Ça y est, enfin, elles sont là toutes proches : LES VACANCES !!!

Vu le nombres de fois où je vous en ai parlé ces dernières semaines, vous avez bien dû comprendre que j’avais hâte qu’elles arrivent.

Et nous y sommes.  Enfin presque, mais c’est tout comme puisque le départ, c’est demain !

Read More →

Qui dit vacances, dit balades et, peut être même, reprise en douceur du sport.

Et même si j’ai l’intention de déconnecter pendant ce mois au bord de la mer, mon téléphone ne va pas me quitter, puisque c’est aussi mon appareil-photos.

Oui mais voilà, j’ai pour habitude de me surnommer Tête de linotte : Moi qui avais la tête sur les épaules à toujours tout bien organiser et ne jamais rien oublié, depuis la naissance de Ouistiti, ca a bien changé !

Je dois encore être atteinte du syndrome du neurone unique, qui s’est emparé de moi pendant ma grossesse. Je ne vois pas d’autre explication !

Et concrètement une MamanDeOuistiti en mode Tête de Linotte avec son téléphone, ça donne quoi ? Et bien, c’est une MamanDeOuistiti qui sort avec quasiment plus de batterie.

Le pire c’est que ca ne me sert jamais de leçon, et que je l’ai fait plus d’une fois : j’envoie alors un texto en mode rapido pour prévenir PapaDeOuistiti, afin qu’il ne s’inquiète pas si je ne réponds pas, ou je demande à une copine de le faire, et bien-sûr il se moque avec un « tiens, ça faisait longtemps !« .

Sauf que ça maintenant, c’est fi-fi, c’est ni-ni, c’est F.I.N.I !!!

Read More →

Oh la la la la, ça y est le compte à rebours est enclenché : dans une semaine, nous serons, au pire sur la route des vacances, au mieux arrivés depuis la veille.

Oui, comme d’habitude, on n’a pas encore décidé quel serait le jour du départ. Mais quelle importance à ce stade ?

La semaine, qui se termine, a été moins compliquée que ce à quoi je m’attendais avec la fermeture de la garderie. Il suffit juste de trouver la bonne occupation pour Ouistiti et, ensuite, ça roule !

Read More →

Jeudi dernier, j’ai accompagné Ouistiti à la garderie, pour la dernière fois de cette année scolaire.

Si on m’avait dit, au mois de février, que je serais emplie d’autant de nostalgie, je ne l’aurais pas cru.

J’aurais mis plusieurs mois à me faire à l’idée que l’inscrire était ce qu’il nous fallait, à tous les deux.

Cela a été dur de le déposer pendant un mois et demi, et puis, un jour, alors que je m’inquiétais de l’y laisser car il n’y avait pas été la semaine précédente à cause d’une otite/laryngite, il est entré dans la salle et s’est dirigé d’un pas vaillant vers sa kitchenette préférée.

Read More →

Les vacances se rapprochent doucement mais sûrement, et avec elles, le blog va se mettre en vitesse de croisière.

Rassurez vous, je ne pars qu’à la fin du mois, il y aura donc encore quelques publications d’ici la semaine prochaine, et j’ai bien l’intention de partager avec vous mes photos de plage et de glaces.

Avant de chausser mes lunettes et mon plus beau chapeau, j’ai eu envie de vous proposer un dernier concours pour vous remercier de votre fidélité, tout au long de cette année.

Il aura un petit goût de rentrée mais toujours avec beaucoup de fun, puisque l’utile va se lier au rigolo de personnages que vous devez bien connaître.

Un petit goût de rentrée, car le partenaire qui me permet de vous gâter, c’est la très célèbre marque UHU.

Du fun, parce que le fameux tube de colle et plusieurs autres produits de la marque accueillent les Minions sur leur packaging.

Il y a quelques semaines, j’ai eu la chance de recevoir les produits customisés à l’effigie des petites gélules jaunes, que l’on peut retrouver dans les salles obscures depuis le 8 juillet dernier.

Read More →

Je n’ai jamais été une nana qui passe des heures à se préparer dans la salle de bain.

Je suis toujours allée au plus rapide, et ça n’a pas changé avec l’arrivée de Ouistiti.

Quoique, si en fait, car j’en faisais moins : la douche, une crème et hop, même plus le mascara que je mettais habituellement avant.

Depuis quelques mois, cependant, je n’aime pas l’image que je renvoie : la faute à la fatigue majoritairement.

Et de la même façon que j’ai décidé de faire plus attention à moi, en mangeant de vrais repas, en m’autorisant quelques soirées entre copines ou en confiant Ouistiti à sa Mamie pour passer du temps en amoureux avec son Papa, j’ai pris conscience que, si je voulais continuer à ne pas paraître mon âge (qui commence sérieusement à me faire psychotter…), il fallait que je prenne soin de ce que la nature (et mes parents) m’avait offert.

Je ne suis pas une blogueuse beauté : ce serait une grosse blague de l’envisager, vu mon parcours et mes connaissances sur le sujet. Mais, j’ai eu envie partager avec vous cette nouvelle routine que j’ai installée.

Je l’ai commencée avec les beaux jours, donc elle a une identité estivale, mais je suis quasiment sûre que je la conserverai pour cet hiver, car elle me fait me sentir bien sans avoir besoin de passer un temps infini devant mon miroir (car avec toute la bonne volonté du monde, je n’ai pas que ça à faire non plus !).

Read More →

Après vous avoir donné mes indispensables nomades pour le change et les petits soins pendant les vacances, j’ai eu envie de vous présenter les complices qui vont m’accompagner lors de nos sorties à la plage.

Et si le temps veut bien rester aussi ensoleillé qu’au mois de juillet (avec moins de canicule si possible. Oui je suis exigeante, même au bord de la mer !), nos principales occupations vont être la plage et les balades.

Read More →

On dit toujours que les choses n’arrivent pas par hasard, et qu’il faut savoir en tirer du positif.

Au plus fort de mes douleurs, je n’aurais jamais pu dire que quelque chose de bon allait sortir de tout ça. Mais une semaine après et le mal quasiment parti, j’arrive à l’oublier pour ne voir que ce bon côté.

Je vous avais confié, il y a quelques temps, que Ouistiti nous déstabilisait dans ses réactions face à la frustration.

Cela se manifestait par des coups de pieds, des ongles qui pincent les bras, des cheveux tirés. Et PapaDeOuistiti le subissait encore plus fort que moi, et en souffrait beaucoup.

Ouistiti n’avait pas encore 18 mois, mais quand on en parlait avec des amis ou son pédiatre, la réponse était toujours la même : les 2 ans arrivent, c’est la période.

Oui, bon, d’accord mais ça faisait quand même plus de 6 mois avant l’âge officiel du début des complications, et on se demandait bien comment on allait gérer, tout ce temps, ses réactions qui finissaient par nous faire mal (physiquement et sentimentalement).

Je n’ai pas souffert de la même façon que PapaDeOuistiti de cette situation qui, lui, se sentait tout simplement rejeté par son fils, mais j’avais beaucoup de peine à chaque fois qu’il subissait un coup, et je culpabilisais.

Read More →