Vu le nombre de fois où je vous ai parlé du sommeil de Ouistiti, vous savez que c’est un sujet épineux.

A 23 mois, il ne fait toujours pas ses nuits, les siestes sont de plus en plus rares et il ne s’endort qu’avec moi

Sauf qu’avec la garderie, on se rend compte que le sommeil n’est un problème qu’à la maison, puisque là-bas, il s’endort sans souci en à peine 5 minutes.

A cause de son RGO et sa colopathie, tout deux pris en charge trop tardivement, j’ai dû trouver des solutions pour réussir à le faire dormir malgré les douleurs : A la verticale pour limiter le RGO, et les genoux remontés sur le ventre pour soulager la colopathie.

Pas la peine de vous faire un dessin : il s’endormait contre moi, les jambes recroquevillées entre son ventre et le mien.

Nous avons réussi à le soulager de tout ça, mais cela a pris du temps et ça a aussi laissé la place à certaines mauvaises habitudes.

A bientôt 2 ans, Ouistiti ne sait pas s’endormir tout seul, et se réveille encore plusieurs fois dans la nuit. Autant vous dire que ma résistance à la fatigue est maintenant largement mise à rude épreuve.

Il est encore petit pour nous donner des excuses plus ou moins farfelues pour ne pas aller se coucher. Mais du haut de ses 89 cms, il me donne quand même l’impression que je suis la plus mauvaise négociatrice pour le faire aller de coucher.

On a quand même réussi à instaurer un rituel, mais il sait le faire durer encore et encore (même si depuis qu’on lui a installé son grand lit, il y a du mieux).

Il faut laisser allumer la lampe près de son lit ET sa veilleuse : je ne suis jamais sûre d’éteindre sa lampe au bon moment. Si c’est trop tôt, il peut me la réclamer avec insistance. A moi de lui expliquer qu’il a sa veilleuse et que pour faire dodo, il faut éteindre la lumière.

C’est son Papa qui lui lit l’histoire du soir, avec un CD de comptines en fond sonore : la moyenne, c’est deux petites histoires mais il peut me réclamer avant la fin. Pour qu’ensuite, il me demande de reprendre le livre. C’est là dessus qu’on voit ses premiers dons en négociation, car il peut en réclamer une troisième. Selon l’heure et sa fatigue, j’accepte en lui disant que ce sera la dernière, ou je refuse en lui disant que je l’ai vu se frotter les yeux, et qu’il est temps qu’il fasse dodo.

Ouistiti tête encore le soir : je sais que ce n’est plus un besoin nourricier, et que c’est un instant Doudou. Je n’ai jamais voulu lui imposer un sevrage, malgré ma fatigue. Nous aimons ce moment câlin, et c’est le point de départ de la mise au dodo même si il ne s’endort plus au sein. Ca l’apaise, et ça l’aide à accueillir le sommeil.

Si il est très fatigué (les jours où il n’a pas fait de sieste), il s’endort généralement peu de temps après. Mais si il n’est pas fatigué, commence alors ma galère du soir qui peut durer plus d’une heure.

Soit il veut jouer avec mes mains (je sais super bien faire les bravos…), soit il veut faire dormir ses bébés (le sommeil c’est juste une option pour lui en fait). Sans perdre patience, je dois arriver à le faire se calmer, s’allonger et attendre qu’il s’endorme.

Pour arriver à tout ça, on fait un câlin avec des papouillis sur les bras, avec son doudou et sa couverture. Il arrive qu’il s’endorme sur moi et je dois alors le glisser doucement, en croisant tous mes doigts pour ne pas qu’il se réveille.

Je dois vous avouer qu’avec la répétition de cette situation tous les jours et la fatigue accumulée, ma patience est de moins en moins solide.

Je cherche des solutions pour l’aider à avoir un sommeil paisible : on a essayé tous les classiques sans succès, et je n’arrive toujours pas à comprendre pourquoi il se réveille encore la nuit…). Une amie m’a donné les coordonnées d’une  pédopsy pratiquant l’haptonomie.

J’espère que cette nouvelle tentative va être la bonne, car tout ça commence à me démoraliser.

Cette semaine, j’ai reçu le résultat d’une étude qui m’a donné le sourire, car elle m’a fait réaliser que le sommeil des enfants était LE truc qui faisait tourner beaucoup de parents en bourrique. Du coup je me sens moins seule.

Netflix, dont je viens tout récemment de rejoindre la #StreamTeam, a fait réaliser une étude auprès d’un milliers de parents dans sept pays différents, sur l’épineux sujet du sommeil.

61% des parents interrogés ont indiqué être confrontés aux stratagèmes de leurs enfants, plus inventifs les uns que les autres :

Netflix #StreamTeam #5moreminutes

Pas besoin de trop réfléchir pour dire que mon Ouistiti fait partie des flatteurs : il me fait des bisous, des câlins, des guillis… J’espère que je vais vite réussir à le faire aimer dormir, car j’aimerais bien éviter qu’il me fasse voir d’autres facettes de petit négociateur !

L’excuse la plus souvent donnée par les enfants au moment du coucher étant « encore 5 minutes« , Netflix a eu l’idée de sortir 3 petits épisodes best-of de Dinotrux durant, chacun, 5 minutes. L’idée est de laisser regarder un de ces épisodes aux enfants lorsqu’ils donnent cette excuse. Ainsi, lorsque l’épisode est terminé, ils savent que c’est l’heure d’aller se coucher et qu’il n’y a pas d’autre excuse possible.

L’idée n’est pas d’abandonner le classique rituel du coucher au profit du visionnage d’un dessin animé, mais d’aider quand ça devient trop compliqué et de désamorcer un conflit qui peut durer en longueur.

Et vous, quelles excuses vous donnent vos Loulous quand ils ne veulent pas aller se coucher ? Quelles sont vos astuces quand ça devient compliqué ?

2 Thoughts on “23 mois de négociation #StreamTeam #5moreminutes

  1. Adeline WEISSE on 8 novembre 2015 at 8 h 58 min said:

    Le sommeil des bébés et des enfants est certainement l’un des sujets le plus évoqué par les parents.

    Mlle le Chat une fois au lit, et ce depuis bébé même si elle se couchait à 2h puis 1h, minuit, 23 h, 22 h et maintenant depuis plusieurs mois maintenant 21 h, ne se réveille vraiment que très ponctuellement c’est donc une chance.
    Je n’ai malheureusement pas de recette miracle ou de secret.

    Elle se réveille assez tard c’est un miracle, par contre la sieste du matin a vite été oubliée et celle de l’après-midi dure au maximum 1h.

    Je crois que chacun fait comme il peut avec ce qu’il a et surtout son ou ses enfant(s).
    Je te souhaite beaucoup de courage et de patience ainsi qu’à PapaDeOuistiti pour surmonter ces moments difficiles.

    • MamanDeOuistiti on 8 novembre 2015 at 10 h 42 min said:

      Quand il était tout petit, il s’endormait aussi entre 23h et minuit… On a réussi petit a petit à ce qu’il dorme à une heure plus correcte. Je me dis qu’on finira aussi à ce qu’il dorme facilement et sans interruption à un moment, mais ça serait bien qu’on y arrive rapidement ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation