Dès que nous avons appris ma grossesse, nous avons commencé à chercher un appartement plus grand : nous vivons dans un 2 pièces et il était évident que ça allait vite être la galère.

Paris, le prix du marché et nos critères font que nous n’avons toujours pas déménagé.

Pourtant, ça urge car nous savons que notre bail ne va pas être renouvelé en septembre prochain.

En attendant de trouver l’appartement qui sera notre nouvel Home Sweet Home, il m’arrive de flâner, sur internet, pour trouver des idées pour la chambre de Ouistiti.

Pendant ma grossesse, je n’ai pas pu faire de shopping, ni décorer la pièce qui allait devenir sa chambre puisque 2 pièces signifie une seule chambre et que je n’avais pas d’endroit où créer un petit univers cocoon pour mon bébé.

Avec le déménagement qui va finir par arriver, je m’autorise à imaginer ce que je pourrais faire dans sa future chambre.

C’est en me baladant sur le site de Bébé 9 que je pense avoir trouver sa décoration.

Si on connait l’enseigne Bébé 9 comme distributeur de nos marques de puériculture chouchous, on sait moins qu’elle possède également ses propres marques telles que :

  • Bébé 9 Référence proposant des produits pratiques et résistants pour une utilisation au quotidien avec, par exemple, cette chancelière toute cocoon :

Chancelière

  • Bébé 9 Essentiel proposant des produits à petits prix pour un usage simple, garantissant le confort et la sécurité de Bébé, comme avec le parc pliant Alizée

Parc Pliant Alizée réglable

  • Bébé 9 Expert proposant des produits ultra-performants et innovants avec, entre autre, la poussette Comet :

Pousette Comet

  • et enfin Bébé 9 Création proposant du mobilier, ainsi que plusieurs collections déco, textile et d’équipements originaux dont la collection Léopold qui figure désormais sur ma WishList « Décoration Future Chambre de Ouistiti »

Pyramide_leopold_1-738x1024

 Cela va peut être vous paraître bizarre mais ce qui m’a fait m’arrêter sur cette collection, c’est la toise.

L’un de mes souvenirs « madeleine de proust » de mon enfance, c’était quand ma Maman nous mesurait, ma frangine et moi le long du mur près de l’encadrement de la porte de la cuisine où elle inscrivait nos tailles au crayon à papier.

J’ai hâte de pouvoir faire pareil avec Ouistiti, mais sur une toise dédiée qu’il aura dans sa chambre. Et je trouve celle-ci, avec ses trois cadres photo permettant de la personnaliser au gré de nos envies, vraiment très mignonne.

De là, je m’imagine lui installer le pêle-mêle où je pourrais accrocher toutes sortes de petits souvenirs, mais aussi le porte-manteau pour y accrocher ses petites affaires.

Côté textiles, je pourrais me faire plaisir en accordant la gigoteuse évolutive, le tour de lit et le couvre lit.

Et si c’est la chambre d’une Pitchounette que vous avez à décorer, ne vous inquiétez pas, tout se décline dans les tons roses avec la collection Ninon.

Une chose est sûre, j’ai vraiment hâte de commencer mes folies décoratives !!!

Et vous, ça vous donne envie ?

 

Article sponsorisé

Source Freepik.com

Source Freepik.com

Je ne sais pas si vous avez remarqué mais quand vous annoncez une heureuse nouvelle, régulièrement, on vous demande quand est ce que la prochaine arrive.

Dans ce genre, j’ai eu :

– le jour où j’ai annoncé nos fiançailles : « Félicitations et le mariage alors, c’est pour quand ? » Bon ok sur ce coup là, normalement l’un annonce l’autre, sauf que nous, c’était il y a 12 ans et qu’on n’est pas marié (et on le vit bien !)

– le jour où vous vous mariez ou que vous êtes ensemble depuis de loooooooongues années : « et le bébé, alors c’est pour quand ? » (sans se demander, d’ailleurs, si il n’y a pas une raison pour laquelle bébé n’est pas encore là…)

– le jour (ou quelques mois après) la naissance de votre premier enfant : « et le petit deuxième alors, c’est pour quand ? »

J’avoue, je n’ai pas exactement eu cette question mais on m’a déjà demandé si je pensais au petit deuxième. PapaDeOuistiti est l’une de ses personnes,car il a toujours voulu deux enfants. Mais il n’est pas le seul à aborder le sujet.

Alors la question du 2ème pour moi, avant d’être Maman, ne se posait pas : je voulais aussi deux enfants.

Quelques mois après la naissance de Ouistiti, nous avons commencé à en parler, enfin plutôt lui que moi car à ce moment là, j’avais totalement changé d’avis. Je trouvais même complètement débile d’y penser. Je voulais juste savourer notre nouvelle vie avec lui !

Mais petit à petit, comme on en parle régulièrement, l’idée a fait son chemin. J’ai aussi régulièrement la nostalgie de mon ventre, pile au moment où plusieurs de mes blog-copines annoncent leur deuxième, troisième ou quatrième grossesse.

Je peux donc le dire maintenant, le deuxième, je le désire à nouveau mais se pose la question du Quand ?

Car, si je suis une jeune Maman, je ne suis plus une jeune femme. Je suis donc prise par le temps.

Si je veux me tenir à ma dead-line, il me reste deux ans pour tomber enceinte et accoucher.

Sachant que j’ai mis 14 mois pour que Ouistiti s’installe dans mon bidon, ça ne laisse pas une marge énorme. Il ne faudrait donc pas tarder (ne le dites pas à ma Maman, elle va m’assommer avec une cocotte en fonte !)

Mais une grossesse rapprochée me taraude l’esprit (oui parfois, je parle comme une petite vieille. Je vous l’ai dit, je ne suis plus toute jeune !) et ce, pour plusieurs raisons.

La première, c’est que Ouistiti est petit et il a besoin de toute notre attention.

Je me demande si avoir un deuxième enfant ne le ferait pas grandir trop vite; si ce ne serait pas injuste pour lui de lui imposer un bébé tout neuf alors qu’il est encore en droit d’être chouchouté comme un bébé, car c’est encore un (mon) bébé.

La deuxième, c’est ma fatigue car nous n’avons pas eu une nuit complète depuis bientôt 12 mois et je suis juste complètement décalquée.

Nos nuits et certaines de nos journées sont encore plus que compliquées et la raison de tout ça n’est pas encore réglée (je vous en parle d’ailleurs bientôt)  : j’ai beaucoup de mal à m’imaginer enceinte avec un tel rythme, et ensuite avec un nourrisson si les choses perdurent ainsi car ce bébé tout neuf se réveillera la nuit, aura sûrement des coliques, peut être un RGO ou je ne sais quoi d’autre.

Avouez qu’il y a de quoi flipper de voir un rythme déjà perturbé être à son tour chamboulé par je ne sais combien d’éléments inconnus (je vous ai perdu ?).

Pour l’instant, je fais du surplace, n’arrivant pas à me décider : je sais que je veux Bb2 et je ne veux pas que Ouistiti grandisse seul.

J’ai une « petite » sœur et je veux à tout prix qu’il ait, avec un petit frère ou une petite sœur,  la même complicité que celle que nous avons toutes les deux.

Et il y a un âge que je ne veux pas dépasser pour avoir Bb2 : je sais déjà que je vais être considérée comme une grossesse à risques et il y aura un examen auquel je n’échapperai pas, mais si je pouvais éviter d’avoir ceux de la liste quand on passe la quarantaine, j’aimerais autant !

Mais, un enfant c’est déjà du boulot, surtout avec les soucis que vous connaissez déjà, et je ne vois pas comment j’arriverais à gérer un deuxième qui demandera forcément beaucoup d’attention.

J’en suis même à me demander si je me lancerai dans un deuxième allaitement. Je suis toujours énormément investie dans mon premier et je ne vois pas comment je trouverai l’énergie pour en entamer un nouveau, si je dois m’occuper de Ouistiti, toujours aussi demandeur,  en parallèle.

J’en arrive à me dire que ce serait beaucoup lui demander ainsi qu’à Bb2 que de me lancer dans un tel projet, sauf que ce deuxième je le veux vraiment.

Je pense que je n’ai pas fini de me triturer l’esprit avec ce dilemme et que je vous en reparlerai le jour où ma réflexion aura mûri.

D’ailleurs, si vous avez été dans la même situation, que vous ayez ou non passé le cap, n’hésitez pas à venir me raconter, en commentaires, comment vous vivez les choses maintenant.

visuel parcours prematurite

Hier, 17 novembre, c’était la journée mondiale de la sensibilisation à la prématurité.

J’ai déjà eu l’occasion de vous parler cette cause qui me tient vraiment à cœur. J’ai participé à la Marche des Bébés au mois de juin dernier et je fais partie de la Team Untibebe avec laquelle je collecte et customise des bodies pour l’opération WeLovePrema (si vous souhaitez nous soutenir en nous envoyant des bodies, c’est toujours possible. Laissez moi un petit message en commentaire).

J’ai eu la chance de ne pas être confrontée à l’épreuve que représente la prématurité. J’ai néanmoins eu une alerte à 35 semaines d’aménorrhée et il a fallu que je lève le pied pendant 2 semaines.

Je pense que, comme tous les couples attendant un bébé, la prématurité est quelque chose que je redoutais. Le repos a été bénéfique, Ouistiti est né à 39 SA et affichait 3,215kgs sur la balance. Tout allait parfaitement bien.

La prématurité, c’est une naissance avant 37 semaines d’aménorrhée. On parle de grande prématurité pour une naissance avant 32 semaines, et de très grande prématurité pour une naissance avant 28 semaines.

La prématurité peut être spontanée (infection, distension utérine, béance cervicale) ou induite (retard de croissance intra-utérin, placenta praevia, causes vasculaires).

Alors que 3/4 des femmes enceintes déclarent être inquiètes au sujet de la prématurité, seulement la moitié estime être informée sur cette question.

Ainsi, 30% des mamans de bébés prématurés n’étaient pas du tout préparées à cette situation et se sont senties perdues à la naissance de leur enfant (Source : Résultats d’une enquête réalisée en novembre 2013 par l’lnstitut des Mamans pour AbbVie).

Il est donc primordial d’informer en amont les futurs parents et de soutenir ceux qui sont confrontés à la prématurité.

C´est tout le but du site Bébé Préma qui leur apporte des réponses pratiques aux questions qu’ils peuvent se poser en se basant sur des données médicales et des avis d’experts.

Les parents peuvent ainsi se préparer à une éventuelle naissance prématurée et comprendre les soins et le suivi médical de leur bébé.

Le site est organisé en 6 rubriques :

  • grossesse
  • accouchement
  • hospitalisation
  • retour de la maman à son domicile
  • suivi du bébé

Ici , on informe les parents sur la façon de s’occuper d’un bébé prématuré en leur rappelant, même si ça semble évident, que les bébés prématurés sont plus fragiles et ont donc plus de risques d’attraper des virus, notamment en hiver. Il est primordial, pendant cette période, de les protéger en ne fréquentant pas de lieux publics trop fréquentés ou encore ne pas les embrasser lorsque l’on est enrhumé.

Des outils sont également disponibles pour faciliter la vie aux parents qui n’ont pas la tête à penser à des détails comme la préparation de faire-parts : il est ainsi possible d’en télécharger et de les personnaliser.

Afin d’aider les parents confrontés à la violence de la prématurité, BébéPréma s’est enrichis de témoignages de parents ayant vécu cette épreuve.

Il me paraît important de s’informer avant d’être confronté à la prématurité pour justement ne pas se sentir perdu face à cette situation.

C’est en cela que le site Bébé Préma peut apporter une aide primordiale aux parents ainsi qu’à leur bébé.

photo(48)

Il y a un truc chez moi qui peut paraître bizarre pour certains : j’aime autant le portage que les poussettes. Je crois que je vous l’ai déjà dit, mais PapaDeOuistiti me prend limite pour une cinglée quand je reconnais un modèle de poussette ou d’écharpe lorsque nous sommes en balade.

Mais en fait, cela s’explique par le fait que je n’aime pas la poussette que nous avons achetée pour Ouistiti à sa naissance donc j’ai très vite regardé les autres pour y trouver les qualités qu’il me manquait. Et pareil pour le portage, j’avais opté pour une sorte d’écharpe que Ouistiti a toujours refusée, donc je regardais tous les autres modèles quand j’en croisais dans la rue.

Et voilà comment sont nées deux addictions !

Aujourd’hui, vous l’aurez compris, c’est de poussette dont je vais vous parler car depuis plusieurs semaines, j’ai la chance de tester la poussette Chrome de la marque Joie.

A cause des défauts de notre poussette, la première chose que je regarde maintenant, ce sont les suspensions et du coup la façon dont elle appréhende les trottoirs.

Sur ce point, c’est bien simple, la Chrome passe n’importe quel trottoir grâce aux suspensions présentes sur toutes les roues.

Ses larges roues à l’arrière en font une poussette tout-terrain grâce à laquelle nous pouvons aller nous promener autour du lac, près de chez nous, sans buter sur des cailloux, et même sortir du chemin sans redouter de se prendre une racine (rassurez vous, je fais attention où je roule, mais une racine ça peut être vicieux et ça se cache, donc la fois où je me suis faite piégée, la poussette est passée dessus sans souci et Ouistiti ne s’en est même pas aperçu !).

C’est aussi valable pour les pavés que je rencontre assez régulièrement lors de nos sorties (vive la vie à Paris !)

L’autre avantage de ses larges roues, c’est qu’elles vous permettent de descendre n’importe quelle marche sans que ça secoue dans tous les sens. Je n’ai aucune difficulté à passer les trois de l’entrée notre immeuble, alors qu’elles sont étroites et relativement hautes.

Niveau assise, là aussi je suis séduite car la Chrome permet une installation face pousseur ou face au monde : Même si Ouistiti va bientôt avoir 1 an, je n’arrive pas encore à le mettre face à la route. Du coup j’ai encore besoin d’une poussette à double orientation. Le changement se fait hyper facilement en appuyant sur deux boutons de chaque côté du hamac : on le lève, on le retourne, on le clipse et hop le tour est joué. Le hamac étant léger, la manipulation n’est absolument pas fastidieuse.

Il possède 3 position d’inclinaison : assis, allongé et une intermédiaire quand Ouistiti fatigue un peu sans dormir et qu’il a tendance à s’affaisser mais qu’il refuse de s’allonger. Là encore, le réglage est très simple puisqu’il suffit d’actionner un bouton sur le haut du hamac à l’arrière. On appuie dessus et le réglage se fait d’une seule main.

De plus, Ouistiti y est installé en parfaite sécurité grâce au garde-corps qui se met et se retire facilement par simple pression sur deux boutons latéraux.

Niveau protection, le hamac possède un très grand canopy qui recouvre Ouistiti jusqu’aux dessus de ses genoux lorsque je le déplie totalement.

Et pour toujours avoir un œil sur bébé lorsque le hamac est tourné vers le monde, il y a une large fenêtre sous un cache qui se scratch grâce à un velcro : on couvre et découvre la fenêtre juste en soulevant le cache, sans avoir à manipuler d’attache. Je suis déjà rassurée pour les balades quand je passerai en face monde, et PapaDeOuistiti qui y est déjà, joue à coucou/caché.

Fenêtre ouverte

Fenêtre ouverte

Pour ce qui est du guidon, là aussi, petit détail malin que PapaDeOuistiti apprécie beaucoup : il est réglable en hauteur sur trois positions. Dépassant le 1m85, il apprécie pouvoir monter le guidon à bonne hauteur et ne pas avoir à se pencher pour pousser Ouistiti. Et pour moi, c’est pareil, je ne suis pas petite et le guidon en position 2 est pile la hauteur qu’il me faut.

Bouton de réglage du guidon

Bouton de réglage du guidon

Il y a un autre accessoire pour une poussette qui m’est indispensable, c’est le panier et là, je ne dirai qu’une chose : il est immense ! Je vous laisse juger par vous même.

photo(47)

Parlons pliage maintenant : là encore, c’est la facilité qui prime puisqu’il n’y a qu’à relever les gâchettes qui se trouvent de chaque côté du guidon. Il suffit ensuite de suivre le « mouvement naturel » qui en découle pour plier la poussette complètement à plat, tout en gardant le hamac accroché.

Je n'avais pas mis le hamac complètement à plat d'où l'impression "relevée" du dossier. Normalement, c'est plat de chez plat

Je n’avais pas mis le hamac complètement à plat d’où l’impression « relevée » du dossier. Normalement, c’est plat de chez plat

Alors bien sûr, ce n’est pas une poussette canne compacte, elle prend de la place dans le coffre mais les roues s’enlèvent très facilement à l’avant comme à l’arrière réduisant ainsi considérablement la superficie d’encombrement.

Je suis d’accord avec vous que la poussette est assez imposante dans sa globalité. On est sur un modèle tout-terrain qui nécessite des roues qui passent partout, elles sont donc hautes et larges. Pour une utilisation purement citadine, avec trottoirs étroits et transports en commun, je ne pense pas qu’elle soit la mieux adaptée.

Nous avons la chance d’habiter dans un quartier où les trottoirs sont hyper larges et je ne prends jamais le métro avec ma poussette donc je n’ai aucun inconvénient à utiliser cette poussette. Mais si vous en cherchez une pouvant se faufiler sur des trottoirs étroits, ou avec laquelle vous pouvez prendre le métro, je ne pense pas que ce soit un modèle qui vous convienne.

A côté de cet aspect imposant, c’est une poussette hyper maniable : elle se dirige d’une main sans partir dans tous les sens. Je suis même allée à la poste avec un gros colis sous un bras et la poussette que je tenais avec l’autre main sans aucune difficulté pour la guider, que ce soit en ligne droite ou en tournant pour changer de direction.

Niveau accessoires, elle est livrée avec un habillage pluie (j’aurais adoré qu’un tablier pour protéger du froid soit également inclus) et il est possible d’installer sur le châssis une nacelle souple ainsi qu’un cosy qui sont vendus tous les deux séparément.

Avant de recevoir cette poussette, je ne m’étais jamais intéressée aux modèles tout-terrain mais la Chrome est une belle découverte car, même si j’habite en plein Paris, notre quartier et nos habitudes nous permettent d’en profiter pleinement.

C’est clairement une poussette qui donne envie de faire de longues balades !

Produit offert par la marque.

Pour suivre toutes les actu de la marque Joie, n’hésitez à liker la page Facebook

photo 1(7)

Cela va bientôt faire deux ans que je suis sur Instagram, et je suis complètement addict (comme tous les réseaux sociaux en fait !).

Dès le début de ma grossesse, j’ai troqué mes #fitness et #running en #grossesse, #enceinte ou #maman et j’ai fait la connaissance de super nanas, enceintes ou jeunes mamans.

Emma, du blog Le Carnet d’Emma, est l’une d’entre elle.

Lorsque je l’ai découverte, sa petite Katel venait de naître. C’était en juin 2013.

Au fur et à mesure de nos commentaires sous nos photos respectives, nous avons sympathisé et depuis on papote sur Instagram, sur Facebook et même sur twitter bien que ce ne soit pas son réseau préféré. On a aussi fait deux salons, dont BabyCool, ensemble.

Au mois de septembre, Emma m’a proposé que nous fassions un swap.

Mais qu’est ce qu’un swap me direz-vous ?

Et bien c’est très simple on prépare une box surprise pour une personne qui nous en prépare une également (ça peut aussi se faire en chaîne, une première personne prépare pour une deuxième qui prépare pour une troisième…). On définit un thème, un budget, la date de l’envoi et on se dit ce qu’on aime et ce qu’on n’aime pas. A partir de là, chacune prépare ses surprises.

Avec Emma, on avait choisi comme thème « douceurs automnales » et niveau budget on en a vaguement parlé au début mais très vite on savait qu’on allait le dépasser. on ne s’était pas trompée : on l’a explosé !

Et comme on l’a peaufiné jusqu’au bout, avec pour moi quelques contretemps, au lieu de se les envoyer entre la mi et la fin octobre, on se les est envoyés presque mi novembre.

J’ai reçu mon swap lundi et j’ai découvert pas moins de 19 cadeaux emballés dans du papier crépon violet, ma couleur préférée, ainsi qu’une lettre qui numérotait chaque présent avec l’ordre dans lequel les ouvrir.

J’ai donc suivi la numérotation en commençant par les paquets pour Ouistiti et voilà ce que Emma lui a offert :

Un bavoir Funky Giraffe à l’effigie de Ouistiti. Emma l’a su après, on l’a déjà mais vu la couleur blanche, je suis bien contente d’en avoir un autre !

Un attache-tétine, là aussi, spécial Ouistiti, made by Emma car en plus de bloguer, Emma fait de jolies choses avec ses mains. Si vous voulez voir d’autres modèles, allez vite sur sa page Facebook

Un bonnet tout doux qui va parfaitement à Ouistiti et pourtant je peux vous assurer que je galère à lui en trouver, quasi aucune marque ne taille pareille et j’ai été jusqu’à lui prendre du 2 ans chez certaines

Une bouillotte en tissu en forme d’étoile trop mignonne que je pense aussi made by Emma (ce sont bien des noyaux de cerises ? Il faudra que tu me dises combien de temps je la fais chauffer)

Un petit ensemble pantalon/chemise/pantalon dans un camaïeu beige/marron. Moi qui me plaignais la dernière fois dans un magasin qu’il n’y avait presque que du gris pour les garçons cet hiver, je suis ravie !

Un petit livre imagier en tissu avec des petites étiquettes. Les animaux sur chaque page sont trop choupis et les étiquettes ont immédiatement été adoptées par Ouistiti.

Un camion en bois avec lequel Ouistiti a joué dès que je l’ai déballé.

Et pour moi, une ballistics Lush : grande découverte car si, bien sûr, je connais la marque, je n’en ai jamais utilisé les produits (allez y vous pouvez vous moquer et me crier des bouuuuuuuh !!!!)

Un agenda aux couleurs du blog, spécialement fait pour moi à la demande d’Emma par Happiness Moment : je suis complètement fan ! Je vais pouvoir mieux m’organiser avec le blog. Jusque-là je notais mes idées, mes plannings sur le bloc note de l’iPad et je m’éparpillais mais avec cet agenda, tout va être au même endroit et je vais pouvoir vous préparer plein de billets sympas.

Un organiseur de sac : bon là clairement, depuis que je suis Maman, mon sac n’est plus qu’un grand bazar, mes affaires se mélangent à celles de Ouistiti (je ne prends pas mon sac à langer pour les petites sorties) et je perds à chaque fois un temps fou à chercher ce dont j’ai besoin et bien sûr je le trouve toujours en dernier. Mais, désormais, chaque chose a sa poche et je peux même changer de sac sans tout désorganiser puisque tout reste dans l’organiseur que je n’ai qu’à mettre dans un de mes autres sacs (oui, je suis aussi addict aux sacs à main)

Une bougie Yankee Candle qui sent trop bon. Là aussi, je connais la marque depuis un moment mais je n’en ai jamais acheté. Et bien tout ce que j’ai pu lire sur ces bougies se confirme, c’est topissime !

Un mug, et pas n’importe quel mug puisque Emma l’a personnalisé avec une de mes photos préférées de Ouistiti et de moi. J’en ai offert un à PapaDeOuistiti avec une photo d’eux deux pour la Fête des Pères, et depuis j’avais très envie de m’en faire faire un. Emma, tu ne pouvais pas mieux tomber !

Un thé vert Kusmi Tea à la menthe : ce thé, je le connais, c’est un de mes préférés et je n’en avais plus. Je suis ravie de le retrouver

Une boule à thé : j’en ai déjà une mais elle est tout ce qu’il y a de plus classique et je lui préfère de loin celle-ci.

Un mug cosy et un dessous de tasse fait au crochet par @ahmabichette sur Instagram, là aussi dans ma couleur violette chouchou. J’adore tout ce qui est fait main mais je suis complètement nulle. Je vais pouvoir découvrir l’univers de cette créatrice et je pense que je vais craquer sur d’autres petites choses.

Un plaid violet tout chaud et moelleux pour cocooner devant la télé : j’en ai toute une collection et j’adore changer selon mon envie, mais avec cette couleur, celui-là va avoir mes faveurs cet hiver.

Une pochette avec plein d’échantillons pour la toilette de Ouistiti, hyper pratique à glisser dans mon sac à langer.

Un débardeur Ouistiti. Je ne sais plus où j’avais vu des Tshirt avec ce motif mais ils m’avaient tapés dans l’œil. A force, je me demande « Emma, tu ne serais pas une petite souris qui a un œil sur mon ordi quand je surfe ?« 

Et pour finir ce swap complètement fou, un paquet de mes Haribo préférés. Impossible de résister, je l’ai déjà ouvert.

Vous comprenez maintenant pourquoi j’ai juste eu les yeux écarquillés quand j’ai déballé chaque paquet.

Emma, tu es quand même une grande malade !!!! J’ai adoré faire ce swap avec toi : chercher des idées pour vous faire plaisir à Kat et toi, attendre fébrilement de savoir si ça vous a plu. Ça m’a donné un avant goût de mes achats de Noël, et recevoir ton colis est un vrai préambule au 25 décembre pour Ouistiti et moi.

Je te remercie sincèrement pour tout ça et vous envoie à toutes les deux plein de bisous.

Et maintenant, on a plus qu’à réfléchir au thème pour le printemps prochain, parce que oui, on a tellement adoré se préparer ces colis qu’on a décidé de remettre ça aux beaux jours !

Pour découvrir l’univers de Emma, si vous ne le connaissez pas encore, allez vite sur son blog.

Et comme elle n’est pas qu’une Blogueuse mais aussi une Youtubeuse, elle a fait une vidéo de ce que je lui ai envoyé que vous pouvez voir ici.

Vous pouvez aussi aller faire un tour sur sa page Facebook si le cœur vous en dit (mon petit doigts m’a dit qu’une belle surprise se préparait pour Noël, donc je serais vous, je la likerais pour ne rien manquer)

Et vous, les swap, vous connaissez ? Ça vous donne envie ?

photo(1)

Décidément, ce mois de Novembre est très émotionnant pour mon petit cœur (oui, je sais, je parle pas la France mais là, maintenant, j’ai le droit !)

L’anniversaire de Ouistiti arrive à grands pas (autant vous dire que l’émotion va être à son maximum !), mais ce n’est pas de cet événement dont je vais vous parler aujourd’hui.

Ce qui me chamboule depuis tout à l’heure, c’est que la page Facebook du blog vient de passer les 500 fans (Coucou Aurélie !) et je dois vous avouer que je n’en reviens pas.

Cela peut paraître futile pour certains mais moi, je suis toute émue de voir que vous appréciez ce que je partage ici.

Pour vous remercier de tous ces pouces levés, je lance, pour une semaine, un petit concours.

Je ne vous dévoile pas le gain. Ce sera une box dans laquelle je glisserai des petits cadeaux que j’ai choisis à cette occasion.

Pour participer, il vous suffit de me dire quel est le billet du blog que vous préférez en me donnant son lien.

Si l’envie vous en dit, vous pouvez partager le concours et mettre le lien de partage dans un 2ème commentaire pour avoir une seconde chance.

Vous pouvez aussi liker la page Facebook du blog pour les petites Nouvelles, ainsi que vous abonner à la newsletter du blog (là aussi une chance de plus, à chaque fois, en me donnant votre pseudo Facebook dans un 3ème commentaire, et votre mail dans un quatrième commentaire)

Le concours se terminera le 18 novembre à minuit.

Merci encore à toutes ! Votre présence à mes côtés représente beaucoup pour moi <3

EDIT DU 19 NOVEMBRE 2014

NOUS AVONS UNE GAGNANTE

Capture concours 500 likes 2

FELICITATIONS GAELLE !!! J’ATTENDS TON MAIL A MAMANDEOUISTITI@GMAIL.COM

MERCI ENCORE A TOUTES POUR VOS GENTILS COMMENTAIRES, ILS M’ONT TOUS BEAUCOUP TOUCHEE. JE VOUS PREPARE PLEIN DE BILLETS ET DE BELLES SURPRISES !!!

Source : BébéFaisMoiSigne.com

Source : BébéFaisMoiSigne.com

Il y a un peu plus d’une semaine, j’ai eu la chance de participer au dernier atelier d’une session de formation d’animatrices « Bébé, Fais moi signe« .

C’est en lisant un billet de ma copine ParisPageBlog quand j’étais enceinte que j’ai commencé à m’intéresser aux signes avec Bébé et, depuis, j’avais toujours en tête d’apprendre avec Ouistiti.

J’ai donc été plus que ravie de recevoir l’invitation de Monica Companys, la Présidente de l’Association Bébé Fais-Mois Signe.

L’idée de pouvoir communiquer avec Ouistiti avant qu’il ne sache parler, m’a toujours fascinée.

Depuis sa naissance, sans m’en rendre compte, j’ai installé quelques signes entre nous : Ouistiti ne les reproduit pas encore mais il les comprend et me le fait savoir en souriant quand je les lui fais.

Certains signes sont des « officiels » que j’avais appris sur un petit livre, d’autres plus « artisanals » que je faisais spontanément aux mêmes moments de la journée (avant le repas, avant de changer la couche, avant de sortir).

Assister à cet atelier m’a confirmé qu’apprendre à signer avec Ouistiti pouvait nous apporter beaucoup.

« Les Bébés Signeurs » partent du principe que Bébé fait déjà des gestes de lui-même comme « au revoir » ou « bravo ». Il peut donc imiter les gestes que l’on fait quand on lui parle avant qu’il ne parle lui-même.

Contrairement à ce que l’on pourrait être tenté de croire, l’utilisation des signes ne retarde pas l’acquisition du langage, au contraire Bébé est stimulé car il participe aux conversations.

Les signes apportent une multitude de bienfaits :

  • Bébé peut se faire comprendre autrement qu’en pleurant,
  • Il se fera comprendre plus facilement au moment de ses premiers mots parlés,
  • Les signes favorisent le développement intellectuel et émotionnel,
  • Le lien d’attachement avec Bébé est renforcé puisqu’il se sait compris,
  • Cela l’aide aussi à avoir de l’estime et de la confiance en soi,
  • les signes lui font travailler sa motricité fine,
  • Et bien sûr, il peut communiquer ses besoins à ses parents et aux autres personnes avec qui il signe.

La formation se déroule en 6 séances hebdomadaires d’une heure : Bébé et ses parents apprennent, grâce à des jeux et des comptines, les signes qui pourront lui être utiles pour se faire comprendre.

L’atelier auquel j’ai participé avec Ouistiti était un atelier découverte pour que les stagiaires appliquent ce qu’elles avaient appris au cours de leur semaine de formation. Nous étions donc leurs « cobayes » pour faire « comme si » elles animaient un atelier.

Si j’étais hyper impatiente de participer à cet atelier, je dois vous avouer que j’étais intimidée quand je suis arrivée. Nous avons été chaleureusement accueillis et toutes les personnes qui venaient se présenter à nous le faisaient également en signant et cela m’a impressionnée. Ouistiti lui, comme à son habitude, répondait à chaque bonjour par un grand sourire.

Nous nous sommes installés au centre de la pièce, sur un tapis où il y avait des jouets pour que Ouistiti s’amuse et l’atelier a commencé. Trois personnes étaient assises avec nous et jouaient le rôle d’autres parents.

Le thème de la séance était « la journée de bébé » et nous avons vu un certain nombre de signes. Je pense en avoir retenu une vingtaine : bonjour, au revoir, se réveiller, changer la couche, se laver, manger, papa, maman, bébé, doudou, dormir, nuit, bravo, partir, se promener, rêver, jouer, sourire, je t’aime, encore, …

A chaque fois, les signes étaient utilisés dans une comptine que nous chantions à Ouistiti.

Pour la première, j’étais réservée : j’ai un peu signé et beaucoup observé mais très vite, toutes les participantes m’ont mise à l’aise et, dès la deuxième comptine, je chantais en signant chaque mot que nous avions vu préalablement.

Ouistiti, qui est de nature très tonique, regardait très attentivement et dans le calme chaque signe que l’on faisait.

Et très vite, à ma grande surprise, il a signé avec l’animatrice !

Cela m’a complètement scotchée de le voir faire spontanément le signe du bravo (c’est le même que celui des marionnettes).

Quelques jours auparavant, il l’avait fait avec PapaDeOuistiti qui lui chantait « ainsi font font les petites marionnettes » mais quand on essayait de lui faire refaire, on n’y arrivait pas.

Et là, quand l’animatrice a signé « bravo » à la fin d’une des comptines car Ouistiti tapait dans ses mains pour faire bravo, il a aussitôt signé avec elle, et m’a regardée avec un énorme sourire.

J’ai vraiment été très émue par ce moment.

Quatre animatrices en formation nous ont accompagnés durant cette heure d’atelier pendant laquelle nous avons appris plusieurs comptines : J’en ai retenu deux complètement que je continue de chanter à Ouistiti en signant.

Je signe également avec lui les différents mots dont je me souviens depuis cette matinée et à chaque fois, Ouistiti me sourit.

C’est bien le signe que quelque chose s’est passée pendant cet atelier et je suis encore plus intimement convaincue que lui apprendre à signer ne peut qu’être bénéfique pour lui, son Papa et moi.

A peine rentrée à la maison, j’ai cherché un atelier près de chez nous pour mettre à profit cette initiation que nous avions eu la chance de faire. Malheureusement celui que j’avais trouvé dans mon arrondissement n’est pas encore actif.

Visiblement, il y en a un auquel je pourrais nous inscrire et même s’il n’est pas tout à côté, je ne veux pas perdre le bénéfice de ce que nous avons appris et partagé. J’ai plusieurs envies d’activités avec Ouistiti que je n’ai pas encore concrétisées, faute de temps et sûrement de fatigue mais je ne laisserai pas la flemme nous priver de ce que ces 6 séances pourront nous apporter dans le futur.

Si vous aussi, vous avez envie de vous lancer dans cette belle aventure, je vous invite à vous rendre sur le site de l’association Bébé Fais Moi Signe.

Je tiens sincèrement à remercier Monica, Isabelle ainsi que toutes les animatrices présentes à l’atelier pour leur accueil chaleureux et ce doux moment que nous avons passé grâce à elles.

Souvenez vous, juste après les vacances d’été, j’ai eu la chance de visiter le salon BabyCool et je vous en parlais ici.

J’avais eu un énorme coup de cœur pour une nouvelle marque française de biberons : VIECO.

Vous allez me dire : « Mais, Tu perds la tête, un coup de cœur pour des biberons alors que tu allaites ?«  Et là je vous dis : oui, mille fois, oui« 

Déjà pour la philosophie de la marque qui en fait toute son originalité car VIECO utilise un matériau naturel, issu de 5 années de recherche, sans aucun plastique.

Ce matériau c’est le BIOBASED qui provient des plantes et ne génère aucun élément toxique dans sa fabrication.

Ensuite pour le look des biberons et des tasses pour bébé ET Maman (et c’est pour ça que moi aussi j’ai le droit de craquer !!!) qui se décline en 3 collections : Mignon, Nature et Élégant.

photo(43)

Sur le stand de ViECO au salon BabyCool, j’avais fondu pour  la collection Mignon : des personnages trop choupi (lapin rose ou grenouille verte) viennent illustrer les biberons et les tasses, leur donnant un côté attractif pour Bébé et fun pour Maman.

J’ai eu la chance de recevoir une tasse d’apprentissage à bec Grenouille pour Ouistiti, et une tasse Lapin pour moi.

photo(44)
La tasse d’apprentissage a une grande contenance de 330 ml, ce qui permet largement de satisfaire les petites soifs que Ouistiti a pu avoir pendant les beaux jours ces dernières semaines.

Sa prise en main est facilitée par une poignée ergonomique de chaque côté de la tasse qui représente les pattes de la Grenouille.

Le socle de la tasse est anti-dérapant, ce qui assure une bonne stabilité lorsque Ouistiti la laisse sur la tablette de sa chaise haute, ce qui n’arrive pas souvent.

photo(45)

Chaque élément de la tasse ( socle, embout, poignée, capuchon) se sépare permettant ainsi un nettoyage hyper facile et complet.

J’ai malgré tout relevé deux inconvénients : la tasse est opaque en raison de la matière BIOBASED, du coup je ne vois pas très bien ce que Ouistiti boit. Ce n’est que de l’eau donc ce n’est finalement pas très gênant mais comme c’est également le cas sur les biberons, je me dis que ça doit être un peu déstabilisant pour les Mamans de ne pas voir du premier coup d’œil ce que leurs Bout’Choux prennent comme lait.

La tasse n’a pas de valve anti-goutte. Du coup, lorsque Ouistiti a plus envie de jouer avec sa tasse que d’y boire et qu’il la renverse, l’eau s’écoule. Il le fait moins maintenant mais je trouve dommage que ce petit détail soit manquant car j’ai dû un peu batailler pour que Ouistiti comprenne que, non, la tasse c’est pas fait pour avoir la tête en bas, et même encore maintenant, il y a des loupés.

La Tasse Maman a également une grande capacité de 330 ml, idéale pour mon thé au petit dej’. Elle a également une base anti-dérapante et quand je vois a quel point je suis devenue maladroite à faire plusieurs choses en même temps, je peux vous assurer que ça m’est bien pratique.

Le petit détail qui fait tout le charme et toute la différence de cette tasse, c’est son couvercle en forme d’oreilles de lapin.

Bon déjà, la couleur, c’est peut être cliché pour certains mais, moi, le rose j’adore ! Ensuite les oreilles donnent toute la choupitude à la tasse et mes petits dej’ sont devenus bien plus rigolos (mais pas seulement mes petits dej puisque je l’utilise à tout moment de la journée, dès que je me prépare une boisson chaude).

Et justement en parlant de chaleur, la tasse est suffisamment épaisse pour ne pas se brûler une fois que l’on y verse son thé ou son café.

Mais ce couvercle n’est pas que super craquant, il est aussi super pratique parce que je ne sais pas vous, mais moi, depuis que je suis Maman, il est rare que je boive mon thé sans avoir à m’occuper de Ouistiti et du coup ça refroidit.

Mais plus maintenant : il me suffit de reposer le couvercle sur la tasse et hop mon thé reste chaud.

Et je ne m’étais pas trompée en craquant sur ces biberons et ces tasses puisque la marque a reçu le prix de l’innovation au salon BabyCool, récompensant le produit se démarquant par sa nouveauté, sa technicité, son design et sa sécurité et je suis bien d’accord VIECO, c’est tout ça !

Produits offerts par la marque (j’ai aussi reçu une tasse à paille que je n’ai pas encore fait essayer à Ouistiti)