La Triocity nous a accompagnés même à la plage !

La Triocity nous a accompagnés même à la plage !

  Depuis le mois de Juillet, j’ai la chance de faire partie des blogueuses choisies par le magazine Parole de Mamans pour tester l’ensemble Triocity de Vertbaudet.

Après deux mois à utiliser la Triocity au quotidien, je vous propose de vous faire part de mes impressions, la plupart très positives mais avec quelques points que j’améliorerais pour qu’elle soit parfaite.

Read More →

Source Venezuelatina.com

Source Venezuelatina.com

Cela faisait trois mois que nous attendions cette journée et pourtant je n’étais pas sereine ce matin quand je me suis levée : sûrement à force de répéter toujours la même chose et de ne jamais voir d’amélioration malgré les espoirs qu’on met dans ces gens que l’on consulte.

Ce rendez-vous chez cette gastro-entérologue, je l’avais depuis début juin. A l’époque ça me paraissait une éternité. 3 mois à le voir souffrir comme ça, il était hors de question d’attendre. Nous sommes donc aller voir un autre gastro conseillé par un médecin que je connaissais.

Mais au cas où, j’ai gardé le rendez-vous d’aujourd’hui : mon expérience (mauvaise) a fait que j’ai préféré ne pas l’annuler au cas où les choses ne s’arrangeraient pas malgré les consultations avec la première gastro.

Ouistiti ne va pas mieux, les nuits sont toujours avec des réveils toutes les deux heures où je sens bien qu’il a mal : nous y sommes donc allés cet après-midi.

Contrairement à la première gastro, nous n’avons pas pu faire un topo de la situation depuis la naissance de Ouistiti, nous n’en avons pas eu l’opportunité.

Ce médecin nous a balancé ses questions, limite sans nous laisser le temps de réfléchir, en me donnant même l’impression que je racontais n’importe quoi puisqu’au début elle comprenait de travers. Il a fallu qu’elle reçoive un coup de téléphone pour que je puisse mettre mon esprit au calme et que je récapitule dans ma tête ce que j’allais lui dire une fois qu’elle aurait raccroché (si je vous dis qu’au début je ne savais plus quels signes nous ont alertés pour le RGO en février…).

Même encore au moment où j’écris ce billet, je suis incapable de me souvenir dans quel ordre les choses ont été dites, ne m’en voulez pas si je vous parais brouillonne…

Avec ce qu’on lui a dit et les examens que Ouistiti a déjà passés, elle confirme le RGO et ne le trouve pas aussi modéré que la première gastro. Elle est d’accord aussi avec le fait que des douleurs intestinales entrent en jeu. Elle lui a donc fait faire un test pour vérifier si une bactérie y est présente et si sa flore pourrait en être perturbée : le test est négatif mais le résultat a pu être faussé car il n’était pas à jeun.

Jusque là j’étais confiante, enfin on pensait comme moi : son ventre est aussi en cause.

Le problème c’est qu’une fois le test revenu négatif, j’ai tout de suite eu le même sentiment : on nous mettait encore une fois de côté (attention, je ne dis pas que j’aurais préféré que le test soit positif).

Elle nous dit donc que le test est négatif mais que ça peut être un faux négatif mais que ça veut quand même dire que si il y a une bactérie, elle n’est pas forte car sinon elle aurait été révélée.

Donc le traitement qu’elle envisageait, elle ne le donne pas.

A ce moment là, elle revient (je ne sais plus comment) sur le RGO et commence un discours qui va me faire pleurer quand elle s’absentera quelques instants juste après : « le RGO c’est très compliqué à traiter avec le lait de mère » et sa solution c’est le sevrage. Elle voit que je le prend mal donc elle part sur une semaine pendant laquelle je devrais tirer mon lait et l’épaissir.

Si ça solutionne, c’est bien on reste comme ça.

Si ça ne solutionne pas, je devrais progressivement remplacer mon lait par du lait de riz, donc sevrer Ouistiti.

Et si ça ne solutionne encore pas, elle m’a mis ce que j’ai pris comme une menace au-dessus de la tête à savoir faire passer une fibroscopie à mon bébé de 9 mois. Si je dis « menace » c’est qu’elle a vu ma réticence à sevrer Ouistiti et elle m’a dit « oui mais c’est le seul moyen de savoir car tout peut être problématique dans le lait de mère sinon après c’est une fibroscopie »

J’ai eu l’impression de passer pour la mère qui préfère s’accrocher a son allaitement plutôt que de lui éviter cet examen douloureux, ce qui est absolument faux.

On est ressorti de là avec une ordonnance pour un tire-lait, du lait de riz et de l’épaississant, mais plus rien pour traiter le RGO alors qu’elle nous l’a confirmé.

Et moi ce soir, je me retrouve avec toutes mes interrogations.

Elle ne peut pas me confirmer que le sevrage va être la solution (alors que jusque là il n’y a que ça qui l’apaise…), et malgré ça je dois tenter un coup de poker et mettre un terme à notre allaitement de bientôt 9 mois et demi alors qu’on peut se retrouver dans quinze jours dans la même situation, mais encore plus stressés.

  • lui que j’aurais forcé à ne plus prendre ce qui le calme et l’endort,
  • et moi à devoir gérer des tirages de mon lait, et toute une procédure pour l’épaissir et lui donner, donc épuisée

Si j’étais sûre a 100% que ça allait être enfin la solution du problème, je foncerais tête baissée mais j’ai l’impression qu’on va juste nous enlever la seule chose qui adoucit toutes ces souffrances

Et pour l’instant, je n’y arrive pas.

J’ai toujours pensé que Ouistiti se sèvrerait tout seul alors devoir passer par quelque chose d’aussi violent, je trouve que c’est risqué de foutre en l’air tout ce que j’ai réussi à obtenir jusque-là (j’avais prévu de vous parler de ma victoire de cet été, mais j’ai eu besoin d’écrire sur ce rendez-vous avant).

Depuis cet après-midi, je suis perdue, triste.

Heureusement, parler avec PapaDeOuistiti et mes copines m’a permis de réagir un minimum et j’ai contacté ma sage-femme. Je la vois demain après-midi.

Je sais qu’elle, elle m’écoutera et qu’elle prendra tout en compte dans mon allaitement : le médical et l’émotionnel, qu’elle sera avenante et qu’elle ne me demandera pas sèchement comme la gastro : « Vous avez tout saisi, c’est bon ? »

9 mois, déjà !!!

Et voilà ça y est, cela fait plus longtemps que tu es avec nous que tu as passé de temps dans mon bidou : tu es né à J-15 et je n'ai su que tu étais là que 4 semaines après que tu ais pris possession de ton home sweet home provisoire !

Aujourd'hui tu as 9 mois et même si tu es toujours un bébé, moi je trouve que le temps file bien vite et que tu as déjà bien grandi.

Nous te voyons faire des progrès tous les jours :

– tu adores faire des cabrioles passant du dos au ventre et du ventre au dos,

– depuis quelques jours, tu commences à ramper pour aller chercher le jouet qui t'intéresse,

– tu te tiens assis (même si tu ne t'assois pas tout seul) et tu adores trôner dans ta chaise haute

– tu savoures tout seul ton petit biscuit au goûter,

– tu dis de plus en plus "Mama" (parfois même tu vas jusqu'au MamAN) et Papa

– tu fais tes siestes dans ton lit (ça je vous en parlerai plus en détails dans un prochain billet),

– tu recherches l'attention de Léo, notre chat,

– tu reconnais instantanément notre petite chanson le soir avant le dodo,

– tu admires chaque objet que tu saisis, le tournant dans tous les sens avec délicatesse jusqu'à ce que tu le laisses tomber pour qu'on te le ramasse encore et encore !

– tu souris à chaque personne que tu croises. Du coup j'ai régulièrement des compliments "quel bébé gracieux", "il est trop mignon", "il est cool"…

Alors oui, il y a encore ce RGO qui te fait souffrir et dont nous n'arrivons pas à te soulager. Il me donne souvent l'impression d'être une maman en carton, mais je n'ai pas dit mon dernier mot et je ne lâcherai pas tant que tu ne passeras pas des nuits paisibles.

Mais ça ne me fait pas oublier que nous fêtons aussi nos 9 mois d'allaitement (et ça je n'aurais jamais osé espérer aller si loin, et je ne compte pas arrêter de si tôt, ça je l'ai déjà dit c'est toi qui choisiras !), ni tes éclats de rire que tu nous offres chaque jour.

Je n'ai jamais été aussi heureuse que depuis que tu es entré dans nos vies. Tu as fait de moi une Maman, tu m'as rendue forte même si je suis souvent remplie de doutes.

Tu es la plus belle chose qui nous soit arrivée à ton Papa et à moi, nous t'aimons plus que tout mon Ouistiti !

La Mega Box Estivale Tiniloo avec le Magazine ParentsLa Mega Box Estivale Tiniloo avec le Magazine ParentsLa Mega Box Estivale Tiniloo avec le Magazine Parents
La Mega Box Estivale Tiniloo avec le Magazine ParentsLa Mega Box Estivale Tiniloo avec le Magazine Parents

Je sais que vous êtes plusieurs à attendre ce billet : je ne l'ai pas fait avant car je ne voulais pas spoiler celles d'entre vous qui me lisent et qui n'auraient pas encore reçu la Megabox estivale Tiniloo. Le mois de Juillet est maintenant terminé, je pense donc que toutes les abonnées l'ont entre leurs mains, je peux donc faire mon petit compte-rendu à celles qui ne sont pas (encore) abonnées.

Comme son nom l'indique, cette box est sous le signe des vacances et une fois de plus, le thème est bien respecté.

Allez, assez de suspense, vous êtes prêtes ? C'est parti, je vous dis tout !

Dans cette box, il y a :

1°/ Un Totebag reprenant l'illustration de la MegaBox : c'est mon premier coup de coeur et je l'ai déjà adopté pour aller au parc avec Ouistiti. Evidemment, ce sera son sac de plage : Il est grand et je vais pouvoir y mettre ses jouets, sa serviette, son goûter et ses affaires de change.

2°/ Un sac à maillot de bain Petit Béguin qui permet aussi bien de ranger le maillot mouillé ou la crème solaire, les lunettes de soleil, le goûter. Le dessin est super mignon et c'est quand même plus sympa d'avoir un petit sac comme celui-ci dans ses affaires de plage plutôt que des sacs plastiques de supermarché.

3°/ Un maillot de bain jetable littleswimmers : je suis plus que ravie de pouvoir essayer cette couche-maillot de bain. Sa caractéristique est qu'elle ne ne gonfle pas dans l'eau, bébé est donc libre de ses mouvements et protégé grâce a une barrière anti-fuite. Je vais pouvoir constater son efficacité avant d'en acheter un paquet.

4°/ Une Brosse à dents et un dentifrice Elmex débutant pour nettoyer en douceur les premières dents : Ouistiti a percé ses deux premières quenottes ce mois-ci, je vais donc les garder précieusement pour les premiers brossages.

5°/ Un Stick Adou'Pik de Néobulle à appliquer directement sur les piqûres : il nettoie et calme les démangeaisons. Ce stick est mon deuxième coup de coeur. Je connais la marque Néobulle et j'adore leurs produits, je comptais acheter ce stick car les boutons de moustiques sont difficile à apaiser chez un bébé : la plupart des crèmes ou des sprays ne sont pas adaptés pour les tous-petits mais avec ce stick, je suis parée si une de ces saloperies de bestioles a la mauvaise idée de prendre la peau de mon bébé pour son terrain de jeu.

6°/ Un Spray nasal Ptitbobo. Je connais cette marque et j'ai déjà utilisé aussi bien le spray isotonique que le hypertonique. Celui proposé dans la box est le hypertonique pour décongestionner en cas de petit nez ensablé.

7°/ Un Hochet kiokids. Il se bouge dans tous les sens et se tortille pour stimuler la psychomotricité de bébé : la vue avec plein de couleurs vives et différentes et le toucher grâce des surfaces lisses et d'autres à picots.

8°/ Un Livre-bain et un petit poisson arroseur (éditions piccolia). C'est un classique pour le bain de bébé et Ouistiti a déjà aussi bien un livre que des jouets arroseurs, mais plus on est de fous et plus on rit, et ça vaut aussi à l'heure du bain : Ouistiti les a tout de suite adoptés

9°/ Un bon d'achat de 15€ sur le site Melijoe grâce auquel j'ai commandé un Tshirt à Ouistiti et qui est en cours de livraison sur notre lieu de vacances (si ça vous dit, je vous le montrerai sur la page Facebook du blog !)

10°/ Un livre cd Comptines et berceuses d'été Éveil Et Découverte qui rassemble 15 comptines sur le thème des vacances : je ne peux pas vous en dire plus pour l'instant car nous n'avons pas de chaîne permettant de lire les cds chez nous mais je compte bien emprunter un lecteur à ma cousine pour que Ouistiti en profite. Qui sait, ça lui permettra peut-être de faire enfin de belles nuits de sommeil.

11°/ Une gigoteuse d'été Grobag : ne m'en voulez pas mais je ne l'ai pas en photo. Elle est déjà dans les valises de Ouistiti prêtes pour le départ et j'ai oublié de la photographier avant de l'y mettre. Bien sûr, elle est au fond du sac et je n'ai pas eu le courage de tout déballer. Mais je peux vous dire qu'elle est parfaite pour la saison : douce et légère, dans les tons bleus, parfaite pour aller avec la couleur de ses yeux.

Encore une fois, je suis plus que ravie par cette box que j'attendais avec encore plus d'impatience depuis l'annonce de son format et du partenariat avec le magazine Parents. La thématique est respectée et j'ai vraiment eu de gros coups de coeur. C'est bien simple, j'emmène tout en vacances !!!

Tiniloo m'a aussi confiée une bonne nouvelle : à partir du mois prochain, toutes les BabyBox seront en partenariat avec le magazine Parents, ça promet de belles découvertes.

Mois de septembre oblige, le thème de la prochaine Box sera "La rentrée des Classes".

Et vous, vous l'avez reçue cette MégaBox ? Qu'en pensez-vous ? Pas encore abonnée, vous comptez vous laisser tenter ? Comme d'habitude, dites moi tout en commentaires.

Pour la Ouistiti Family, les vacances commencent demain. Je serai sans doute moins présente sur le blog mais comptez sur moi pour venir vous raconter dès que possible notre premier été en famille. Je vous souhaite de très bonnes vacances !!!

 

Ce billet "La Mega Box Estivale Tiniloo avec le Magazine Parents" est apparu en premier sur MamanDeOuistiti

Il fait chaud, on met les petits cuissots à l'air !

Il fait chaud, on met les petits cuissots à l’air !

Cela fait maintenant deux semaines que j'ai la chance de tester le nouvel Ergobaby Performance Ventus. Si vous me suivez sur les réseaux, vous avez déjà dû apercevoir quelques photos de cette petite merveille.

Notre nouveau copain va nous accompagner en vacances mais avant de vous raconter tout ça, je me suis dit que vous aimeriez avoir un petit billet comparatif entre l'Ergobaby Performance Ventus et l'Ergobaby Original.

Oui, ok alors c'est parti !

Ce comparatif, je peux le faire puisque j'avais acheté l'Original avant même la naissance de Ouistiti. Vous allez me dire : "mais alors pourquoi, depuis le temps que tu nous parles de portage, tu ne nous en a jamais rien dit". La réponse est simple, je vais être honnête, je préfère le préformé dont je vous ai déjà parlé à plusieurs reprises à l'Ergobaby Original et c'est PapaDeOuistiti qui l'utilise car, lui, il préfère l'Ergobaby à mon autre préformé. Comme quoi les goûts et les couleurs, il en faut pour tout le monde !!!!

Oui mais voilà, je vous ai aussi dit qu'avec les températures actuelles, mon préformé, je l'ai laissé au placard car me transformer en nana qui fait un concours de TShirt mouillé, ça n'est pas franchement ma tasse de thé !

Je l'avais donc troqué pour une écharpe mais comme je vous l'ai aussi dit, mon dos me rappelle très vite à l'ordre si j'utilise l'écharpe pour du portage long,

Et c'est là que j'ai rencontré mon nouveau meilleur ami : l'Ergobaby Performance Ventus !

Pour moi ce nouveau modèle répond à toutes les petites critiques que je pouvais faire à l'Original :

Ses bretelles sont plus fines et donc adaptées à ma carrure plus fine que celle de PapaDeOuistiti. Avec le classique, je passais mon temps à les repositionner sur les épaules comme si je portais un sac. Là une fois installées, je n'y touche plus de toute la balade.

la ceinture est également plus fine : elle tient sur mon bassin sans dépasser plus bas et donc sans me gêner au niveau des hanches quand je marche. C'est bien simple quand Ouistiti est installé dedans, on ne voit pas la ceinture qui est cachée par ses petites fesses.

– en parlant de Ouistiti, il est encore plus "englobé" par le tablier que dans le modèle classique. Il a vraiment une culotte qui le maintient de l'avant à l'arrière, lui offrant une position encore plus physiologique (je ne remets pas en cause la physiologie de l'Ergobaby Performance classique. Mais parfois lorsque j'installais Ouistiti dedans, si quelque chose l'intéressait et qu'il tirait pour regarder, son dos n'était pas immédiatement arrondi alors que là il peut scruter ce qui l'entoure avec insistance, essayer de se redresser, son dos reste arrondi dès que je le mets dedans).

Enfin la principale qualité de cet Ergobaby et qui fait tout sa nouveauté, c'est la maille ajourée du tablier. Grâce à elle, l'air circule entre Ouistiti et moi, et nous ne connaissons plus l'effet sauna du portage quand les températures dépassent les 25 degrés ! Ce n'est pas une clim, il y a toujours la chaleur du fait que nous sommes l'un contre l'autre mais on ne cuit plus, et le portage en promenade longue redevient un plaisir.

Nous ne sommes pas encore en vacances donc nos balades restent celles que nous faisons habituellement : le marché, aller au parc, les courses au supermarché, le métroJ'en suis ravie et je n'ai qu'une hâte c'est de le tester en vraie balade rando au bord de la mer.

Alors ce nouvel Ergobaby, il vous tente ?

En balade, on se cache du soleil mais on n'a pas chaud !!!

En balade, on se cache du soleil mais on n’a pas chaud !!!

DME or not DME ? That is the question !!!

Loin de moi l'idée de lancer un débat ou provoquer une polémique sur la Diversification Menée par l'Enfant (DME) mais depuis quelques jours, cette question me trotte dans la tête.

Avant de commencer la diversification, je trouvais l'idée séduisante. Après tout je suis pour que Ouistiti découvre les choses par lui-même : il est passé de lui-même du plat dos à plat ventre. Je ne le force pas à s'assoir. Quand je vois qu'il cherche à s'y mettre, je l'encourage avec enthousiasme pour qu'il comprenne qu'il est sur la bonne voie et je pense qu'il commence à piger le truc. Du coup, la DME me paraissait complètement logique.

Seulement voilà, je bloque, j'ai peur.

Peur de ne pas lui proposer correctement les aliments dont il pourrait avoir envie, peur qu'il s'étouffe en prenant un trop gros morceau.

Mais je suis frustrée par cette incapacité à passer le cap.

Frustrée, car je vois mon Ouistiti avoir envie de découvrir les choses autrement qu'en purée dans son assiette. Hier il s'est énervé pendant son repas. Comme d'habitude, je n'ai pas insisté car comme en plus sa 2ème quenotte venait de percer, je pensais qu'il était chonchon à cause de ça. Sauf que quand il m'a vu manger mon brugnon, il ne l'a pas lâché du regard et il se contorsionnait pour essayer de me le prendre des mains.

Alors voilà, ce petit billet est en fait un appel à vos conseils, vous qui avez franchi le pas de la DME : comment avez vous su que c'était le bon moment, que votre bout'chou était prêt non seulement parce qu'il montrait de l'intérêt pour vos assiettes comme Ouistiti avec mon brugnon mais aussi que les risques étaient "contrôlables" ?

Je suis preneuse de toutes vos expériences, astuces en commentaires et d'avance, je vous en remercie très sincèrement !

 

Ce billet "DME or not DME ? That is the question !!!" est apparu est premier sur MamanDeOuistiti

Son Jouet Préféré

Sur la très bonne idée de ma copine Maeline, je vais vous parler aujourd'hui du jouet préféré de Ouistiti.

On pourrait penser, du haut de ses "bientôt 8 mois", qu'on pourrait choisir pour lui. Et bien non, pas du tout !

Pour tout vous avouer, je suis obligée de sortir un peu des clous (oui j'utilise parfois des expressions de grand-mère et j'assume !) parce que Ouistiti n'a pas qu'un jouet préféré mais trois, et même un quatrième depuis peu.

Son premier coup de cœur de bébé a été Gros Dada. Je lui ai acheté alors qu'il n'avait qu'un mois. Bien sûr, il ne s'y est pas intéressé tout de suite (je le savais puisque c'est un jouet pour les enfants à partir de 3 mois) mais à partir du moment où il a commencé à s'amuser sur son tapis d'éveil, il a toujours joué avec. Il est gros donc il peut l'attraper facilement, il est coloré, il fait plein de bruits différents et il y a plein de choses à mâchouiller. Bref, c'est l'éclate !

Son deuxième coup de cœur c'est Gribouille le Tigre à Chatouille, le 1er Tut-Tut Animo que lui a offert ma copine L.de RunningEtTalonsHauts (je vous en ai déjà parlé ici). Ce petit tigre qui chante plein de chansons le fait systématiquement sourire dès qu'il le voit. Il lui est même déjà arrivé plusieurs fois de lui apaiser un chagrin. Dès que la musique démarre il la reconnaît, il l'attrape et ne le lâche plus. Depuis nous avons complété la collection avec Réglisse le Zèbre à Malice, Lilo l'Hippo Rigolo, Trompette l'Elephant Super Chouette et Titi Le Petit Ouistiti. Mais Gribouille reste son copain préféré (et oui comme quoi, un Ouistiti peut préférer un tigre à un autre ouistiti !).

Son 3ème coup de cœur, c'est la peluche qu'il semble avoir adoptée depuis quelques semaines comme son doudou. C'est un petit chien Jolis Pas Beaux que lui ont offert nos gentils voisins (pas le fou qui hurle pendant le foot) pour sa naissance. Il a eu plusieurs doudous du même style que celui-ci offerts par la famille ou des amis (plats avec des matières différentes) mais c'est celui-ci qu'il garde donc je pense que l'officialisation Doudou-estique est en cours de validation !

Le 4ème coup de cœur est tout récent mais je sais qu'il est parti pour vivre plein d'aventures avec lui puisque c'est Ouistiti lui même qui l'a choisi. Pour sa première dent, j'ai voulu lui acheter une peluche pour marquer l'événement. Nous sommes allés dans un magasin pour voir des sièges auto (je vous en parle bientôt) et après lui en avoir fait essayés plusieurs, je l'ai emmené au rayon jouets. J'ai décroché plusieurs peluches des présentoirs, les ai mises devant lui à plusieurs reprises et à chaque fois il a choisi la même. Et voilà un petit lion tout rigolo, avec plein de matières différentes, adopté au premier regard !!!

PapaDeOuistiti a donné un petit surnom à Ouistiti quand sa dent a percé, et du coup on a aussi appelé le petit lion avec ce petit nom, comme ça il aura toujours ce souvenir. On ne lui dira juste pas à quel point ses percées dentaires ont été douloureuses et qu'il avait bien mérité ce petit cadeau !

En fait il faut que je vous avoue que c'est bien parti pour que j'en ai un 5ème à ajouter à cette liste puisque, comme Ouistiti a un attrait certain pour mon téléphone depuis deux semaines, je lui en ai acheté un rien que pour lui avant-hier. Là encore gros succès !

Bref, vous l'aurez compris, les jouets dans la Ouistiti Family, ce n'est pas ça qui va manquer !

Et vous vos Babychoux, ils ont un jouet préféré ? Deux, trois, quatre, plus ?

 

Ce billet "Son Jouet Préféré" est apparu en premier sur MamanDeOuistiti

Son Jouet Préféré
Une méchante frayeur...

Je ne sais pas si c'est parce que j'habite Paris mais depuis quelques temps, je trouve que le comportement de personnes inconnues à l'égard de Ouistiti sont ahurissantes et me donnent envie, la plupart du temps, de hurler (ce que j'ai d'ailleurs fini par faire !)

Je sais qu'un bébé, ça attire l'œil mais quand même ça commence à faire beaucoup. Un petit florilège des plus marquants depuis 7 mois 1/2 ?

Accrochez vous bien, c'est corsé !

Lors des premières sorties en poussettes, il y avait toujours une ou deux personnes pour se pencher au-dessus de Ouistiti : "c'est une fille ou un garçon" "qu'est ce qu'il est mignon", "il a quel âge" ? Ça part souvent d'un bon sentiment mais j'ai toujours du mal à ce qu'on vienne déranger mon bébé, surtout quand il dort.

Du coup, j'ai fini par mettre un lange sur la capotte du cosy. Mais non, une grand-mère a trouvé le moyen de tendre la main vers le lange "pour voir ce qu'il y avait dedans""Comment dire : un lange sur un cosy, c'est quasi certain que c'est un bébé en dessous." Ce fut ma réponse qui n'a pas semblé lui convenir puisqu'elle a trouvé bon de me redire qu'elle voulait le voir… Oui mais moi je ne voulais pas !

Il y a aussi les personnes qui ont un avis sur le Portage : c'est pas bien, ça leur fait mal (à quoi je leur réponds de se renseigner avec des infos de 2014, que c'est justement tout le contraire), ou alors je suis folle, contre moi, je vais l'étouffer.

Il y a aussi celles que les poussettes dérangent : "vous faites ch… avec vos poussettes". Et bien merci et bonne journée fut ma réponse !

Donc en gros si j'écoute ces 2 catégories de personnes, mon bébé n'a plus le droit de sortir…

Et il y a le métro.

Bien sûr la plupart du temps, Ouistiti amène de la bonne humeur : il sourit, du coup les gens lui sourient en retour. Si vous connaissez le métro parisien, vous savez que ça relève de l'exploit de voir des voyageurs souriants.

Sauf qu'à deux reprises, moi je n'ai pas du tout souri.

La première fois, c'est une dame, au départ charmante qui s'amusait avec Ouistiti à échanger ces fameux sourires. Sauf qu'elle s'est laissée emporter la petite dame et a cru que ça lui donnait la permission de lui toucher le nez. Et là, comment dire, le métro, les microbes, elle que je ne connais pas. Et bien non, stop, j'ai juste eu le temps de le décaler pour qu'elle ne l'atteigne pas et c'est moi en plus qui me suit faite recevoir :"Non mais il me sourit, laissez moi jouer avec lui". Bien sûr Madame, mon fils est un objet juste présent pour ton bon plaisir".

Mais il y a eu pire, la semaine dernière !

Je rentrais chez moi avec Ouistiti installé dans le Manduca. Une femme était assise à côté de moi et elle le cherchait du regard après qu'il lui ait fait une risette mais qu'il s'intéressait à d'autres personnes juste après. Elle s'est levée et s'est mise derrière moi (J'étais sur un strapontin). Son attitude m'a interpellée car si on a une place assise dans le métro, on se lève quand on arrive à sa station mais pas pour se mettre dans le couloir pour se tasser avec les personnes qui y sont déjà. Et d'un coup j'entends le bruit de l'appareil photo de son téléphone qu'elle tenait à la main. La rame de métro fait une petite embardée, cette femme est déséquilibrée par le mouvement ce qui me permet d'avoir un angle de vue sur son téléphone. Et là, stupeur, je vois Ouistiti en photo. Autant vous dire que j'ai tout suite tapé un scandale en exigeant qu'elle me la montre. Là elle s'est mise à bafouiller, à dire que ce n'est rien. Un monsieur intervient en lui disant que si elle ne me donne pas son téléphone, on descend tous les 3 à la prochaine station et on appelle la sécurité de la RATP. Forcément elle finit par me le tendre et je vois la photo. Bien sûr je l'efface, je vérifie qu'il n'y en a pas d'autres. Tout ça va très vite, Ouistiti sent que quelque chose ne va pas, il commence à pleurer. Je rends donc le téléphone pour m'occuper de lui et je ne cherche pas plus loin quand elle descend à la station d'après.

Je ne sais pas quelles étaient ses intentions : juste naïvement croire qu'elle pouvait prendre un bébé qu'elle trouvait mignon, ou un acte cinglé pour traquer un bébé ? Car oui, vous allez peut être trouver ça excessif mais après coup j'ai eu très peur : avec tout ce qu'on voit sur les rapts d'enfants, l'idée n'a pas tardé à germer qu'elle nous avait repérés, qu'elle avait pris Ouistiti en photo pour le montrer et qu'elle comptait me suivre pour voir où j'habitais. Bref, je préfère ne pas aller plus loin dans ma description car rien que d'y penser ça me glace le sang.

Autant vous dire que maintenant que ce soit dans la rue ou dans le métro, je suis en mode lionne et je suis sur le qui-vive dès qu'une personne l'approche.

Je me doute que notre mésaventure de la photo dans le métro est un extrême, mais vous, avez vous été confronté à des remarques ou des actes bizarres de la part d'inconnus quand vous êtes dehors avec votre bébé ? Comment réagissez vous ? Dites moi tout en commentaire.

 

Ce billet "Une méchante frayeur" est apparu en premier sur MamanDeOuistiti

Source : dolo-soins.fr

Source : dolo-soins.fr

Tout a commencé le 1er week-end de mars. La veille, Ouistiti avait été ronchon l'après-midi. Je me souviens, je l'avais pris en photo car c'est à cette période qu'il cherchait à sucer son pouce et là il avait réussi. Mais en regardant la photo, je me suis rendue compte à quel point il avait le visage marqué, les yeux fatigués. Ce n'était pas mon petit Ouistiti qui nous faisait de grands sourires éclatants depuis plusieurs semaines. Quelque chose le gênait.

J'ai compris le lendemain quand je lui ai mis mon petit doigt dans la bouche à un moment où il pleurait : ses gencives avaient doublé !

Le dimanche a également été très dur. J'ai passé ma journée à harceler ma copine Juliette pour savoir quand donner le doliprane et jusqu'à quelle dose de camilia je pouvais aller. La pauvre a été submergée de textos plus paniqués les uns que les autres (pardon Chouchou !)

Étant donné qu'il s'était beaucoup touché l'oreille, le lundi, je l'ai emmené voir sa pédiatre. Je découvre beaucoup de choses depuis que je suis Maman, mais les otites pendant les poussées dentaires, ça je connaissais et je ne voulais pas prendre le risque d'en voir une s'installer.

Verdict : début d'otite et donc traitement. Elle lui regarde ensuite les gencives et m'annonce qu'une des incisives du bas devrait sortir dans les 48h. Hein, quoi, comment ??? Mais il vient d'avoir 3 mois et je l'allaite !!!!!

Une fois sortie de son cabinet, j'appelle PapaDeOuistiti, ma Maman, ma soeur, je textote mes copines, je "Facebook-ise", je tweet. Bref, je claironne à qui veut l'entendre : Ouistiti va avoir sa première dent !!!!

Seulement voilà, 24h, 36h, 48h, 72h plus tard toujours rien. La semaine a été très dure, on y a cru mais non cette coquine ne voulait pas percer.

Les rendez-vous suivants, la pédiatre m'assurait que ce n'était pas très loin. La dernière fois qu'on l'a vue, elle l'a ausculté et, sans me prévenir, lui a frotté la gencive avec une spatule en bois "pour l'aider à sortir". Cela faisait un mois qu'elle m'avait annoncé la soi-disante percée. Je sais que ça se fait, j'aurais voulu qu'elle me prévienne car je ne l'aurais pas laissé faire, pour moi c'est de la mutilation.

Depuis, vous le savez, nous avons changé de pédiatre. Et la première chose que nous a dit le nouveau en regardant ses gencives a été : "bon les dents, c'est pas pour tout de suite". Et une chose de plus à rajouter aux doléances de l'ancienne pédiatre, une !

D'un point de vue "dentaire", les choses se sont calmées sauf pour nos doigts que Ouistiti mordait avec un peu plus de force chaque jour.

Il y a 3 jours, au moment de la toilette, j'ai remarqué un petit trait blanc sur sa gencive en bas. Ah, ah, ah, cette fois-il se passait quelque chose.

Et aujourd'hui, 10 juillet, en passant mon doigt pour vérifier, j'ai senti une petite pointe saillante. Et hop une nouvelle vague d'émotion qui m'envahit : mon bébé grandit (oui, je sais, j'ai pas fini !)

Une dent qui perce, en général (je connais des exceptions), ça fait mal mais cette filoute a décidé de se pointer en pleine angoisse de la séparation.

Depuis environ 2 semaines, Ouistiti est passé en mode petit pot de glue : dès qu'il ne me voit pas même si je suis dans la même pièce, que je le pose ou que son père le prend, il pleure. Je le laisse dans son lit pour me préparer, il pleure (hurle) aussitôt. Il ne veut que les bras ou si j'arrive à le poser, il faut qu'il me voit et que je fasse la mariole en même temps pour qu'il oublie que ça ne va pas lui plaire et se mette à rigoler.

Mon manduca et son transat qui se trimballe partout sont mes fidèles alliés :

– Le manduca pour faire la vaisselle, étendre et ranger le linge, préparer ses petits pots, faire réchauffer son repas, préparer mes petit dej' et déjeuners,

– et le transat dans la salle de bain pendant que je fais ma toilette.

Voilà donc mes journées depuis 15 jours.

Mais aujourd'hui, à tout ceci, s'est donc ajoutée la dent qui pousse et là autant vous dire que je suis lessivée, ratatinée, sur les rotules. L'angoisse de la séparation couplée à la douleur, j'ai l'impression que je n'ai jamais réussi à l'apaiser de la journée. J'en ai même perdu patience à un moment donné en commençant à lever le ton. C'est la première fois en bientôt 7 mois et demi, et je m'en veux terriblement car j'ai flanché alors qu'il avait mal. Il n'a pas compris ma réaction et je l'ai vu dans ses yeux.

Je m'étais préparée à une période un peu rude où il ne voudrait avoir que moi, je sais que ça fait partie de son développement et quelque part ça me plait qu'il ait autant besoin de moi. En revanche, je ne m'attendais pas à devoir gérer une douleur en plus de tout ça.

Car calmer cette angoisse, c'est rapide, il suffit qu'il me voit et que je le prenne. Ce n'est pas facile car c'est toute la journée et physiquement je commence à accuser le coup, mais j'ai les éléments pour arranger sa peur. En revanche calmer cette douleur qui doit très certainement irradier dans toute sa mâchoire et sa tête, ça c'est beaucoup moins évident même quand je lui donne ce qu'il faut pour.

Je pense que j'aurais beaucoup mieux géré cette douleur si elle n'était pas arrivée maintenant car encore une fois même si je supportais jusque là tout ce que demande l'angoisse de la séparation, ça ne veut pas dire que je n'y laisse pas des plumes, surtout quand PapaDeOuistiti se bloque le dos et ne peut plus m'aider comme, il le fait habituellement.

Bref, je sais à quoi m'attendre demain et je vais essayer de recharger mes batteries à bloc pour mieux assurer.

Comme je lui ai dit tout à l'heure pour l'apaiser, le plus dur est passé maintenant que la dent a percé. Vous allez me dire "oui mais ce n'est que la première". Mais je suis toujours en train d'espérer quand quelque chose ne se passe pas facilement que la suite sera meilleure, donc j'espère que :

– les suivantes ne seront pas aussi douloureuses,

– que PapaDeOuistiti ne sera pas bloqué du dos,

– que je serai moins fatiguée,

– et que l'angoisse de la séparation sera moins forte ou que j'aurai trouvé d'autres astuces pour être plus libre de mes mouvements.

La positive attitude quoi !!!

 

Et vous, l'arrivée des dents, l'angoisse de la séparation, vous connaissez ? Vous êtes en plein dedans ? Des astuces à me souffler à l'oreille ?

Comme d'habitude, dites moi tout !!!

 

 

Ce billet "La voilà" est apparu en premier sur MamanDeOuistiti

Comme des Papas, des Hommes en cuisine pour Bébé

Les réseaux sociaux permettent de belles rencontres. Je le découvre un peu plus chaque jour. Parmi celles que j’ai pu faire depuis la création du blog, il en est une qui me tient à cœur car non seulement je connais maintenant 3 Papas géniaux mais aussi le beau projet, un peu fou, qu’ils mènent à bout de bras.

Ce projet c’est leur petite entreprise « Comme des Papas – Des petits plats HomMe Made pour bébés ».

Avant même que Ouistiti ne soit diversifié, je vous en ai déjà parlé, je tenais absolument à lui faire ses petites purées. Mais après un mois et demi de petites purées, je dois bien avouer que, par moment, je suis dépassée par le temps et la logistique. Il m’est donc arrivé de lui donner des petits pots mais je les choisis avec soin, toujours bio (Hipp Biologique ou Baby Bio).

Voilà pourquoi, j’ai été séduite par le projet de Comme des Papas puisque Édouard, Arthur et Clément, leurs créateurs, véhiculent une philosophie qui colle complètement avec ma vision des choses concernant l’alimentation de Ouistiti :

des ingrédients provenant de producteurs locaux, issus de l’agriculture biologique,

une production des petits plats à l’échelle locale gage de qualité, sécurité et transparence,

pas d’additif ni vitamines dans le respect des recommandations spécifiques a l’alimentation infantile,

des recettes variées et de saison comme par exemple pour le salé, dès 6 mois une purée fine de butternut, dès 8 mois une mousseline de céleri et de limande, et pour le sucré dès 6 mois une douceur de pomme et banane.

Le tout avec une DLC de 6 semaines, à garder au frais entre 0 et 4 degrés.

Comme des Papas proposera à ses clients, en Île de France, de recevoir les petits plats directement chez soi, sur son lieu de travail ou dans un point relais.

Une distribution nationale sera aussi possible via un transporteur express grâce à un système de colis isotherme.

L’idée que Ouistiti pourra déguster des petits plats variés, originaux et préparés dans les conditions du « fait-maison » m’a tout de suite donné envie de soutenir cette belle aventure.

Pour la mener à bien ces 3 Papas ont besoin de nous, c‘est pourquoi ils ont ouvert une page sur le site participatif de crowdfunding Kisskissbankbank avec des cadeaux de remerciement pour vos dons allant d’un calendrier à un cours de cuisine donné à domicile par l’un des chefs.

Alors si l’envie vous en dit de les soutenir et de faire partie de l’aventure, il vous suffit de cliquer ici pour faire votre don.

D’avance, merci pour eux !!!

Pour plus de renseignements : commedespapas.fr

Retrouvez également ces 3 Papas sur Facebook et Twitter

Comme des Papas, des Hommes en cuisine pour Bébé