5 ans (ou presque) et 5 kms pour Odysséa

26
293

Octobre, c’est l’automne qui s’installe, les vacances qu’on attend depuis la rentrée, Halloween. Mais Octobre, c’est aussi une cause qui me tient énormément à coeur et que nous avons pu soutenir cette année grâce à Odysséa.

A moins d’habiter dans une grotte, vous savez sans doute que le mois d’octobre est consacré à la sensibilisation pour la lutte contre le cancer du sein : Octobre Rose.

Comme, sûrement, chacune d’entre vous, c’est un sujet qui me touche particulièrement. Depuis mon adolescence, je vais chez la gynéco qui m’ausculte la poitrine à chaque rendez-vous.

Mais il y a 5 ans, cette saloperie de maladie s’est incrustée dans nos vies. Alors que j’étais dans ma bulle de bonheur, enceinte de Ouistiti, elle s’est emparée de ma Maman.

Je vous épargnerai la colère qui s’est emparée de moi, le jour où elle nous l’a annoncé. Bien après l’avoir appris elle-même, car elle ne voulait pas que je stresse pendant ma grossesse.

Je n’entrerai pas plus dans les détails ici, car c’est quelque chose qui lui appartient. Elle s’est battue. En janvier prochain, elle aura définitivement vaincu.

Depuis cet instant, j’ai toujours voulu m’investir dans la lutte contre le cancer du sein.

Je connaissais bien sûr l’existence d’Odysséa avant cela. Tous les mois d’Octobre, je faisais un don. Mais j’avais à coeur de m’engager au-delà du clavier de mon ordinateur.

Enceinte à cette époque en 2013 et 2016. Blessée au genou en 2014. Au chevet de Ouistiti en 2015 qui venait d’être opéré. Idem pour PapaDeOuistiti en 2017… je n’avais jamais pu y participer.

Cette année, j’étais bien décidée à faire, enfin, partie de l’aventure. 

Lorsque Odysséa m’a contactée pour participer à la course femme, je n’ai pas hésité une seule seconde. 

Ma hanche en carton ne me permettant pas de courir, j’ai juste dû décliner la course au profit de la marche solidaire. 

Il y a quelques années, ce forfait m’aurait pesé. Mais là, je me réjouissais de pouvoir participer à cette manifestation. Et surtout, cela me permettait d’avoir un compagnon de choix : Ouistiti !

Jusque là, mon grand ne savait pas que sa Mamie avait été malade. Participer à Odysséa avec lui m’a permis d’aborder le sujet. 

Je ne suis pas rentrée dans les détails, mais il a compris l’importance de cette mobilisation. 

Après mon petit laïus, il m’a dit « allez viens, Maman, on va mettre un coup de marteau à la maladie »

Et je peux vous dire qu’il y a mis tout son cœur. En première ligne sur le départ, il est parti comme une flèche. 

odysséa - octobre rose - cancer du sein

Il a été impressionné de voir toutes les personnes derrière nous qui allaient, elles aussi, donner un coup de marteau à la maladie. 

odysséa - octobre rose - cancer du sein

5kms, ce n’est pas rien pour un petit garçon d’à peine 5 ans. Mais il a tenu. On a raconté des blagues. Chanté des chansons. Chaque personne croisée l’a encouragé. Son sourire de fierté augmentait au fur et à mesure de ces paroles bienveillantes.

Il a eu un vrai coup de barre, un peu avant les 4kms. Mais il a toujours gardé le sourire.

odysséa - octobre rose - cancer du sein

J’ai été frappée par ce sentiment de ne faire qu’un, alors que nous étions 3000.

Femmes, hommes, enfants, de tous les âges. J’ai senti une communion pendant toute la marche. C’était vraiment très fort.

odysséa - octobre rose - cancer du sein

Vous auriez vu mon petit marcheur, lorsque je lui ai dit que la ligne d’arrivée était en approche. il a sauté comme un cabri, hors de mes bras, et m’a entrainée dans une course folle, encouragé pour les bénévoles qui accueillaient chaque participant.

Il a eu un coup au coeur, lorsqu’il a cru voir sur son bracelet Fitbit qu’il n’avait marché que 17 pas. Il a pensé qu’on l’avait mal réglé avant la course.

odysséa - octobre rose - cancer du sein - fitbit

Mais en fait, c’était plus de 17.000 qui étaient affichés (bien sûr c’était un cumul depuis le matin, et pas que pendant la marche. Mais ça n’enlève rien à son exploit). Il n’avait pas remarqué les 3 chiffres inscrits en dessous du 17. D’un coup, il a oublié la fatigue, et a entamé une danse de la joie qui a mis la banane à tout le monde !

Nous avons fêté son performance avec de délicieux gâteaux, faits maison par des bénévoles. L’occasion de se régaler et de prolonger notre action, puisque l’intégralité de la vente était reversée à Odysséa.

odysséa - octobre rose - cancer du sein

Ouistiti n’a pas manqué de profiter de la petite structure de jeux à l’entrée de l’hippodrome de Vincennes. Un petit décrassage ludique avant de repartir pour une bonne vingtaine de minutes de marche («encore Maman ? Mais tu exagères un peu quand même !» :p) avant de rejoindre l’arrêt de bus.

odysséa - octobre rose - cancer du sein

Grâce à ce week-end de mobilisation, ce sont 520.000€ qui ont pu être récoltés grâce aux 37.500 participants.

Ces fonds vont être reversés à Gustave Roussy, premier centre de recherche contre le cancer en Europe.

Odysséa et Octobre Rose permettent de nous sensibiliser à l’importance de la recherche.

Mais, il est également primordial de prendre soin de nous à notre petit échelle. En consultant régulièrement son gynéco. En s’auto-massant régulièrement pour repérer d’éventuelles modifications sur notre poitrine. Mais, également, en passant une mammographie avant 50 ans si l’on présente un risque « aggravé ». Ma maman ayant eu un cancer du sein, je suis concernée. Je vais donc demander à en passer une à mon prochain rdv gynéco.

Sans sombrer dans le pessimisme, il faut faire preuve de prudence et mettre toutes les chances de notre côté.

On peut guérir 9 cancers sur 10, si la tumeur est diagnostiquée suffisamment tôt. 

Odysséa 2018 est désormais terminée, mais il est toujours possible de faire un don.

odysséa - octobre rose - cancer du sein

 

Et si on se donnait rendez-vous, l’année prochaine, pour donner un nouveau coup de marteau à la maladie 

 

 

 

*Bracelets offerts par fitbit, et dossards offerts par Odysséa (mais comme chaque année, j’ai fait un don en ligne)

 

26 Commentaires

  1. J’y ai participé il y a deux ou trois ans avec l’équipe du journal Femme Majuscule et j’avais adoré l’esprit d’équipe , l’atmosphère… évidemment j’avais marché n’étant pas du tout sportive mais c’est vraiment un excellent souvenir…
    Bravo à ton Loulou pour sa persévérance et son courage parcequ’à 5 ans ce n’est pas évident !
    Bon début de semaine !

    • L’ambiance est incroyable. C’est fort et apaisant en même temps.
      Je suis tellement fière de mon grand. Il était en pleine forme le soir et me parlait déjà de le refaire l’année prochaine, alors que je n’avais plus de jambe :p

  2. C’est vraiment choupinou que Ouistiti a pu participer à cette course, un grand bonhomme pour une grande cause. Profites bien encore de ta maman, moi j’ai perdu la mienne il y a 13 ans. Bisous

  3. Bravo P’tit Ouistiti !
    Cette maladie a emporté la meilleure amie de ma maman, celle que je considérais comme une tata à seulement 48 ans. Elle n’a pas eu la chance de connaître ses petits enfants.
    Je fais des dons quand je le peux mais je n’ai encore jamais participé à un événement du genre.

  4. Coucou,
    Oh c’est une si belle cause, elle me touche énormément ! Bravo à ton petit bout d’avoir été aussi courageux, ce n’est pas rien surtout vu son jeune âge ! Et mettons tous un coup de marteau à la maladie !
    Des bisous 🙂

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.