En septembre prochain, je serai Parisienne depuis 12 ans ! Si on m’avait dit ça, je ne l’aurais jamais cru.

J’ai vécu mon enfance dans une maison de banlieue, avec un beau jardin et sa balançoire.

Et j’ai toujours passé mes vacances au bord de la mer, près de La Rochelle : ça sera encore le cas cette année, et je partagerai avec vous mes petits coins de paradis !

Alors, imaginer que je puisse vivre dans la capitale, en appartement donc sans jardin, où il est plus simple et pratique de se déplacer en transport qu’en voiture, ça me paraissait de la folie furieuse.

Et puis, j’ai écouté les arguments de PapaDeOuistiti : être à la fois proche de nos boulots, de nos familles, de nos amis, et profiter des sorties…

On a donc listé nos envies communes sur les quartiers et sur le style d’appartement qui nous plairait à tous les deux.

On l’a trouvé et, contre toute attente, la vie parisienne m’a plue !

Mais, à chaque retour de vacances, je subis le coup de blues de retrouver la pollution, le bruit, et la proximité après avoir passé un mois au bon air de la mer.

L’arrivée de Ouistiti me fait encore plus réfléchir à l’éventualité de quitter Paris, pour lui permettre de s’épanouir dans un lieu moins stressant et plus grand. Il n’a que 19 mois et, déjà, mon jardin de petite fille me manque pour lui, alors plus tard…

Cette réflexion c’est le sujet du livre de Laetitia Rigaud, « Y a-t-il une vie après le périph ? » dans lequel elle nous présente les avantages et les inconvénients de la vie en ville (et plus précisément à la Capitale), et la vie à la campagne.

Y a-t-il une vie après le périph

Et Laetitia sait de quoi elle parle, puisqu’elle a quitté Paris pour aller s’installer au vert !

Elle est, elle-même, devenue ce nouvel habitant, qui existe désormais à côté des urbains et des ruraux et qui est le personnage principal de son livre : le rurbain !

De la naissance de Ouistiti à notre déménagement, j’ai souvent pensé à la possibilité de devenir une rurbaine.

Même si PapaDeOuistiti n’est toujours pas emballé par l’idée, je ne peux m’empêcher de penser que nous ferons vivre notre famille loin de ce brouhaha parisien, surtout si elle s’agrandit (rapport au besoin de place et au loyer exorbitant que cela entraînera…)

Mais même si l’envie est là, il est plus que normal d’hésiter, et même d’avoir peur de se lancer dans une aventure qui implique de nombreux chamboulements.

On sait qu’on sature du rythme effréné de la vie parisienne, mais on a peur de s’ennuyer au calme.

On a envie d’un retour à la nature, mais avouez quand même que c’est hyper pratique le monoprix ouvert jusqu’a 21h45 en bas de chez soi, tout comme la boulangerie qui ne ferme pas entre 13 et 15h et qui est ouverte le dimanche.

On a envie de se balader à vélo sur les petits chemins qui longent notre belle et grande maison, mais terminé les soirées ciné/resto après le boulot le vendredi, ou le samedi quand les enfants dorment chez Mamie.

On aimerait bien se lancer dans une activité free-lance pour pouvoir gérer le boulot et la famille en fonction d’horaires que l’on décide soi-même, mais comment réussir à convaincre ses partenaires que l’éloignement géographique n’est pas un problème et à se faire à l’idée travailler, isolée, sans contact humain.

C’est pour répondre à toutes ces interrogations et donner ses petits conseils, qui l’ont elle-même accompagnée dans son changement de vie que Laetitia a écrit ce country guide.

J’ai passé un très bon moment à parcourir les pages de ce livre à la fois drôle, léger et tellement vrai !

A chaque fois que je l’ouvrais dans le métro, j’avais envie de rentrer faire mes valises et d’appeler un déménageur.

L’impression d’étouffer dans votre quotidien urbain ? Tentée par des envies de changements d’air ? Mais fébrile à l’idée de vous lancer ? Une chose est sûre, il vous faut ce guide !

Et ça tombe bien, puisque j’ai la possibilité de l’offrir à l’une d’entre vous.

Pour cela, comme d’habitude, je vous laisse remplir le questionnaire ci-dessous (la première question est toujours obligatoire, les trois suivantes ne donnant que des chances supplémentaires).

Le concours se terminera le 22 juillet à minuit et j’annoncerai le nom de la gagnante en édit de ce billet.

Bonne chance !

EDIT DU 23 JUILLET 2015

Félicitations Emmanuelle !!! Envoie moi vite tes coordonnées à mamandeouistiti(@)gmail.com

Règlement : Jeu ouvert à toute personne physique majeure résidant en France Métropolitaine, limité à une participation par foyer (même nom, même prénom, même pseudo, même adresse IP, même courriel, même adresse postale…). Je me réserve le droit de ne pas comptabiliser une participation si je constate qu’elle ne respecte pas ces règles.

Produit offert

12 Thoughts on “Dans ma Bibliothèque : Y a-t-il une vie après le Périph ? {Concours Terminé}

  1. bonjour et merci a vous super chouette

  2. lynette abelle on 13 juillet 2015 at 10 h 51 min said:

    bonjour merci pour ce joli concours
    belle journée

  3. christophine on 13 juillet 2015 at 10 h 54 min said:

    merci pour ce cadeau et bonne journée

  4. olivia philippe on 13 juillet 2015 at 11 h 04 min said:

    Bonjour!
    Merci pour ce joli concours!

  5. Adeline WEISSE on 13 juillet 2015 at 12 h 52 min said:

    Encore un concours magnifique…

    Changer de vie, chez moi, jusqu’à il y a 5 ans et un peu plus, c’était ma deuxième passion. Déménagement annuel, changement de région perpétuel, renouveau dans le travail, faire le grand saut, m’a toujours effrayé, et ce bien que je le faisais régulièrement.

    Et puis, je me suis posée, j’ai trouvé mon lieu, mon endroit en harmonie avec nos souhaits, nos désirs (enfin au maximum de ce qui est possible pour l’instant, on peut toujours rêver mieux…).

    Je te souhaite te trouver ainsi qu’à ta famille, l’équilibre dans tous ces questionnements parfois si difficile surtout avec des enfants.

  6. J’habite en banlieue bordelaise. Carrefour est à 5m de chez moi et ferme à 21h30. La boulangerie est ouverte 7j/7 de 6h à 21h.
    Après j’dis ça j’dis rien mais y a pas que Monoprix dans la vie 🙂 quoi que il y a une ouverture prévue d’ici quelques mois à 5mn de ma maison
    Blague à part sortons un peu du cliché Paris/Province, les choses ont bien changé.

    • MamanDeOuistiti on 13 juillet 2015 at 17 h 19 min said:

      Je te rassure, comme j’ai passé ma jeunesse en banlieue, je sais qu’on s’en sort très bien. Le livre est vraiment écrit avec humour et ne tacle pas par des clichés 😉 La preuve, c’est une ancienne parisienne devenue provinciale qui écrit tout ça et à la fin du livre,
      On comprend parfaitement qu’elle aime sa nouvelle vie !

  7. Laurence on 13 juillet 2015 at 19 h 31 min said:

    Je laisse la chance aux autres, j’habite déjà la campagne

  8. Bonsoir et merci pour ce super concours! Ce livre a l’air vraiment top!
    Bonne soirée et à bientôt

  9. Eh eh moi ausi je suis une ancienne parisienne re-devenue provinciale. Je continue à aimer Paris d’amour mais y monter une fois par mois pour le taf me suffit amplement. Maintenant ce n’est que pour le meilleur et ça change tout.

  10. Mél Blanc on 19 juillet 2015 at 15 h 29 min said:

    Merci pour ce concours !
    Ce livre me tente bien, je le lirais même si je gagne pas !

  11. Merci pour ce concours !!
    J’ai trop enive de lire ce livre !!

    Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation