le livre de mes émotions -grund - sensibilité - émotivité - hypersensibilité

Depuis la rentrée, c’est un sujet que j’aborde régulièrement sur mes réseaux sociaux (et vous répondez toujours présentes pour me soutenir et me remonter le moral <3) : la sensibilité et l’émotivité de mon grand qui a bien du mal à  l’école.

J’ai parlé à plusieurs reprises du pourquoi du comment, et ce n’est pas de ça dont il s’agit aujourd’hui.

Ça ne date pas d’hier : mon Ouistiti est un petit garçon très sensible. Aucun « diagnostic » (que je déteste ce mot) n’a été posé, mais ses réactions incontrôlables nous poussent à penser qu’on est dans le domaine de l’hypersensibilité/hyperémotivité. Et tout un tas de petits trucs, pas forcément faciles à gérer au quotidien, gravitent autour de cela.

Voir son enfant souffrir (car c’est bien de cela dont il s’agit) parce que ses émotions sont trop fortes à gérer pour lui, c’est tellement dur pour mon cœur de Maman.

Comme à mon habitude, je cherche des astuces, des débuts de solution pour l’aider à mieux supporter tout ça.

Read More →

diversification - béaba - Nathan - mes ptites recettes

Ça va sûrement vous paraître bizarre mais, pour Ouistitwo, j’ai reculé l’arrivée de la diversification.

Contrairement à Ouistiti, je n’ai jamais pensé en mois pour mon allaitement. Je ne me suis jamais mise de pression (pas de « allez, je tente jusque 3 mois », ni de « chouette, j’ai réussi 3 mois, essayons 6 maintenant ! »… C’est suffisamment rare chez moi pour le signaler !). J’ai la chance de ne pas avoir eu à gérer un sevrage contraint.

Comme pour Ouistiti, je laisse les choses se faire paisiblement.

J’ai toujours voulu allaiter, et j’ai la chance d’y arriver ! C’est un lien avec mes bébés que je trouve privilégié.

Mais c’est aussi, pour moi, un luxe au quotidien de n’avoir rien à faire ! Mes bébés ont faim ? Pas de problème, je réponds à leurs besoins en deux secondes sans aucune autre préparation que d’avoir à soulever mon t-shirt et dégrafer mon soutien-gorge.

Alors du coup, la diversification me paraît un peu contraignante car je voudrais offrir les mêmes qualités nutritives à mon cadet qu’à mon aîné, en préparant moi-même ses repas. Sauf que je suis encore plus fatiguée qu’il y a trois ans (si on m’avait dit que ce serait possible…).

Read More →

L’arrivée d’un enfant entraîne beaucoup de chamboulements : les heures de sommeil diminuent autant que les pièces de votre intérieur se remplissent d’articles de puériculture.

Je ne vous apprendrai en vous disant que l’offre en matière d’équipements pour accueillir bébé peut vite donner le vertige aux futurs parents, surtout lorsqu’ils préparent l’arrivée de leur premier enfant.

Et souvent un dilemme s’installe : comment bien prendre soin de son bébé, sans transformer son intérieur en une annexe de crèche ?

Read More →