Il y a quinze jours, nous avons assisté à la réunion organisée, pour les nouveaux parents d’élèves, par la directrice de la future Maternelle de Ouistiti.

Je l’avais déjà rencontrée quand j’étais allée chercher le dossier d’inscription de Ouistiti, en janvier dernier, et nous avions pu discuter un peu.

Mais là, c’était l’occasion d’évoquer, plus en détails, le fonctionnement de l’école, du périscolaire, de l’équipe pédagogique, et de nous expliquer le déroulement d’une journée-type en petite section.

Beaucoup de parents étaient présents, et la directrice s’en est félicitée.

Comme lors de notre première entrevue, j’ai apprécié la façon dont elle nous a expliqué comment elle dirigeait son établissement. J’ai aimé sa façon de s’adresser à nous, toujours avec un ton rassurant quand elle voyait les yeux des parents s’écarquiller, au fur et à mesure qu’elle distillait ses informations nombreuses.

Vous avez plutôt l’habitude de me lire sous mon côté nostalgique de voir mon petit garçon grandir trop vite à mon goût. Mais j’avais hâte d’assister à cette réunion, car même si je sais que je ne vais pas pouvoir empêcher quelques petites angoisses de s’installer, au fur et à mesure que la date de la rentrée se rapprochera, je suis tout aussi contente que Ouistiti fasse sa première rentrée à la maternelle.

Read More →

Le premier trimestre est souvent le moment où l’on a à supporter des maux, plus ou moins désagréables : fatigue, nausées, vomissements, insomnies…

A part une fatigue qui me faisait me coucher avec les poules, je n’ai rien connu de tout ça pendant ma première grossesse.

Mais comme l’adage veut qu’une grossesse ne ressemble jamais à une autre, pour celle-ci, ce fut tout le contraire.

Read More →

Cela fait un petit moment que je voulais vous parler de Topialyse : la nouvelle gamme lancée par les Laboratoires SVR que j’ai découverte, il y a plusieurs mois.

Depuis que je suis adolescente, j’ai toujours eu des périodes où ma peau me jouait des tours. Elle s’assèche, se met à tirer, voire même à craqueler. Pendant très longtemps, ce phénomène apparaissait dès les premiers frimas, et durait tout l’hiver.

Pendant ma première grossesse, j’ai bénéficié des bonnes ondes des hormones, et ma peau n’était plus ni sèche (sur le corps), ni grasse (sur mon visage). Elle rayonnait.

Peu de temps après mon accouchement, patatra, je n’étais plus qu’une vieille feuille de papier de verre toute râpeuse, et ça a duré bien plus que la période hivernale.

Depuis, les choses sont plus ou moins rentrées dans l’ordre : sensible l’hiver, et tranquille l’été. Mais, je la sens plus fragile qu’avant.

Avec #Bébé2 dans mon bidon, la période bénie de la peau fabuleuse va, je l’espère, revenir (déjà bye bye les vilains petits boutons qui faisaient leur apparition régulièrement sur mon visage). Et si jamais, après, ma peau se remettait à la mode serpent, j’aurai de quoi contrer son fashion faux pas !

Read More →

Depuis que je suis enceinte, en plus de la fatigue et les nausées, il y a autre chose qui a bien changé : mes goûts alimentaires !

En fait, c’est bien simple, je n’arrive quasi plus à manger ce que j’aimais, et je me mets à avoir envie de trucs qui je n’aime pas en temps normal.

Enfin, ça, c’est quand j’ai faim et que je n’ai pas les fameuses nausées… Comme leur chère amie Madame La Fatigue leur est très fidèle, je manque réellement de motivation pour me mettre derrière les fourneaux.

Heureusement, j’ai un chéri qui aime cuisiner, et qui est toujours prêt à me préparer ce qui va me faire envie.

Ceci dit, depuis le début de ma grossesse, il m’aide beaucoup malgré ses journées bien chargées au boulot. Ils nous arrivent donc souvent, après avoir couché Ouistiti, de nous contenter d’un repas vite fait, bien fait mais qui finit par lasser.

L’année dernière, j’ai été invitée à découvrir le concept « Recettes et Cabas » et j’avais pu me régaler avec une délicieuse salade de quinoa aux petits légumes et aux noix de cajou.

Read More →

Je crois que je n’ai pas fini de me dire que mes deux grossesses sont bien différentes.

J’ai découvert le déplaisir d’avoir des nausées. Et pas que matinales, puisque dès qu’elles se manifestaient, elles ne me lâchaient plus de la journée (et elles me réveillaient la nuit). Alors que pour Ouistiti, j’en ai eu trois ou quatre fois (à tout casser). Et c’était toujours parce j’avais abusé d’un repas trop gras, ou parce que ma main s’était un peu trop oubliée dans le bocal à bonbons.

La fatigue est aussi beaucoup plus présente.

Pour Ouistiti, je m’endormais comme une masse à 22h30 pétantes, mais j’étais active le reste du temps. Là je pourrais passer mes journées entières au lit, et je suis sûre que je n’aurais aucun mal à trouver le sommeil le soir venu.

Je m’y attendais, mais pas autant.

En même temps, il y a un élément non négligeable qui entre dans l’équation : cette fois, j’ai un petit garçon de deux ans et demi, qui demande toute mon attention, et qui a du mal à comprendre pourquoi sa Maman n’a plus la même énergie pour jouer avec lui.

Lors de ma première grossesse, je n’avais que moi à m’occuper (logique, puisque c’est ce même petit garçon de deux ans et demi qui était dans mon bidon).

Et je me rends compte que cette différence est la principale source de mes préoccupations, depuis que j’ai appris que j’étais enceinte.

Read More →

Quand on a un petit garçon qui déborde d’énergie et que le printemps nous joue un sale tour en faisant tomber la pluie en continu pendant des jours entiers, on a vite intérêt à dégainer les activités en intérieur qui lui fassent plaisir, tout en le canalisant (histoire de ne pas finir au bout du rouleau, avant même l’heure du déjeuner).

J’ai la chance que Ouistiti aime autant construire des tours avec des cubes pour les dégommer aussitôt, que s’installer à table pour faire des activités manuelles. Et je vous avoue que les jours où il ne va pas à la garderie, je lui propose systématiquement de prendre quelques feuilles de papier pour laisser libre court à son imagination pendant que je souffle un peu !

Il y a quelques semaines, j’ai eu la chance de recevoir la toute nouvelle gamme créative des hypermarchés Auchan, spécialement pensée pour les artistes en herbe de 2 à 5 ans.

Et avec le temps méga pourri que nous avons eu à cette période (et qui est, vraisemblablement, bien parti pour revenir…), ce superbe colis m’a été d’une aide précieuse pour occuper mon petit Picasso qui ne pouvait plus profiter de la trottinette et du toboggan.

Read More →