OuistiTwo aura 3 mois dans quelques jours, et cela fait autant de temps que je me traîne un spleen qui va et vient en fonction des jours.

Je l’ai capté au petit matin, juste après sa naissance, alors qu’il était dans son berceau et moi dans mon lit.

J’ai pensé « tiens, cette fois, le baby blues ne va pas m’oublier« . J’ai alors pris mon bébé contre moi, et j’ai chassé cette drôle de sensation en le câlinant.

Mais depuis, je la sens me serrer le cœur régulièrement. Cela a été encore plus compliqué quand le reflux s’est pointé, et que OuistiTwo ne s’apaisait pas avec moi.

Depuis sa naissance, j’ai (à tort ou à raison) tendance à comparer ce que je suis en train de vivre avec lui, et ce que j’ai vécu avec son grand frère.

Je sais que chaque bébé est différent et que c’est juste normal de vivre des choses différentes avec chacun d’eux. Néanmoins, ça m’a permis de vite pointer du doigt ce qui me perturbait tant.

Read More →