salaire !). Ce qui fait qu’ils n’ont aucune appréhension malgré les années d’orthodontie. ^^
    Bises

  6. ah les dents ! enfin non les dentistes incompétent je pourrais mon histoire lol !
    mon loulou a 8 ans est a perdu sa 1e puis sa 2e ces dernières semaines, c’est tout récent et je vois déjà que un des dents qui poussent par en cacahuète. ça m’inquiète beaucoup et je me pose milles questions j’attends de voir le résultat un fois toutes les dents définitive sorties mais j’ai peur de la suite.

  7. Je suis également une phobique du dentiste … Enfant il m’a arraché beaucoup de dent dont une sans anesthésie … je me suis évanouie et son assistante de femme m’a réveillé avec une claque -_- Bref, j’ai énormément de mal à prendre rendez-vous.
    Je suis allée voir le site Dentego de Lille et malheureusement les délais de dispo sont longs …
    Il faut vraiment que je prenne rendez-vous pour mes enfants car depuis leur dernier rendez-vous des caries sont apparues et les dents bien alignées de mon ado ont fait la fiesta

  8. Je n’aime pas aller chez le dentiste mais je n’ai jamais eu vraiment mal. C’est juste que souvent ça nécessite des interventions pas très agréables. En tout cas, j’adore ton sourire.

  9. Le dentiste, je ne suis pas sûre que quelqu’un l’apprécie vraiment… Moi aussi, j’ai eu à subir un appareil avec casque à porter la nuit, des tiraillements, des séances dont je garde un souvenir douloureux…
    Mais je te trouve très belle, heureuse et épanouie avec tes deux ouistitis !

  10. Phobie aussi. Mes dents de lait ont été pour beaucoup soignées ou arrachées, dieu merci les dents définitives vont bien. Je dois emmener ma grande bientôt, je repousse le moment au maximum…
    En tout cas c’est un grand pas de s’accepter, à notre âge on se trimballe encore des complexes qui nous gâchent la vie… bravo ma belle ❤

  11. Coucou j’etais phobique aussi et puis j’ai trouve une dentiste a mon écoute et elle m’a aidé, elle m’explique et très douce et depuis vu que j’ai des problèmes dentaires du aux prises d’antibiotiques recurentes etant enfants, j’y vais régulièrement.

  12. Je trouve ton sourire sublime moi. C’est fou comme les complexes peuvent nous pourrir la vie. Sinon ici c’est papa qui a peur du dentiste donc c’est moi qui gère ce type de rdv

  13. J’avoue que vu mes expériences passées chez le dentiste je n’y vais pas le cœur léger… Mais j’essaie de ne pas passer mon angoisse à Miniplume qui pour l’instant a bien vécu ses passages chez le dentiste !

  14. Perso, j’ai aussi eu un appareil dentaire il y a très longtemps et là, j’ai des soucis, tout bouge, alors, il va m’en falloir un autre .. je ne sais pas si tu vois à 42 ans.. donc, j’attends le devis pour voir ce que l’on fait … les dents, « ça fait chier toute une vie »..

  15. Merci de partager ton expérience! De mon côté, mes dents m’ont longtemps complexées sans réelle raison. J’étais convaincue d’avoir de grandes dents de cheval, alors que j’étais simplement plus précoce que les amis à l’école. Maintenant, c’est une formalité, sauf lorsqu’il est question de greffe de gencives.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.