Si je devais me définir en tant que Maman, en dehors du « Maman Poule ascendant Louve« , je dirai que je suis pleine de contradictions.

Je suis bourrée de nostalgie dès que je me plonge dans les photos de Ouistiti bébé, en me disant qu’il grandit trop vite et qu’on a à peine eu le temps de profiter de notre nourrisson, tellement les jours et les mois ont défilé.

Et d’un autre côté, jusqu’à il n’y a encore pas longtemps, j’étais aussi cette Maman qui s’inquiétait de ne pas voir certains progrès arriver.

Avouez que ça frôle la schizophrénie non ?

J’ai plusieurs copines qui ont des enfants du même âge de Ouistiti, et j’avais tendance à comparer les avancées de leurs bébés par rapport au mien.

Read More →

Le premier trimestre est souvent le moment où l’on a à supporter des maux, plus ou moins désagréables : fatigue, nausées, vomissements, insomnies…

A part une fatigue qui me faisait me coucher avec les poules, je n’ai rien connu de tout ça pendant ma première grossesse.

Mais comme l’adage veut qu’une grossesse ne ressemble jamais à une autre, pour celle-ci, ce fut tout le contraire.

Read More →

J’ai déjà eu l’occasion d’aborder les problèmes de santé qui m’ont bien pourri la vie, avant la naissance de Ouistiti.

Pendant ma grossesse et mon allaitement, les hormones ont été mes amies, puisque je n’ai pas eu de douleurs tout le temps où mon bébé était dans mon bidon, et elles étaient beaucoup moins intenses après sa naissance jusqu’au sevrage.

En tout, j’ai donc eu 34 mois de répit, et purée ce que ça fait du bien !

Depuis le sevrage de Ouistiti, les douleurs sont régulièrement de retour, même si elles sont moins intenses.

Après en avoir été débarrassée pendant presque 3 ans, je n’ai absolument pas envie de retrouver les traitements lourds et fastidieux qui accompagnaient mon quotidien.

Pendant que nous cherchions des solutions pour soulager Ouistiti de son RGO et de sa colopathie, j’ai pris conscience de l’impact de notre alimentation sur notre santé.

Read More →

Ç A  Y  E S T, E N F I N ! Le printemps est là, et on le sent tranquillement prendre ses aises. On devrait donc, normalement, pouvoir espérer une remise au placard de toutes ces saloperies de microbes, qui nous ont pourri l’hiver.

Bon ok, si on fait l’inventaire chez nous, on en a eu moins que l’année dernière. Mais nos nerfs n’ont, quand même, pas été épargnés par l’inquiétude.

Toujours est-il que, quand on devient Parent, il faut s’attendre à sortir régulièrement le carnet de santé et le thermomètre. Et je ne vous parle pas de notre rate qu’on met, presque systématiquement, au court bouillon.

Il y a quelques semaines, les éditions Eyrolles m’ont proposé de découvrir deux ouvrages* qui portaient sur la douleur, celle de l’adulte et celle de l’enfant.

Read More →

Ouistiti n’a pas encore deux ans et demi, et il ne fera sa première rentrée scolaire qu’en septembre prochain.

Vous allez donc peut être me dire que parler du harcèlement scolaire, ici, est précoce. Pourtant avec tout ce qu’on entend régulièrement aux infos, je ne peux m’empêcher d’appréhender ces journées, où Ouistiti passera plus de temps avec d’autres enfants qu’avec moi.

Vous allez peut être aussi me dire que je devrais avoir l’habitude, vu qu’il va à la garderie.

Ce à quoi, je vous répondrais que oui, mais aussi qu’actuellement, il est dans un groupe d’une dizaine d’enfants avec deux encadrants et qu’ils seront plus nombreux dans sa classe. De plus, il n’y va que 3 après-midis par semaine, alors qu’il ira 4 journées complètes à l’école.

Vous me direz sûrement qu’ils seront encore petits pour penser au harcèlement scolaire. Mais j’ai vu un reportage, récemment, dans lequel un petit garçon, d’à peine 5 ans, subissait des brimades répétées, de la part de deux de ses camarades.

Bref, oui, je m’inquiète, et c’est pour cela que j’ai été intéressée par la lecture de deux ouvrages que l’on m’a proposés, il y a quelques temps.

Read More →