Week-end en famille au camping Sandaya Côte de Nacre

42
465

Si vous nous suivez sur les réseaux sociaux, vous n’êtes pas sans savoir que nous avons passé le week-end de la Pentecôte dans un camping Sandaya, en Normandie.

Ouistiti a fait l’école buissonnière deux jours pour nous permettre une jolie coupure de 5 jours. Comme nous ne voulions pas faire trop de route, nous avions choisi le camping Côte de Nacre, à St Aubin s/Mer.

sandaya - camping - saint aubin sur mer

Habitués aux 6h de route quand nous partons en vacances, nous trouvions que les 2h45 de Paris était un bon compromis pour changer de décor. Sans faire subir trop de trajet aux enfants sur peu de jours.

On a juste oublié que les parisiens adorent partir en Normandie pendant les jours fériés. Ça nous a rajouté une bonne heure et demie à l’aller. Que l’on a vite oubliée lorsque l’on a franchi la barrière du camping.

Quel bonheur de voir de la verdure à perte de vue !

sandaya - camping cote de nacre - extérieur

Le camping a beau être prévu pour des emplacements tentes/campings et de nombreux cottages, ce n’est pas ce qui saute aux yeux.

De nombreux arbres et arbustes délimitent naturellement les espaces. Les emplacements sont côte à côte, sans aucune impression d’être les uns sur les autres. Les bungalow ont des petits arbustes pour limiter le vis-à-vis, et sont orientés de façon à ce qu’aucune terrasse ne soit face à un espace de vie d’un autre mobile-home. Tout le monde est tranquille !

sandaya - camping cote de nacre - extérieur

Le site est hyper propre. Aucun déchet par terre. Les gens sont très respectueux et au cas où un papier se serait échappé d’un sac poubelle, un employé passe tous les matins dans les allées pour vérifier que rien ne traîne par terre.

Le personnel, justement, est ultra aimable et disponible.

Lorsque nous sommes arrivés dans notre cottage, nous n’avions pas le kit bébé. Il a fallu moins de 10 minutes après que nous l’ayons signalé pour que deux charmants messieurs viennent nous l’apporter. Ils nous ont même installé le lit parapluie !

De même pour la climatisation avec laquelle nous avons eu un souci de réglage. Une fois le problème signalé, l’intervention s’est faite illico.

Même constat pour l’équipe d’animation.

Oui, oui équipe d’animation, vous avez bien lu ! Le camping Côte de Nacre, comme tous les campings Sandaya, propose les mêmes offres d’activités qu’un club de vacances : soirées à thème TOUS les soirs de la semaine, activités sportives, club enfants (a partir de 5 ans). A votre arrivée, vous recevez le planning des soirées, de façon à pouvoir vous organiser si vous le souhaitez.

Nous n’en avons pas fait, car les enfants sont encore petits pour veiller. Mais chaque soir, la Mini-Disco, avec des danses proposées aux petits et grands, a toujours eu beaucoup de succès ! Les ados ont même leur fiesta le samedi soir, avec le Teen’s Club.

Côté activités sportives, là aussi, il y a le choix : basket, aquagym, Zumba, fitness, foot, pétanque, tennis de table, accrobranche, patinoire, mur d’escalade… De quoi satisfaire tout le monde !

Le camping possède également son propre restaurant.

Nous ne l’avons pas testé, mais il était toujours plein. Nous avions choisi de profiter pleinement de notre bungalow, en y prenant nos repas. Surtout qu’avec Ouistitwo qui est encore petit, un repas au resto peut être très aléatoire. 

Nous n’avons pris que le premier dîner au snack du camping, en commandant des sandwichs que nous avons mangés « chez nous ». Nous n’avons pas été emballés gustativement. Mais ce n’est pas pire que certaines « baraque à frites » que l’on connaît en vacances. Par contre, quand on est habitué au kebab à 5€, les 9€/sandwich chaud picotent un peu…

C’est ce que j’appelle le folklore du début de vacances. On mange un truc pas folichon, mais on l’apprécie quand même parce qu’il marque le début d’un moment joyeux.

sandaya - camping cote de nacre - cottage - coin repas

Ce séjour au camping était une première pour nous tous.

Ce week-end prolongé était également une première. Depuis la naissance de Ouistiti, nous n’étions jamais partis quelques jours. Nous avons la chance d’avoir une maison de famille, dans laquelle nous séjournons aux vacances de printemps et d’été. Mais nous n’allons jamais ailleurs.

J’avais hâte de me retrouver avec ma petite famille, dans un endroit complètement inconnu. Avec un mode de vie complètement inconnu également.

Soyons clair, je suis tout sauf une aventurière. J’ai toujours passé mes vacances chez ma Mamie. Je n’ai mis les pieds dans un camping que deux fois, pour voir des personnes qui y séjournaient. Sans jamais y dormir.

Le fun d’une nuit sous une tente aurait pu me plaire, en étant plus jeune. Mais là avec deux enfants, sans jamais avoir vécu l’expérience avant, n’espérez plus que je me lance :p

L’aventurière en carton, maman de surcroît, était très intriguée par le camping version cottage.

Des lits, les commodités à disposition sur place, un toit si le temps se gâte… Bref, un petit chez soi à partager en famille me tentait beaucoup.

sandaya - camping cote de nacre - cottage - extérieur

Je n’ai pas été déçue. J’ai même surkiffé !

Nous avons séjourné dans un cottage Nautilus, pensé pour 6 personnes : une chambre parentale, deux chambres avec deux lits simples chacune, deux salles de bain, une pièce à vivre.

La superficie annoncée sur le site de Sandaya nous laissait, malgré tout, perplexes :  37 m2.

Vous savez à quel point je suis sensible à l’espace de mon lieu de vie. Vous avez dû m’entendre râler, plus d’une fois, à cause de mon appart dans lequel je me sens étouffer.

Ne me demandez pas par quel miracle, mais notre mobile-home, pourtant deux fois plus petit que notre appart, nous a paru deux fois plus grand !

Tout s’explique de façon très logique, car tout y est optimisé !

Les chambres sont à chaque extrémité du bungalow. Celle des parents d’un côté, celles des enfants de l’autre.

sandaya - camping cote de nacre - cottage - chambre

Les chambres des enfants ont juste la place suffisante pour accueillir les lits. Mais en même temps, en vacances, au camping, ce n’est pas dans les chambres qu’ils passent le plus clair de leur temps. Et au moins, le bazar n’a pas de place pour s’installer.

Le cottage possède un nombre incroyable de rangements.

Des armoires et placards un peu partout. De façon à ce que tout puisse être rangé, tout en restant à portée de main.

sandaya - camping cote de nacre - cottage - chambre

Les pièces s’enchaînent les unes aux autres. Il n’y a aucune place perdue. Les enfants ont leur propre salle de bain avec lavabo, et douche à l’italienne. Ouistiti a juste adoré et a réclamé une douche matin et soir.

La deuxième salle de bain est mitoyenne à la chambre parentale. Plus grande que celle des enfants, elle possède également lavabo et douche à l’italienne. Le deuxième WC est également à l’intérieur.

sandaya - camping cote de nacre - cottage - salle de bain

sandaya - camping cote de nacre - cottage - salle de bain

Vous pouvez facilement y faire venir des candidats relous de l’émission «Bienvenue chez nous». Ils auront beau passer les doigts sur n’importe quelle petite surface, ils n’y trouveront aucune poussière !

Tout était tellement nickel qu’on aurait pu croire être les premiers occupants de ce bungalow !

En plus, le camping met à disposition serviettes, draps, couvertures et oreillers.

Nous avons profité d’avoir deux chambres « enfants » pour coller les deux lits simples dans l’une des deux, et permettre à Ouistiti d’avoir le même espace de dodo que chez nous. Il bouge beaucoup, et on l’aurait retrouvé par terre si il avait dormi dans un lit simple.

sandaya - camping cote de nacre - cottage - chambre

Cela nous a donné l’idée de prendre sa barrière de lit pour de futurs séjours, car les sommiers sont simples et sans cadre en bois. La barrière glissera sans souci entre le matelas et le sommier.

Dans l’autre chambre, les employés du camping ont réuni les lits gigognes l’un au dessus de l’autre, pour permettre d’installer le lit parapluie à côté.

sandaya - camping cote de nacre - cottage - chambre

Seul petit point négatif, le bungalow n’a pas de volets. Et dans les chambres enfants, les rideaux occultants ne couvraient que le cadre des fenêtres. Sans aller jusqu’au sol, ils laissaient la lumière s’infiltrer dans les pièces. Les couchers étaient donc un peu plus longs, et les réveils plus matinaux. J’ai enfin compris l’utilité du store occultant nomade Gro Compagny !

Avantage de l’inconvénient, on était levé de bonne heure.

On a ainsi pu profiter au max des journées, tout en respectant la sieste de Ouistitwo du début d’après-midi. Et miracle spécial camping : Ouistiti faisait des pauses au calme pendant ce temps là. Il a même siesté une fois ! Le truc qui n’arrive plus depuis ses 1 an 1/2…

La pièce à vivre, quant à elle, était à l’image de tout le reste : parfaite !

Un coin repas avec banquette, chaises et table que l’on pouvait doubler de surface grâce à une rallonge.

Un coin cuisine ultra bien équipé : assiettes, couverts, plats, casserolles, verres, bols, tasses. Vrai grand frigo avec vrai réfrigérateur. Évier avec une grande paillasse. Lave vaisselle. Cafetière à filtre et cafetière nespresso. Bouilloire. Grille-pain. 4 feux gaz. Micro-Ondes. Aspirateur. Balai brosse et à serpillère. Balayette et pelle.

sandaya - camping cote de nacre - cottage - cuisine - salon

Le coin cuisine et le coin repas étaient séparés par un bel espace, que les garçons se sont vite appropriés pour jouer !

Sols, murs, banquette, tout est dans des matériaux lessivables : idéal avec des enfants et quand on fait beaucoup d’aller retours intérieur/extérieur.

J’ai fait un room-tour, sur Instagram, à notre arrivée. Vous pouvez la retrouver en Story à la une « Sandaya ».

L’extérieur, justement, on espère en profiter quand on part au camping.

Ce que nous avons pu faire sur la terrasse du bungalow, où nous avons déjeuné tous les jours. Le soir, c’était encore un peu frisquet.

sandaya - camping cote de nacre - cottage - terrasse

Grâce également à la pelouse qui nous offrait un petit jardin bien agréable !

sandaya - camping cote de nacre - cottage - terrasse

Chaque mobile-home ayant son barbecue, nous avons pu manger nos premières grillades de l’année.

Parties de ballon sur l’herbe, de jeux de société sur la terrasse, la télé pourtant présente, n’a pas beaucoup fonctionné.

sandaya - camping cote de nacre - cottage - extérieur

sandaya - camping cote de nacre - cottage - terrasse

Il y avait tellement mieux à faire à la piscine et à l’aire de jeux. Nous y sommes allés tous les jours pour le plus grand bonheur de nos loulous.

La piscine est immense !

Elle se divise en deux espaces : une partie couverte, une partie en plein air. L’eau est chauffée, et il y a des pataugeoires très spacieuses dans chaque espace.

sandaya - camping - cote de nacre - piscine

Mon côté frileux ne m’a pas donné le courage d’aller du côté découvert. 

Pour les plus grands, il y a même quatre grands toboggans «qui vont vite, Maman» dixit Ouistiti, et qui se jettent directement dans l’eau.

sandaya - camping - cote de nacre - piscine

La profondeur du grand bassin couvert est pogressive. Vous entrez dedans avec un premier palier de hauteur à un mètre. Ouistiti a donc pu profiter du bassin en ayant pied.

Autant vous dire que mes bout’choux ont adoré leurs premiers bains en piscine. 

sandaya - camping - cote de nacre - piscine

 

Bien mieux que des mots, voici des images qui vous en diront bien davantage !

L’aire de jeux, quant à elle, est digne d’un mini parc d’attractions.

Une structure avec des toboggans géants, un plus petit pour les plus jeunes, deux châteaux gonflables, des tables de ping pong. Le tout sur une surface en faux gazon qui amortit d’éventuelles chutes.

sandaya - camping cote de nacre - aire de jeux - toboggans

sandaya - camping cote de nacre - aire de jeux

sandaya - camping cote de nacre - aire de jeux

sandaya - camping cote de nacre - aire de jeux - château gonflable

sandaya - camping cote de nacre - aire de jeux

 

Les garçons se sont juste éclatés ! Nous y allions le matin et en fin d’après midi. Et je ne me suis pas faite prier pour en profiter avec eux.

sandaya - camping cote de nacre - aire de jeux - toboggans

Le camping se situe à moins de 10 minutes à pied de la plage.

L’occasion de se balader dans les petites rues de Saint Aubin sur Mer, qui sont si agréables à parcourir.

sandaya - camping - saint aubin sur mer

Ouistiti a ainsi pu voir la Manche pour la première fois. Bien plus frisquet que l’Océan Atlantique qu’il connait bien. Mais la vue qu’elle nous a offerte était juste époustouflante !

sandaya - camping - plage - saint aubin sur mer

sandaya - camping - plage - saint aubin sur mer

 

Vous l’aurez compris, nous avons passé un week-end absolument parfait ! Nous n’avons qu’une hâte : y retourner ! Nous avons également projeté d’aller dans le camping Sandaya de Soulac, à l’occasion de vraies vacances.

Je terminerai ce billet en vous donnant quelques infos pratiques.

En séjournant dans un cottage premium, nous avons bénéficié de plusieurs services offerts : linge de lit et de toilette, Wifi, kit bébé (lit parapluie, chaise haute, baignoire), climatisation, ménage de fin de séjour.

Le camping possède une laverie, avec de nombreuses machines à laver et sèches linge.

Une supérette propose des denrées alimentaires de base. Mais comme souvent, les prix ne sont pas donnés. Elle fait également office de boulangerie, en proposant pain et viennoiseries cuits sur place, plusieurs fois par jour. Moi qui suis très compliquée quand il s’agit de baguette, j’ai beaucoup aimé la tressée.

Nous avions apporté quelques provisions, et nous avons ensuite fait un passage au supermarché situé à 1,5km. Ne faites pas comme nous : n’oubliez pas le papier toilette, les sacs poubelle, liquide vaisselle, vos condiments préférés… 

Les hommes et les garçons doivent impérativement porter un slip ou un boxer de bain (au cas où, la supérette en propose). Ouistitwo a pu porter le short que je lui avais pris, car il avait une couche intégrée. Mais je lui prendrai un vrai maillot couche-piscine pour la prochaine fois. 

Les animaux sont admis, à la condition d’être tenus en laisse et de leur faire faire leurs besoins à l’extérieur du camping.

Un espace bien-être (situé près du kids Club. Au top pour un moment détente quand les enfants s’éclatent) propose des soins digne d’un salon de beauté (modelages corps, soins du visage, épilation). Vous pourrez également vous relaxer au sauna ou au hamman, selon vos préférences.

Plusieurs marchés se tiennent à Saint Aubin et aux alentours, le matin, au moins 4 jours/semaine (et tous les jours en haute saison)

Il y a de nombreux sites à visiter dans les environs : Arromanches, Ouistreham, Cabourg, Houlegate, Deauville, Honfleur, Bayeux…

Mais, il est complètement possible de faire comme nous : se la jouer slow-life en restant au camping, et profiter des activités et de la plage à proximité !

Et vous, adeptes du camping ?

Plutôt bungalow,  camping-car ou tente ?

 

 

 

Séjour offert par Sandaya que je remercie très chaleureusement

42 Commentaires

  1. Ton article me donne envie de faire du camping moi qui ait toujours eu horreur de ça !
    En fait on a beaucoup de préjugés totalement infondés !

  2. coucou

    le camping me rebute au plus haut point. La tente c’est niet.
    Et pourtant jeune je l’ai fait, peu être un peu trop lol
    du coup la soluce du bungalow est un super compromis je trouve et là ça doit bien faire 9 ans que je ne suis pas allée en Normandie et ça me démange car cette région est juste splendide !

  3. Coucou , merci pour ton avis complet et bien détaillé !ça donne envie d’y aller =)
    Gros plus pour la piscine couverte ( parle de frileuse =) )
    Je ne connais pas du tout cet endroit mais quand on part dans le sur ( du coté d’argeles ) on part toujours dans ce genre de mobil home en camping =)
    Pour la nourriture comme vous on est souvent surpris par les prix et c’est p^lus économique d’aller au supermarché et de se faire à manger ^^

  4. Bonjour,
    Ici on est des vrais adeptes du faux camping comme disent mes min miss car il n’y a pas de tentes. C’est top avec les enfants.
    Merci pour cette super présentation ! il a l’air vraiment sympa ce camping, ça donne envie.

  5. Wahouuu.
    Comme toi je ne me vois pas du tout sous une tente… ne l’ayant jamais fait jusqu’à présent.
    Je reverrai d’essayer ce type de séjour.
    Ça fait trop trop envie moi qui suis amoureuse de la Normandie !!
    Merci pour ce partage d’expérience !!

    • Ah non mais clairement, je suis trop vieille pour tenter l’expérience tente maintenant :p
      Si vous allez dans le coin et que vous cherchez un pied à terre, je vous le conseille à 1000%

  6. Coucou,

    Je trouve également que c’est un bon compromis pour partir se changer les idées sans avoir à faire 6-7h de route ! En plus, l’endroit est charmant et le logement confortable, le top !
    À l’inverse de toi, j’adore le camping, mais plutôt du style en montagne, après une randonnée 😉

    Belle journée,
    Laura – Bambins, Beauté et Futilité

    • Moi, je suis complètement mais quand je vois comment j’ai complètement changé d’avis sur le camping, je me dis que je pourrais bien aimer la montagne aussi ^^

  7. Coucou!! Mais oui moi aussi j’adore le camping dans les petites maisons!!! Pour les vacances c’est tellement top avec les enfants, les animations et les tarifs!!! En plus la Normandie c’est la meilleure période pour y aller! Très beau voyage les petits

  8. ça me donne vraiment envie cette version camping tout confort. Même avec un nourrisson je m’y vois complètement surtout que finalement c’est très proche de Paris pour un dépaysement total! top cette découverte merci

    • C’est la formule parfaite pour se ressourcer après l’accouchement. Pas trop loin, tout confort. Tu pourrais clairement profité d’une petite sieste de R pour aller te faire chouchouter au spa !

  9. J’avoue que j’ai passé toutes mon enfance en tente et je kiffais ça !!! Le camping ne me fait pas peur mais j’avoue que maintenant je privilégie le bangalow…. Maintenant les vacances c’est du plaisir donc autant dormir convenablement et apprécier les vacances.
    J’avoue que c’est un beau camping qui donne envie d’y aller !

    • Il est vraiment extra ! la tente, maintenant je me dis pourquoi pas quand les garçons seront plus grands mais maintenant que je connais le confort, ça va être dur de troquer le bungalow :p

  10. Nous on est plutôt camping tente l’été et bungalow au printemps ou aux ponts du mois de mai… rapport à la température lol.
    Alors pour le futur, nous sommes partis pour la 1ere fois en tente avec ma fille de 13 mois et mon fils de 3.5 ans…ça se fait. Ils se sont éclatés…
    Oui ils se couchent avec le soleil, se réveillent pas vraiment tard puisque la temperature monte vite, mais on adapte la journee pour qu ils puissent faire la sieste en voiture, avec la clim.

    • Avec la clim, on gérait la fraicheur du soir et la chaleur de certains après midis. Clairement, je ne me lancerai pas dans un séjour en tente à leur âge. Je ne suis pas téméraire :p

  11. Quel bonheur de pouvoir partager des moments en famille en famille en terrain inconnu. On ne l’a jamais fait depuis la naissance de notre deuxième, mais j’espère bientôt 🙂
    Je n’ai d’ailleurs jamais fait de camping (les tentes et faire pipi dans la nature, ce n’est pas pour moi) mais en bungalow je serai bien tentée !
    Belle soirée
    Elsa

    • Oh oui, c’est vraiment génial ! Et on va le faire plus souvent maintenant qu’on sait qu’on gère ^^
      Pour les tentes, il y avait de grands espaces sanitaires ultra propres et spacieux avec douches et toilettes. Même là, on est loin des Castor Junior ^^

  12. Mes souvenirs de camping remontent à l´adolescence en colo ! Je n’y suis jamais retournée en famille pensant que ce n’etait Pas trop notre trip ! Mais la clairement tu viens de me faire changer d’avis sur le camping ! Cents carrément royal, il y a tout et pour les enfants c’est l’eclate !!

  13. Coucou j’ai toujours été plutôt hôtel, je préfère mon petit confort et en vieillissant cela ne s’arrange pas; puis j’ai besoin d’endroit pour me reposer et sans enfant car je ne supporte pas vraiment le bruit

  14. Je trouve qu’avec ces bungalows, le camping est très loin de l inconfort des tentes. J ai testé ainsi un bungalow à l ile de Ré. Je trouve qu alors on est plus près de la nature que dans une maison en dur. J apprecie aussi les animations, c est fun.
    Effectivement, il faut prendre l habitude de se faire une check-list pour ne pas être à court de produits de base.

  15. Ton article me donne envie de repartir en Normandie, une si belle région!
    Le bungalow dans lequel vous avez séjourné est vraiment superbe, la terrasse, la verdure… Je pourrais presque y vivre à l’année rien que pour ces 2 choses qui me manquent tant au quotidien! En tout cas, je note la destination, qui sait je pourrais y partir pour profiter pour des futures vacances!

  16. Merci pour cet article et ces belles photos! Le mobile-home a l’air top et en effet super bien optimisé! Ce n’est pas toujours facile d’organiser son espace à la maison 🙂 Belle journée!

  17. C’est vraie que le bungalow sans volet c’est pas hyper agréable ! Ou alors il faudrait prévoir des rideaux qui peuvent se scratcher sur le mur pour éviter la Lumière lol
    Vous avez passé un super séjour ça donne envie !

  18. Merci beaucoup pour cette belle découverte. On est plutôt du genre réfractaire au camping dans la famille mais j’avoue qu’avec tout le confort que tu décris et avec les animations et jeux proposés pour les enfants, cela pourrait être l’occasion de découvrir un nouveau mode de vacances… je pense que mes filles s’éclateraient. La proximité de la mer me séduit bien également… en tous cas, merci de nous faire partager ton expérience avec tes ouistitis!!!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.