Vous vous souvenez peut-être du casse-tête chinois que j’ai eu bien du mal à résoudre, au moment de notre déménagement : trouver LA poussette qui s’adapterait à la configuration de notre nouvel appartement.

D’un Chez-Nous au rez-de-chaussée avec un palier, nous sommes passés à un Chez-Nous au 1er étage sans place devant notre porte, avec un ascenseur rikiki.

J’ai dû me séparer, à regret, de ma poussette que j’aimais tant, devenue bien trop encombrante, et je me suis lancée dans une étude comparative qui a duré plusieurs semaines.

Au final, j’hésitais entre deux modèles : les prix du site internet d’un magasin d’usine, couplés aux soldes d’été, m’ont aidé à faire mon choix.

Au début du mois de novembre, Recaro m’a proposé de tester sa poussette citadine : la Easylife.

Recaro poussette easylife

J’ai été d’autant plus ravie de cette proposition que c’est cette poussette qui m’avait fait tant hésiter avec celle que j’ai choisie.

Avant de vous parler en détails du petit bolide qui nous accompagne depuis plusieurs semaines, laissez moi vous faire un petit topo sur Recaro.

Si vous regardez les championnats de Formule 1 (de votre plein gré ou non. Personnellement, heureusement que PapaDeOuistiti n’aime pas ça !), vous en avez sûrement déjà entendu parlé, car c’est une marque très réputée dans la conception des sièges baquets, utilisés dans les voitures automobiles sportives.

Fort de leur expérience, ils proposent également une gamme de produits attenant à la sécurité des enfants sur la route : des sièges auto très bien notés aux crash-tests, et différents modèles de poussettes s’adaptant au mode de vie des parents.

La poussette Easylife est une poussette citadine 2eme âge. Elle peut être utilisée dès les 6 mois de votre Bout’chou, et l’accompagnera jusqu’à ses 3 ans (niveau poids, ça donne du 15 kgs pour votre Bambin).

Gros plus, pour ne pas à avoir à acheter une nouvelle poussette quand votre nourrisson grandit, la Easylife peut servir dès sa naissance, en la combinant à la coque Privia de la marque.

Terminé le trio bien encombrant qu’on se laisse convaincre d’acheter par la vendeuse d’un magasin de puériculture, lorsqu’on est jeune future primipare : je me suis faite avoir pour Ouistiti, alors laissez moi vous épargner mon erreur !

Place au test !

Comme je vous l’ai dit, la Easylife est une poussette citadine. Plusieurs avantages sont donc mis en avant par Recaro.

  • Son faible encombrement

Même si nous avons déménagé dans un appartement plus grand, niveau rangement, on est obligé d’optimiser. Jusque là, notre poussette « dormait » dehors, devant notre porte. Cette configuration n’est plus possible.

Un appartement plus grand ne veut pas dire de la place pour ranger une poussette : nous avons certes un couloir, mais il n’est pas très large.

Nous avons gagné un cagibi, mais il est déjà bien rempli et l’espace au sol est déjà restreint.

Et comme nous sommes maintenant au 1er étage, avec un ascenseur pas plus grand qu’une boite à chaussures, l’encombrement doit également être minime lorsqu’elle est dépliée.

Vous aurez compris que sur ce point, je suis hyper exigeante.

La promesse est plus que tenue avec ses dimensions « taille de guêpe » : 49x58x26 cms en position fermée, et 49x110x90 cms en position ouverte.

En situation, ça donne une poussette qui n’est pas plus large, pliée, que le meuble installé dans mon couloir : je peux donc l’y ranger à côté, sans qu’elle ne dépasse. Je peux donc l’y laisser la journée entre deux sorties, sans risque de chute pour Ouistiti qui ne trébuchera pas dessus.

Recaro poussette easylife

 

La journée terminée, direction le cagibi où elle a trouvé sa place, sans que j’ai à tout réorganiser.

Recaro poussette Easylife

 

Un petit clic vous prévient qu’elle est bien « fermée », et vous assure qu’elle ne s’ouvrira pas toute seule. Et aucun trucage n’a été nécessaire sur ces photos pour la faire tenir debout, puisqu’elle tient à la verticale sans aucun appui !

Et ce qui était loin d’être gagné : elle rentre dans mon ascenseur minuscule !

Recaro poussette Easylife

Vous allez peut-être penser que ce pliage n’est pas simple à obtenir : détrompez vous, c’est d’une simplicité enfantine qui se fait d’une seule main, grâce à la mollette présente sur le guidon.

 

La preuve en image : pour l’ouvrir…

 

… Et la fermer

 

  • Sa légèreté

Sur ce point, je suis un peu plus réservée, mais c’est un point de vue purement subjectif. Je ne peux, en effet, m’empêcher de comparer avec ma poussette qui ne pèse que 5 kgs, et se manœuvre avec une grande facilité.

Néanmoins, la Easylife affiche, elle-aussi, un petit poids (5,9 kgs) qui vous sautera aux yeux aux mains si vous avez une poussette classique, ou un trio. Son guidon permet de la conduire d’une seule main, ce qui est, à mon sens, bien plus pratique que deux poignets. Ne serait-ce quand il pleut, et que vous avez besoin de votre parapluie !

Pour vous montrer que mon avis m’est vraiment personnel, je vous ai fait une petite démonstration sur un chemin non goudronné, parsemé de petits cailloux : je la guide d’une seule main, sans me casser le poignet pour la maintenir droite, à une bonne vitesse de croisière !

 

Si je suis exigeante sur le côté pratique d’une poussette, je le suis aussi niveau confort. Et je ne suis pas la seule : Ouistiti n’en aura rien à faire qu’une poussette ne prenne pas trop de place à ranger, si il ne s’y sent pas bien installé et saura me le faire comprendre.

De ce point de vue, la Easylife aussi récolte des bons points.

Son assise est bien profonde et lui permet de s’assoir confortablement pour de longues balades, sans qu’il ne s’agace. Le tissu, en mesh, évitera qu’il ne transpire cet été, en cas de grosses chaleurs.

Recaro poussette Easylife

Le détail que j’apprécie tout particulièrement, et qui me manque sur ma poussette, c’est la possibilité d’incliner l’assise de la Easylife par un système de sangles très simple : aucun cran pré-installé, on peut régler l’inclinaison en fonction de ses besoins. Ouistiti s’y est déjà assoupi et j’ai pu l’allonger en douceur, sans à-coup.

Recaro poussette Easylife

Son canopy est très couvrant, en tissu imperméable et perlant.

Recaro poussette Easylife

Il continue à l’arrière de la poussette, de sorte qu’aucun courant d’air vicieux ne puisse passer.

Recaro poussette Easylife

L’ossature du canopy est très souple, permettant ainsi de le replier facilement et intégralement,  pour pouvoir profiter de nos balades en papotant, comme on aime le faire.

Recaro poussette Easylife

Un repose-pieds évite que les pieds ne restent dans le vide. J’aurais toutefois aimé qu’il soit réglable. Ouistiti a grandi depuis que nous avons reçu la poussette, mais au début, il le touchait du bout des orteils, et j’aurais aimé pouvoir le régler à sa hauteur.

Recaro poussette Easylife

Un panier facilement accessible permet de ranger un sac ou quelques courses, et son fond renforcé évite qu’il ne se déforme. De même que la toile sans aération évite que ce que l’on y met dedans ne se salisse, et se nettoie en un coup d’éponge.

Recaro poussette Easylife

Dernier point et pas des moindres, la sécurité pour laquelle on retrouve le savoir-faire de Recaro, issu du monde automobile.

Un harnais de sécurité à 5 points permet d’attacher Ouistiti en toute sécurité, sans risque qu’il n’arrive à se détacher. La hauteur des bretelles se règle classiquement, par une boucle présente sur chaque sangle.

Recaro poussette Easylife

Les freins fonctionnent avec le système « Stop and Go » : on appuie sur la pédale à droite pour enclencher le frein, et sur la pédale à gauche pour repartir en balade.

Recaro poussette Easylife

Les quatre roues sont doublées à l’avant et l’arrière, de manière à assurer une parfaite stabilité à la poussette. Les suspensions à l’avant assurent le confort sur n’importe quel revêtement, et permettent de monter les trottoirs facilement. Un système à l’avant permet de bloquer les roues ou les laisser libres. Personnellement, je les laisse toujours libres pour tourner facilement, et éviter tous les obstacles des trottoirs parisiens.

Question look, la poussette Easylife est proposée en six couleurs différentes, sur un chassis noir. Il existe des éditions limitées sur châssis blanc.

recaro easylife

Des accessoires sont également proposés en option :

  • Protection de pluie (j’aurais apprécié qu’elle soit fournie directement avec la poussette)
  • Barre de maintien
  • Adaptateur pour la coque Privia
  • Sac de transport
  • Porte-gobelet
  • Moustiquaire

Niveau prix, vous la trouverez à 199€ sur Amazon.

Nous utilisons la poussette Easylife depuis deux mois, et je la trouve complètement adaptée à un usage citadin : Compacte, elle se faufile partout et se range facilement, tout en offrant un confort de qualité pour l’enfant et son parent.

 

Produit offert par Recaro que je remercie pour sa confiance

3 Thoughts on “Easylife : La poussette citadine & compacte de Recaro

  1. Adeline WEISSE on 4 janvier 2016 at 13 h 12 min said:

    A l’époque, je recherche une poussette peu encombrante et qui permettant à ma fille d’être bien installée. Celle-ci aurait très bien pu convenir.

  2. Elle est vraiment vraiment sympa cette poussette, j’adore les couleurs disponibles <3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation