{Les mercredis de Ouistiti} Lui, moi, et Ferdinand

20
2132

Mercredi dernier, nous avons été invités à assister à l’avant-première du dessin animé Ferdinand.

Rodée après ma boulette de la semaine précédente (j’avais parlé à l’avance d’une sortie que nous avons finalement dû annuler), j’avais gardé la surprise pour que Ouistiti ne soit pas une nouvelle fois déçu si ça n’avait pas pu se faire.

De mon côté, j’avais hâte d’y aller car c’était notre première vraie sortie en tête à tête, depuis la naissance de Ouistitwo.

Cela fait un peu plus d’un mois qu’il a commencé la crèche et, même si il a quelques moments encore un peu difficiles dans la journée, l’adaptation est terminée. Je peux donc m’éloigner de la maison (la crèche est à quelques mètres de chez nous), sans risquer de louper un coup de fil me demandant de venir le chercher plus tôt (sauf si arrivée de microbes, comme ça avait été le cas le mercredi précédent).

Il y va deux jours par semaine. J’ai volontairement choisi le Mercredi pour pouvoir accorder du temps privilégié à Ouistiti, qui en a bien besoin. Même si c’est un grand frère attentionné qui a accueilli son petit frère à bras ouverts, il me montre, parfois, qu’il aimerait que je m’occupe plus de lui. À côté de ça, l’école le chamboule encore régulièrement.

Avoir sa Maman, 1/2 journée pour lui tout seul, ne sera pas de trop pour recharger ses batteries émotionnelles.

Ce Mercredi sera consacré au repos car je le vois bien plus fatigué que l’année dernière et, de temps en temps, à des sorties que le blog nous permet de faire.

En ce mois de décembre gris, froid et pluvieux, le cinéma était un bon moyen de passer un moment agréable sans trop se fatiguer.

En plus, pour y aller, il fallait prendre l’une de ses deux lignes préférées : sans chauffeur, où on voit les rails si on se met à l’une des extrémités de la rame (cette passion pour le métro ne date pas d’hier).

Pour ne pas trop le faire patienter et risquer un énervement, j’ai choisi d’arriver quelques minutes avant le début de la projection. Nous avons manqué le petit goûter, mais je préférais assurer la projection.

Une fois bien installés dans la salle, nous avions hâte que les lumières s’éteignent et que l’écran fasse apparaître les premières images de Ferdinand.

J’ai tout de suite aimé la physionomie des personnages, les couleurs des dessins, la philosophie de l’histoire.

Tout commence dans une ganadéria où nous faisons la connaissance d’un petit taureau qui préfère sentir des fleurs (et les protéger), plutôt que de se bagarrer avec les autres pensionnaires de son âge.

Pendant qu’ils se chamaillent, leurs pères s’entraînent dans l’espoir d’être choisis par le plus grand toréro du pays.

Le papa de Ferdinand est choisi pour le défier. Lorsqu’il ne revient pas de la corrida, son petit s’échappe de la ganadéria. Il est alors recueilli par une petite fille et son papa, qui tient une exploitation de fleurs.

Ferdinand grandit alors entouré d’amour et de pétales colorés.

Tous les ans, la joyeuse famille participe à la fête des fleurs jusqu’à ce que Ferdinand soit trop grand. Le fermier préfère alors ne pas l’emmener, de peur qu’il ne fasse peur aux habitants du village.

Ferdinand ne l’entend pas de cette oreille, et se rend à la fête des fleurs par ses propres moyens. Forcément, une série de mésaventures va s’enchaîner et Ferdinand va mettre le village sans dessus dessous.

Accusé à tort d’être une bête sauvage, il va être capturé et renvoyé dans la ganadéria qu’il avait fui petit.

Il retrouve alors tous les autres taureaux qui ont, eux aussi, bien grandi.

Ouistiti a tout de suite été captivé par l’histoire et les personnages. Il y a des scènes de lutte, pour autant elles ne font pas peur.

Ce dessin animé est bourré d’humour, et nous avons beaucoup ri : la scène dans le magasin de porcelaine, les dialogues entre Ferdinand et le chien (dont j’ai oublié le prénom) de la ferme, la rencontre avec la chèvre, …

Ferdinand - séance de cinéma

Nous sommes restés 1h. Nous n’avons pas vu la fin, puisque le dessin animé dure 1h38. J’avais quelques craintes sur les moments tristes qu’il pourrait y avoir (notamment avec les corridas). Mais pendant le temps que nous sommes restés, je n’ai eu qu’un pincement au cœur.

Ouistiti a réagi à quelques moments un peu tristes, sans pour autant être perturbé.

Lorsque je vous ai parlé de notre sortie en stories sur Instagram, l’une d’entre vous m’a dit qu’il y avait un autre moment triste, avant la fin du dessin animé. Comme je ne veux pas de spoiler, je n’ai pas demandé plus de détails. Mais, pour les plus sensibles, sachez qu’il reste un moment peut-être compliqué pour lequel je ne peux pas vous en dire plus.

Tout ce que je sais, c’est que Ferdinand ne va pas se résigner à rester dans la ganadéria, et qu’il va parcourir l’Espagne pour retrouver sa famille adoptive (et ses fleurs adorées). Tout ça, bien sûr, en compagnie d’une folle équipe pour plus de rigolade !

Ouistiti n’a pas l’habitude d’aller au cinéma. J’avais fait une tentative l’année dernière, mais nous étions partis au bout de 20 Minutes.

Comme il regarde des films animés à la maison et qu’il avait aimé la bande annonce, j’avais espéré que ça colle.

Nous sommes partis parce qu’il a commencé à trouver le temps long. Je l’ai compris au moment où il a commencé à se dandiner sur son fauteuil pour, ensuite, se lever.

Croyez moi que, si il n’avait pas aimé, nous serions partis bien plus tôt et pas aussi discrètement 🙂

Au contraire, il a adoré Ferdinand et ses amis.

Il me parle d’eux régulièrement depuis, et il est déçu de ne pas connaître la fin. Autant vous dire que je sais déjà que j’achèterai le DVD lorsqu’il sortira.

De mon côté, j’ai été très touchée par le message véhiculé par ce dessin animé. Surtout en ce moment, où Ouistiti commence à s’amuser des jeux de bagarre pendant la récréation.

Je me suis déjà servie de Ferdinand pour lui faire comprendre que la violence n’est pas drôle, et qu’il s’amusera beaucoup plus en continuant de jouer comme il le faisait jusque là. 

Ferdinand sort demain dans toutes les salles obscures : un chouette moment en perspective à partager en famille, pendant les vacances de Noël !

 

Ferdinand - séance de cinéma
Merci à la 20th Century Fox pour ce bon moment en tête à tête

 

20 Commentaires

  1. J’ai vu pas mal d’affiches de ce dessin animé ces derniers temps! Ca me tente bien d’aller le voir! J’avoue que je suis fan des dessins animés ! En tout cas une belle sortie avec ton Loulou même si vous n’avez pas vu le film en entier

  2. Hoooo je l avais pas vu passer celui là lol je n ai pas d enfant mais je suis une grande fan de dessin animé je les regardes tous lol j avais adoré Rio et l age de glace

  3. C’est génial que tu puisses consacrer ce temps pour ton grand. J’essaie de faire pareil avec ma grande mais c’est rare (2 fois par mois c’est déjà ça)
    Le film a l’air vraiment top mais si il y a des moments tristes je le regarderai avant pour être sure. Merci pour cette découverte !

  4. Oui, c’est clair ! Ça fait un an qu’il me « partage » avec son frère. Alors quand on a su que c’etait bon pour la crèche, le mercredi était pour moi un choix impératif !
    Si ta Pitchounette est sensible, il vaut mieux que tu vérifies avant. Quand on aura le DVD, je regarderai la fin avant lui pour être sûre qu’il peut la voir sans que ça ne le touche trop

  5. Merci pour ton article qui tombe à pic. Je suis avec les enfants la première semaine de janvier et je voulais justement aller au cinéma. J’avais vu Ferdinand, mais je savais pas trop s’il allait être bien ou pas. On va peut-être se laisser tenter alors. 🙂
    Contente que tu aies pu passer un bon moment et bien rire avec Ouistiti. Bise

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.