Deux ans, déjà !!! Happy Birthday, Ouistiti !

2
21

Déjà 1 semaine et demie que cette date, à laquelle j’ai pensé tout le mois de novembre, est passée.

Depuis lundi dernier, tu as deux ans et moi je repense à cette journée du 30 novembre 2013, avec beaucoup de nostalgie.

Comme pour ton premier anniversaire, je me suis refait les journées de la veille et du jour J.

Le rendez-vous à la maternité pour mon contrôle monito, la découverte des premières contractions qui ne m’ont pas surprise vu le rendez-vous du matin, le premier appel à la maternité vu qu’elles s’intensifiaient, la nuit à faire le tour de l’appartement entre deux assoupissements, le bain à 7h du matin à feuilleter un magazine que j’ai gardé précieusement, et le départ à la maternité

On est arrivé à 11h et tu es né à 17h36. J’ai assez bien géré dans l’ensemble, sauf quand tu as décidé d’accélérer le mouvement alors qu’on ne m’avait pas encore posé la péridurale.

Tout ça, je l’ai vite oublié quand j’ai vu ton petit bout nez et que je t’ai mis contre moi pour la première fois.

A partir de là, bisous et câlins ont été nos principales activités.

La nostalgie qui m’a accompagnée pendant tout le mois de novembre, c’était pour tout ça : les premiers mois avec mon Tout-Petit.

Mais à côté de cette nostalgie, il y a l’émerveillement et le bonheur de voir le petit garçon que mon Bébé est devenu.

Curieux de tout, malin, espiègle, tu nous épates quotidiennement par chacun de tes progrès qui ont, tous, comme point commun le « faire tout seul ».

Tu as aussi plein de nouvelles passions : Trotro, Sam le Pompier, Timoté, le métro que tu me réclames à chaque fois que je te dis qu’on sort, tes bébés, tes bottes pour sauter dans les flaques d’eau, l’aspirateur que tu mets en marche chaque matin, les oiseaux après lesquels tu cours, pianoter sur les distributeurs automatiques ou les horodateurs, mettre la clé dans toutes les la serrure…

Les bisous et les câlins qui sont toujours ma drogue quotidienne, sont accompagnés de petits mots doux craquants : « coucou Maman », « je t’aime, Maman ».

On n’a pas encore réussi à te faire faire des nuits paisibles, mais on y travaille (et on y travaillera jusqu’à ce qu’on y arrive).

Il faut bien avouer que la fatigue cumulée par ces deux années sans nuit complète, m’a fait flancher il y a quelques semaines mais, en y réfléchissant bien, c’était aussi dû à une accumulation de contrariétés qui m’avait grignoté le moral.

J’ai mis un peu de temps à rebondir, mais le travail commencé avec l’Hapto, le #soutiencopine via les sms, les sorties et les petites bouffes, le lâchage de lest quand tu es à la garderie, les grasses matinées du week-end m’ont permis de reprendre du poil de la bête.

J’ai repris confiance, et je sais qu’on finira par y arriver (le plus tôt sera le mieux quand même, hein ^^).

Lundi dernier, nous avons fêté tes deux ans avec un dîner-apéro où tu as savouré de manger ce que tu voulais, dans l’ordre qu’il te plaisait.

Deux ans

Ce week-end, tu as fièrement soufflé tes deux bougies et tu t’es régalé avec les gâteaux que Papa et tes Mamies t’avaient préparés. Tes yeux émerveillés et tes bravos à chaque cadeau que tu as déballé, nous ont tous fait craquer.

Deux ans

Cela fait deux ans que tu as fait de moi une Maman, et tu es le plus beau des cadeaux que j’ai jamais reçu.

Je t’aime mon Ouistiti !

2 Commentaires

  1. Un billet sublime, à ton image, à celle de Ouistiti. A l’image d’une famille, de votre famille.
    De beaux moments partagés, de la complicité, des moments plus difficiles mais au fond de nos coeurs, on garde le meilleur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here