Si il y a bien une chose en matière d’équipement de puériculture pour laquelle nous nous sommes presque arraché les cheveux avec PapaDeOuistiti, c’est bien le siège-auto.

Nous avions fait le choix de l’installer dans un cosy pendant ses premiers mois (en y repensant, on s’est plutôt laissé influencé par le vendeur du salon Baby où nous avions acheté notre poussette).

Ouistiti n’a jamais aimé qu’on l’y mette dedans et nous l’a fait savoir dès le premier voyage à la sortie de la maternité. Ceci dit, une fois qu’il était installé, il y semblait bien (c’est d’ailleurs dans son cosy qu’il faisait exclusivement ses siestes jusqu’à ses six mois, lors de nos balades).

Comme notre Bout’Chou tient de ses parents, il a très vite été grand pour son âge, et son cosy a été étroit plus vite que prévu.

On s’est donc lancé dans la recherche d’un nouveau siège-auto, et autant le dire, ça s’est révélé être un vrai parcours du combattant.

Quand on part dans ce genre de quête, deux éléments sont à prendre en considération : la sécurité et le budget.

Nous avons pris le parti de choisir la sécurité, ce qui nous a presque coûté un rein !

Chose d’autant plus difficile à digérer que Ouistiti a été malade dedans dès le premier trajet, alors qu’on n’avait jamais connu ce problème avec son cosy. Ca faisait cher le vomito…

Du coup, je ne me suis jamais arrêtée de regarder d’autres siège-autos, car jusqu’à nos dernières vacances où j’ai enfin réussi à trouver de quoi le soulager, il était malade pratiquement à chaque fois qu’on prenait la voiture.

Ma curiosité a été aiguisée lorsque j’ai entendu parlé des siège-autos Kurutto.

Peut-être que, comme moi, vous n’en aviez jamais entendu parlé . C’est un peu normal puisque, jusque-là, ils n’étaient disponibles qu’au Japon.

A l’occasion de son 50ème anniversaire, l’enseigne Bébé 9 élargit son offre en proposant, en exclusivité, deux siège-autos Kurutto, sous la marque Bébé 9 expert design by Ailebebe.

logo bébé 9

 Kurutto, kézako ?

Sous ce nom rigolo se cachent le siège « NT2 », modèle avec fixation ceinturée disponible depuis le 15 avril dernier :

NT2 (369€)

NT2 (369€)

Et le siège « 3i », modèle avec fixation Isofix qui, lui, sera disponible dès le 15 juin prochain :

3i (479€)

3i (479€)

Pourquoi ils me plaisent bien ?

Parce que même si leur prix est inférieur à ce que l’on peut trouver sur le marché des siège-auto, le confort et la sécurité ne sont en rien négligés.

Une rotation à 360° en un clic nous permet, à nous Parents, de dévérouiller le siège d’une seule main pour le faire pivoter vers soi, tout en portant Bébé sur l’autre bras. Fini de se casser le dos ou de faire jouer les acrobates à son Bout’Chou que l’on est sûr d’installer en toute sécurité, puisqu’on peut ainsi régler le harnais facilement et avec précision.

Un système perfectionné d’absorbeur de choc : le dos des siège-autos Kurutto est équipé d’une plaque intérieure courbée. Celle-ci se rétracte en cas d’impact pour absorber les chocs, et éviter les secousses au niveau du dos de bébé. Une sécurité optimale qui rassure la Maman que je suis !

Trois possibilités d’inclinaison et 8 positions de réglage du harnais : Notre siège n’a que deux positions d’inclinaison et je pense que cela joue sur le mal des transports de Ouistiti, car il était plus incliné dans son cosy. Cette troisième inclinaison est, pour moi, un vrai confort surtout lors des longs trajets. Quant au harnais, il offre jusqu’à 8 positions de réglage pour s’adapter à l’évolution de la morphologie de l’enfant de 0 à 4 ans. Les deux sièges sont vendus avec des réducteurs qui permettent de les utiliser dès la naissance.

Un système de ventilation inédit est proposé sur le Kurutto 3i : des perforations à l’arrière du siège-auto pour limiter la transpiration de bébé. C’est un petit détail qui fait toute la différence quand je vois comment Ouistiti transpire dans son siège, alors qu’on n’a pas encore eu de fortes chaleurs.

Quelques chiffres avant de finir ?

Poids : de 2,5 kg à 18 kg
Taille : de la naissance à 100 cm
Age : de la naissance à 4 ans.
Dos à la route : de 2,5 kg à 13 kg
Face à la route : 9 kg à 18 kg

 

A mon sens, ces deux sièges méritent d’être pris en considération lorsque la question d’aménager son véhicule pour son enfant arrive à l’ordre du jour.

Et vous, vous les mettriez sur votre wishlist ?

Article sponsorisé

6 Thoughts on “A la découverte de Kurutto : Les Siège-autos Japonais en exclusivité chez Bébé 9

  1. on en a un pivotant de chez bébé9 et on adore… dommage qu’il ne soit pas isofix.
    ce modèle 3i est magnifique!!! dommage que le prix soit si élevé (pas dans notre budget) à voir pour Anna d’ici là… (avec la couleur du NT2)

    merci pour cet avis!!

  2. J’ai pris le 3i pour mon bébé dès ses 5 mois (trop serré dans le cosy). Il y est très bien et très facile à installer. La jambe de force est bien plus solide que sur les autres sièges semblables.
    Je le conseille.

    • Antonio on 1 août 2016 at 23 h 17 min said:

      Avez vous essayé le 3i face a la route? On est tres interesse d’ecouter feedback. Il s’incline sufissent pour que le bebe repose bien (sans tete qui tombe) pendant des longes voyages? Merci bcp!!

      • Bonjour,
        je l’utilise pour mon petit garçon depuis ces 5 mois, il en a 22.
        il est très bien installé dedans dos route comme face. Il est vraiment bien dedans et s’endort rapidement.
        Par contre face route, il faut penser à incliner au max le siège sinon oui sa tête a tendance à tomber, mais d’une main on l’incline aux premiers signes de fatigue
        Facile d’utilisation. J’avais hésité avec un concurrent allemand mais la jambe de force (très robuste) et la force inclinaison du siège ont fait pencher la balance.

  3. article sponsorisé…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation