Un appartement parisien, deux enfants : le dilemme de la chambre à coucher

16
781

À Paris, il n’est pas rare que les enfants partagent leur chambre. C’est même monnaie courante, et c’est le cas pour nous.

Je vous épargnerai le prix du mètre carré qui nous empêche d’être propriétaires, ainsi que le prix de notre loyer qui nous fait bien comprendre qu’on n’ira pas au-delà du trois pièces.

Trois pièces, donc deux chambres. C’est déjà mieux que notre deux pièces dans lequel nous vivions à la naissance de Ouistiti.

Oui, mais voilà deux chambres quand on a deux enfants, ce n’est pas ce qu’il y a de plus sympa.

On pourrait déménager en province (vous savez, si vous nous suivez depuis un petit moment, que c’est mon souhait le plus cher). On pourrait aussi leur laisser une chambre chacun, mais il y a un petit côté égoïste qui préfère leur faire partager une chambre, plutôt que dormir dans le salon.

Dès que nous avons emménagé dans cet appartement, nous avons décidé de laisser la plus grande des chambres à Ouistiti.

Il allait plus avoir l’utilité de l’espace que nous pour y jouer. Nous pensions également à l’arrivée future d’un petit frère ou d’une petite soeur. Même si ce n’était pas encore d’actualité à cette époque.

Avec ses problèmes de sommeil, et comme il y avait largement la place, nous lui avons installé un lit plus grand que la moyenne (120×190). Ça me permettait de l’allaiter, et de ne pas avoir à le bouger quand il s’endormait enfin.

Une barrière, des édredons, et il était en sécurité pour des dodos les plus paisibles possibles (et pas que…).

chambre enfant

Avec l’arrivée de son petit frère, il a fallu repenser la disposition de la chambre.

Ouistiti avait hâte de partager son univers avec Ouistitwo, mais ce changement n’est finalement que très récent.

Avec l’allaitement, j’étais partie dans l’idée de le garder dans notre chambre jusque ses 6 mois.

Et puis il y a eu le RGO, son harnais, les bronchiolites à répétition, les débuts à la crèche… bref, pas mal de choses qui ont perturbé ses nuits et qui ont multiplié les réveils.

J’ai beau être résistante, j’ai mes limites. Et devoir me sortir du sommeil plusieurs fois par nuit a eu raison de mes projets.

Lorsque le berceau de Ouistitwo est devenu trop petit, nous avons installé un lit d’appoint dans notre chambre pour m’éviter les levers à répétition entre ma chambre et celle des enfants.

Pour autant, il y a quelques temps, nous nous sommes lancés et PapaDesOuisti a monté le futur lit* de Ouistitwo.

galipette - chambre - lit alpa

galipette - chambre - lit alpa

Il n’y a pas encore fait de nuit complète, mais on y arrivera bien un jour !

L’année dernière, je vous avais parlé du meuble à langer qui me sert aussi bien pour la toilette de Ouistitwo, que pour ranger ses vêtements.

Même si ces deux meubles ne sont pas dans la même pièce (Merci l’appartement biscornu), nous les avons choisis dans la même collection, tout comme l’armoire : Alpa de Galipette.

J’ai retrouvé les mêmes qualités que mon meuble à langer : un bois de qualité et robuste (répondant aux exigences européennes EN 716 et EN 12221, et issu de forêts régionales durablement gérées), une finition chêne clair conforme aux visuels du catalogue, une notice détaillée, une fabrication française réelle (chaque étape du meuble est réalisée en Vendée, avec des tests réguliers en cours de création).

Plus grand et plus profond que les lits de bébé classiques, je le trouve plus sécuritaire (70x140cms) : Ouistitwo peut bouger dans son sommeil, rares sont les fois où il se cogne aux barreaux. Je le laisse debout dans son lit, sans avoir peur qu’il ne bascule en avant (le truc que je ne faisais pas avec Ouistiti quand il était dans son petit lit).

galipette - chambre - lit alpa

Ce lit à barreaux est en fait un lit évolutif : il passe du lit de bébé au lit junior (200cms de long), avec deux phases de transformation intermédiaires.

Son sytème 4 en 1 permet de suivre la croissance de l’enfant de sa naissance à son adolescence.

Deux positions permettent de régler la hauteur du sommier pour adapter le lit à barreaux à la taille de bébé.

galipette - chambre - lit alpa

J’ai un gros coup de cœur pour un petit détail, qui fait toute la différence pour la Maman allaitante que je suis.

Sur l’un des côtés du lit, à l’avant des barreaux, il y a un petit rebord ultra pratique pour les tétées de nuit. Ouistiti négocie régulièrement pour s’en servir, afin de l’aider à monter dans le lit de son frère. Mais moi, je l’utilise comme petit banc sur lequel je m’assois pour allaiter Ouistitwo la nuit. J’y installe sa veilleuse à côté de moi, et je me cale dans l’un des coins.

galipette - chambre - lit alpa

galipette - chambre - lit alpa

La chambre n’est pas assez grande pour y installer le fameux fauteuil suédois, connu de toutes les mamans allaitantes. J’apprécie donc grandement ce petit détail qui me permet de m’installer sans avoir à sortir de la chambre.

Je rêverais d’avoir un coin nurserie dans leur chambre. Mais la raison m’a fait préféré un meuble pour ranger leurs affaires. Bizarre, non ^^

Ce meuble, c’est une grande armoire, elle aussi de la collection Alpa. Je vous la montrerai plus en détails dans un prochain article : avec mes petites astuces pour habiller mes garçons à prix mini rikiki 😉

La configuration de la chambre ne nous a pas laissé beaucoup de fantaisie pour la disposition des meubles.

On a fait 3 essais différents pour décider de conserver l’installation que je vous montre aujourd’hui.

galipette - chambre - lit alpa

galipette - chambre - lit alpa

galipette - chambre - lit alpa

Je crois clairement que c’est celle qui plaît le plus aux garçons, car c’est celle avec laquelle leurs lits sont les plus proches.

Elle leur laisse également un bon espace de jeu et nous avons pu conserver le principal meuble de rangement à cases, là où il a toujours été (qui est le seul endroit où on peut le mettre… quand je vous dis que notre appartement est bancal…).

Il me reste encore un travail de déco à faire : je n’ai pas de fibre artistique. L’inspiration et moi, c’est comme le DIY, ça avoisine le zéro.

Mais je farfouille ici et là. J’ai enfin trouvé une utilité à Pinterest :p

Lorsque nous avions emménagé, nous avions choisi quelques stickers dans le thème de la savane. Je ne l’ai jamais plus approfondi, et j’ai envie de quelque chose de moins commun maintenant.

Si vous avez des sites qui pourraient me donner des pistes, je suis preneuse !

Par contre, j’ai installé deux accessoires pour les accompagner chacun au mieux dans le dodo qui, comme vous le savez, n’est pas chose facile chez nous.

Une jolie guirlande* au dessus du lit de Ouistitwo, qui est en fait une veilleuse

Issue de la collection bébé de la case de cousin Paul, elle répond au nom de Lucien. Sa douce lumière rassure bébé comme le fait une veilleuse (deux intensités de luminosité sont possible. Je la mets sur la plus basse). Grâce à son mode Timer, elle s’éteint au bout de 3h et se rallume 24h pour 3h à nouveau.

J’aime la douceur qu’elle apporte à la chambre plongée dans la pénombre, et la touche colorée dans la journée. 

chambre enfant - guirlande - la case de cousin paul

chambre enfant - guirlande - la case de cousin paul

chambre enfant - guirlande - la case de cousin paul

Un plafond d’étoiles* qui a fait briller les yeux de Ouistiti la première fois qu’il l’a vu.

Ce kit, qui représente la carte du ciel, laisse apparaître les étoiles lorsque la chambre s’assombrit. Elles restent visibles entre 8h et 12h.

Tout est prévu pour nous accompagner dans le montage du ciel étoilé (pochoirs, brosse, flacons d’extraits d’étoiles, éponge, carte du ciel…).

Il suffit de suivre le monde d’emploi pour monter le ciel. Je me suis permise une petite fantaisie, étant donné que notre plafond est très haut et que le pochoir mesure plus de 10 m² : j’ai préféré prendre les grands pochoirs, pour les mettre sur le mur contre lequel est installé le lit de Ouistiti. Certes, il n’a pas un plafond d’étoiles (je compte bien faire la carte du ciel, quand j’aurai un peu plus de temps et d’énergie), mais il aime pouvoir les admirer et les toucher chaque soir avant de s’endormir.

Nous avons fait la création tous les deux, un mercredi après-midi, et nous avons passé un très bon moment. Le résultat n’est pas parfait car il a débordé à plusieurs reprises des pochoirs.

Mais il est tellement fier du résultat ! Pour moi, c’est tout ce qui compte 🙂

chambre enfant - plafond d'étoiles

chambre enfant - plafond d'étoiles

chambre enfant - plafond d'étoiles
C’était difficile de prendre des photos complètement dans la pénombre. Mais le rendu de la phosphorescence est vraiment sympa !

Si je préférerais avoir une maison pour leur offrir plus d’espace, je sais en les observant qu’ils aiment être ensemble.

Je pense que chacun rassure l’autre, sans parler des premiers jeux qui deviennent de plus en plus fréquents depuis quelques temps.

chambre enfant - arbre magique - vulli

Cela demande de la réflexion, des concessions et quelques astuces, mais le principal c’est de les voir heureux d’être ensemble !

chambre enfant - robocar poli

*produits offerts

16 Commentaires

  1. A ma pauvre, tu n’as vraiment pas de chance avec bébé qui ne faisait pas ses nuits. Moi, j’ai gardé mes filles jusqu’à 6 mois dans la chambre parentale, les gens pouvaient dire ce qu’ils voulaient mais ce n’étaient pas eux qui devaient se réveiller plusieurs fois dans la nuit et d’aller d’une chambre à une autre !
    Pour ma part, leur berceau était évolutif et elles l’ont garder jusqu’à l’âge de 4 ans puis j’ai décidé qu’un vrai lit serait mieux avec barrière bien sûre. Je les ai mise dans la même chambre, depuis le début et cela ne les dérange pas plus que ça 😉
    L’important est que vous soyez heureux et que vous vous sentez bien tous ensemble 🙂

    • C’est clair que le sommeil chez nous, c’est la beresina et ce que pensent les autres hein 😉 on cherche les solutions pour dormir et ne mas perdre la raison.
      Je pense qu’on va réfléchir à enlever une des barrières très prochainement. Histoire d’eviter les manipulations qui le reveillent quand je le couche.

  2. Comme toi, je rêve d’une maison (ou du moins d’un appart plus grand que notre 3 pièces) pour que chacune de mes filles ait sa propre chambre et son propre univers. Mais quand je les vois rigoler ensemble, « papoter » (car ma petite est pour le moment au stade du bababababababa) et avec le smile dès le matin, je me dis que finalement, je suis tout de même bien dans notre appart. Leurs lits sont installés comme les tiens, ce qui leur permet de ne pas se voir tout le temps, mais quand Mila a envie de regarder sa soeur, elle n’a qu’à se mettre debout au niveau de son lit à barreaux.
    Et puis, je me dis que mes parents ont vécu avec ma soeur et moi dans un 34 m², et on a jamais été malheureuses, alors hein !
    J’espère que ouistitwo fera bientôt des nuits complètes dans son nouveau lit 🙂
    Bonne journée
    Elsa

    • Je pense que, meme dans un logement plus grand, ils voudraient rester ensemble. Mais clairement, sans parler des chambres, j’ai besoin de plus d’espace. On est les uns sur les autres et avec très peu de rangement. C’est le boxon au quotidien.
      J’espère qu’on y arrivera mais clairement eux ne sont pas malheureux 🙂

  3. C’est vrai qu’en province, on a plus de place. Toutefois, à Bordeaux, les prix commencent à être vraiment prohibitifs, justement parce que beaucoup de parisiens (entre autres) s’y installent et qu’il y a un gros boom depuis la LGV qui nous rapproche de Paris en 2 heures de train au lieu de 3 heures précédemment. Enfin on ne se plaint pas, on a une chambre pour chaque enfant, même si celle de ma fille est petite car c’était censé être un bureau.

    • Ma cousine et sa famille habitent à Bordeaux et apparement il commence à y avoir trop de parisiens à leur goût
      Mais je rêve tellement d’habiter près de l’océan. Moi, c’est la Charente Maritime que je viendrai envahir ^^

  4. Dans l’ancienne maison, les enfants dormaient dans la même chambre, dans un lit Kura Ikea. Dans la nouvelle maison, ils ont chacun leur chambre mais parfois Raoul me dit qu’il regrette de ne plus dormir avec sa soeur et que ça lui manque…

    • Avec ma sœur, on avait chacune notre chambre mais notre moment préféré c’était le’ soir de Noël quand on dormait ensemble. Je pense qu’ils voudraient continuer à être ensemble, meme si on déménageait et je pense qu’on le ferait (et youpi la salle de jeux avec l’autre chambre).
      En fait moi, tout ce que je veux, c’est globalement plus de place et de rangement !
      J’étouffe ici

  5. Coucou, c’est vrai que quand on a pas de place c’est vite compliqué … ( je sais de quoi je parle la maison est un vrai tetris ^^ )
    Le lit à barreaux est hyper pratique avec le tiroir ! Et tes enfants ont une bien jolie chambre au final =)

  6. Avant de déménager dans le Nord, nous vivions à 4 dans 40m² à Paris. Ayant 2 garçons, le gain de place est devenu problématique ! Ça ne manque pas du tout : le bazar tout le temps car la salle de jeux était notre salon/salon à manger/cuisine !

  7. Quand nous habitions Paris, les garçons étaient dans la même chambre et c’était un peu galère au moment du coucher, ils n’avaient pas le même rythme, se réveillaient l’un l’autre et je n’en garde pas un très bon souvenir.
    Pourtant quand nous sommes arrivés dans notre maison et qu’ils ont eu chacun leur chambre, ils passaient de l’une à l’autre ensemble, ils n’étaient pas habitués à jouer chacun dans leur chambre et restaient tout le temps tous les 2…
    Ce lit a l’air top !

  8. C’est pourquoi je vis à Nantes ^^ Le mètre carré est vraiment trop chère à Paris. Apres c’est un choix de vis, car dans ma filière, les meilleures postes sont sur Paris.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here