Depuis que je suis devenue Maman, j’ai mille et une chose en tête et comme je fais plusieurs choses en même temps, j’en oublie la moitié.

Moi qui étais quelqu’un de très organisée et ponctuelle, je suis devenue une tête de linotte qui court après le temps.

Le jour où j’ai failli manqué un rendez-vous pour Ouistiti que j’attendais depuis plus d’un mois parce que j’avais retenu 16h au lieu de 15h (heureusement que j’appelle toujours le matin pour confirmer l’heure), je me suis dit qu’il était temps que je m’organise autrement que de noter mes rendez-vous sur mon téléphone  (quand j’y pense et que je n’oublie pas de confirmer ma saisie ou d’activer l’alarme).

En même temps, j’aurais dû le savoir : quand j’étais étudiante, j’étais celle qui avait besoin de faire des fiches pour retenir mes cours et faire des fiches de mes fiches pour les partiels de fin d’année.

A la rentrée de septembre, plusieurs de mes blog-copines ont parlé de l’Agenda Familial Mémoniak. Elles étaient toutes si enthousiastes que j’ai été convaincue de m’en prendre un.

Pour que PapaDeOuistiti puisse suivre le rythme des rendez-vous, noter les siens et que je n’en prenne à ce moment là, j’ai choisi l‘Organiseur Familial Memoniak.

Tout y est clairement noté, et je n’oublie plus rien depuis qu’il est accroché dans la cuisine.

J’ai donc été ravie de recevoir l’Agenda Familial en version pocket.

photo 1(36)

Je lui ai immédiatement trouvé une utilisation puisqu’en dehors de la maison, je continuais à utiliser mon téléphone pour noter les rendez-vous que je prenais à l’extérieur.

Depuis que j’ai glissé ce petit agenda dans mon sac, je n’oublie plus un rendez-vous pris chez le médecin puisque je le note quand il me le donne dans son cabinet, ni mes rendez-vous persos quand je reçois un mail ou un texto quand je suis en balade, dans le métro…

Tout y est réuni pour nous faciliter la vie.

Déjà son format pocket ne prend pas beaucoup place dans le sac à main.

Sa couverture est souple, il est donc facilement maniable.

Il va de septembre 2014 à décembre 2015 et chaque semaine se tient sur une double page : du lundi au vendredi sur la page de gauche, samedi et dimanche sur la page de droite.

photo 2(37)

Voilà pour le côté classique de l’agenda.

Les deux extrémités des pages, gauche et droite, se détachent grâce à des pointillés.

A gauche, c’est une liste de courses que vous pouvez remplir au fil de la semaine et détacher quand vous êtes au supermarché.

En bas de la page, vous avez le mois précédent et le mois suivant de celui de la semaine où vous vous situez (par exemple, quand vous êtes sur une semaine de décembre, vous avez novembre et janvier en bas de page).

Cela vous permet d’avoir une vision plus large quand vous avez des rendez-vous récurrents à planifier chaque mois.

photo 4(25)

A droite, c’est une To Do List où vous pouvez noter tout ce que vous avez à faire pendant la semaine.

Vous avez aussi un encart « Ne pas oublier » pour les anniversaires, par exemple.

Et juste en dessous, il y a un encart « Notes » pour y apposer les idées que vous pouvez avoir dans la journée et que vous ne voulez pas oublier (moi, ce sont mes idées de sujets pour le blog).

photo 5(20)

Au début de l’agenda, vous avez tout plein de pense-bêtes : anniversaires à souhaiter, emplois du temps des enfants, calendrier des vacances scolaires, coordonnées des différents médecins, des Baby Sitters, suivi des rendez-vous santé et des vaccins, budget familial…

A la fin de l’agenda, vous trouverez l’excellente astuce de la page « idées cadeaux » à remplir au fil de l’année où vos enfants ont des coups de cœur et que vous serez contentes de retrouver au moment des anniversaires et de Noël. Une fois le cadeau acheté, il suffit de cocher la petite case sur la ligne où vous l’aurez écrit.

photo 1(37)

Il y a aussi plusieurs feuilles de « Notes personnelles » à remplir comme bon vous semble.

photo 2(38)

L’agenda se termine par un petit carnet d’adresses que vous ne perdrez pas puisque le derrière de couverture se glisse dans une petite pochette, elle-même collée à la couverture arrière de l’agenda.

photo 3(26)

Pratique dans son format et dans la façon dont est organisée chaque page, il est devenu, pour moi, un indispensable de mon sac à main !

Pour finir cette année en beauté, les Éditions 365 me donnent la possibilité d’offrir à l’une d’entre vous un Agenda Familial Pocket.

Pour cela, il vous suffit de me dire, dans un premier commentaire de combien de pages se compose l’agenda. Un petit tour, par ici, vous donnera un indice

Comme d’habitude, vous pouvez obtenir des chances supplémentaires en :

likant la page Facebook du blog et des Editions 365 et en me laissant votre pseudo Facebook dans un deuxième commentaire (+ 1 chance)

partageant le concours via les réseaux et en me donnant votre lien de partage dans un troisième commentaire (+1 chance quelque soit le nombre de partage)

vous inscrivant à la Newsletter du blog en me donnant le début de votre mail dans un 4ème commentaire (+1 chance/valable aussi si vous êtes déjà abonnée et dans ce cas, laissez moi aussi le début de votre mail pour que je vous retrouve).

N’oubliez pas que j’utilise maintenant un petit logiciel qui attribuera les chances en fonction des commentaires, donc si vous ne postez qu’un seul commentaire avec vos quatre chances de participation, au lieu d’un commentaire par chance, vous n’obtiendrez qu’UNE SEULE participation.

La réponse à la question sur « le nombre de pages de l’agenda pocket » est obligatoire pour concourir. Si je n’ai pas cette réponse, je ne validerai aucun autre commentaire qui ne sont que des chances supplémentaires.

Le concours prendra fin le 5 janvier à minuit et j’annoncerai le nom de la gagnante le lendemain en édit de ce billet, sauf imprévu qui peut arriver à tout instant dans ma vie de Maman  (une participation par foyer/IP, concours valable en France métropolitaine).

Le lot sera envoyé par les Editions 365, MamanDeOuistiti n’en est en rien responsable.

Produit Offert

EDIT DU 12 JANVIER 2015

Capture concours Mémoniak

Bravo Jennifer, consulte vite tes mails 🙂

Depuis que Gribouille le Tigre à Chatouilles a fait son entrée dans notre petite famille, la collection de TuTut Animo n’a cessé de s’agrandir, avec même quelques TutTut Bolides depuis son anniversaire.

photo(70)

J’ai repéré qu’il avait ses préférés et depuis quelques temps, il a même compris qu’il fallait les allumer pour qu’ils se mettent à chanter. Quand ils sont éteints, il me les tend avec son petit regard qui me dit « Bon, euh, Maman, tu fais quelque chose là parce que je veux jouer avec moi !« 

C’est là que je vois que mon Bébé grandit, et qu’il interagit de plus en plus avec nous chaque jour.

Mais au fait, une personne dans l’assistance ne connaît-elle pas encore les TutTut Animo ?

Oui ? Bon ok, je suis sympa, je vous fais un petit cours de rattrapage.

Les TutTut Animo, ce sont des petits animaux (tigre, ouistiti, zèbre, éléphant, lion, hippopotame…) qui chantent chacun plusieurs petites chansons (sur des airs de comptines bien connus). Chaque TutTut est doté de petites roues qui permettent aux enfants de les rouler au sol, mais aussi sur des circuits.

Il y a quelques semaines, j’ai eu la chance de recevoir l’arbre cabane à surprises et j’avais hâte de voir la réaction de Ouistiti, une fois que nous lui aurions monté.

Le montage, justement, se fait facilement si on prend bien soin de bien clipser chaque pièce entre elles. La première fois, j’ai voulu aller trop vite et j’ai mal installé celle qui relie la piste à l’arbre et du coup, l’ensemble était bancal. J’ai tout recommencé et cette fois, tout était parfaitement en place.

L’arbre est conseillé pour les enfants de 1 à 5 ans. La fourchette est large, mais se comprend quand on sait que l’arbre permet deux sortes d’activités.

La première est la plus visible puisqu’il s’agit du circuit qui démarre en haut de l’arbre pour longer tout le tour du tronc et terminer sa course au sol. A cinq endroits du circuit, il y a des zones magiques qui font dire à Bambou des phrases qu’il ne prononce que lorsqu’il passe dessus.

La deuxième est plus cachée puisqu’elle se trouve sur le toit de la petite maison qui est en fait une boîte à forme. Sur le toit se trouvent deux trous en forme de carré et de triangle, et sur la porte il y a un trou en forme de rond.

photo 4(23)

Bébé n’a plus qu’à glisser la forme correspondante qui glisse ensuite dans le tronc.

Au début, je dois vous avouer que Ouistiti ne s’y intéressait pas beaucoup. Il préférait jouer à retourner l’arbre. Mais depuis quelques jours, il me tend les formes pour que je les mette dans l’arbre.

L’arbre est livré avec Bambou, le Panda tout Doux. Comme tous ses autres copains, il a la tête qui clignote quand on l’allume et chante des petites chansons qu’on retient très vite (instant confession : je les chante dès que Ouistiti joue avec Bambou).

Je trouve les paroles vraiment très choupies : « Je suis un tout petit panda qu’on appelle Bambou. Je suis un tout petit panda qui aime les bisous. Un petit bout’chou qu’on appelle Bambou« .

Depuis le premier jour, entre Ouistiti et Bambou, c’est le grand amour. Il adore jouer avec (il a déjà fait de jolis vols planés !), appuyer sur sa tête pour qu’il se mette à chanter et clignoter.

D’ailleurs quand Bambou est au milieu des autres TutTut, Ouistiti va très souvent vers lui. Pas de doute, c’est son nouveau copain même si Gribouille n’est jamais loin.

Comme je vous l’ai dit, l’arbre a connu quelques turbulences et malgré cela aucune casse à déplorer. Chaque pièce de l’arbre est solide et je n’ai aucun doute qu’il tienne la route jusqu’à ce que Ouistiti joue avec le circuit.

Autre avantage, tous les TutTut Animos (et même les TutTut Bolides) sont « compatibles » avec les zones magiques.

L'arbre accueille TOUS les TutTut Animos

L’arbre accueille TOUS les TutTut Animos

Ouistiti pourra donc jouer avec tous ses copains et inventer tout un tas d’histoires en les faisant glisser sur le toboggan, monter et descendre la passerelle avec la petite manivelle, en les poussant sur la balançoire, en le mettant sur la vigie pour qu’il « regarde » à la longue vue.

 

Il est également possible d’assembler les circuits (Animo ou Bolides). Ainsi vous pouvez voir Bambou se promener dans le zoo mais aussi dans l’aéroport, tout comme Léo le Petit Hélico (que Ouistiti a aussi) peut se balader dans l’arbre-cabane à surprise.

Vous vous en doutez, cet arbre est testé et plus qu’approuvé par la Ouistiti Family : Ouistiti aime son panda et son univers coloré, et moi j’aime savoir que ce jouet l’accompagnera longtemps.

Si vous êtes, comme moi, encore à la bourre dans vos achats de Noël (oui, je suis cette maboule qui va aller faire un dernier magasin, juste après avoir fini ce billet), vous pouvez aller dans votre magasin de jouets préféré et choisir l’arbre-cabane à surprise les yeux fermés.

Je vous promets que vous ferez des heureux !

Sinon, dites moi, vous connaissiez les TutTut Animo ? Vos Bébés ont déjà leurs chouchous ?

Produit offert

Je vous l’ai dit à plusieurs reprises, je suis addict aux réseaux sociaux, Twitter  notamment.

Par des petits messages de 140 caractères, je papote avec mes copines et mes copains, je suis l’actualité, échange avec les partenaires du blog mais je fais aussi de belles découvertes au détour de nouveaux abonnés.

C’est ce qui s’est passé à la fin de la semaine dernière après que l’Etoile Des Gourmets m’ait suivie.

Comme à mon habitude, je suis allée sur son compte pour voir de quoi il s’agissait et j’ai pu lire : « Votre repas gastronomique à domicile« . La présentation étant alléchante, je suis donc allée faire un tour sur le site qui m’a bien plu.

Comme d’habitude également, je lui ai souhaité la bienvenue en rajoutant « ça a l’air bien bon chez vous« .

Quelques temps après, j’ai reçu un message privé de Mathieu, le fondateur de l’Etoile des Gourmets m’invitant à le contacter si je voulais en savoir plus sur ses services.

Nous avons alors échangé quelques mots et il m’a présenté sa petite entreprise.

L’Etoile des Gourmets est née de l’idée de servir un repas gastronomique chez soi, sans devoir passer des heures à le cuisiner.

Créé début novembre 2014, le site permet de composer son menu et de le recevoir le soir même chez soi ou chez un boulanger partenaire. Il n’y a plus qu’à réchauffer chaque plat et à les déguster.

Tous les plats sont « faits maison » à partir de produits frais, de qualité et de saison et autant vous dire que chaque photo de chaque plat donne envie de tous les manger.

Mathieu m’a alors proposé de tester un repas pour deux personnes avec au menu Assiette de foie gras, Turbo soufflé et Chaud-froid de chocolat.

Le temps de régler quelques détails et la livraison était convenue pour samedi en fin d’après-midi.

C’est Mathieu lui-même qui nous apporté le dîner dans une belle boîte en carton, que nous avons mise au frigo jusqu’au moment de passer à table.

C’est PapaDeOuistiti qui s’est occupé de tout pendant que je préparais Ouistiti à aller au dodo.

Je lui laisse donc la parole pour vous donner ses impressions :

« Chaque plat est conditionné dans une boîte ou sous vide, avec une petite étiquette selon si c’est l’entrée, le plat principal ou le dessert.

Il suffit de suivre les indications sur les fiches fournies avec, pour réchauffer et dresser chaque plat.

Le temps de préparation est hyper rapide puisqu’il m’a suffit de passer le pain qui accompagnait le foie gras au four pour l’entrée, de réchauffer le poisson, les galettes de céréales et la sauce au beurre dans une casserole d’eau chaude pour le plat, et de passer le mi-cuit au chocolat au four pour le dessert.

Chaque fiche a une photo pour nous aider à faire une jolie présentation.

Tout est fourni, jusqu’au papier de cuisson et à la pince en bambou pour ne pas se brûler les doigts quand on sort les sachets de l’eau chaude, pour préparer facilement et rapidement chacun des plats« .

Chacun des plats était vraiment très généreux, la preuve en images.

Foie gras mi-cuit sur pain d’épices perdu

photo 1(32)

Chaque assiette se composait de deux belles tranches de foie gras, et de deux tranches pain d’épices perdu.

A la dégustation, le foie se découpait selon le lobe, signe d’un produit de qualité, et fondait en bouche. Le pain perdu l’accompagnait divinement bien (pour la quantité de foie gras, une troisième tranche de pain aurait été parfaite). Un petit sachet de sel de Guérande était également présent dans le colis et il rehaussait l’ensemble à merveille .

Turbo soufflé en écailles de carottes, mélange de céréales

photo 4(20)

Là encore, une part très généreuse avec un beau filet plié en deux sur une farce de poisson, recouvert de carottes en rondelles disposées en écailles.

Chaque filet était accompagné d’une galette de céréales et d’une sauce au beurre blanc. Moi qui n’aime pas ce genre de sauce habituellement, je l’ai trouvée très légère et parfaitement dosée pour éviter que les céréales ne rendent l’ensemble trop sec.

Chaud-Froid de chocolat, craquant aux noisettes

photo(68)
Notre repas s’est terminé en apothéose par un Chaud-froid de chocolat avec rien de moins qu’un Mi-cuit au chocolat (en suivant les indications de la fiche, nous avons eu le vrai mi-cuit avec le chocolat qui coulait au moment de la découpe du gâteau), un fondant au chocolat (une délicieuse gourmandise dense mais absolument pas lourde qui, comme son nom l’indique, fondait en bouche).

Un craquant aux noisettes accompagnait les deux gâteaux pour apporter du croquant à toute ce chocolat.

Le tout était à poser sur un lit de crème anglaise. Pour le coup, là, je n’aime vraiment pas ça, ce qui n’est pas le cas de PapaDeOuistiti qui l’a beaucoup appréciée en remarquant tous les petits grains de vanille qui parsemaient la crème.

La promesse d’un dîner gastronomique était plus que tenue. On sentait bien à chaque bouchée qu’un Chef était derrière tous ces mets délicieux.

L’Etoile des gourmets est vraiment la solution quand on veut se faire plaisir avec un bon repas, en amoureux ou entre amis, sans avoir à y passer la journée pour le préparer.

La commande se fait facilement, tout comme la préparation des assiettes à la maison et on se régale de l’entrée au dessert.

Nous avons d’ailleurs décidé de passer commande pour la St Valentin : j’ai hâte de voir quelle carte nous proposerons Mathieu et son Chef.

Tout ça vous donne l’eau à la bouche ?

Bonne nouvelle, l’Etoile des Gourmets me donne la possibilité de faire gagner un repas pour deux personnes sous la forme d’un bon d’achat pour 2 menus Découverte.

Pour cela, il vous suffit de me dire, dans un premier commentaire, quel est le prix du menu Découverte. Un petit tour par ici devrait vous donner un indice.

Comme d’habitude, vous pouvez obtenir des chances supplémentaires en :

likant la page Facebook du blog et de l’Etoile des Gourmets et en me laissant votre pseudo Facebook dans un deuxième commentaire (+ 1 chance)

partageant le concours via les réseaux et en me donnant votre lien de partage dans un troisième commentaire (+1 chance quelque soit le nombre de partage)

– vous inscrivant à la Newsletter du blog et celle de l’Etoile des Gourmets (ici en bas de la page : recevoir la Newsletter) en me donnant le début de votre mail dans un 4ème commentaire (+1 chance/valable aussi si vous êtes déjà abonnée et dans ce cas, laissez moi aussi le début de votre mail pour que je vous retrouve).

N’oubliez pas que j’utilise maintenant un petit logiciel qui attribuera les chances en fonction des commentaires, donc si vous ne postez qu’un seul commentaire avec vos quatre chances de participation, au lieu d’un commentaire par chance, vous n’obtiendrez qu’UNE SEULE participation.

La réponse à la question sur «le prix du menu Découverte » est obligatoire pour concourir. Si je n’ai pas cette réponse, je ne validerai aucun autre commentaire qui ne sont que des chances supplémentaires.

Le concours prendra fin le 31 décembre à minuit et j’annoncerai le nom de la gagnante en édit de ce billet, exceptionnellement dans les jours suivants pour cause de fêtes de de fin d’année (une participation par foyer/IP, concours valable en France métropolitaine).

Le lot sera envoyé par l’Etoile des Gourmets , MamanDeOuistiti n’en est en rien responsable.

Ce repas nous a été offert par l’Etoile des Gourmets que nous remercions à nouveau chaleureusement.

EDIT DU 1 JANVIER 2015

NOUS AVONS UNE GAGNANTE

Concours Etoile des GourmetsMarie – Maman de Crapaud, consulte vite tes mails 😉

photo(66)

Sur la chouette idée de ma copine Evelyne du blog Untibébé, j’ai eu envie de partager avec vous l’un des meilleurs souvenirs de Noël de mon enfance.

En fait, ce n’est pas un souvenir unique car cela se reproduisait, chaque année, la veille de Noël.

Je ne sais plus trop à partir de quand ça a commencé ni jusqu’à quand ça a continué, mais quand on était petite avec ma frangine, on avait le droit de dormir ensemble pendant la nuit du 24 au 25.

En y réfléchissant bien, je me dis que ça devait être une ruse de nos parents pour gagner autant de minutes de sommeil que possible le matin, puisqu’on était au taquet dès 6h du mat’.

Mais nous, ce n’est pas ça qui nous importait. Non, ce qui comptait, c’est qu’on avait le droit de papoter alors qu’on était couché et qu’on n’avait pas d’heure limite !

Nos chambres bien que n’étant pas très loin l’une de l’autre, n’étaient pas non plus tout à côté et tous les soirs de l’année, on se parlait « à travers » le couloir, ce qu’on n’avait pas le droit de faire. Notre Maman nous disait un truc du genre « quand c’est l’heure de se coucher, c’est l’heure de dormir« .

On tentait quand même le coup en chuchotant pour essayer de filouter, mais on se faisait toujours griller !

Mais la veille de Noël, c’était permis et c’était carrément mieux que ce qu’on essayait de faire toute l’année, puisqu’on dormait l’une avec l’autre.

On se racontait chacune nos listes envoyées au Père Noël, et on se disait ce qu’on espérait avoir au pied du sapin parmi tout ce qu’on avait demandé.

On s’inventait déjà des histoires avec telle ou telle poupée, ou tel ou tel jouet.

On finissait par s’endormir, tard, sans savoir qui avait parlé en dernier et de quel jouet.

On se réveillait tôt et le plus dur était d’attendre l’heure minimum donnée par les parents pour venir les réveiller. Autant vous dire que dès qu’elle s’affichait sur le réveil, on fonçait dans leur chambre.

Arrivaient enfin la découverte du sapin et l’ouverture des cadeaux.

Le grand truc avec moi, c’est que j’aime que la découverte dure donc j’ouvrais mes cadeaux la dernière.

Une fois les paquets ouverts, c’était le moment du petit déj et du chocolat chaud préparé par notre Maman que l’on savourait avec des viennoiseries.

On passait ensuite toute la matinée en pyjama à jouer avec nos cadeaux.

C’est ce souvenir qui revenait chaque année que j’ai en tête quand je pense à mes Noëls de petite fille.

J’espère en créer d’aussi beaux pour Ouistiti car pour moi, avant tout, Noël c’est une période féerique passée en famille à se créer tout un tas de souvenirs auxquels on pense toujours avec affection quelque soit l’âge que l’on a !

Et vous, c’est quoi votre joli souvenir de Noël ?

Source : keepcalm-o-matic.co.uk

Source : keepcalm-o-matic.co.uk

Comme promis, après vous avoir fait, ici, ma sélection d’idées de cadeaux de Noël pour Bébé, voici celle pour les Mamans.

J’ai envie de commencer cette wishlist par les futures Mamans.

Si vous en avez marre des classiques bouquins sur la grossesse souvent trop axés sur le médical, et que vous avez envie de rigoler, j’ai ce qu’il vous faut : La BD « J’attends un enfant, ma femme aussi ! »* de Jacky Goupil et illustrée par Laetitia Aynié.

Vous découvrirez l’histoire de Marie, pas franchement aux anges d’être enceinte et de voir les changements qui s’opèrent chez elle, et de Pierre qui lui est, au contraire, tout ce qu’il y a de plus heureux. Aux petits soins pour sa chérie, il la soutient dans toutes les situations tout au long de ces 9 mois.

Cette BD est aussi une pièce de théâtre qui se joue actuellement au Guichet Montparnasse et jusqu’au 25 janvier 2015. Une idée de sortie sympa avant d’être dévouée corps et âme à votre Bout’Chou, et de ne plus avoir envie (et/ou la force) de sortir !

photo(61)

Et si vous avez envie de vous informer sur votre grossesse, sans tomber dans le patho lourdeau, la boîte de jeu « 9 mois dans la boîte« * de Marion McGuinness, et également illustrée par Laetitia Aynié, est faite pour vous.

Grâce aux 150 questions réparties en 6 catégories, vous allez pouvoir avoir les réponses aux interrogations que vous vous posez sur le suivi de votre grossesse, les questions pratiques au quotidien, le développement de bébé bien au chaud dans votre bidon, les changements physiques, l’accouchement, mais aussi des questions confessions auxquelles il vous faudra répondre (ex : quel est le cadeau le plus ridicule que vous avez reçu pour votre bébé ?).

Ces cartes sont accompagnées d’un guide contenant tout un tas d’astuces (pour obtenir une place assise dans les transports ou des recettes anti-fringales), des conseils (bien choisir sa maternité, bien connaître vos droits…), des infos insolites et les questions à poser à votre sage-femme sans aucun tabou.

Comme la BD, cette boîte de jeu aborde la période de la grossesse et tout ce qui l’entoure avec beaucoup d’humour et vous fera passer de très bons moments avec le futur papa, et pourquoi pas avec des amis qui vivent, comme vous, cette belle aventure.

9 mois dans la boite

Parlons confort maintenant !

Je ne vais pas vous dévoiler un scoop si je vous dis que les nuits peuvent vite devenir un enfer, pour cause de bidon encombrant. Si vous demandez conseil à une amie qui a récemment été enceinte sur ses indispensables, il y a fort à parier qu’elle vous dira « un coussin d’allaitement ». Et je suis d’accord avec elle !

Si vous vous lancez dans une sélection de coussins, vous verrez qu’il y en a une foultitude et le problème c’est qu’une fois que le bidou parti avec la naissance de votre bout’chou, en dehors des tétées, le coussin reste à traîner dans un coin.  Perso, j’ai même très vite arrêté de l’utiliser pour allaiter Ouistiti.

C’est pour ça, j’aime tout particulièrement le Multirelax Tinéo car, en plus d’être un coussin classique qui vous soulage en position aussi bien allongée qu’assise, il possède un petit accessoire qui le transforme en transat pour y accueillir Bébé.

Vous continuez ainsi de vous en servir après votre accouchement pour en faire un cocon hyper confortable pour votre petit bout.

A ma sortie de la maternité, on m’avez déconseillé de mettre Ouistiti dans un transat classique car trop raide pour son dos, mais là aucun souci puisqu’on garde toute la souplesse du coussin.

Et si vous avez la patience d’attendre le mois de janvier, la toute nouvelle collection va sortir avec plein de coloris dans les tons pastels. J’ai eu la chance de les découvrir il y a quelques semaines, et je peux vous assurer qu’ils sont vraiment tops !

multirelax tinéo

Que l’on soit future ou jeune maman, on a toutes envie de se chouchouter.

Pour ça, il y a les coffrets MumToBeParty. J’ai une affection toute particulière pour le concept puisque, avant de proposer une boutique en ligne, la MumToBeParty c’est une bulle de chouchoutages organisée par Chris et son équipe pour les futures Mamans qui, pendant quelques heures, se font dorloter et reçoivent plein de conseils.

Lorsque j’ai fait la mienne, j’ai eu des conseil sur les crèmes adaptées à ma peau de femme enceinte, sur des poussettes, sur quoi préparer pour aller en salle de naissance mais j’ai aussi fait une séance de pilates prénatal qui m’a fait revenir pour prendre des cours avec la personne qui nous avait encadrées.

Dans la continuité de ces soirées, Chris a lancé les coffrets MumToBeParty. Je me suis offert le coffret « Allaiter en toute sérénité » à ma sortie de la maternité, et il m’a été d’une grande aide dans la mise en place de mon allaitement.

Coffret Allaitement panier rose détouré BD
Les futures mamans pourront prendre soin d’elles avec le coffret « Se chouchouter enceinte » qui contient de quoi s’occuper de son corps qui subit beaucoup de changements avec la grossesse (huile de massage, crème pour les mains, savon bio, tisane, offre découverte au site de sport en ligne Walea qui propose des cours spécialement conçus pour les femmes enceintes) et plein de petits accessoires malins comme un carnet de notes, un petit panier en coton, un pochon et un badge.

VISUEL COFFRET + PICTO GLOSS OFFERT2 (2)

Les jeunes Mamans trouveront leur bonheur avec le coffret « Coup d’éclat après bébé » où là c’est le bien-être réénergisant qui est mis en valeur (lait démaquillant, eau radieuse, élixir précieux, cure 1 mois activateur peau divine… Mais aussi infusion bio énergie, offre découverte Walea côté sport post natal. Pour bébé, une huile de massage et du liniment) Et toujours les petits accessoires trop mignons et très utiles.

Chaque coffret contient également des guides remplis de conseils en fonction de son thème.

Coffret-MTBP-Coup-d-eclat-bleu

Que l’on soit future Maman ou jeune Maman, en général, on aime les bijoux. Depuis que je suis Maman, j’aime tout particulièrement ceux qui sont gravés avec de belles inscriptions.

J’ai donc eu un gros coup de cœur lors d’un showroom, auquel j’ai eu la chance d’être invitée, pour la marque Very Sisters qui propose de très beaux bijoux dont de superbes bracelet joncs (disponibles en argent, argent rosé ou argent doré) portant des messages tels que « Love », « Dream, Believe, Create, Succeed » ou « Love is in the air ».

On peut les porter en solo ou en mixer plusieurs de différentes couleurs. Je suis juste méga fan !

very sisters

La période de la grossesse, et bien évidemment la naissance et tous les jours qui suivent, sont l‘occasion de faire de nombreuses photos. La plupart du temps, elles restent dans nos téléphones ou, au mieux, en sauvegarde sur nos ordinateurs.

Depuis la naissance de Ouistiti, nous en avons fait un nombre incalculable. Tous les trois mois environ, nous avons fait développer nos préférées (j’ai du boulot niveau albums photos, il serait grand temps que je m’y mette !).

Pour la fête des pères, j’ai fait personnaliser un mug pour l’offrir à PapaDeOuistiti avec une photo de tous les deux.

Pour mon Noël, j’ai eu envie d’une photo de nous trois sous la forme d’une toile* et j’ai trouvé mon bonheur sur le site MyFujiFilm.fr qui offre de nombreuses possibilités pour personnaliser toutes sortes d’objets (magnets, tapis de souris, mug, puzzle, coque téléphone, tirelire, horloge, toile photo…), le tout en qualité argentique.

Je trouve que c’est une belle façon de profiter de ses souvenirs pris en photos, et c’est aussi l’occasion de gâter ses proches avec des objets qu’ils pourront utiliser au quotidien.

myfujifilm

Les fêtes de fin d’année sont bien sûr l’occasion de se régaler de gourmandises et pour moi, c’est le chocolat qui prime.

J’ai eu le plaisir, il y a quelques temps de ça de découvrir les truffes Mathez, Maître Chocolatier français, qui sont juste délicieuses !

Présentée dans de très belles boîtes en forme de pétales, et disponible en épicerie fine, la collection « Les Inséparables » propose 4 saveurs différentes : nature, orange confite, caramel au beurre salé et brisures de macaron (mes préférées !).

Chacun pourra donc y trouver son bonheur !

A cette période de l’année, souvent les enfants commencent à trépigner d’impatience et réclament sans cesse le Père Noel.

Les magasins Leclerc ont eu la bonne idée de lancer la fabrique du père Noël que nos chères têtes blondes pourront visiter à travers une vidéo, dans laquelle ils retrouveront le Grand Barbu au costume rouge accompagné d’un de ses lutins et de son chien, Spam.

Ils pourront sélectionnés l’un des quatre traîneaux représentant 4 univers différents (filles, garçons, jeux, premier âge), chaque paquet présent sur les traîneaux renfermant un jouet que l’enfant découvrira en cliquant dessus.

image001
Et comme on sait que lorsqu’on est parents, on manque cruellement de temps, l’enseigne a également mis en place un mini site qui nous aiguille grâce à tout un tas de filtres pour les petits, mais aussi pour les grands. Tout y est réuni pour trouver le cadeau idéal pour chaque membre de la famille !

Et vous, dites moi, à une semaine du jour J, vous avez fini vos achats ? Tentées par mes coups de coeur ? Dites moi tout, comme d’habitude, en commentaires.

*Produits offerts

Babycam2

Lorsque Ouistiti est né, même si on nous en avait offert un, nous n’avons pas ressenti le besoin d’utiliser un baby-phone.

Vous le savez maintenant, nous habitons dans un 2 pièces. Le salon et la chambre sont juste à côté donc quand Ouistiti pleurait, on l’entendait tout de suite.

Ce n’est que lorsque nous sommes partis en vacances cet été que nous avons sorti le baby-phone de sa boîte : La maison est grande et les chambre sont à l’opposé des pièces à vivre.

Le modèle que nous avons est un modèle avec caméra. Et je dois dire que j’ai vite pris l’habitude de garder un œil sur mon bébé.

Ouistiti a toujours eu le sommeil perturbé par ses douleurs. Le voir m’a permis de faire la différence entre les réveils « normaux » des bébés qui peuvent même crier pendant leur sommeil, et les réveils douloureux qui nécessitent d’aller le voir pour le rassurer et soulager le mal qui le réveille.

Du coup, au retour des vacances, on a continué de s’en servir même dans notre 47 m2.

Le problème c’est que notre modèle comporte plusieurs défauts dont celui qui nous agace au plus haut point : la courte durée « de vie » de la batterie qui ne tient pas au-delà de deux dodos (sachant qu’on l’éteint quand on va se coucher puisque Ouistiti dort dans notre chambre). Du coup, on doit toujours brancher le récepteur sur le secteur.

J’ai donc été ravie de pouvoir tester la WiFi Baby Cam, la nouvelle caméra connectée de TRENDnet.

Toute l’originalité de cette caméra réside dans le fait qu‘elle fonctionne grâce à une connexion wifi. Ainsi où que l’on soit dans la maison, on reçoit les images à partir du moment où la caméra et le récepteur (téléphone, tablette mais aussi ordinateur) sont tous les deux connectés au réseau.

Tout se gère depuis une application disponible sous Android et IOS.

Lors de la première utilisation, il suffit de la télécharger et d‘installer la caméra en suivant bien les indications de la notice (j’ai commencé à faire comme à mon habitude quand j’utilise un nouvel appareil, à savoir le feeling, mais là sans que cela soit difficile, il n’y a pas de place pour le hasard si on veut que ça marche.) La notice est très bien détaillée et en deux minutes tout était en place pour mettre la caméra en marche.

Il suffit ensuite d’installer la caméra près du lit de bébé et de la brancher sur le secteur. Elle peut être posée sur un meuble grâce à sa base montée sur pivot, mais peut aussi être accrochée au mur grâce à un crochet ou au scotch double face que vous trouverez dans la boîte.

Ici, nous nous en servons sur la tablette. Il nous suffit de lancer l’application pour recevoir les images de ce qu’il se passe dans la chambre.

Mais il n’est pas nécessaire de laisser l’appli sans cesse ouverte, puisqu’en paramétrant la caméra pour qu’elle détecte les mouvements et le son, elle envoie, par mail, des petites vidéos pour vous avertir d’un changement de situation.

La Baby Cam capte les images de jour comme de nuit, grâce à une vision nocturne de 5 mètres.

Avec le petit icône représentant un appareil photo, il est possible de prendre des clichés de bébé en train de dormir mais on peut aussi imaginer s’en servir pendant qu’il joue dans sa chambre, et prendre une photo d’un moment attendrissant et l’envoyer à ses proches.

Grâce au micro dont est équipée la caméra, il est possible de parler à Bébé pour le rassurer si il se réveille.

J’aime également tout particulièrement les cinq berceuses qui sont pré-enregistrées et que l’on peut lancer à n’importe quel moment depuis l’appli. Le son est de très bonne qualité et n’est pas trop fort, comme c’est bizarrement parfois le cas sur les veilleuses émettant de la musique (nous en avons une qui est digne d’une boîte de nuit !).

Ouistiti tenant à son anonymat, il a demandé à son Doudou et à Winnie de jouer son rôle

Ouistiti tenant à son anonymat, il a demandé à son Doudou et à Winnie de jouer son rôle

Cette caméra a aussi une utilité lorsque l’on est à l’extérieur, puisque un cloud privé est mis à disposition par TRENDnet permettant ainsi d’accéder aux images de la caméra.

Ainsi, on peut imaginer une utilisation chez la nounou, sans partir dans une idée de flicage, mais juste pour voir son petit bout qui vous manque lorsque vous êtes au travail. Pour ma part, je ne me suis pas encore servie de cette option.

photo 1(30)

La Baby Cam existe aussi en version HD avec des fonctionnalités supplémentaires comme enregistrer les vidéos sur une carte SD, un thermomètre intégré, la possibilité de charger ses propres fichiers musicaux et, comme son nom le sous entend, des vidéos en qualité HD.

Le modèle standard est d’ores et déjà disponible pour un prix environnant les 100€. Quant à la version HD, elle ne devrait pas tarder à sortir et devrait se situer aux alentours de 130€.

Cette caméra est la parfaite réponse aux besoins des parents connectés dont l’image rassure en plus du son d’un baby-phone classique, sans pour autant être scotché à son téléphone ou sa tablette puisque l’on sait que l’on sera averti en cas de changement notable (pleurs, bébé qui se lève dans son lit…).

Se pose bien sûr la question des ondes émises par le Wifi : pour notre part, nous la débranchons quand nous allons nous coucher.

TRENDnet m’offre la possibilité d’offrir à l’une d’entre vous une Wifi Baby Cam (version standard).

Pour cela, il vous suffit de me dire comment s’appelle l’appli gratuite à télécharger au moment de l’installation de la Wifi Baby Cam et ce qu’elle permet de faire. Un petit tour par ici devrait vous aider à trouver la réponse.

Comme d’habitude, vous pouvez obtenir des chances supplémentaires en :

likant la page Facebook du blog et de TRENDnet et en me laissant votre pseudo Facebook dans un deuxième commentaire (+ 1 chance)

partageant le concours via les réseaux et en me donnant votre lien de partage dans un troisième commentaire (+1 chance quelque soit le nombre de partage)

vous inscrivant à la Newsletter du blog en me donnant le début de votre mail dans un 4ème commentaire (+1 chance/valable aussi si vous êtes déjà abonnée et dans ce cas, laissez moi aussi le début de votre mail pour que je vous retrouve).

N’oubliez pas que j’utilise maintenant un petit logiciel qui attribuera les chances en fonction des commentaires, donc si vous ne postez qu’un seul commentaire avec vos quatre chances de participation, au lieu d’un commentaire par chance, vous n’obtiendrez qu’UNE SEULE participation.

La réponse à la question sur « le nom et la fonction de l’appli liée à la Baby Cam » est obligatoire pour concourir. Si je n’ai pas cette réponse, je ne validerai aucun autre commentaire qui ne sont que des chances supplémentaires.

Le concours prendra fin le 24 décembre à minuit et j’annoncerai le nom de la gagnante en édit de ce billet, exceptionnellement dans les jours suivants pour cause de fête de Noël en famille (une participation par foyer/IP, concours valable en France métropolitaine).

Le lot sera envoyé par TRENDnet, MamanDeOuistiti n’en est en rien responsable.

Produit offert

EDIT DU 26 DECEMBRE 2014

NOUS AVONS UNE GAGNANTE !!!!

Resultat Baby CamAl Seye, consulte vite tes mails 🙂

Source : noisylesec.net

Source : noisylesec.net

Cet après-midi, je partais l’esprit léger dans un centre commercial, pour enfin faire mes cadeaux de Noël.

J’ai voulu profiter de cette escapade pour aller dans une boutique afin d’échanger des vêtements trop grands que Ouistiti a eu pour son anniversaire, et dépenser un chèque cadeau qui n’était valable que jusqu’au 24 décembre.

Ma maman est venue après la sieste de Ouistiti, qui a duré 1h30 sans interruption . On était prêt à son arrivée. Tout s’annonçait parfaitement, avec assez de temps pour faire tout ce qu’on voulait.

J’ai pris le parti de prendre la poussette malgré le voyage en métro et la galère des escaliers, parce qu’on partait pour une longue sortie à piétiner et qu’avec le poids de Ouistiti sur mon genou, pas encore tout a fait remis de mon gadin de cet été, j’ai préféré éviter d’avoir à le porter en permanence.

Histoire d’être tranquilles pour nos emplettes, on a décidé de commencer par aller faire mes échanges.

Après un passage en caisse afin de savoir quel montant j’avais pour choisir les vêtements que j’allais prendre à la place de ceux que je ramenais, nous nous sommes promenées dans les rayons.

J’ai voulu avoir l’avis de PapaDeOuistiti pour savoir si je changeais ou non un article trop grand qui nous plaisait, mais indisponible dans la taille de Ouistiti.

Je lui ai envoyé un texto, j’ai rejoint ma Maman qui était avec Ouistiti dans un autre rayon et j’ai mis mon téléphone dans mon sac.

En y repensant maintenant, je me souviens avoir remarqué la présence de trois filles, assez jeunes et qui marchaient rapidement alors qu’elles étaient dans un magasin avec des enfants en bas âge qui étaient près de leurs parents.

Je me souviens maintenant qu’elles se sont toutes les trois mises autour de moi et de la poussette. Ça n’a pas duré assez de temps pour que ça m’énerve puisqu’elles ne sont pas restées près de nous.

En fait, je me rendrai compte quelques temps après qu’elles ne sont pas restées du tout dans le magasin.

Peu de temps après, alors que j’étais en train de comparer la taille de deux pantalons, je ne sais pas pourquoi mais j’ai soudainement eu envie de prendre mon téléphone alors que je n’en avais pas besoin.

Cet après-midi, je n’ai pris que mon Tote Bag, je m’attendais à revenir avec plusieurs sacs et je ne voulais pas trop m’encombrer.

J’ai donc cherché mon téléphone qui était dedans, le sac accroché à la poussette et jamais laissé sans surveillance.

Quand j’arpentais les allées, ma Maman avait la poussette « dans les mains » et quand les 3 filles m’ont entourée, j’étais juste à côté de la poussette, une main sur une poignée : je ne laisse jamais Ouistiti seul dans sa poussette, je suis toujours à côté, même si je veux voir quelque chose à quelques mètres de distance, je fais le trajet avec la poussette.

Les affaires de Ouistiti ajoutées aux miennes, c’est le grand bazar dans un simple Tote Bag, j’ai donc l’habitude de ne pas trouver ce que je cherche du premier coup.

Mais au bout de quelques brassées, je finis par trouver ce que je cherche sauf que là je chopais tout sauf mon téléphone.

Je recommence et toujours rien. Je vide mon sac par terre, mon téléphone n’apparaît pas. Je regarde dans la poussette au cas où, même si je ne laisse plus Ouistiti jouer avec depuis un moment, et surtout pas quand on est à l’extérieur.

Je vais à la caisse alors que je sais que j’ai envoyé mon dernier texto après y être passée pour laisser les affaires que je venais échanger. Je regarde sur les étagères où j’ai pris des vêtements.

Rien, nulle part

Et là, je réalise, les trois filles qui étaient près de moi quelques minutes plus tôt ne venaient pas choisir un pull ou un jean.

Elles m’ont sûrement repérée de dehors et ont tenté leur chance. Coup de bol pour elles, quand j’ai mis mon téléphone dans mon sac après avoir envoyé mon texto à PapaDeOuistiti, il a dû resté en évidence, la pochette où je mets les affaires de Ouistiti l’ayant empêché de finir sa course au fond de mon sac et c’est de ça dont je ne me suis pas aperçue, outre le fait que l’une d’elles ait fouillé dedans…

Le résultat est là, elles ont réussi ce pour quoi elles m’ont suivie : elles m’ont volé mon téléphone.

Prise de panique, je me suis mise à pleurer, j’ai recommencé à chercher sachant que ça ne servait à rien.

La responsable du magasin est venue avec son téléphone pour appeler le mien, à quoi j’ai répondu que c’était inutile, on ne l’entendrait pas puisque je l’avais laissé en mode silencieux même après la sieste de Ouistiti.

Mais ce n’est pas ce qu’elle cherchait à faire. J’ai composé mon numéro et je suis tombée sur mon répondeur, alors qu’il était allumé un quart d’heure plus tôt et qu’il y avait de la batterie. C’est là qu’elle m’a regardée et m’a dit que ce n’était plus la peine de le chercher

Je vous passe les détails de l’appel de ma Maman à PapaDeOuistiti qui a lui-même appelé mon opérateur pour suspendre ma ligne, et de notre retour à la maison sans aucun cadeau de Noël.

Je venais tout juste de faire changer mon téléphone qui partait en sucette, pour un autre reconditionné, et je redécouvrais ce que c’était d’avoir de la batterie plus d’une demie journée.

Mais ce n’est pas ça qui me donne envie de vomir depuis que c’est arrivé.

Non, je pense à tout ce que contient mon téléphone et qui concerne à Ouistiti : les photos bien sûr, toutes mes petites notes que j’ai écrites sur les choses qu’il a fait pour la première fois ou ses progrès, une appli que j’avais prise à mon retour de la maternité pour noter les tétées et que j’avais gardée même si je ne m’en servais plus, justement pour l’avoir en souvenir. Mais aussi ma coque que PapaDeOuistiti avait personnalisée avec les premières photos de Ouistiti et m’avait offerte pour ma première fête des Mamans.

Et quand j’imagine que toutes ces choses si précieuses à mes yeux sont entre les mains d’une de ses filles ou qui que ce soit d’autre à qui elles ont pu donner mon téléphone, ça me rend juste malade et je n’arrive pas à me consoler.

J’ai la chance d’avoir fait une sauvegarde de mon téléphone juste avant de l’envoyer en réparation et PapaDeOuistiti a retrouvé la trame de la coque qu’il avait faite faire sur un site de photos, mais je n’arrive pas à ne plus penser à ce qu’il s’est passé.

Je n’arrive pas à ne pas imaginer la coque avec les photos de mon bébé au fond d’une poubelle car c’est clairement là qu’elle va finir, à moins qu’elles l’aient juste jetée par terre, pourquoi s’embêter après tout !

Je n’arrive pas à ne pas penser aux photos qu’elles vont effacer pour récupérer toute la mémoire du téléphone.

Mais je m’imagine pire aussi, en me demandant si elles ne vont pas me voler ces photos justement. Je pense aussi à mes appli qui leur donnent accès à Facebook, Twitter, Instagram… Enfin tout ce à quoi je me connecte depuis mon téléphone. J’ai donc changé mes mots de passe.

Je sais que j’ai été imprudente : un sac ouvert, un téléphone mal rangé et accessible. Je fais attention dans les transports, dans la rue, je n’imaginais pas ça dans un magasin pour enfants.

Qui que vous soyez, je sais que vous ne lirez pas ces lignes, vous avez bien d’autres chats à fouetter, ne serait-ce que de traquer votre prochaine victime. Et en même temps, tant mieux, vous m’avez déjà fait assez de mal en me dépossédant d’une chose à laquelle je tenais plus sentimentalement que matériellement, je n’ai juste pas besoin que vos yeux viennent salir ce que j’écris ici.

Mais il n’empêche que j’avais besoin de vous le dire, car ce blog est avant tout mon exutoire qui m’aide quand je ne vais pas bien, ce qui est juste le cas depuis ce que vous m’avez fait subir.

Pour vous, ce n’était qu’un téléphone que vous allez sûrement vendre pour vous faire un peu de fric qui va vous servir à vous acheter je ne sais quoi, légal ou non…

Pour moi, c’était ma boîte à souvenirs, contenant toute la 1ère année de mon bébé. Je vais tout récupérer mais ça ne change pas le fait que vous avez souillé tout ça et que je vous maudis de nous avoir fait ça !

Source : keepcalm-o-matic.co.uk

Source : keepcalm-o-matic.co.uk

Oui je sais, le mois de décembre est bien entamé, et vous allez me dire que je suis plus qu’à la bourre pour vous parler de mes idées de cadeaux de Noël.

Je n’ai jamais été une flèche dans mes achats (il m’est déjà arrivé d’aller dans les magasins le dernier week-end avant le 25) et jusqu’au 30 novembre, on était à fond dans la préparation du 1er anniversaire de Ouistiti (on a même pas encore fait la déco puisqu’il y a toujours celle de ses 1 an).

Mais comme on dit, mieux vaut tard que jamais et comme Noël est avant tout la fête des enfants, j’ai décidé de commencer par ma sélection bébé/enfant (je vous en prépare une pour les futures et jeunes Mamans).

Je vous ai déjà parlé de la passion de Ouistiti pour Gribouille le Tigre à Chatouilles, alors forcément si on me demande des idées de cadeaux de Noël, je ne peux pas ne pas penser aux TututAnimo. Et les deux derniers de la série Savane, Pistache la Girafe à tâches et Cracotte le Croco à Quenottes, sont juste trop choupis !

Pour un cadeau pour la nuit, j’ai eu un gros coup de cœur pour la toute nouvelle veilleuse Chat de Tinéo.

C’est à la fois une peluche toute douce avec laquelle Bébé peut jouer, et une veilleuse qu’il peut allumer facilement : il lui suffit d’appuyer sur le rond qu’il a sur le ventre pour que la lumière s’allume en diffusant plusieurs couleurs.

Tinéo va d’ailleurs très prochainement lancer sa nouvelle collection de jouets d’éveil (mais pas que), et j’aurai l’occasion de vous en reparler très bientôt (waouuuuuuh le Teasing de fou-fou !!!).

photo 1(28)

Pour rester dans les cadeaux pour passer une bonne nuit, j’aime aussi beaucoup le Sparkup*, le lecteur interactif de Lansay.

PapaDeOuistiti a commencé à lire des histoires le soir, avant le coucher. Ouistiti est encore petit pour s’intéresser à l’histoire, il cherche plus à jouer avec le livre mais on se dit qu’en commençant tôt, on va lui donner le plaisir de la lecture.

Toute l’originalité du Sparkup réside dans le fait qu’il reconnaît tous les livres que l’on a soi-même enregistrés grâce à la petite caméra. On peut personnaliser les histoires en donnant, pouqruoi pas, le prénom de son enfant au personnage principal. Et si l’enfant saute des pages ou revient en arrière, la caméra le détecte et adapte la lecture.

Si il se destine aux enfants à partir de 3 ans et jusqu’à 6 ans, je lui vois déjà une utilité pour Ouistiti quand il passera des nuits chez ses Mamies par exemple. Elles pourront faire le rituel de l’histoire avant le dodo, avec la voix de PapaDeOuistiti ou la mienne. J’aime me dire que nous entendre le rassurera.

photo 4

Autre coup de cœur, pour les « Un peu plus grands« , les petits personnages Sylvanian Families* : A chaque fois, ce sont des familles d’animaux avec le Papa, la Maman, le frère et la sœur.

Chaque enfant peut trouver son bonheur en fonction des animaux qu’il préfère (lapin, écureuil, chat, chien, ours, chihuahua, hérisson, hamster, castor…). Et pour faire vivre tout un tas d’aventures à ses familles, il y a la grande maison et tous ses accessoires, mais aussi le supermarché, le cabinet médical et bien d’autres décors encore.

photo 5(15)

J’ai déjà eu l’occasion de vous parler du doudou officiel de Ouistiti. : le chien plat de la collection Jolis Pas Beaux de Moulin Roty.

Alors forcément quand j’ai appris que, dans cette même collection, existait une boîte à trésors pour y mettre tous les petits souvenirs de Ouistiti (bracelet de la maternité, empreintes, premières mèches de cheveux…) que je garde pour l’instant dans une boîte en carton pas franchement jolie, j’ai fondu et je l’ai immédiatement rajoutée à sa liste pour le Père Noël.

Pour rester dans l’univers de Moulin Roty, j’aime aussi tout particulièrement la collection capsule qui a été lancée avec la marque Luc et Léa, très connue pour ses sucettes.

Je suis pratiquement certaine que leur coffret doudou* qui contient une eau de senteur et le koala trop mignon de la collection Zazou, ravira tous les bout’choux et leurs Mamans.

Je ne parfume pas Ouistiti, mais j’aime les odeurs de bébés que je peux très bien me mettre sur moi, et ce doudou aurait très bien pu être l’officiel de Ouistiti, si il l’avait reçu à sa naissance avec un coffret comme celui-ci.

photo 3

Et pour finir, j’ai eu envie de vous parler d’un autre coup de cœur que j’ai eu il y a quelques temps, chez Haba, pour le canard qui se dandine, quand on tire sur sa cordelette pour le faire avancer. J’aime la simplicité de ce jouet qui permet à Bébé de développer sa motricité.

En plus, cette année, il fête ses 60 ans : l’occasion est belle pour qu’il partage les aventures de Ouistiti qui commence à emmener des jouets lorsqu’il crapahute à 4 pattes dans l’appartement, et qui ne devrait pas tarder à se lancer dans la marche.

Quoi de mieux qu’un petit copain palmé pour l’accompagner dans toutes les découvertes qu’il va ainsi pouvoir faire.

photo 4(17)

Voilà pour cette première sélection de Noël qui pourrait être bien plus longue si je m’écoutais, mais il ne faudrait pas non plus trop charger la hotte du Père Noël, je ne voudrais pas qu’il se fasse mal au dos.

J’en profite de ce billet pour vous parler de la découverte que j’ai faite il n’y a pas si longtemps que ça et sur laquelle j’ai complètement craquée : le site Pickture qui mélange réseau social (comme Facebook), wishlist (comme celle que je viens de vous donner) et e-commerce.

Si vous connaissez Pinterest, ça fonctionne pareil sauf que c’est beaucoup plus utile : vous vous baladez sur vos sites de shopping habituels et lorsque vous trouvez quelque chose qui vous plait, vous la « pickez ».

Tout se retrouve sur la page perso que vous avez créée sur Pickture. Vous pouvez ensuite partager vos listes et, là où c’est top, c’est que pour chaque « pick », il y un lien qui vous envoie directement sur le site de shopping, où vous pourrez acheter l’objet qui vous plaît.

pickture2

Comme l’anniversaire de Ouistiti et Noël sont proches, c’est un peu casse-tête de donner des idées pour chaque événement à nos proches.

La plupart du temps, je flashais sur des jouets ou des vêtements quand je surfais sur les sites que je consulte d’habitude. Sauf qu’une fois que je me déconnecte, la plupart du temps, j’oublie ce que j’ai repéré.

Avec Pickture, j’ai fait des listes pour l’anniversaire et pour Noël que j’ai ensuite partagées avec nos familles qui pouvaient alors directement commander, puisque les articles « pickés » étaient liés aux site de shopping où je les avais repérés.

Ainsi, tout le monde était content : on a quasi pas eu de mauvaises surprises pour son anniversaire et les Mamies, Tatie et Tontons avaient plein d’idées dans lesquelles piocher.

Pour vous donner une idée de ce que ça donne, j’ai crée une liste avec toutes les idées de cadeaux de Noël dont je viens de vous parler. Vous pouvez la voir ici.

Allez maintenant, dites moi, elles vous plaisent ces idées cadeaux ?

Vous avez déjà bouclé vos achats ? D’ailleurs si vous avez des coups de cœur à me souffler à l’oreille, n’hésitez pas, j’ai encore plus d’une semaine pour compléter ce qui ira sous le sapin !

*Produits offerts

Source : Freepik

Source : Freepik

Après avoir écrit deux billets en duo (sur l’allaitement et sur le fait d’avoir ou pas une nounou), vous commencez à bien connaître ma copine Do, du blog Ma Bouille et moi.

Et comme on aime bien écrire en parallèle sur le même sujet, mais avec chacune nos différentes expériences, on s’est dit qu’on allait en faire un rendez-vous régulier (idéalement, tous les mois, sauf quand on est un boulet de l’organisation comme moi en ce moment et que je nous fais prendre deux semaines de retard) et voilà comment est née l’idée du « En duo avec La Bouille » que vous retrouverez ici, et « En duo avec Ouistiti » que vous retrouverez chez Do qui seront, c’est logique, publiés le même jour sur un même sujet.

Pour ce troisième rendez-vous, on a eu envie de comparer nos modes de vie du fait que La Bouille vit à la campagne et que Ouistiti vit en ville.

Comme vous le savez, nous habitons Paris. Nous avons emménagé avec PapaDeOuistiti en 2003 dans un 2 pièces, notre premier home Sweet home, et nous y sommes toujours.

J’adore notre quartier, nous avons tout à disposition, mais si un 2 pièces pour un jeune couple, c’est parfait, lorsque ce même couple devient une famille avec l’arrivée d’un Bébé, c’est beaucoup plus compliqué.

Deux pièces, c’est une cuisine, une salle de bains, un salon et une chambre : chez nous, tout ça tient dans 47 m2.

Si dans les 1ers mois de Ouistiti, nous arrivions à gérer la place, depuis quelques temps, c’est beauuuuuuuucoup plus compliqué !

Pendant ma grossesse, l’optimisation de l’espace a été l’un de nos principaux sujets de conversation : il s’agissait de faire rentrer un lit et une table à langer dans une chambre pas super grande et déjà bien remplie.

PapaDeOuistiti a même utilisé un logiciel pour faire un plan afin d’être sûr de ne pas perdre bêtement de la place. On a réussi à tout faire rentrer et on ne se prend pas les pieds dans les meubles.

Je vous assure que ça relève de l’exploit !

Cela a été très frustrant pour moi de ne pas avoir de chambre à préparer pour mon Tout-Petit qui allait naître. Nous n’avions qu’à rechercher ce lit et cette table à langer et le premier critère n’était pas l’esthétique mais le pratique.

On y a tellement réfléchi que rien n’était monté à la naissance de Ouistiti.

D’autant plus maintenant qu’il a un an, j’aimerais qu’il puisse profiter de son espace rien qu’à lui, de son univers qu’il se créerait avec ses jouets préférés qu’il pourrait trouver quand il en a envie, plutôt que d’avoir à attendre que je les lui sorte de la caisse qui trône dans le salon.

Au début, le salon, justement, n’a pas été concerné par l’optimisation de place, puisqu’il n’y a eu que le transat qui s’est ajouté au mobilier

Oui mais voilà, Ouistiti grandit et l’espace se réduit.

Comme nous n’avons pas encore réussi à pousser les murs, on camoufle et on vit dans le bazar, c’est étouffant !

On cache ce dont on ne sert pas, ou peu, derrière ce dont on se sert plus : derrière mon fauteuil d’allaitement, derrière le miroir, derrière le clic clac et tout ça dans cette pièce principale de vie. Dans la chambre, ça se cache sous le lit et dans le dressing qui est un véritable cafarnaüm.

Ouistiti s’éveille chaque jour un peu plus et nous lui réservons de plus en plus de place dans le salon.

Au début, il y avait le petit coin avec son tapis d’éveil.

Et puis il a appris à se retourner, puis à ramper, puis à faire du quatre pattes et maintenant il se met debout. Le tapis d’éveil a fait place au tapis malin, plus épais.

Depuis qu’il crapahute, nous avons tout enlevé pour qu’il puisse jouer sans être gêné au sol.

Sauf que le salon n’est pas grand et pour y installer son espace de jeu, nous devons mettre la table basse de côté.

Arrive alors le grand déballage de jouets que je laisse du matin où il y joue la première fois jusqu’au soir où je range, pendant que PapaDeOuistiti le prépare pour son dodo.

Et qui dit, petit espace dit que tout est à portée de mains. Du coup quand Ouistiti a commencé à se déplacer, et même encore maintenant qu’il prend appui sur les meubles, j’étais toujours derrière, à l’affût du moindre danger.

Je reste persuadée que je l’ai freiné.

La plus grande preuve en est que sa première échappée à 4 pattes, il ne l’a pas faite chez nous mais chez ma copine Cécile, pendant l’un de nos cafés/papotages.

J’étais en train de me préparer dans son entrée pour partir, Ouistiti était avec elle près de son canapé quand elle lui a dit « Tu vas voir Maman ? » Et d’un coup, j’ai vu mon bébé venir vers moi d’une allure très décidée sans jamais chuter, alors qu’il ne l’avait jamais fait auparavant.

Ca m’a époustouflée et, en même temps, je me suis dit qu‘il devait se sentir frustré, depuis un petit moment chez nous, à n’avoir que peu de liberté de mouvement.

Depuis, j’essaye d’être moins envahissante et je laisse, autant que possible, aller à sa guise (depuis une semaine, il se promène dans tout l’appartement. Là aussi, la première fois, il l’a fait la seule fois où je n’étais pas là de la journée depuis sa naissance. Et je me dis que c’est encore un signe…)

Mais, pour ma défense, tout est tellement serré que quasi tout est sa portée, surtout depuis qu’il se met debout.

Depuis quelques temps, je ne me mets plus systématiquement par terre avec lui quand il joue, je reste sur le canapé et je n’interviens que quand il va au devant de quelque chose de dangereux.

Je le vois s’amuser, découvrir des choses, me les montrer et c’est juste kiffant !

Nous avons commencé à regarder pour déménager dès l’annonce de ma grossesse, au début, très (trop) tranquillement.

On s’est plus activé ces derniers mois, au fur et à mesure de la diminution de l’espace vital.

Et de toute façon, même si on était assez fous pour rester dans nos 47 m2, ça ne serait pas possible puisque notre bail se termine en septembre prochain et que nous savons que notre propriétaire va vendre.

Alors bien sûr, vivre dans si peu d’espace ça nous mine de plus en plus. Et lorsque l’on rentre de vacances, je m’imagine toujours comment serait notre vie là-bas où pour le loyer que nous payons, nous aurions une belle maison avec un jardin (je ne décroche pas de l’idée que nous y arriverons un jour).

Mais la vie, ic,i a des avantages (heureusement, sinon nous serions maso) : nos familles sont ici, mes meilleures amies sont ici (l’une du haut de la liste a d’ailleurs les mêmes souhaits pour un déménagement sur les côtes rochelaises !), notre quartier est agréable à vivre, quand Ouistiti sera un peu plus grands, nous pourrons aller visiter plein de lieux extra pour les enfants, que ce soit un parc d’attraction ou des endroits plus culturels, de même pour le blog car la majeure partie des Sorties Blogo ont lieu sur la capitale.

Socialement parlant, je suis heureuse avec la vie que j’ai actuellement. Il ne nous manque plus qu’un cadre de vie plus grand et confortable pour que nous soyons parfaitement épanouis.

D’ailleurs, nous sommes actuellement dans la course pour un appartement de 3 pièces que nous connaissons, puisque nous le reprendrions à des amis.

Alors si ça vous dit de croiser les doigts avec nous, on prend toutes les bonnes ondes disponibles.

Vous vous imaginez que j’ai, bien plus d’une fois, envié ma Copine Dorothée qui a la chance d’avoir une belle maison à la campagne.

Vous avez envie de savoir comment vit un bébé des champs ? Allez vite faire un tour par , elle vous raconte tout !