Ouistiti se rapproche doucement, mais sûrement, des 2 ans et demi. Tout comme sa rentrée à la maternelle se profile à l’horizon.

Je suis sûre que vous faites le lien avec ma principale préoccupation du moment, surtout que j’ai déjà eu l’occasion de vous en parler ici :

La propreté

Je ne suis pas du genre à lui mettre la pression, car je suis persuadée que c’est complètement improductif, et peut même avoir l’effet inverse. Mais ça ne m’empêche pas d’y penser, et ça commence à me travailler le ciboulot.

A la fin de la semaine, nous partons pour 15 jours de vacances bien méritées, et je me dis que cela pourrait être l’occasion de faire un premier essai.

Vous savez déjà que je suis légèrement à l’affût de toute lecture sur le sujet : je vous ai déjà parlé du chapitre du livre de Laurence Pernoud.

J’ai également eu l’occasion de découvrir un autre petit livre très malin, les psy-trucs pour les enfants de 0 à 6 ans. J’y reviendrai plus en détails très vite, mais je tenais à vous en parler ici, car j’aime beaucoup l’aspect « petites astuces » que nous y donne son auteur.

Tous les deux me confirment que je fais bien de ne pas brusquer Ouistiti, comme s’il s’agissait d’un challenge. De toute façon, je pense pouvoir dire, sans trop de crainte, qu’il n’aura jamais à redouter que je me la joue névrosée dans quelque domaine que ce soit. Je compte bien m’en tenir à mes valeurs et toujours privilégier son plaisir ou, dans le cas qui nous intéresse, la nature des choses.

D’autant que des signes nous indiquent que Ouistiti est déjà sur le chemin de la propreté : il comprend « l’intérêt des toilettes », il nous prévient quand sa couche est sale, il se nettoie quand je lui change sa couche…

Il est arrivé une fois qu’un pipi s’échappe alors que je refroidissais légèrement le bain, et il m’a expliqué tout le pourquoi du comment de la scène : il avait fait pipi, il fallait aller aux toilettes pour chercher du papier, et le jeter ensuite aux toilettes.

Lors de la matinée passée en immersion dans la crèche Babilou (là aussi, je vous en reparle très vite), j’ai pu parler avec une encadrante qui m’a fait remarquer des signes que les choses étaient en train d’évoluer : il s’essuie les mains, quand il a quelque chose dessus qui lui paraît sale. De même quand il remplit un contenant (cette fois-ci, avec de la semoule), il racle le sable de manière à enlever le surplus et qu’il n’y en ait pas qui dépasse de l’ouverture (visiblement, c’est un signe sur le contrôle des sphincters).

Le premier prémisse d’acquisition de la propreté, dont j’ai eu connaissance quand j’ai commencé à m’y intéresser, c’est la faculté de l’enfant à monter et descendre les escaliers. Ouistiti le gère très bien, mais il me réclame toujours la main (ce qui, avouons le, empêche mon cœur de Maman de défaillir)

Toutes ces petites choses s’ajoutent les unes aux autres pour me rassurer, et me conforte dans l’idée de faire un premier essai en toute décontraction.

Oui, mais voilà, pour faire un essai, il faut être équipé et, comme souvent, en matière de puériculture, il y a un nombre incalculable de pots !

Grâce au blog, j’ai eu la possibilité d’en recevoir deux, et je me suis dit que ça pourrait être intéressant de vous les présenter ensemble puisqu’ils représentent, à mon sens, les deux principales catégories de produits dédiées à la propreté (en dehors du pot ultra classique).

Tous les deux ont bien sûr la même fonction, mais l’un se situe plus dans le « ludique », et l’autre dans le « faire comme les grands ». Tous les deux sont de marques que j’apprécie.

  • Le pot bébé Hérisson – dBb Remond*

Comme son nom l’indique, ce pot représente un hérisson. Le pot est comme un compagnon de jeu, dont la mignonnerie donne envie de s’en servir.

propreté - pot dBb Remond

Son « dos » est amovible, et cache la cuvette qui servira à Ouistiti lors de ses petites envies. C’est la partie blanche qui est en fait la cuvette qui, elle aussi, est amovible : très pratique pour la vider et la nettoyer ! Un trou présent sur le haut du dos permettra à Ouistiti de le retirer facilement.

 

Elle est suffisamment profonde pour recueillir les gros pipis, et le reste.

IMG_7277

Il suffit ensuite de la remettre sur le corps du hérisson, lui remettre son dos et hop, impossible de savoir que c’est un pot !

propreté - pot dBb Remond

Ce pot me semble très confortable grâce à son assise bien large, et sa matière douce en polypropylène. Il est également très stable grâce à ses larges pieds antidérapants.

IMG_7278

Par contre, je suis assez étonnée de voir qu’il est conseillé pour les enfants à partir de 9 mois. Ouistiti n’a commencé à s’assoir tout seul qu’à la veille de ses 10 mois, et il ne me serait pas venu à l’idée de le mettre à cet âge sur un pot…

  • Le pot 3 en 1 anti-odeurs – Munchkin*

Ce pot se positionne dans l’acquisition de la propreté par l’imitation. Pas de petit personnage rigolo, mais une version miniature des toilettes que nous utilisons.

propreté - pot Munchkin 3 en 1

Le couvercle cache une capsule désodorisante amovible. Le bicarbonate de soude qu’elle contient, neutralise les mauvaises odeurs et les transforment en senteur fraîche.

propreté - pot Munchkin 3 en 1

Il n’est bien sûr pas question de laisser les petites commissions dans le pot éternellement, mais cela permet de ne pas être derrière l’enfant dès qu’il a terminé. Je trouve l’idée intéressante du point de vue de l’autonomie.

J’apprécie également la petite lunette vraiment bien pensée  : elle est amovible et se retire facilement grâce à ses deux poignées sur les côtés, et elle a une petite « bosse » à l’avant, très pratique pour le pipi des petits garçons !

propreté - pot Munchkin 3 en 1

Une fois la lunette retirée, il suffit de retirer la cuvette, amovible elle aussi, pour la vider proprement grâce au bec verseur.

propreté - pot Munchkin 3 en 1

Son côté 3 en 1 permet également une utilisation comme siège d’apprentissage sur de vrais toilettes : la lunette se place alors sur les vôtres, et le pot se place fermé devant, pour que l’enfant y pose ses pieds.

propreté - pot Munchkin 3 en 1

La troisième utilisation est celle d’un marche-pied pour permettre à nos « petits-grands » de monter dessus pour se laver tout seuls les mains au lavabo.

Dans tous les cas, la sécurité sera assurée par sa base antidérapante.

IMG_7287

Pour être honnête, j’apprécie chacun de ces deux pots. Je compte utiliser le pot hérisson pour les premiers temps, où il s’agira de donner envie à Ouistiti de s’approprier un accessoire totalement nouveau. Le côté petit animal devrait nous y aider, puisqu’il a une vraie passion pour les petites bêtes à poils et à plumes en ce moment. Je n’ai aucun doute qu’une petite bête à pics saura le divertir !

Le pot 3 en 1 fera son entrée une fois que l’acquisition de la propreté n’aura plus a être ludique. Ouistiti est un petit garçon qui aime faire comme nous : on se lave les dents ensemble, il cherche à s’habiller tout seul, il aime patouiller avec moi quand je cuisine. J’imagine donc qu’une fois qu’il aura acquis des réflexes, il ne tardera pas à vouloir utiliser les toilettes comme nous, et je pourrai y installer le siège d’apprentissage.

Et pour passer le temps sur le pot, quoi de mieux qu’un peu de lecture ?

Ouistiti aime beaucoup la collection des Timoté, dont il a plusieurs livres. Il en connait certains par cœur, et « Timoté va sur le pot »* en fait partie. Avant même de penser à la propreté, nous lui lisions au moment de l’histoire du soir. Je pense que c’est, en partie, grâce à ce livre que Ouistiti a compris l’utilité du pot, des toilettes, du papier, etc…

Propreté - Timoté - Editions Gründ

Récemment, j’ai reçu un très joli livre, lui aussi des Editions Gründ, qui rend le moment d’aller au pot très joyeux. Les dessins de « Allez hop sur le pot »* sont très doux (et me font presque penser aux histoires de Sarah Kay que je lisais quand j’étais petite) : un petit lapin a envie de faire pipi, et se dit donc qu’il faut aller sur le pot. Tous ses amis animaux décident donc de le suivre pour aller, eux aussi, sur le pot. L’histoire se déroule avec, à chaque page, un nouveau compagnon qui rejoint la troupe, pour terminer par une page avec un petit miroir qui invite le petit lecteur à en faire de même !

Propreté - Editions Gründ - Allez hop sur le pot

Pour finir, je crois que je vais me lancer dans la fabrication d’un tableau d’apprentissage de la propreté dont j’ai repéré plusieurs modèles sur Pinterest, et on sera paré !

Et chez vous, on en est où de la propreté ? N’hésitez pas à mes donner les astuces qui vous ont aidées !

12 Thoughts on “En route vers la propreté !

  1. Priscilia on 18 avril 2016 at 8 h 43 min said:

    Bonjour!
    Ils sont mignons ces pots…j’avoue, petit coup de soeur pour le hérisson! Je ne sais oqs si l’aspect imitation du munckin fera la diffèrence,j’ai l’impression que les faux WC ne font pas illusion longtemps… Bon après je suis pas experte! Moi j’ai un pot classique que j’ai décoré avec des gommettes et un réducteur.
    Mon fils n’a pas 2 ans mais c’est intéressé tôt, de lui même au pot, je sais pas ou il est allé chercher ça d’ailleurs ! Comme je suis son rythme,c’est lui qui décide quand il a envie,mais par contre j’ai mis en place le rituel du après chaque le repas+le matin au premier change. Ça fonctionne bien et je ne force jamais,je me dis qu’au final il sera pas en avance comme mon entourage le laisse présager mais au moins,ça ne se fera pas dans la douleur !!
    Pour le livre j’ai choisi:Cléo et le pot… J’aime beaucoup !

  2. Tiphaine Choubidou on 18 avril 2016 at 9 h 07 min said:

    Coucou!
    Il est super chouette le pot hérisson et l’assise a l’air bien large!
    En plein apprentissage de la propreté aussi pour mon Titou, rentrée en septembre oblige 🙂
    Bonne journée

  3. Hello le mien a 26 mois et le pot est dans la sdb depuis bien longtemps pour qu’il s’habitue à la voir. Je lui proposais régulièrement d’y allez, s’il me dit non, je n’insiste pas.
    A la crèche, elles l’incite également à s’asseoir dessus ce qu’il fait volontiers pour faire comme les autres 🙂
    Maintenant je lui propose d’y allez le matin, après le bain et avant d’aller dormir. Il refuse rarement. C’est juste pour le geste car c’est très rare qu’il y ai un pipi. Par contre, quand il y a quelque chose, on lui fait la fête, il adore.

    Le tout, je pense, c’est de ne vraiment pas mettre la pression. Je connais même plusieurs enfants où le déclic s’est fait le 1er jour d’école.

    Ce sera plus facile en été quand on pourra les laisser se balader tout nu 🙂

  4. Pingback: Une Semaine chez la Ouistiti Family #S16-2016 - Maman de Ouistiti | Maman de Ouistiti

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation