Jeudi dernier, j’ai eu la chance d’être invitée à la projection privée du nouveau film de Patrick Bruel, Ange et Gabrielle.

Je suis incapable de dire à quand remonte ma dernière sortie ciné. Une chose est sûre, c’était il y a au moins un an.

Je ne suis plus du tout les actus ciné, donc je n’avais aucune idée de l’histoire. Ça ne me gêne pas puisque, en général, je me base sur les acteurs pour aller ou non voir un film, et sa catégorie.

J’ai beau être une nana, je préfère les films à suspense, voire même fantastique ou d’horreur. Les comédies sentimentales ne sont pas franchement ma tasse de thé.

Pour être tout à fait honnête, l’affiche d’Ange et Gabrielle ne m’aurait pas attirée si je l’avais vue dans le métro. J’aurais pensé que c’était une comédie à l’eau de rose, relativement convenue.

L’invitation que j’ai reçue précisait que Patriiiiiiiiiiiiiiick serait présent au cocktail, qui serait donné avant la projection. Je me suis donc facilement laissée convaincre de faire une petite entorse à mes principes cinématographiques.

Read More →

Vu le nombre de fois où je vous ai parlé du sommeil de Ouistiti, vous savez que c’est un sujet épineux.

A 23 mois, il ne fait toujours pas ses nuits, les siestes sont de plus en plus rares et il ne s’endort qu’avec moi

Sauf qu’avec la garderie, on se rend compte que le sommeil n’est un problème qu’à la maison, puisque là-bas, il s’endort sans souci en à peine 5 minutes.

A cause de son RGO et sa colopathie, tout deux pris en charge trop tardivement, j’ai dû trouver des solutions pour réussir à le faire dormir malgré les douleurs : A la verticale pour limiter le RGO, et les genoux remontés sur le ventre pour soulager la colopathie.

Pas la peine de vous faire un dessin : il s’endormait contre moi, les jambes recroquevillées entre son ventre et le mien.

Nous avons réussi à le soulager de tout ça, mais cela a pris du temps et ça a aussi laissé la place à certaines mauvaises habitudes.

A bientôt 2 ans, Ouistiti ne sait pas s’endormir tout seul, et se réveille encore plusieurs fois dans la nuit. Autant vous dire que ma résistance à la fatigue est maintenant largement mise à rude épreuve.

Il est encore petit pour nous donner des excuses plus ou moins farfelues pour ne pas aller se coucher. Mais du haut de ses 89 cms, il me donne quand même l’impression que je suis la plus mauvaise négociatrice pour le faire aller de coucher.

Read More →

Si je vous ai parlé des racines charentaises de Ouistiti à de nombreuses reprises, je ne vous ai jamais dit qu’il était aussi breton du côté de son Papa.

Même si nous y allons moins souvent depuis quelques années, nous adorons la Bretagne : les paysages magnifiques, l’océan, l’air vivifiant et, gourmandise oblige, la gastronomie.

Mon dessert préféré étant le far breton, je me dis qu’il était écrit que mon cœur tombe sous le charme d’un représentant de cette belle région.

J’ai beau adorer ce dessert, je ne l’ai jamais fait moi-même. Vous connaissez maintenant mon peu de confiance en moi devant les fourneaux (et aussi ma flemmardise, il faut bien l’avouer).

Le mois dernier, je vous ai parlé de mon nouveau complice en cuisine. Il était temps que je partage ici, avec vous, quelques unes de mes recettes préférées.

Read More →

Au fur et à mesure que nous allons nous rapprocher du 25 décembre, l’ambiance de Noël va être de plus en plus présente. La semaine dernière, déjà,  je vous en ai donné un petit aperçu.

Durant le mois de novembre, je vais me transformer en petit lutin afin de vous proposer plusieurs concours pour gâter vos petits Bouts, et vous remercier de votre fidélité.

Je ne sais pas vous, mais, moi, quand je commence mes achats de Noël, je pense cadeaux, déco, victuailles mais j’oublie toujours quelque chose : le papier cadeaux pour faire mes paquets.

Quasi tous les ans, je me retrouve à courir le 24 décembre pour aller en acheter dans un petit bazar près de chez moi, puisque les rayons de mon supermarché ont été dévalisés.

Je me suis promise que cette année, je serai ORGANISÉE et, qu’avant de me lancer dans mes emplettes, j’aurais de quoi faire de jolis paquets.

Read More →

Il paraît que je ne fais pas mon âge. Alors oui, bonheur et joie dans mon cœur toussa toussa, MAIS ma peau a parfois tendance à prendre cet avantage un peu trop au pied de la lettre.

Elle vous dira, peut être, que c’est qu’avec mon look « jean-baskets », je ne lui ai pas donné le signal qu’il fallait passer un cap. Toujours est-il que la demoiselle a la fâcheuse tendance à me faire des crises d’adolescence.

A moi, donc, les impuretés plus ou moins visibles sur mon visage. Et c’est encore pire quand je rentre de vacances, en septembre.

Après avoir profité du soleil et du bon air marin, elle me fait systématiquement payer le retour à la dure réalité parisienne et polluée.

Tous les ans, je me retrouve avec une peau parsemée de petits boutons, essentiellement au niveau du front et du menton, sans parler de mes pores dilatés au niveau des ailes du nez (billet glamour, bonjour !)

Malgré des conseils demandés en pharmacie, je n’arrivais pas à trouver de produits qui me convenaient : soit c’était les classiques recommandés aux adolescents qui ne traitent pas correctement ma peau, mine de rien plus vieille; soit c’était bien un produit pour les peaux adultes, mais que ma peau ne supportait pas.

Il y a un mois et demi, j’ai reçu la gamme Phys-AC d’Aderma, avec l’immense espoir d’en finir, une fois pour toute, avec ces constellations qui arrivent encore à me complexer.

Read More →

Lundi dernier, Ouistiti est retourné à la garderie après une absence de 3 semaines. Je ne peux pas vous cacher que j’avais une certaine appréhension.

Depuis la rentrée, c’était redevenu un peu difficile de l’y déposer. Alors qu’il y allait sans difficulté avant les vacances, là, il versait souvent quelques larmes.

Ca ne durait jamais longtemps : là aussi, j’avoue que je laissais traîner mes oreilles quand je repartais, pour m’assurer qu’il ne pleurait plus. Je n’étais pas arrivée au bout du couloir qu’il s’était déjà arrêté.

Je vous l’ai déjà dit, j’ai toute confiance envers le personnel de la garderie, et Ouistiti les aime beaucoup. Il se console très vite à leurs côtés, et ça me rassure. Mais je suis sa Maman, donc je ne peux pas m’empêcher de vouloir en être sûre.

Le voir s’amuser et rigoler à plein poumons, et limite ne pas me voir quand je venais le chercher, me confirmait que ces quelques larmes n’étaient pas inquiétantes.

Par contre, cette pause imposée de trois semaines me contrariait beaucoup vis à vis des liens qu’il avait commencé à tisser avec un des petits garçons de son groupe.

Read More →