Mes premiers pas vers le Zéro Déchet

68
1961

Dans mon billet précédent, je vous parlais d’une démarche qui m’avait interpelée tant pour mon porte monnaie, que pour la planète. J’ai eu envie de continuer sur ma lancée, en vous parlant d’une initiative zéro déchet que j’ai entrepris depuis un mois.

Tout a commencé par la réception d’un mail qui me lançait un défi.

En général, je fais en sorte de répondre rapidement aux mails que je reçois vis à vis du Blog (sinon j’oublie…). Mais là, j’ai pris le temps de la réflexion car le sujet n’était pas si évident pour moi.

Si vous avez lu mon billet sur les couches, vous vous souvenez sans doute que je ne passerai pas aux couches lavables. Malgré tout, j’ai conscience que nos habitudes ont un impact sur la planète et donc sur l’avenir de mes enfants.

Je ne vous ferai pas la leçon sur le climat déréglé, la fonte des glaces aux pôles, la déforestation, et j’en passe. Ce n’est pas mon rôle. Je déteste être culpabilisée. Ce n’est pas pour culpabiliser à mon tour.

Pour autant, sans être militante Greenpeace, je sais qu’il faut que ça bouge et que l’initiative doit venir de nous. Sinon, on fonce droit dans le mur.

Je n’ai pas entrepris de virage à 180º vis à vis du zéro déchet. Mais, ce défi m’a donné l’impulsion dont j’avais besoin pour entamer des changements.

Quand j’accepte un défi, c’est pour le relever. J’ai donc pris le temps de la réflexion avant de dire oui. Hors de question pour moi de me lancer dans quelque chose, et ne pas tenir la route.

Ce défi, lancé par Les Tendances d’Emma, était le suivant : abandonner l’utilisation du coton pendant un mois.

Pour que cela soit réalisable et ne pas m’effrayer en le faisant sur plusieurs terrains (trop de contraintes pour une novice comme moi, c’est l’assurance quasi certaine d’abandonner en deux jours), j’avais la possibilité de choisir entre le zéro déchet dans ma salle de bain pour me démaquiller. Le zéro déchet sur la table à langer pour le change de Ouistitwo. Ou le zéro déchet dans ma cuisine pour remplacer l’essuie-tout.

Comme pour renforcer ma mission, j’ai choisi le zéro déchet pour le change de Ouistitwo.

Prendre soin de la santé de la planète, ça me concerne bien évidemment. Mais prendre soin de la santé de mon Bébé, c’est une évidence qui m’enlève toute impression de corvée.

Pour ce défi zéro déchet, et parmi les différents kits proposés par Les Tendances d’Emma, j’ai donc choisi le kit Eco Chou.

les tendances d'Emma - zéro déchet - ZD

Ce kit est le complice parfait pour les mamans qui veulent se lancer dans une démarche zéro déchet : 10 petits gants et 10 carrés lavables. Joliment présentés dans une boite de rangement en bois, ils sont livrés avec un filet en coton bio pour le lavage.

Les carrés servent à nettoyer le pipi. Les gants sont destinés aux selles.

Clairement quand on passe au lavable, nettoyer le caca, c’est souvent ce qui freine (moi la première !). Et finalement, ce n’est pas plus compliqué que le pipi.

J’enlève le maximum avec la couche (je le faisais déjà donc aucun changement dans mes habitudes). Je nettoie ensuite avec le gant qui me protège la main. Une fois terminé, je le retourne et, hop, un dernier passage pour m’assurer que tout est bien propre.

Eau savonneuse, eau micellaire, liniment, lait de toilette, tout est possible.

Une fois le change terminé, je mets mon carré ou mon gant dans le petit filet prévu à cet effet. Pour éviter les odeurs, je les pschitte avec un spray qui stoppe net le développement des bactéries grâce à de l’huile essentielle de Tea Tree.

Ce kit est parfait pour les bébés que l’on change entre 4 et 6 fois par jour.

Six, c’est ce que je fais en moyenne avec Ouistitwo. En général, j’attends que le filet soit rempli à un peu plus de la moitié pour le passer en machine à 40 degrés. J’ai la chance d’avoir un sèche linge donc pas de contrainte d’attente, puisqu’ils y passent en programme doux.

Le kit est disponible en 3 matières : eucalyptus, bambou et coton bio. Tous sont très doux, les deux premiers s’entretenant très facilement (idéal pour les cacatomiques des bébés allaités…). Le troisième (celui que j’ai) est biface, idéal pour les selles plus consistantes du bébé diversifié (point glamour du jour, bonjour !) : les bouclettes accrochent bien la matière.

J’avoue avoir conservé le paquet de coton que j’avais entamé avant de recevoir mon kit. Je ne m’en suis servie jamais en un mois ! Même pour les couches très pleines qui laissaient donc forcément plus de traces, je n’ai pas galéré. J’ai juste pris le parti de nettoyer les gants immédiatement avec du savon, au lieu de les conserver secs dans le filet.

Je suis devenue totalement adepte ! La peau de Ouistitwo est ultra respectée (n’oublions pas que le coton doit être traité pour devenir blanc, et rares sont les filiales qui le font écologiquement…). Il n’a eu aucune réaction cutanée suite à ce changement d’habitude.

Je n’ai ressenti aucune contrainte pour l’entretien.

C’était mon appréhension principale, mais je ne fais pas de lessive supplémentaire. Je ne perds pas non plus mon temps à étendre mes carrés pour ensuite attendre qu’ils sèchent.

Je n’ai pas pu m’empêcher de piquer un carré pour ma propre toilette : mon envie de m’y mettre aussi dans la salle de bain s’est confirmée.

J’avais bien sûr constaté la douceur en m’en servant pour Ouistitwo. Mais là, j’ai vraiment pu m’en rendre compte en me démaquillant. Le retour au coton classique jetable est, à chaque fois, bien désagréable (surtout que je prends la marque de mon supermarché…).

Au bout d’un mois, le bilan est plus que positif puisque le coton jetable a disparu de ma table à langer.

Je vais d’ailleurs compléter mon kit, en prenant des recharges de carrés et de gants.

Ce petit pas dans le zéro déchet m’a permis d’engager une vraie prise de conscience. Et le confort des matières m’a encouragée à aller plus loin. Le lavable va petit à petit s’inviter dans ma salle de bain (et j’arrêterai comme ça de piquer les carrés de mon Bébé), dans ma cuisine et dans mon ménage.

C’est également une solution idéale pour les petits qui deviennent grands comme Ouistiti, et sont en demande constante d’autonomie. Gants d’apprentissage et débarbouillettes seront dans mon prochain colis, et autant vous dire qu’il le sait et qu’il a hâte !

En parlant de commande : si vous avez envie de vous lancer ou de compléter vos kits zéro déchet, le code OUISTITIDEFI vous offrira -10% sur toute la boutique jusqu’au 31 mars.

Alors, envie de me suivre dans ce défi ?

Non parce qu’économiser 6 ans de coton jetable juste avec un kit, ça laisse rêveuse. Vous ne trouvez pas ?

les tendances d'Emma - zéro déchet - ZD

68 Commentaires

    • J’ai longtemps été dans la réserve par rapport au lavable. Ce défi m’a vraiment aidée à me lancer. Ca impressionne mais c’est plus facile qu’on ne le pense

  1. Un sujet qui arrive au bon moment ! Je prépare l’arrivée de bébé 2 et me posais la question d’essayer ces cotons. Ton post sur les couches m’avait déjà bien plu. En effet, pas de couches lavables envisageable pour le moment mais essai des tidoo prévu ! Alors je vais peut être tenter les cotons lavables. Merci ! Bonne journée.

    • De rien 🙂 Bébé est une bonne motivation dans ce genre de changement d’habitude. En tout cas, Ouistitwo a clairement été mon booster !

    • C’est ce que je pensais aussi avant de me lancer, mais pas tant que ça finalement. Après j’ai le gros avantage d’avoir un sèche linge, ce qui enlève une grosse partie fastidieuse

  2. ici on avance … mais doucement …
    le papier toilette lavable
    les lingettes lavables
    les serviettes hygiéniques lavables
    les couches lavables j’ai fait de 2004 à 2014 et je me suis éclaté !!!!

  3. coucou

    j’ai aussi fait le choix des lingettes pour le démaquillage car on a plus de bébés à la maison et je ne regrette pas. J’ai aussi choisi les tendances d’emma par contre au bout d’un an ils ne ressemblent plus à rien les carrés. Moi je m’en fout, certains les remplacent, cela sera à toi de voir ce que tu en fais 😉

    • J’ai reçu le doigt Glov pour les retouches maquillage dans une box. Je n’avais pas vu l’intérêt mais je vais le ressortir de son tiroir

  4. coucou,

    je dit OUI OUI OUI à ton article. j’adore et j’adhère =)
    Je n’ai pas encore de bébé mais c’est claire et net que je passerais à ce type de produit =) je fais déjà attention a ce que je m’achète alors pour un futur bébé ca sera pareil =)
    une trés belle initiative et en plus une super marque =)

    belle journée

    rachelmarine

    • Ce défi m’a permis de faire une belle découverte et de franchir un cap que je ne me croyais pas capable de prendre. Je suis vraiment ravie !

  5. J’ai acheté mes premières lingettes démaquillantes il y a 2 mois, je commence tout juste… mais, franchement, je regrette de ne pas les avoir achetées avant, c’est super bien…..efficace et pas chère à la longue alors, pour le bébé, je valide complètement…

  6. je commence à etre adepte également du zéro déchet, mais moi je suis mamie … je blogue en tant que mamie et je n’ai plus de petits qui ont besoins d’être changés, par contre j’en ai déjà discuté avec ma fille, alors les remontées qu’elle m’a fait parvenir, oui pour les lingettes « débarbouillettes » idéalement pour le visage et aussi pour le pipi mais pour le reste pas trop son « truc » mais déjà un pas si un prochain bébé est prévu
    sinon moi désormais j’utilise des lingettes démaquillantes doublées polaires et aussi un gant glov.
    belle journée

    • Chaque petit pas est important. C’est la clé de la réussite de ce genre de changements d’habitude. On fait toutes en fonction de nos ressentis et c’est tout ce qui compte 🙂

  7. J’utilise les carrés de coton « les tendance d’emma » pour me démaquiller et je les adorent….
    En revanche je ne suis pas convaincue par le zéro déchets en ce qui concerne les couches… je n’ai pas d’enfants donc je ne sais pas encore si je reviendrais ou non sur ma parole mais déjà aujourd’hui quand je change mon neveu… je ne me vois pas après aller laver le couches…

    • Non clairement, si on m’avait lancé le défi des couches lavables pendant un mois, je n’aurais pas accepté. Ce n’est pas un changement que je me sens prête à faire. Mais j’utilise des couches jetables safe 🙂

  8. Ah superbe!
    J’ai encore les lingettes et gants de Tendances d’Emma (4 ans je crois) et je n’ai que des lingettes lavables pour les fesses de Junior, des lingettes pour mon démaquillage, des micro fibre et tawashi pour le nettoyage 😉
    Courage c’est un super pas en avant!
    D.

  9. Je ne suis pas encore au zéro déchet mais j’ai des carrés lavables, des lingettes démaquillantes lavables qui me permettent de diminuer ma consommation de coton. Après, mes enfants sont grands mais dans le cas contraire, j’aurai tout de même acheté des couches jetables parce que je me vois vraiment pas laver les couches. ^^ Le principal est d’avoir des actions au quotidien pour essayer de minimiser nos déchets.

    • C’est exactement pareil pour moi ! Il n’y a des choses que je ne me sens pas faire. Pour autant, ce défi m’a permis de réaliser que je pouvais quand même faire de petites choses qui comptent aussi 🙂

  10. Coucou,
    Depuis que j’utilise de l’huile démaquillante j’ai beaucoup réduit ma consommation de déchet car je rince à grande eau sans besoin de frotter pendant des heures avec 50 cotons, c’est pas encore du 0 déchets mais c’est mieux 🙂 Faut que je me penche sur les cotons lavables ça peut être pas mal que je finisse par franchir le pas ^^
    Des bisous 🙂

  11. Moi j’ai tres envie de passer le cap, j’essai de convaincre cheri on ferait de sacré economie deja de ce côté la et j’ai envie egalement de pousser jusqu’à passer au couche lavable. Babbyboy ayant deja 15mois se serait plus pour bb2 mais faut bien commencer à un moment ^^
    et puis il est plus facile de passer au coton lavable qu’aux couches lol

    • Tout nouveau départ est bon à prendre, peu importe quand on le prend ^^
      Moi, je ne me sens pas capable pour les couches, mais je réduis petit à petit sur d’autres choses 🙂

  12. Je suis une adepte des cotons lavables pour moi et les enfants, même si je n’ai jamais eu à gérer le change avec. J’ai découvert le zéro déchet après la période couches. Si c’était à refaire, je n’achèterais pas de coton. C’est beaucoup plus écologique et économique !

    • C’est clair ! J’ai cédé au coton la semaine dernière car Ouistitwo a été bien malade : bonjour la montagne qui s’est à nouveau accumulée dans ma poubelle…

  13. C’est un très beau défi, bravo pour la relève ! Mes chipies sont en demande de beauté, du coup, je leur ai offert des lingettes pour prendre soin de leur peau, d’ailleurs j’ai fait un article là dessus si ça te dit ^_^
    Du coup je culpabilisais à utiliser des mouchoirs pour mes lentilles tous les matins, alors ce we, je me suis achetée des lingettes pour moi aussi. Du coup, je pense qu’on va bien diminuer au niveau notre consommation. D’ailleurs pour ma number two, j’étais passée aux couches lavables.

  14. J’ai vu passer ces kits les tendances d’Emma sur plusieurs blogs. J’avoue que je ne suis pas dans cette démarche et j’admire ceux qui le sont. Les couches lavables, je sais que je n’y passerai pas. En revanche, pour les lingettes bébé ou démaquillantes, je pense qu’il n’y a moins de contraintes, alors pourquoi pas.

    • Je ne me serai pas lancée dans un défi couches lavables. Comme tu dis, le coton ou les lingettes, c’est plus simple 🙂 Je suis sûre que tu serais étonnée, comme moi, devant la facilité

  15. Joli défi, merci pour ton retour 🙂 Je ne suis pas encore au zéro déchet, mais j’ai des linguettes démaquillantes lavables qui me permette de diminuer ma consommation en coton. Le principal est d’avoir des actions au quotidien pour essayer de minimiser nos déchets.

  16. Hello! Ton article tombe à pic, j’ai de plus en plus envie de changer mes habitudes de consommation. Je suis consciente que le 0 déchet c’est compliqué et je ne pense même pas en être honnêtement capable. Cependant, déjà pour le demaQuillage j’aimerai tenter de supprimer le coton. Alors ce n’est pas énorme mais c’est déjà un premier pas. Je vais regarder le site dont tu parles dans l’article ça m’a l’air chouette

    Merci

    Iris

  17. j’aime beaucoup ce genre de challenge qui nous pousse à changer nos méthodes et notre vie.
    Ici vers la fin des changes des enfants, j’étais aussi passée aux carrés de cotons, surtout quand ma fille a commencé à avoir les fesses bien rouges ! , je fais également cela pour le démaquillage mais j’avoue que je préférai les cotons en disque, je trouvai cela plus doux (je vais chercher d’autres carrés de coton cousue, plus doux…)
    je ne connais pas ton astuce du pschitt avec de l’HE de tea tree … il faut que je regarde cela de plus près

    http://www.chagazetvous.com

    • La semaine dernière, Ouistitwo a été bien malade et j’ai utilisé du coton jetable… Ca m’a saoulé d’en reprendre mais j’aurais passé mes journées à faire des lessives et j’avais déjà tous ses vêtements à nettoyer à chaque change. Je fais au mieux ^^

  18. Hello,
    Moi aussi je démarre à démarche de zéro dechet et j’ai commencé dans la salle de bain en supprimant les cotons demà qu’il l’antenne. J’ai acheté des petits gants démaquillants et j’utilise de l’huile de coco. J’ai acheté quelques cotons en coton pour le change de bébé. J’ai un peu testé pour les urines et sinon pour la toilette du visage. J’ai pas osé pour les selles. Effectivement je pense sue les gants sont biens pour ça. Mais je pense sue mon homme n’est pas encore tout à fait prêt. On va essayer de le faire passer doucement avec les cotons lavables pour les urines. J’aime beaucoup les coffrets de la marque Les tendances d’Emma. Super présentation

  19. Lors de mes premier pas vers le zero déchet j’ai aussi commencé par les cotons lavables ensuite les bocaux dans la cuisine pour acheter plus de vrac. Et les transformations se font petit à petit au quotidien !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.