Quand te reverrai-je sommeil merveilleux ?

40
3550

Le sommeil… Le gros point noir de ma vie de Maman.

Ca peut paraître exagéré dit comme ça, mais je n’ai pas fait une nuit complète depuis plus de 4 ans… Oui, Oui, 4 ans. Ouistiti n’a commencé à dormir des nuits entières que l’été dernier. Ouistitwo, lui, se réveille encore 4 fois par nuit (au minimum).

Le sommeil, c’est ma quête du Graal !

Pour mes deux enfants, l’origine de tout ça, c’est le RGO.

Il a, petit à petit, laissé mon grand tranquille. Sauf qu’il y a des recrudescences quand il est malade. Et dans ces cas là, coucou les quintes de nuit nocturnes avec les réveils qui vont avec.

Il y a aussi les réveils en hurlant, lorsqu’il est anxieux. Mais globalement, je pense qu’il est sur la bonne voie d’un sommeil de plus en plus serein.

Ouistitwo, par contre, on en est loin…

Du nourrisson qui ne se réveillait qu’une ou deux fois pour téter, on est passé à un Bébé qui se réveille entre deux et trois fois entre son coucher et le mien… et quatre fois pendant la nuit.

Oui, Oui vous avez bien lu…

Il y a eu le reflux, son harnais… Et au final, plus le temps passe, et plus c’est la cata…

Pendant les vacances de la Toussaint, nous avons découvert qu’il était allergique au riz (si si ça existe…). Depuis, nous sommes tous les deux en éviction, et j’ai vite senti une amélioration.

Mais le riz, c’est comme le lactose, ça se cache là où ne l’attend pas sous forme de farine. J’en ai mangé sans le savoir, et patatra, l’enfer a redémarré.

Depuis le début de la diversification, je sens que quelque chose cloche. Son poids a stagné exactement au même moment. Alors qu’en allaitement exclusif, il avait une belle prise régulière.

À côté de ça, je le sens aussi paniqué… Selon les réveils, les pleurs ne sont pas les mêmes.

Son sommeil est ultra perturbé. Quand il se réveille et que je viens le voir, il s’agrippe de toutes ses forces à mon cou, et m’entoure de ses jambes.

Mais contrairement à Ouistiti qui tétait à chaque réveil (de faim ou pour se rassurer), Ouistitwo, lui, refuse régulièrement le sein quand je le lui propose.

Il se passe souvent de nombreuses minutes avant que je n’arrive à l’apaiser. Dans ces cas, il ne veut pas que je le touche. Alors j’attends… Je le pose près de moi. Je lui frôle les mains, les joues, les cheveux pour qu’il sache que je suis là jusqu’à ce qu’il s’apaise, accepte le contact et se blottisse contre moi. C’est à partir de là qu’il se rendort (J’ai pensé aux terreurs, mais il est bel et bien réveillé).

Je pense pouvoir dire que je suis résistante aux difficultés. J’encaisse jusqu’à trouver des solutions, encore plus lorsqu’il s’agit de mes enfants.

Mais le sommeil c’est le nerf de la guerre. Et là, je sens que j’arrive au bout de mes limites physiques.

La fatigue me grignote. J’ai du mal à me lever le matin. Les microbes me tombent dessus régulièrement. Je perds du poids. Ma hanche en carton refait des siennes… Bref, je pars en cacahuètes…

Par moment, je perds courage mais j’arrive encore à me ressaisir assez vite.

J’ai percuté tout de suite quand Ouistitwo a commencé à avoir du reflux. Mais un petit malin s’est dit que ce serait trop simple que les choses s’arrangent aussi rapidement.

Il m’a mis dans les pattes cette énigme que je n’arrive pas à résoudre. C’est mal me connaître de penser que je vais capituler.

Pour que je puisse retrouver le sommeil, il faut qu’il dorme. Mais ces réveils en pleurs sont avant tout le signe que mon Bébé ne va pas bien, et j’en ai marre de le voir souffrir.

J’ai deux choses en tête depuis un moment, mais je ne voulais pas la jouer au petit bonheur la chance (ça marche pas trop en ce moment chez nous…).

Je suis persuadée qu’il n’y a pas que le riz qui pose problème. Lorsqu’il a été testé avec les patchs cutanés, même si les deux zones sous le blé et la pomme de terre étaient moins rouges, il y avait une trace.

J’ai donc cherché et trouvé une allergologue dont plusieurs personnes m’ont dit beaucoup de bien (vive le réseau des mamans à la sortie de l’école !).

À côté de ça, je pense qu’il y a des déséquilibres sous-jacents.

Peut être liés à ma grossesse. Sûrement provoqués par mon accouchement. Sans parler des conséquences subies par le corps en raison de douleurs physiques (l’acidité qui brule l’oesophage, le harnais qui gêne dans le dos et contraint les jambes, elles-même frottées en permanence par les sangles…).

Bref, depuis que je suis Maman et que je vois le jonglage que j’ai fait avec un nombre bien trop important de médicaments, je m’éloigne de plus en plus de l’allopathie.

Je soigne Ouistiti pratiquement uniquement avec de l’homéopathie ou des plantes. 

Je m’intéresse de plus en plus à la lithotherapie. D’ailleurs, je vais aller au salon de la médecine douce, pour en apprendre davantage.

Je voudrais également être moins frileuse avec les huiles essentielles. Car, avec toutes les exclusions concernant les enfants et les bébés, je n’ose pas me lancer alors qu’il existe des solutions.

Mais je ne peux pas mener cette bataille seule. Je n’ai pas les épaules pour.

Depuis des mois, je mûris l’idée d’aller voir un micro-kiné.

Encore plus que pour l’allergologue, je ne voulais pas y aller à l’aveugle en faisant plouf-plouf sur les pages jaunes.

Mais ça y est, j’ai trouvé ! Grâce à une petite fée qui m’a aiguillée et m’a rassurée de par son vécu.

J’ai donc deux noms et, pour une fois, un petit brin de chance m’a permis d’avoir des rendez-vous pas trop lointains. Comprenez, avec moins d’un mois d’attente. Ce qui, à Paris, relève du miracle !

J’en attends beaucoup, et j’espère qu’ils vont ouvrir des chemins vers une amélioration réelle.

En attendant, je gère au fur et a mesure.

J’encaisse les réveils à répétition grâce au cododo. Dormir contre moi n’empêche pas le sommeil hâché. Ca m’évite juste d’avoir à me lever quand je sens le réveil de trop.

Je fais des siestes avec Ouistitwo. Même si je n’arrive pas toujours à m’endormir, tellement je suis fatiguée (le truc ultime qui me gonfle…)

Quand le temps veut bien se calmer, on sort prendre l’air. Même si il est pollué et que je n’ai pas mon océan pour m’accompagner, j’ai besoin de sortir de chez nous.

Le hic en ce moment, c’est ma hanche (car si Ouistitwo a dû porter un harnais, c’est qu’il a hérité de la dysplasie de sa Maman…). Je peux toujours le porter pour les sorties courtes, comme accompagner ou aller chercher Ouistiti à l’école. Mais quand je veux sortir plus longtemps, là, ça coince.

Heureusement, il ne se rebelle pas quand je l’installe dans la poussette. Le côté « découverte du monde extérieur » l’éclate depuis quelques temps.

Seulement, en ce moment, quand il ne pleut pas, il fait froid. Et en poussette, il ne profite pas de ma chaleur corporelle.

J’avais gardé la chancelière que j’utilisais pour Ouistiti. Jolie et chaude, là dessus aucun problème. Mais elle ne lui couvrait pas suffisamment le haut du corps.

Il y a quelques semaines, j’ai reçu la nouvelle couverture d’Aeromoov : la Air Wrapper*.

Sur le même concept que la Air Layer que je vous ai déjà présentée, cette couverture toute douce permet à l’air de circuler, tout en protégeant Bébé du froid des pieds à la tête.

Ouistitwo régule toujours aussi mal sa température. Même en hiver, il a régulièrement la tête trempée, et il transpire si il est un peu trop couvert.

Mais en poussette, c’est difficile de trouver le bon combo pour ne pas qu’il prenne froid : il ne se régule pas contre moi. Lorsqu’il est assis, il bouge très peu : ses extrémités se refroidissent donc vite. Et il est en contact direct avec l’air environnant.

Bref, je suis une Maman porteuse encore plus convaincue en hiver. Mais en ce moment, je n’ai pas le choix, il faut que je modère. Sinon je me retrouve, au mieux à boiter, au pire à ne plus pouvoir poser le pied par terre.

Avec cette couverture, je l’englobe comme dans un cocon. Un système de scratchs me permet de l’adapter à sa morphologie et, une fois installé dedans, la Air Wraper reste en place. Je pourrais même lui emmitoufler la tête, puisque le haut de la couverture se transforme en petite capuche grâce à un cordon réglable. Mais Ouistitwo n’est pas encore dans une phase de rébellion « j’enlève tout ce que je peux attraper« . Je profite donc des bonnets tant que c’est possible.

aeromoov - air wrapper - sommeil

Elle s’adapte facilement au harnais de ma poussette grâce aux petites ouvertures prévues à cet effet.

Et, youpi, Ouistitwo ne transpire pas à l’intérieur.

Je peux donc sortir l’esprit tranquille sans craindre qu’il ne prenne froid car mal couvert ou qu’il bouillonne à l’intérieur parce que trop couvert.

Le cocooning est confirmé par mon boutchou qui s’est déjà endormi dedans. Et croyez moi, pour mon Bébé porté, c’est rare !

aeromoov - air wrapper - sommeil

Trouver des astuces pour arriver à faire dormir mon boutchou, je sais faire. Mais j’arrive à un stade où ces combines ne me suffisent plus.

Je veux qu’il ait un sommeil de qualité, paisible et réparateur. C’est un bébé facile à vivre, et ça me déchire le coeur de le voir pleurer, chaque nuit, toutes les larmes de son corps.

Et puis, très égoïstement, j’aimerais retrouver un sommeil classique moi aussi. 8h de dodo d’affilée, c’est tout ce que je demande.

Dans 10 jours, les deux rendez-vous seront passés. Si je n’espère pas un miracle immédiat, j’espère que le début du « tout ça, c’est derrière nous maintenant » sera enclenché…

cododo - sommeil - bébé

Vous croisez pour nous ?

*produit offert

40 Commentaires

  1. ah lala mais quelle chienlit…
    Ici numéro un a fait ses nuits à 17 mois alors autant te dire que je ne peux que compatir avec toi.
    A la fin on a tout essayé, homéopathie, kiné, ostéo et ça a marché mais on ne sait pas ce qui a marché car on essayait tout en même temps !
    je ne peux te dire que ça va passer, tiens bon <3

    • J’ai essayé beaucoup de choses séparément. Et pas beaucoup d’effet. Si l’un des deux prochains rendez-vous marchent, je les remercierais tous les deux sans faire de distinction, ni de jaloux :p
      Mon grand me prouve que ça passe mais l’accumulation est sure à encaisser au bout d’un moment

  2. Oh comme je me reconnais dans ton récit. Je ne dors plus depuis deux ans et quelque. Mon fils en est parfois pour quelque chose, mais trois fois rien. Surtout mon cerveau de Maman et de working girl qui ne s’arrête jamais car j’ai tjs quelque chose à penser. C’est très dur physiquement et moralement à force.

  3. Bon courage, ici aussi les nuits sont compliquées pour n°2 qui va sur ses 15 mois, alors que pour n°1 c’était bouclé à 3 mois. Ici je pense qu’on va aller voir l’ostéopathe, et on pense qu’il fait de l’allergie au sésame (je comprends quand tu parles de l’allergie au riz, le sésame c’est pareil, ça se planque dans plein de trucs…).
    J’espère que les RDV de Ouistitwo vont l’aider ! Bon courage à tous les 2 !

  4. Pas facile du supporter les réveils nocturnes sur la durée.
    Pour moi maintenant c’est de l’histoire ancienne. On oublie vite. Pourtant j’ai également connu des périodes pas faciles avec chacun de mes 3 enfants.
    Bon courage. Un jour, ils grandissent à ça s’améliore.

    • je le vois avec Ouistiti, ça s’arrange mais je reste persuadée qu’on aurait pu mieux l’aider à l’époque.
      Et là si il a allergies comme je le pense, ça ne passera pas tout seul.
      Mais tous les soirs, je me dis que c’est peut être la bonne nuit qui arrive, la complete. Ça aide ^^

  5. Ma pauvre tu dois être épuisé ! Evidemment je croise les doigts pour vous !
    Ma grande ça a été une galère longtemps les nuits et on a été voir un osthéopathe qui nous a dit qu’elle avait rien et nous a donné des conseils de papa, depuis ça va beaucoup mieux, on a eu des rechutes auxquels on a trouvé d’autres solutions et aujourd’hui ouf problème résolu !
    Bon courage !

    • Merci beaucoup !
      Moi, heureusement, il m’aide mais il y a tellement de reveils qu’on est aussi claqué l’un que l’autre. Et les têtées, meme si elles ne sont pas systématiques, rajoutent de la fatigue même si je m’endors souvent pendant

  6. Comme tu dis, le sommeil c’est le nerf de la guerre. Je suis une marmotte et si je n’ai pas mon quota de sommeil, je suis un vrai ours. D’ailleurs en ce moment avec la grossesse je dors très mal, et comme je n’arrive pas à faire des sieste dans la journée, je suis épuisée… Dur avec l’arrivée de bébé dans deux mois ! J’espère pour toi que ouistitwo va vite faire des nuits paisibles…et toi aussi du coup !
    PS : je suis allée ce qu’étais la litothérapie 😉

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.