Bébé Cigogne

Depuis l’anniversaire de Ouistiti, je me paye de sacrés moments de nostalgie en mode « ça passe trooooooop vite ».

Et cette semaine, j’ai été encore bien servie !

Déjà parce que j’ai fêté mon anniversaire et que même si tout le monde me dit que je ne fais pas mon âge, je vois la prochaine dizaine approcher à grands pas : et ça, ça ne me plait pas, mais alors pas du tout !

L’envie de Bébé2 est de plus en plus présente, mais, pour l’instant, la raison l’emporte encore. Clairement, ce serait de la folie (douce) de se lancer dans cette nouvelle aventure, alors qu’on est franchement cramé de fatigue.

D’un côté, je me dis que si ça prend autant de temps que pour Ouistiti, il ne va pas falloir qu’on traine non plus (rapport à la nouvelle dizaine qui me guette). Mais si ça marche tout de suite, je crains de ne pas avoir l’énergie suffisante pour gérer la fatigue accumulée (et à venir) et une grossesse.

La nostalgie est aussi entière cette semaine, car cela fait deux ans que toute cette magnifique aventure a commencé.

Il y a déjà deux ans que Ouistiti a fait son nid dans mon bidon ! Et là dans le genre « le temps file beaucoup trop vite », avouez que je suis servie.

Je n’ai su qu’un mois après que j’étais enceinte. J’avais eu ce que je pensais être mes règles, pas au bon moment et pas comme d’habitude (PapaDeOuistiti se fait un plaisir, à chaque fois, de me dire qu’il avait eu une bonne intuition, alors que moi je ne voyais que le signe d’un nouvel échec) et ce sont de méchantes douleurs qui me clouaient au sol chaque nuit pendant 4 jours, alternant à gauche et à droite, qui m’avaient amenée à aller voir ma gynéco.

Persuadée que ces douleurs étaient de mauvaise augure, je n’étais pas du tout détendue.

Quand j’y repense maintenant, dès les premiers symptômes que je lui ai décrits, elle savait. Je revoie son sourire au coin des lèvres.

J’ai la chance qu’elle ait le matériel nécessaire pour faire des échos à son cabinet. Et quand elle a pointé la sonde sur mon ventre et que j’ai vu ce « rond » persuadée qu’elle était sur mon ovaire, alors qu’elle était en plein milieu de mon ventre et qu’elle m’a dit « ce qui devait arriver arriva, nous avons une grossesse ici » avec cette fois un large sourire sur les lèvres, je suis tombée des nues (heureusement que j’étais allongée !).

J’ai fait le trajet de son cabinet à chez moi en pleurant comme une madeleine avec le cliché à la main. Et j’ai annoncé la nouvelle direct à PapaDeOuistiti qui n’était pas surpris, puisqu’il était resté sur son intuition.

Les premiers temps ont été stressants, car les douleurs étaient toujours là et j’ai eu plusieurs fois des pertes, qui n’étaient en fait dû qu’à mon utérus qui se modifiait pour accueillir mon tout-petit.

Ma grossesse s’est ensuite passée de la meilleure façon qu’il soit : je n’ai connu quasi aucun symptôme désagréable de la grossesse, mis à part que je suis devenue une grosse marmotte au 1er trimestre et que je m’endormais systématiquement à 22h.

J’ai pu profiter de mon deuxième trimestre en été, et donc en vacances au bord de la mer. J’ai juste été gênée par quelques journées de canicule en juillet à Paris.

Nous avons été confrontés à un terrible choc à la rentrée et il a fallu faire la part des choses entre l’immense chagrin et le bonheur à venir. On s’est donc focalisé sur les préparatifs pendant tout l’automne, avec des visites de ma Cousine et de ma Tante en octobre et novembre.

Je n’ai pas eu le temps de stresser sur mon accouchement puisque Ouistiti est arrivé à J-15, et l’accouchement s’est passé aussi bien que ma grossesse.

Je n’ai jamais trouvé le temps long et aujourd’hui je trouve que ça a même passé hyper vite. Tout comme le temps qui défile depuis la naissance de mon petit garçon.

Je regarde très très souvent toutes les photos que nous avons prises de lui. Le jour de mon anniversaire, j’ai regardé une photo de nous deux à mon anniversaire, l’année dernière, et c’est fou comme mon bébé a changé.

Il fait de plus en plus de petits pas tout seul.

Il allume et éteint chaque interrupteur quand il rentre dans une pièce.

Il demande à jeter du papier, des mouchoirs, du coton à la poubelle.

Il cherche à mettre ses chaussettes et ses chaussures.

Il m’allume la bouilloire le matin quand je prépare mon petit déjeuner.

Il demander à se laver les mains, et ferme le robinet une fois qu’il a passé sa main sous l’eau.

Bref, toute une série de choses qui nous montre qu’il réfléchit à ce qu’il fait et qu’il sait se faire comprendre, même si il ne parle pas encore.

Il y a eu aussi de grands changements à la halte garderie cette semaine, puisqu’il n’a pas pleuré quand je l’y ai laissé. Mercredi, il a même tendu les bras vers la puéricultrice et m’a dit au revoir avec sa petite main, en me faisant un grand sourire !

Ses éclats de rire sont quotidiens, tout comme ses câlins.

Et me dire qu’il a commencé à grandir au creux de mon ventre il y a déjà deux ans, je trouve ça fou !

C’est à la fois rapide et, en même temps, j’ai l’impression qu’il a toujours été là.

Je ne suis pas enchantée que le temps qui passe me fasse vieillir, mais je savoure de le voir grandir et évoluer.

Même si il restera toujours mon bébé !

Macaron Famili

Je participe au concours Famili « Blog Parents 2015″. Si le coeur vous en dit, vous pouvez me soutenir chaque jour en cliquant ici, puis sur le « Je Vote » qui apparait sur l’image du blog et de vous laisser guider. Merci !!!

10 Thoughts on “Il y a deux ans, déjà !!!

  1. Le mien, mon seul et unique fils, a 22 ans maintenant et c’est toujours et à jamais mon bébé d’amour. Chaque période de la vie d’une enfant est un vrai bonheur et un enrichissement quotidien. Même si le temps passe, on n’oublie jamais ces moments fantastiques et si ils ont été partagés dans l’amour et la joie l’enfant nous le rend bien, soyez en sûre. Plein de bonheur à vous.

    • MamanDeOuistiti on 20 mars 2015 at 11 h 00 min said:

      Merci pour votre si gentil message ! Je suis partie pour vivre autant de nostalgie que de joie.
      Je le savais en même temps vu que je suis toujours le bebe de ma Maman 🙂

  2. Très beau message, c’est que tu me foutrai la larme à l’œil dit!!!

  3. Eh oui ils grandissent vite. Je te préviens tout de suite si tu as un 2eme le temps défile encore plus vite. C’est terrible. Ma grande a déjà 11 ans, l’an prochain elle ira au collège et mon Petit K, mon petit bébé, eh bien non ce n’est plus un bébé car pour lui aussi ce sera l’école l’an prochain, il n’aura pas encore 3 ans mais découvrira la Petite Section. Il y aura aussi les 2 autres miss qui continue de grandir, 4 ans pour ma Mini dans 2 semaines et 9,5 ans déjà pour la Miss. Mais voilà tout passe très vite, mais en même temps c’est tellement agréable de les avoir tous les 4.

    • MamanDeOuistiti on 20 mars 2015 at 16 h 23 min said:

      On aimerait retenir le temps mais en même les voir découvrir de nouvelles choses, qu’est çe que c’est bien !

  4. Cécile Lefebvre on 20 mars 2015 at 21 h 37 min said:

    <3 merci pour ce récit

  5. Luiza MESNARD on 21 mars 2015 at 21 h 04 min said:

    J’en ai les larmes aux yeux !
    Ben oui a quelques petits mois d’intervalle on a vécu la même chose … il y a deux ans, nous on l’annonçait à tout le monde puisque nous finissions le 1er trimestre !!
    Wahouuu merci de partager ça avec nous !!

    Bises ma belle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation