Y a de la rébellion dans l’air !!!

7
26
Source : Amazon
Source : Amazon

Depuis quelques temps, il m’arrive régulièrement d’être déstabilisée par Ouistiti.

Il peut montrer deux traits de caractère complètement opposés, parfois même à quelques minutes d’intervalle.

Depuis qu’il va à la garderie, il demande beaucoup de contact quand on rentre le soir.

On a un nouveau rituel de câlin, et il me réclame une tétée qui avait disparu depuis bien longtemps en fin d’après-midi.

C’est valable aussi la nuit.

Même si il se réveillait toujours plusieurs fois, il ne réclamait pratiquement plus de tétée. Mais depuis quelques temps, essentiellement les nuits suivant la garderie, il tête à chaque réveil.

Autant vous dire que le matin, je suis lessivée alors que je ne suis même pas encore levée.

Tout au long de la journée, il réclame beaucoup de câlins et de peau à peau. Je ne m’en plains pas, j’adore ça. Mais à côté de ça, j’ai à nouveau beaucoup de mal à le faire siester ailleurs que sur moi.

Je ne sais pas si ça s’apparente à une régression, mais je sens son besoin d’être rassuré encore plus intense qu’avant. Même si, au fur et à mesure qu’il va à la garderie, ça se passe à chaque fois de mieux en mieux.

Mais à côté de mon bébé câlin, il y a un petit garçon qui émerge et qui affirme son caractère avec un certain  aplomb, allant jusqu’à des colères quand il n’a pas ce qu’il veut ou n’arrive pas à faire ce qu’il veut.

Et c’est là que je découvre un autre Ouistiti car quand c’est comme ça, il s’énerve et le manifeste volontairement.

Si je veux le changer et qu’il ne veut pas, il me donne des coups de pieds dans le ventre. Il le fait depuis ses 3 mois mais quand c’est comme ça, son regard n’est pas le même et il pince ses lèvres quand il tape.

Il jette ses jouets de toute la longueur de ses bras.

Il tape le visage.

Tout ça, c’est nouveau pour moi car j’ai l’habitude d’un petit garçon rieur et câlin, et pas d’une petite « terreur » qui est capable de hurler d’un cri strident quand il n’est pas content.

Je me doute bien que c’est un passage dans son développement. J’ai déjà entendu que les enfants testent leurs parents, et c’est peut-être (sans doute) ce qu’il fait.

Sauf que j’ai l’impression que je ne réagis pas correctement, qu’il voit que ça me perturbe et s’en sert.

Je m’explique : lorsqu’il n’est pas content, je lui explique pourquoi il ne peut avoir ou faire ce qu’il veut à ce moment là. J’ai toujours posé des mots sur les choses depuis qu’il est né. Ce n’est pas parce qu’il ne parle pas qu’il ne faut pas s’adresser à lui pour lui décrire telle ou telle chose qu’on est en train de faire, ou le programme de la journée…

Sauf que là, j’ai beau lui dire mes raisons, il ne m’écoute pas comme il le fait en temps normal. Il continue à s’énerver pendant que moi, je continue à lui expliquer.  Mais je finis régulièrement par devoir hausser le ton, ce qui ne me plait pas du tout, surtout que ça ne marche pas.

Et c’est là que je m’aperçois que je n’ai aucune autorité puisqu’en général, quand PapaDeOuistiti intervient, bien que pas tout le temps non plus, il s’arrête.

Du coup, je me pose la question : est ce que mon côté ultra maternant m’enlève un côté autoritaire ? Et comme je n’aime pas me fâcher, est ce qu’il le sent ?

Je ne sais pas même si je m’exprime correctement.

En gros, est ce que mon maternage et notre fusion lui donnent cette impression de « tout est permis » vis à vis de moi et qu’il n’accepte pas mes limites parce que, pour lui, je ne représente pas une personne capable de les poser ?

Si vous avez connu ça et que vous avez des pistes, n’hésitez pas à me les donner en commentaires.

 

Macaron Famili

Je participe au concours Famili « Blog Parents 2015″. Si le coeur vous en dit, vous pouvez me soutenir chaque jour en cliquant ici, puis sur le « Je Vote » qui apparait sur l’image du blog et de vous laisser guider. Merci !!!

7 Commentaires

  1. Je crois que c’est une étape normale chez les enfants. Je suis le même genre de mère que toi et je peux comprendre que tu te poses cette question… Personnellement, j’explique à ma fille (quelques mois de plus que ton ouistiti), je ne cherche pas spécialement à réprimer sa colère. A cet âge, je crois que les émotions les dépassent et qu’elles ont besoin de sortir avant de pouvoir s’apaiser. Par contre, interdit de taper qui que ce soit. Je lui propose de taper dans un coussin. Si elle veut se coller à moi, puis finalement non, et que ça commence à m’énerver, je lui propose de s’asseoir sur le canapé, de décharger tout son stress, et de revenir me voir lorsque ça ira mieux. Elle revient souvent très vite mais comprend qu’elle ne peut pas se décharger sur moi. Je pense que la clé, c’est d’accepter qu’ils puissent avoir toutes ces émotions et aussi accepter qu’on ne peut pas les gérer nous-mêmes, juste les aider à les gérer. Prenez soin de vous 🙂

    • Je ne cherche pas à réprimer sa colère quand il commence à l’exprimer.
      Je lui explique aussi, mais comme je le dis, il y a de plus en plus de moments où ça ne marche pas et c’est à partir de là que ça joue sur ma patience :/

  2. oh ici c’est pareil ! c’est des calins maman tout le temps, il me caresse le cou etc… des bisous… des mamans par ci et par là… et puis quelques secondes après c’est bêtises sur bêtises. ce que je lui dis rentre par une oreille et sort par l’autre (ou ne rentre pas du tout qui sait…) je le met au coin, le gronde, le sermonne, lui explique… que dale !!!
    il jette aussi tout en ce moment, et pas que les objets… la nourriture aussi…
    je pense que cela va passer et qu’il faut continuer à persévérer dans notre autorité et que ça va « rentrer » enfin dans sa petite tête de dragon vert!

    😉

    en attendant, courage! pour toi et pour moi lol

    cécile

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here