Quand Maman reprend (enfin) le sport

27
753

Avant d’être Maman, j’étais sportive. Lorsque ma forme me le permettait, j’allais à la salle de sport. C’était comme un pied de nez aux problèmes de santé que je me traîne depuis maintenant 10 ans.

Les jours où ça n’allait pas, je ne pouvais quasiment rien faire. Alors, je ne me privais pas de chausser mes baskets, quand j’avais un regain d’énergie. Je disais ainsi à mon corps « malgré tout ça, je ne t’abandonne pas », et j’envoyais valser mes maux.

Le sport, pour moi, c’est comme une drogue. Mais une drogue positive !

sport - fitmum

J’ai beau être fatiguée, et croyez moi en ce moment je le suis… Avoir le moral pas très haut et, ça va peut-être vous étonner, mais là aussi c’est régulier. Quand je sors de mon cours, je flotte.

La flemme me donne envie de sécher chaque séance. Mais je me pousse au derrière, en pensant au bien-être que je ressentirai une fois le cours terminé.

Avec mon emploi du temps de Maman, cela n’a pas été chose facile de trouver une activité qui me plaise, à un créneau disponible.

Pour l’instant, inutile de me réinscrire dans une salle de sport, ce serait jeter de l’argent par les fenêtres, vu le peu de cours auquel je pourrais assister.

J’aurais adoré retrouver les cours cardio qui me plaisaient tant. Mais là, aussi, pas la peine de me leurrer, je n’ai plus les mêmes capacités : j’ai vieilli, ma hanche et mon genou me font bien sentir qu’ils sont en carton.

Et surtout, je voulais pratiquer un sport plaisir.

Je n’ai plus cet esprit de revanche à prendre. Les maux sont toujours là, mais différemment.

Là, c’est juste avoir un peu de détente, un moment où je n’ai rien à penser, sauf à me vider la tête et sentir mon corps se dénouer.

J’avais deux sports dans mon viseur. Deux activités qui peuvent être cardio, sans être violentes, et qui me permettent de prendre à nouveau soin de ma forme.

Pendant mes deux grossesses et quand Ouistitwo me le permet, je pratique à la maison. Je vous parlerai de mon sport à la maison une prochaine fois, car j’ai plein de petites astuces bien sympas.

Mais faire du sport chez soi, ce n’est pas la même chose qu’à l’extérieur. Avoir un vrai prof, c’est profiter d’un contact, créer des liens sociaux avec les personnes qui suivent le cours.

Retrouver un vrai cours physique, c’était important pour renouveler ma routine et réouvrir mes horizons.

Je cherchais donc un cours de yoga ou de pilates. J’avais déjà pratiqué les deux en salle, avant ma grossesse. Et ce, pendant plusieurs années. J’avais donc toujours les bases aussi bien pour les mouvements, que pour les placements.

Pour n’importe quel sport, peu importe la durée de la pause, je retrouve vite mes marques.

Le souffle et les muscles par contre, c’est une autre histoire.

Mon choix s’est arrêté sur le pilates, car j’ai trouvé un cours le seul jour où je suis sans les garçons, jusque 16h30.

Le lundi, Ouistiti est à l’école et Ouistitwo à la crèche. Quand j’ai trouvé un créneau le matin ce jour là, près de chez moi, j’ai dit banco !

Je suis arrivée en cours d’année et, pourtant, j’ai réussi à accrocher les wagons en suivant chaque exercice proposé par la prof.

Autant vous dire que la satisfaction n’était pas feinte.

J’ai des courbatures qui durent, pour l’instant, plus longtemps qu’avant. Mais j’ai découvert récemment une crème qui atténue leur côté douloureux.

A l’occasion du spot Efluent, début juin, j’ai fait la découverte d’Arnicrème, dernière nouveauté des Laboratoires Boiron. Formulée à partir de plantes fraîches d’Arnica Montana, elle permet une meilleure récupération physique grâce à ses vertus massantes et tonifiantes. 

Fluide, sans parfum, ni paraben, elle s’applique facilement et ne laisse pas de film gras.

Depuis que je l’utilise, je sens une diminution de la durée de mes courbatures. Et c’est mon petit moment cocooning, après la douche. 

Il n’y a, évidemment, pas que mon moral qui profite de mes séances.

Je sens un effet positif sur ma hanche qui est moins raide, plus mobile dès que je sors du cours. Les mouvements proposés par la prof me permettent, d’ailleurs, de ne pas avoir mal pendant l’heure de pratique. C’est tellement agréable de ne rien sentir !

Mon cours s’arrête avec les vacances scolaires. Au moins je ne serai pas frustrée de ne pas pouvoir y aller, puisque j’aurai Ouistiti avec moi H24. Ça sera juste un autre sport :p

Ma prof ne renouvelle pas son créneau en septembre, et je vais devoir me trouver un autre cours. Je suis déjà à sa recherche.

J’aurai un deuxième jour potentiellement disponible, car Ouistitwo ira trois jours à la crèche à partir de septembre. Cela va m’ouvrir quelques créneaux supplémentaires, et j’ai envie de bifurquer vers le yoga.

Avec ce retour au sport, j’avais envie de pouvoir checker les effets sur mon organisme. Pouvoir me rendre compte des aspects positifs pour garder ma motivation.

Il y a quelques semaines, j’ai eu la chance de recevoir la Fitbit Charge2* qui remplit parfaitement cette mission.

Fine, elle s’adapte parfaitement à mon petit poignet. Ludique, elle est très simple d’utilisation.

sport - Fitbit charge 2

Elle s’allume grâce au bouton sur le côté gauche du cadran, ou par simple mouvement du poignet.

D’un coup d’oeil, vous avez accès à plusieurs informations : nombre de pas quotidiens, rythme cardiaque, relaxation guidée, coach. suivi du sommeil, chronomètre.

Je suis fan de chacune de ces fonctionnalités.

sport - Fitbit charge 2

Le podomètre est un complice efficace pour se bouger les jours où je ne fais pas de sport. Si on passe un peu trop de temps sans bouger, une petite vibration nous prévient et nous invite à l’action. Autant vous dire que ça n’arrive quasiment jamais, sauf pendant la sieste de Ouistitwo. Mais là, je savoure mon inactivité. J’aime beaucoup le petit feu d’artifice virtuel qui s’enclenche, quand les 10.000 pas journaliers conseillés sont franchis.

La fonction coach, avec le suivi de la fréquence cardiaque, est multisports.

Running, musculation, gym, vélo, tapis de course, vélo elliptique… Il suffit de tapoter sur l’écran pour sélectionner le sport souhaité. Une fois le programme lancé, vous pouvez faire le mettre en pause par simple pression sur le bouton on/off. Pendant la séance, on peut ainsi contrôler sa fréquence cardiaque (sans la gêne d’une ceinture autour du torse), et adapter son effort en fonction.

Les statistiques s’annoncent en temps réel (bpm, calories brulées…). Grâce à l’appli Fitbit, chaque entraînement s’enregistre dans mon historique d’exercices, et je peux ainsi suivre mes progrès.

sport - Fitbit charge 2 - appli Fitbit

Pour certains sports, il est possible d’activer le GPS sur la Fitbit. C’est ultra confortable sur un Running !

Le suivi du rythme cardiaque est aussi possible au quotidien, sans pratique sportive, directement sur l’écran. On peut d’ailleurs choisir les éléments que l’on souhaite suivre sur sa journée : fréquence cardiaque, calories, nombre de pas, correspondance en nombre d’étages franchis.

La fonctionnalité relaxation est également très simple. On peut le faire en regardant son écran : il suffit de caler sa respiration sur la petite bulle qui grandit, et qui guide nos inspires/expires. Mais aussi, les yeux fermés, grâce à une vibration qui prend le relai de la bulle. C’est ultra ludique, à tel point que Ouistiti a compris du premier coup, lorsqu’il a vu mon écran. Nous faisons, d’ailleurs, une séance avant chacun de ses couchers.

Je me sers du chronomètre chez moi, lorsque je fais mon défi de planche ou de squats. C’est quand même bien plus agréable de jeter un oeil à ma montre, plutôt qu’au chronomètre de mon téléphone. Lorsque la Fitbit s’éteint, il suffit de bouger mon poignet pour la rallumer, alors que je dois toucher mon téléphone pour le réactiver

Pour l’instant, je prends la fonctionnalité Suivi de sommeil avec humour. Je n’ai pas besoin de ma Fitbit pour savoir que mes nuits sont pourries. Mais j’apprécie de voir comment se décomposent mes différents sommeils quand je dors.

Reliée en bluetooth à mon téléphone, elle me permet également d’être alertée quand je reçois des appels et des textos.

C’est ultra pratique pour moi qui suis 95% du temps en mode silencieux. C’est également le bluetooth qui permet aux données d’être transférées sur mon appli, et qui s’occupe de mettre date et heure à jour en cas de décharge complète.

Question autonomie, là aussi, je suis complètement séduite : je ne recharge ma Fitbit qu’une fois par semaine !

Petit détail esthétique que j’adore : son bracelet est interchangeable. J’ai choisi le modèle lavande. Mais les coloris violet et vert d’eau me tentent beaucoup !

sport - Fitbit charge 2

Je n’ai pas assez confiance en moi pour me lancer des fleurs au quotidien. Mais, en cette fin d’année scolaire, je suis fière de moi. Fière d’avoir rechaussé mes baskets. Fière d’avoir tenu le challenge que je m’étais lancée, en m’inscrivant à ce cours de Pilates.

Il en a découlé des bénéfices tant sur le physique, que sur le moral. J’ai maintenant le bien-être, procuré par mes séances, à nouveau bien en tête. Au point que je vais vite trouver un cours pour la rentrée, et réactiver mon abonnement à Objectif Super Nana pendant les vacances.

Cette semaine, j’ai la chance de pouvoir assister à un cours de yoga avec Ouistiti. J’ai trop hâte de partager ma pratique avec mon petit garçon. Je sens qu’on va s’éclater !

 

Et vous, le sport, c’est plutôt « go go go » ou « beurk » ?

 

 

*produit offert

 

27 Commentaires

    • J’ai eu la chance que tout se combine bien entre le planning du cours et mes dispo ^^ Pour la motivation, j’avais vraiment besoin de me vider la tête, ça a été le meilleur des moteurs

    • C’est vraiment que c’est une pratique particulière. Ceci dit, je t’assure que même au Pilates, j’ai fait travailler mon cardio certaines fois

  1. Coucou!!
    Oh mon dieu je DÉTESTE le yoga! Par contre le pilâtes je suis fan! Ça fait bien travailler les muscles sans pour autant en avoir la sensation sur le moment !!!
    Pour la montre on en voit de partout j’avoue que je ne suis pas fan!
    Des bisous

    • Merci <3
      Il y a quelques années, j'aurais été très frustrée de ne pas pouvoir me défouler avec un sport qui "envoie". Maintenant, je suis devenue plus sage (l'âge, la maturité, toussa toussa :p) et c'est vraiment pour me faire du bien que je le fais. Clairement, ma hanche ne me permet plus d'envoyer des kicks dans les airs. Si tu as l'occasion, tente, ça fait un bien fou (il y a plein d'offres pour pratiquer à la maison. Je vais essayer de faire mon billet rapidement)

  2. Si tu savais combien te lire me donne envie de me bouger et de m’y remettre.
    Le tout c’est de (re)commencer. Car à chaque fois c’est pareil, je suis à fond. Puis j’abandonne et je m’en veux… Un moment que cette fitbit me fait de l’oeil !

    • Tu sais que je sais que tu sais que je sais. Quand on est diminué par un souci physique, le sport c’est une revanche. Clairement, vu mon état ce week-end depuis vendredi soir, je n’aurais pas pu aller à ma séance ce matin, si elle avait eu lieu. Mais quand ce fichu corps nous fiche la paix, que c’est bon de sentir qu’on peut aussi en tirer quelque chose de bien !
      Le programme Objectif Super Nana est un super compromis pour reprendre à son rythme : vraiment pas cher (même pas 5€ par mois) et à la maison, c’est vraiment un complice idéal pour une reprise en douceur

  3. Tout d’abord Je te félicite pour ta reprise !
    Je note pour la crème
    J’avais une fitbit alta HR il y a encore qq jours. Je l’aomais Beaucoup !

  4. Sport à fond 🙂 par contre je n’aime pas courir ^^
    Et ici c’est sport un peu particulier, puisque nous faisons partis d’une asso médiévale. Donc escrime médiévale (et oui, j’ai mon épée de chevalier ! par contre juste ponctuellement depuis n°2), tir à l’arc (avec un superbe arc médiéval, une à 2 fois par semaine) et danse médiévale (une fois par mois environ) !

  5. Coucou, avant bb2 je faisais beaucoup de sport mais a son arrivé je n’ai plus eu une minute à moi. J’espère reprendre à la rentrée. Haï fais un peu de zumba cette année mais je me suis sentie larguée

  6. Bon courage pour cette reprise ! Moi j’ai la Fitbit Versa. J’aime beaucoup elle me pousse à marcher avec le challenge quotidien des pas.

  7. Avant, je faisais beaucoup de sport mais, à cause d’un soucis de genoux, j’ai dû tout arrêté… Par contre, je peux encore marcher et j’ai moi même un montre de ce style parce que je trouve que c’est un très bon compagnon de route ..

  8. hello comme toi , j’ai repris les cours de sport en septembre, vu que j’avais deux jours par semaine de libre, je me suis lancée, dans le pilates, et la gym d’entretien, malheureusement je n’ai pas accroché avec le pilates, toujours et souvent les mêmes mouvements, du coup j’ai abandonné et gardé la gym d’entretien, maintenant les cours sont finis, mais j’ai adoré, je pense recommencer l’année prochaine et mettre du yoga pour m’aider à retrouver ma souplesse 🙂

  9. Coucou ! C’est sur qu’être maman ça prend du temps et parfois le manque de temps et la fatigue sont des facteurs qui font qu’on abandonne souvent nos baskets. Bravo pour ta motivation !

  10. Je te félicite de t’être remise au sport parce que pour ma part, même si j’ai envie de perdre quelques kilos, je n’ai pas la motivation du sport. Je sais c’est contradictoire mais c’est comme ça
    Du coup, je t’encourage à poursuivre ta bonne résolution 🙂

  11. coucou alors j’ai jamais aimer le sport du tout par contre j’ai aussi un montre comme ça j’ai pas encore tout compris mais bon lol…je t’admire que tu te motive pour faire des activités sportive moi avec mon boulot , l’école et les deux enfants j’ai du mal

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.