AFAO : Et si la gourmandise devenait solidaire pour Pâques ?

4
12

Vous n’êtes pas sans savoir, qu’à la fin du mois, c’est Pâques !

Si le temps le permet, j’ai prévu une chasse aux œufs pour Ouistiti dans le jardin de mes parents : ça sera sa première, et vu comment il aime jouer à cache-cache, j’ai bon espoir de voir de grands sourires illuminer sa jolie frimousse.

Depuis quelques jours, je regarde donc avec attention les vitrines des boulangeries et pâtisseries de mon quartier, afin de savoir quels sujets il va pouvoir déguster.

Cette journée, qui s’annonce pleine de rires et de moustaches chocolatées est, pour moi, l’occasion de vous parler d’une belle initiative mise en place par l’Association Française de l’Atrésie de l’Oesophage (AFAO), soutenue par Jérôme de Oliveira, champion du monde de pâtisserie 2009.

Vous commencez à me connaître maintenant : sur ce blog, je partage avec vous notre quotidien, mais je tiens aussi à soutenir des causes qui visent à améliorer le quotidien d’enfants qui en ont besoin.

C’est le cas encore aujourd’hui avec l’AFAO qui accompagne les familles dans leur combat quotidien contre l’atrésie de l’œsophage, et finance la recherche.

Si vous êtes comme moi, vous ne connaissez sans doute pas cette maladie qui est une malformation congénitale de l’œsophage et de la trachée.

L’œsophage est un « tuyau » qui achemine les aliments de la bouche vers l’estomac. Il se situe dans le thorax, derrière la trachée qui est un conduit qui transporte l’air jusqu’au poumon.

AFAO illu oesophage

L’atrésie de l’œsophage est une « interruption » de l’œsophage qui empêche sa connexion avec l’estomac, rendant impossible l’alimentation du bébé. Il existe plusieurs types d’atrésies.

Cette malformation se répare à la naissance par une lourde intervention chirurgicale, et nécessite, la plupart du temps, de nombreuses semaines d’hospitalisation : des complications ne sont pas exclues et un travail de rééducation alimentaire doit être entrepris (parfois, la pause d’une sonde est également nécessaire).

L’AFAO met tout en œuvre pour soulager le quotidien des familles touchées par cette maladie : un réseau national de 500 familles permet de se soutenir (par téléphone, Facebook ainsi qu’une liste de diffusion), afin que les parents nouvellement touchés soient renseignées par celles qui sont déjà dans le protocole de soins.

Des rencontres sont également organisées, en présence de psychologues et de professionnels de santé, pour permettre aux parents de parler de leur quotidien et d’être ainsi soutenus.

L’AFAO mène également de nombreuses actions visant à améliorer la prise en charge de cette pathologie, et soutient la recherche en attribuant des prix à des équipes de chercheurs travaillant sur l’atrésie de l’œsophage (depuis sa création en 2007, elle a attribué 10 prix, d’un montant total de 120.000€).

L’Association a donc besoin de fonds réguliers, et c’est en ce sens qu’une collecte est organisée à l’occasion de Pâques.

Du 5 mars au 9 avril 2016, des dizaines de pâtisseries, chocolateries et confiseries vont soutenir l’AFAO en installant, dans leurs boutiques, des tirelires pour que leurs clients puissent y glisser quelques euros.

Boite collecte AFAO

Les sommes récoltées grâce à cette opération, parrainée une nouvelle fois par Jérôme de Oliveira, champion du monde de pâtisserie 2009, permettront d’alimenter le fonds de recherche de l’AFAO.

AFAO Jerome de Oliveira

Les chercheurs travaillent actuellement sur la reconstruction d’un œsophage complet et fonctionnel, à partir de quelques cellules souches seulement : chaque pièce récoltée les aidera dans cette mission, qui soulagera les 200 enfants touchés, chaque année, en France par l’atrésie œsophagienne.

Si vous croisez l’une de ses urnes au cours de vos achats gourmands, je compte sur vous pour y glisser quelques pièces (ou billets !)

AFAO panier de chocolats

Pour suivre les actualités de l’AFAO, n’hésitez pas à liker leur page Facebook

4 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here