Diono - Dreamliner - lit de voyage - vacances

Après une longue période d’incertitude, nous avons enfin bouclé notre départ en vacances.

Cette année, le voyage sera un peu particulier : en train, et pas en voiture. Et sur place, nous ne bougerons pas.

Mais tout ça nous importe peu, car nous retrouverons notre fief adoré en Charente Maritime. Et après ces derniers mois bien difficiles, c’est tout ce qui nous importe !

Le maître mot de ces vacances va être le repos. On va déconnecter pour se débarrasser du stress emmagasiné, et buller.

Oui, je sais, avec deux enfants, le mot « vacances » n’a plus la même signification : je ne m’attends pas à pouvoir lézarder au soleil pour parfaire mon bronzage. Mais changer de rythme et profiter de notre maison, du jardin, de la plage et de l’océan sera forcément bon pour le moral !

Je vais devoir m’organiser différemment pour le voyage, puisqu’il va falloir que j’aille au plus léger.

Premières grandes vacances à quatre, premier départ en Famille en train : ça va être un vrai challenge. Mais je le relève avec plaisir car il y a encore quelques jours, on craignait de ne pas pouvoir partir.

Read More →

école - vacances scolaire - maternelle - petite section

Vendredi après-midi, à 16h20, je suis allée chercher Ouistiti à l’école pour la dernière fois de l’année scolaire.

Sa première année scolaire : 10 mois pendant lesquels il a découvert un nouvel univers, de nouvelles personnes (adultes et enfants), un nouveau rythme.

Cette année n’a pas été simple. De septembre aux vacances de la Toussaint, la séparation, le matin, était plus que compliquée. J’appréhendais la reprise en novembre, mais tout s’est bien passé.

La rentrée après Noël a, à nouveau, été rude : Ouistiti voulait rester à la maison avec son petit frère.

Jusqu’à la fin de l’année, il y a eu des arrivées en classe faciles et d’autres moins. Globalement, les larmes devenaient rares, mais me voir partir était très difficile pour lui. Il y a quand même eu des périodes où il me disait au revoir de la main, avec de grands sourires.

Read More →

couches Lillydoo

Lorsque l’on devient parents, il y a des choses auxquelles on n’échappe pas : les couches font évidemment partie de ces nouveaux accessoires qui nous accompagnent pendant un moment.

Lorsque Ouistiti est né, j’ai continué à utiliser la célèbre marque que tout le monde connaît, et qui nous avait été fournie à la maternité. Je m’en suis très vite détournée.

Au départ, pour un côté purement pratique : changer, plusieurs fois par jour, une tenue complète pour débordement de couches me motivait moyennement. Il y a ensuite eu une première enquête de UFC Que Choisir (peut être pas la première véritable, mais avant je ne m’y intéressais pas, puisque je n’avais pas de bébé) qui informait de tous les trucs cracras contenus dans ces couches.

À partir de là, j’ai toujours cherché à utiliser des marques qui utilisaient des matériaux propres.

Vous allez me dire qu’il me suffirait que je me mette à utiliser des couches lavables. Et vous avez raison ! Mais je ne suis pas prête à passer cette étape. Mes journées (et mes nuits) sont déjà suffisamment sportives, et mon panier de linge suffisamment plein pour que je me rajoute une tâche ménagère supplémentaire.

Donc, oui, j’avoue et j’assume, je continue à consommer des couches jetables. Mais pas n’importe lesquelles !

Read More →

diversification - béaba - Nathan - mes ptites recettes

Ça va sûrement vous paraître bizarre mais, pour Ouistitwo, j’ai reculé l’arrivée de la diversification.

Contrairement à Ouistiti, je n’ai jamais pensé en mois pour mon allaitement. Je ne me suis jamais mise de pression (pas de « allez, je tente jusque 3 mois », ni de « chouette, j’ai réussi 3 mois, essayons 6 maintenant ! »… C’est suffisamment rare chez moi pour le signaler !). J’ai la chance de ne pas avoir eu à gérer un sevrage contraint.

Comme pour Ouistiti, je laisse les choses se faire paisiblement.

J’ai toujours voulu allaiter, et j’ai la chance d’y arriver ! C’est un lien avec mes bébés que je trouve privilégié.

Mais c’est aussi, pour moi, un luxe au quotidien de n’avoir rien à faire ! Mes bébés ont faim ? Pas de problème, je réponds à leurs besoins en deux secondes sans aucune autre préparation que d’avoir à soulever mon t-shirt et dégrafer mon soutien-gorge.

Alors du coup, la diversification me paraît un peu contraignante car je voudrais offrir les mêmes qualités nutritives à mon cadet qu’à mon aîné, en préparant moi-même ses repas. Sauf que je suis encore plus fatiguée qu’il y a trois ans (si on m’avait dit que ce serait possible…).

Read More →