Si j’ai toujours su que je voulais allaiter Ouistiti et que j’ai eu la chance que cela se passe bien, j’ai toujours eu des tas d’interrogations sur son alimentation, une fois que nous en serions à la diversification.

Sauf qu’en fait, c’est bien avant la diversification qu’il faut s’intéresser à la bonne alimentation de Bébé.

Le Grand Forum des Tout-Petits, association loi 1901 qui réunit médecins et experts, s’est donné pour mission de faciliter le partage des connaissances et de proposer des solutions concrètes aux (futurs et jeunes) parents.

Cette association a à cœur de répondre aux questions scientifiques, économiques et sociétales dans le domaine de la Petite Enfance, et plus particulièrement l’alimentation infantile.

C’est de là qu’est né le concept des 1000 jours.

Grand forum des Tout Petits

Au début du mois de juin, j’ai retrouvé mes copines et copains blogueurs, membres de la Bledifamily, pour échanger sur ce concept.

Bledifamily 1000 jours

La rencontre avait été organisée par les équipes de Blédina et du Grand Forum pour nous permettre de rencontrer 3 médecins, avec lesquels nous avons pu en discuter.

Chacun des 3 médecins m’ont captivée, lorsqu’ils nous ont parlé de leur point de vue en fonction de leur spécialité : Louis-Dominique Van-Egroo, médecin généraliste et médecin conseil Blédina; Marc Bellaiche, pédiatre gastro-entérologue et Thierry Harvey, gynécologue obstétricien.

Je ne savais pas quels seraient les Experts qui seraient avec nous avant d’arriver et j’ai été particulièrement émue quand j’ai vu le Docteur Harvey, puisque ce n’est autre que le Chef de la maternité des Diaconesses où Ouistiti est né

Il était venu à la Pouponnière le lendemain quand je faisais ses soins pour la première fois. Je n’étais du tout à l’aise et en une phrase, il a réussi à détendre l’atmosphère. J’ai retrouvé son humour le jour de la rencontre des 1000 jours.

Le but de cette réunion était de nous présenter le concept, et que nous travaillions ensemble sur la façon la plus efficace d’y sensibiliser tous les parents.

Bledifamily 1000 jours

Mais au fait, les 1000 jours, c’est quoi ?

Il s’agit des 1000 premiers jours de vie de Bébé, depuis ses premiers instants dans le ventre de sa Maman jusqu’à ses deux ans.

Si on fait un calcul rapide, ça donne les 270 jours de grossesse (bien sûr, c’est une moyenne) et deux fois 365 jours pour les deux premières années.

Les 3 Experts nous ont très clairement expliqué que les choses se mettent en place dès la vie in utero, et que si on prend les bons réflexes précocement, Bébé sera dans un meilleur environnement que ce soit dans le ventre maternel, pendant son enfance mais également arrivé à l’âge adulte.

Ils ont pointé l’importance de prendre de bons réflexes, avant même de se lancer dans le projet Bébé : ne pas fumer, ne pas boire pour les deux parents, prendre de l’acide folique avant même d’être enceinte…

L’alimentation est l’un des points essentiels du concept des 1000 jours : l’éveil au goût commence avec le liquide amniotique dans lequel circulent les saveurs de ce que mange la Maman, et qu’elle partage avec son Tout-Petit puisqu’il boit ce liquide amniotique.

L’importance de l’accompagnement au goût se retrouve, bien sûr, au moment de la diversification.

Il ne faut pas hésiter à impliquer les enfants dans la préparation des repas, les laisser patouiller avec leurs mains dans leurs assiettes (même si ça fait des tâches et même si ça salit le sol #NotePourPapaDeOuistiti), leur re-proposer plus tard un aliment qu’il aura refusé et ne pas hésiter à renouveler encore et encore, mais sans en faire une montagne pour ne justement pas braquer votre Bout’Choux.

J’avais appliqué plusieurs des conseils évoqués par les Experts : ma Gynéco m’avait prescrit de l’acide folique, dès que je lui ai dit que nous souhaitions nous lancer dans le projet Bébé; j’ai fait attention à mon alimentation; je ne fume pas; je ne bois pas.

Mais depuis quelques temps, les repas de Ouistiti ne sont pas tous évidents : il rejette des plats qu’il aimait il n’y a encore pas si longtemps.

Du coup, pour qu’il accepte de manger, je varie moins ses assiettes qu’avant et, certaines catégories d’aliments se font donc plus rares.

J’essaye de ruser en changeant l’aspect de l’aliment, parfois j’y arrive, parfois non. Alors je me rabats sur ce que je sais qu’il mangera.

Et c’est là que je m’inquiète sur ses goûts futurs, et surtout sur sa santé d’adulte par rapport à ce qu’il mange actuellement.

Cette journée d’échanges m’a permise d’être rassurée sur ce point car, comme nous l’a dit le Docteur Van-Egroo avec qui j’ai fait une table ronde, « Mieux vaut agir tôt que tard MAIS il n’est JAMAIS trop tard pour agir« .

Bledifamily 1000 jours

En gros, TOUT se rattrape et si on prend le temps de préparer le repas, de lui montrer de quoi il est constitué, de le rendre plus attractif (j’ai retenu l’astuce de la mise en scène des assiettes sous forme d’animaux ou de paysages). Tout ça permettra qu’il devienne plus appétissant.

De nos échanges, des conseils donnés, j’en suis arrivée à la conclusion qu’il faut encourager les parents à ne pas se décourager.

Un enfant qui refuse de manger c’est déstabilisant. Je le sais, je suis en plein dedans, régulièrement, mais il ne faut pas paniquer.

Tout comme du jour au lendemain, Ouistiti ne veut plus de quelque chose qu’il appréciait il y a peu, si je ne me décourage pas et si je lui repropose régulièrement, je devrais arriver à ce qu’il l’aime à nouveau.

Je ne le savais pas mais les goûts des enfants s’installent vers 6/7 ans, avant ils testent. Il ne faut donc pas supprimer un aliment, sous prétexte qu’il l’aura refusé une fois.

Une bonne nutrition est un acquis pour la santé de demain de Bébé, et c’est ce qu’explique la Petite Charlotte dans cette vidéo, qui résume parfaitement les échanges que nous avons eus pendant cette journée très enrichissante.

Depuis cette journée, j’aborde les repas de Ouistiti avec plus de sérénité et je remercie les Docteurs Bellaiche, Van-Egroo et Harvey, les équipes de Blédina, du Grand Forum des Tout Petits et de Parole de Mamans, car tout me semble désormais plus facile.

2 Thoughts on “Encourager à ne pas se décourager #1000Jours #Bledifamily

  1. Adeline WEISSE on 3 juillet 2015 at 10 h 39 min said:

    C’est l’un de tes articles que je préfère.

    La diversification je ne l’ai commencé que lorsque ma fille a eu 6 mois, et même avant, j’ai toujours été vigilante, à la qualité des aliments, à ce que nous mangions.

    Son papa a du mal de comprendre que c’est important, qu’elle tâte, teste… Mais je ne me décourage pas et tant pis pour le sol.
    Elle est très curieuse de tous les aliments et sent tout ce qu’on lui propose.
    J’y vais au feeling aussi quand je vois qu’un aliment lui plait peu voir pas du tout, je ruse tout comme toi.

    Merci pour cette précieuse expérience que tu partages.

  2. Pingback: Dis Maman, y a quoi dans Blédina ? - Maman de Ouistiti

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation