Vous ai-je déjà dit que j’étais accroc au portage ?

Je m’y suis intéressée pendant ma première grossesse. A cette époque, c’est le côté purement pratique qui avait attiré mon oeil de parisienne qui serait amenée à prendre les transports avec son bébé.

C’est devenu très vite beaucoup plus que ça !

Il y a quelques jours, je vous parlais des coliques et du RGO que Ouistiti a dû supporter pendant bien trop longtemps. Si je n’ai pas perdu la raison à cette époque, c’est grâce au portage.

Ouistiti était un bébé qui avait énormément besoin de contact.La seule chose qui le rassurait quand il avait mal, c’était d’être tout contre nous.

J’ai passé des journées entières à le porter. Et si je n’avais pas été une maman porteuse, j’aurais perdu mes bras, mon dos, et mes nerfs…

A cause de son RGO, Ouistiti a très longtemps dormi uniquement à la verticale. Je crois donc pouvoir dire que j’ai tout fait avec mon bébé contre moi : faire le ménage, étendre des lessives, cuisiner, manger, bloguer… Pendant ce temps-là, mon bébé ne souffrait pas et dormait paisiblement.

Ouistiti a grandi, mais ce n’est pas ça qui nous a fait arrêter le portage. Je l’ai porté jusqu’à l’année dernière, alors que j’étais enceinte.

J’avais hâte de retrouver toute ma panoplie de porteuse addict, après la naissance de Ouistitwo.

Les choses ont été un peu plus compliquées avec lui. Mais nous en connaissons la raison, et nous allons nous adapter. Je vous en parlerai sûrement un peu plus tard.

Mes deux bébés étant nés en plein hiver, le portage m’a aidé à ne pas psychotter du froid pendant nos balades : un bonnet, des jambières, un petit gilet pour eux. Un manteau ou une cape de portage pour moi. Et hop, c’était parti mon kiki !

Jusqu’à maintenant, les températures ne nous ont pas franchement donné l’impression que le printemps était des nôtres. Mais, avec l’arrivée du mois de mai, on a quand même le droit de penser que la chaleur va s’installer petit à petit.

Porter un bébé ne se fait pas de la même façon en hiver qu’en été, surtout que les bébés sont très sensibles à la chaleur.

Quand les beaux jours arrivent, vous pouvez vite avoir l’impression d’être dans un sauna si vous n’utilisez pas de moyen de portage adapté à la saison.

Je l’ai vite compris avec Ouistiti, lors de sa première belle saison. Après notre première balade portée sous le soleil, dans un porte bébé en coton et en chanvre, nos Tshirts étaient en eau et nous avons fini dans la baignoire pour nous rafraîchir.

Dès le soir, je me suis mise à la recherche d’un moyen de portage qui me permettrait de continuer nos balades à hauteur de bisous, sans finir trempés.

Comme à chaque fois, dans ces cas là, j’ai fait mon repérage chez Maman Natur’elle. Et en attendant de faire mon choix et de recevoir ma commande (le deuxième ayant été plus rapide que le premier !), je portais Ouistiti en ne l’habillant que d’un body en coton et à manches courtes.

Pour pouvoir profiter du premier été de Ouistiti sous la chaleur, parfois écrasante, de Paris, j’ai jeté mon dévolu sur le sling Sukkiri.

Impossible de trouver une photo là tout de suite (j’ai peur, ça voudrait dire qu’au moins une de mes sauvegardes n’a pas marché…), je vous mets donc un visuel du site.

portage - maman natur'elle - sukkiri

Comme vous pouvez l’apercevoir, sa maille est aérée grâce à des petits trous. L’air circule et la chaleur s’échappe. Le tissu est hyper doux et le sling, boucle de serrage comprise, ne pèse pas plus de 230g.

Vous commencez à me connaître : ici, je ne vous parle que de portage physiologique.

Le sukkiri répond donc bien évidemment à cette exigence. Le dos de bébé est bien arrondi (une boule de bébé comme on dit !), et ses jambes forment bien le fameux M (le tissu s’étend, de chaque coté, jusqu’aux genoux et les genoux se retrouvent au dessus de fesses).

Autre atout bien sympathique en été, vous pouvez vous baigner avec ! Le premier contact de Ouistiti avec l’océan s’est donc fait en toute sécurité, contre moi. Même si c’était la première fois et qu’il y avait quelques vagues, il n’a jamais eu peur et moi j’étais rassurée de le savoir sécurisé dans le sling, sans aucun risque qu’il ne me glisse des bras.

Les étés suivants, j’ai opté pour une écharpe de portage d’appoint.

Toujours chez Maman Natur’elle, j’ai deux petits chouchous : le wacotto et le suppori.

Ces deux écharpes vous permettent de porter votre bébé à partir du moment où il sait s’assoir et où il s’agrippe bien à vous. Comme le sling, vous portez en asymétrie (l’écharpe n’est tenue que par une seule épaule).

La différence entre les deux ? Le suppori est en maille aérée comme un filet, et le wacotto en maille tricotée comme un pull.

Je suis complètement fan de mon wacotto (avec lequel j’ai porté Ouistiti jusqu’en juillet dernier alors que j’étais enceinte)

portage - maman naturelle - wacotto

Mais lorsqu’il fait chaud, la maille du suppori se prête plus à la situation (et comme avec le sukkuri, vous pouvez vous baigner avec).

Je ne vous parle ici que des moyens de portage dont je me sers depuis 3 ans. Mais vous pouvez aussi vous tourner vers les écharpes tissées qui n’ont pas besoin d’être doublées pour être bien soutenantes, sachant que le portage dorsal est réputé pour être moins chaud que le portage ventral.

A l’époque, je n’étais pas très assurée avec les noeuds donc je n’ai pas choisi cette solution. Et maintenant, je me force à être raisonnable et à utiliser les écharpes que je possède déjà pour ne pas (trop) réinvestir.

En parlant dépenses, c’est le moment de vous rendre sur le site de Maman Natur’elle si vous cherchez à vous équipez car, à l’occasion du mois du portage, vous pourrez bénéficier de réductions allant jusqu’à -30% sur une sélection de produits (mon petit doigt me dit de vous dire que le suppori est à -20% !).

Et si jamais, vous hésitez à vous lancer car, comme moi à mes débuts, certaines techniques de portage vous impressionnent, n’hésitez à consulter le guide du portage à votre disposition, directement sur le site. Je suis sûre qu’il vous sera aussi utile qu’il l’a été pour moi !

***

Cette semaine nous ayant montré que le temps peut être bien capricieux passant encore du frisquet le matin, à chaud l’après-midi, le tout pouvant être agrémenté de passages grêleux, je propose, à deux d’entre vous, de gagner une paire de jambière Huggalugs qui vous permettront de garder les jambes de vos Bout’choux couvertes à l’abri du petit vent qui peut encore souffler en ce moment.

Pour tenter votre chance, laissez moi un petit commentaire ici pour me dire que vous participez et remplissez le formulaire ci-dessous, avant le 22 mai, date à laquelle je clôturerai le concours.

Comme d’habitude, j’annoncerai les résultats en édit de ce billet.

Bonne chance ♣♣♣

EDIT DU 23 MAI 2017

Félicitations à Stéphanie Thomas et Olivia Philippe qui ont été tirées au sort. Je vous envoie un mail tout de suite 🙂

12 Thoughts on “Savourer le portage quand les beaux jours arrivent {Concours Terminé}

  1. michèle h on 15 mai 2017 at 9 h 21 min said:

    bonjour ,je viens de tenter ma chance , je vous remercie tous deux .
    agréable semaine

  2. lebricon magali on 15 mai 2017 at 9 h 29 min said:

    Bonjour ,
    Je tente ma chance . Je suis addict au portage . Merci

  3. Lagarnouille on 15 mai 2017 at 9 h 56 min said:

    Ici aussi accro au portage, et c’est monsieur qui me limite… donc on a une grande écharpe classique jpmbb (avec le mini de novembre, elle a été super pratique au début pour le froid), une sling jpmbb, et 2 Mei-tai fait-maison (le 1er pour mon grand quand il était petit pour l’été, et le 2ème aux couleurs de la compagnie médiévale dont nous faisons partie, pour avoir n°2 avec nous, bien installé, et qui passe bien visuellement 😉 ).
    Étant fan des jambières aussi, je participe avec plaisir à ce concours. Dommage que les jaunes ne soient qu’en pack, car elles sont trop mimis ! (http://www.maman-naturelle.com/coffret-jambieres-naissance-nubies-jaune-huggalugs-coton-p-7330.html) , du coup je participe pour les bzzzz.
    Bonne journée à vous, et merci pour ce joli concours !
    (et au passage je vais jeter un œil sur le suppori)

  4. olivia philippe on 15 mai 2017 at 15 h 36 min said:

    Bonjour!
    Merci pour ce très joli concours!

  5. Aurelie Lopez on 15 mai 2017 at 21 h 54 min said:

    Bonjour j ai jamais eu la chance de tester ma mini puce ne marchant pas je dois constamment la porter aux bras c est juste affreux et des que je la laisse pour faire autre chose me pleure !!!! Au secours … j ai vu qu il existait même pour dans l’eau et ça pour les vacances c’est est top merci

  6. Marie-Charlotte DEHARD on 16 mai 2017 at 10 h 48 min said:

    Bonjour;

    Merci pour ce concours et cette jolie découverte.

    Bonne journée

  7. prescillia maritano on 17 mai 2017 at 18 h 54 min said:

    Coucou !
    Merci beaucoup !
    J’ai tenté ma chance pour ma princesse ! Bonne soirée !

  8. claireD on 18 mai 2017 at 21 h 30 min said:

    Je participe avec grand plaisir, merci!

  9. Aurélie Romain on 19 mai 2017 at 1 h 25 min said:

    Bonjour, je participe avec plaisir. Je n’ai pas réussi à mettre le lien de partage. Le voilà : https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=1064681410300316&id=100002754012753
    Je vous remercie pour votre avis sur le sling et les explications sur la matière. Vous n’avez pas mal au dos à force de ne le porter que d’un côté ?

    • MamanDeOuistiti on 20 mai 2017 at 10 h 20 min said:

      De rien 🙂
      Mon dos fatigue plus vite en sling à partir du moment où Bébé grandir c’est vrai. Du coup, je porte moins longtemps : à la maison quand j’ai des choses à faire qu’il veut être dans mes bras. Ou des balades courtes style petites courses.

  10. Coucou 😉
    le sling sukkiri est sublime, vous m’avez donné envie de tenter l’expérience ! 😉 et merci pour le ptit jeu !!
    bisous!!

  11. Pingback: Allaiter confortablement en été #LookdeMaman - Maman de Ouistiti

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation