photo(51)

Oui, je sais, je vous avais dit que je ne serai pas à la bourre pour vous montrer le contenu de la Tiniloo de Novembre. Disons que je suis moins en retard que pour celle d’octobre !

Comme je vous l’avais annoncé sur mon billet sur la box précédente, le thème de ce mois-ci était : Pour me faire patienter à Noël.

Étant donné que je suis déjà dans l’esprit de Noël à voir les vitrines se décorer, les catalogues de jouets arriver depuis plusieurs semaines, j’avais hâte de découvrir ce que Tiniloo nous avait réservé.

Voici donc ce qu’il y avait dans cette box :

  • Un téléphone Piccino Piccio :

Je dois vous faire un aveu : quand je l’ai découvert, je ne l’ai pas trouvé extra. Certes, il fait de la musique (4 sons différents, un par bouton), mais le design est très classique puisque le décor est un simple autocollant et il ne fait pas de lumière. Mais quand je l’ai donné à Ouistiti, il s’est tout de suite amusé avec. Il a compris qu’en appuyant sur les boutons, cela faisait de la musique et il grignote la petite antenne. Il joue souvent avec et c’est ce qui me fait l’apprécier finalement.

photo 1(18)

  • Un bandana Funky Giraffe aux couleurs de Noël  :

Bon là, je ne vous surprendrai pas en vous disant que je l’adore et qu’il a rejoint ma grande collection. Ça ne pouvait pas mieux tomber puisque je voulais en commander pour les fêtes.  Du coup, je le réserve pour le mettre à Ouistiti le 25 décembre.

photo 2(18)

  • Un livre-cd « Les plus belles chansons de Noël » (Éveil et Découvertes) :

Un très beau livre contenant 15 textes illustrés par de jolis dessins, ainsi qu’un cd reprenant ces textes en chanson. Là encore, ça tombe à pic puisque PapaDeOuistiti cherchait, depuis un petit moment, de nouvelles comptines pour varier de celles qu’il chante habituellement. Nous allons pouvoir nous mettre dans l’ambiance de Noël en musique. Et si, jusqu’à la naissance de Ouistiti, ça me passait complètement au-dessus de la tête, je dois bien avouer que j’ai été rattrapée par le côté féerique que cela représente.

photo 4(12)

  • Une préparation pour crêpes gourmandes (Dénicheurs & Co) :

Là, malheureusement, c’est une déception : les crêpes, pour moi, ça ne représente pas Noël mais la chandeleur et, en plus, quand j’ai lu que j’aurais pu recevoir à la place un imagier de Noël, représentant un calendrier de l’avent pour apprendre à Bébé à reconnaître des images caractéristiques de Noël,  ça m’a frustrée. Ouistiti aurait en effet pu profiter de l’imagier alors que les crêpes, il n’en mange pas.

photo(52)

  • Une gourde BabyBio Recette Légumes doux Tomates Millet :

J’ai déjà eu l’occasion de faire goûter ce repas du soir à Ouistiti après l’avoir découvert lors d’une Sortie Blogo. Il l’avait beaucoup aimé et moi c’est le fait qu’il n’y ait pas de lait, ni de gluten que j’avais apprécié. Je ne l’ai pas encore trouvé dans mes boutiques bio donc j‘étais bien contente de pouvoir la lui faire déguster à nouveau.

photo 5(12)

Mise à part la préparation pour crêpes qui est pour moi hors sujet, j’ai apprécié cette box qui donne bien un avant goût de Noël.

Le thème de la box de décembre sera « Avec des jouets par milliers » et je suis comme une gamine à l’idée de découvrir ce qu’elle contiendra.

Lorsque je suis allée sur le stand de Tiniloo au Salon Baby, on m’a glissé à l’oreille que le packaging devrait être un peu spécial à l’occasion des fêtes.

Je ne suis pas sûre de vous le dévoiler en décembre car je vais tenter de résister, et ne l’ouvrir qu’au matin de Noël. Et avec les fêtes, je ne peux pas vous promettre d’être très régulière sur le blog.

Mais, promis, je mettrai au moins une photo sur la page Facebook du blog, en attendant de vous publier mon billet.

Et vous, cette box « Pour me faire patienter avant Noël », vous l’avez eue ? Qu’en avez vous pensé ?

Comme d’habitude, dites moi tout en commentaire !

Source : Resqme.com

Source : Resqme.com

Aujourd’hui, je vais vous parler de quelque chose de différent de ce dont je vous parle habituellement.

Il ne s’agit pas de puériculture, de box ou de mode bébé. Non il s’agit d’un petit accessoire de sécurité routière.

J’ai longtemps hésité lorsqu’on me l’a proposé car je suis tout, sauf experte en la matière mais, en même temps, je me suis dit que je suis encore plus flippée en voiture depuis que Ouistiti est né, et que je serais bien bête de ne pas m’intéresser à quelque chose qui pourrait me venir en aide, en cas de besoin.

Je ne vous ferai pas le détail de ce dont j’ai peur car, rien que d’en parler, j’ai trouille que ça arrive.

Malheureusement, les dangers de la route sont partout et plutôt que se voiler la face, il vaut mieux prévenir.

Et c’est ce dont je vais vous parler avec le ResQme.

Source : Resqme.com

Source : Resqme.com

Le ResQme, Kezaco ?

C’est un petit objet à accrocher à votre porte-clé et qui vous sera d’une grande aide si jamais il arrive ce dont je ne veux pas parler,de peur que ça se produise.

Il faut quand même que je vous dise comment ça marche :

A l’une des extrémités, il y a un poinçon propulsé par un ressort qui permet de briser les vitres des portières.

Le ResQme possède également une lame affilée, grâce à laquelle on peut couper une ceinture de sécurité,si elle est bloquée à cause du choc.

Initialement conçu pour les secouristes, il est si petit et léger qu’il peut être utilisé par n’importe quel conducteur.

photo(50)

Il peut être accroché à un porte-clé ou être mis dans le vide-poche (fermé) de la voiture pour être toujours à proximité en cas de problème.

Je n’ai pas utilisé le ResQme et j’espère ne jamais avoir à le faire, mais j’ai lu suffisamment d’avis, et même vu plusieurs vidéos, pour être convaincue de son utilité ainsi que de l’intérêt de vous le présenter.

Aujourd’hui j’ai la possibilité de faire gagner un ResQme à deux d’entre vous.

Pour cela, rien de plus simple, il suffit de me dire en quelle année a été conçu le ResQme : un petit tour par ici devrait vous aider à trouver la réponse. [Je validerai toutes les réponses une fois le concours terminé, pour que tout le monde joue le jeu]

Comme d’habitude, vous pouvez obtenir des chances supplémentaires en :

likant la page Facebook du blog et de ResQme et en me laissant votre pseudo Facebook dans un deuxième commentaire (+ 1 chance)

partageant le concours via les réseaux et en me donnant votre lien de partage dans un troisième commentaire (+1 chance quelque soit le nombre de partage)

– en vous inscrivant à la Newsletter du blog en me donnant le début de votre mail dans un 4ème commentaire (+1 chance/valable aussi si vous êtes déjà abonnée e,t dans ce cas, laissez moi aussi le début de votre mail pour que je vous retrouve).

N’oubliez pas que j’utilise maintenant un petit logiciel qui attribuera les chances en fonction des commentaires, donc si vous ne postez qu’un seul commentaire avec vos quatre chances de participation? au lieu d’un commentaire par chance, vous n’obtiendrez qu’UNE SEULE participation.

La réponse à la question sur « l’année de conception du ResQme » est obligatoire pour concourir. Si je n’ai pas cette réponse, je ne validerai aucun autre commentaire qui ne sont que des chances supplémentaires.

Le concours prendra fin le 6 décembre à minuit et j’annoncerai le nom de la gagnante le lendemain, sauf imprévu, en édit de ce billet (une participation par foyer/IP, concours valable en France métropolitaine).

Les lots seront envoyés par ResQme, MamanDeOuistiti n’en est en rien responsable.

Produit offert par la marque

EDIT DU 7 DECEMBRE 2014

NOUS AVONS DEUX GAGNANTES

Resultats ResQme

FELICITATIONS EMILIE & CARINE : ALLEZ VITE VOIR VOS BOITES MAIL !!!!

Source : Dreamstime.com

Source : Dreamstime.com

Ce billet, j’ai du mal à le commencer, j’ai même peur qu’il soit très brouillon. Je le mûris dans ma tête depuis des jours et, pourtant, j’ai du mal à me mettre le coucher « sur le papier »

Car une fois de plus, je dois faire un constat d’échec. Une fois de plus au lieu de nous aider, j’ai eu le droit à des remarques d’un professionnel qui, quand je me les rappelle, me font toujours aussi mal que le jour où je les ai entendues la première fois.

Pourtant, en avril dernier, j’étais confiante. Ce nouveau pédiatre qu’on nous avait recommandé, avait pris les choses en main dès le premier rendez-vous.

Mais au fil du temps, il a fait comme les deux premiers : il nous a abandonné

C’est pourtant lui qui avait mis en avant le RGO et envisager une intolérance aux protéines de lait de vache, lui qui avait tout de suite mis Ouistiti sous le traitement dont j’avais eu plusieurs échos.

Oui, mais voilà, ça n’a rien changé.

Le traitement a accentué les douleurs au ventre dont je n’arrête pas de parler depuis qu’il a 6 jours (6 jours bordel ! Il va fêter ses 1 an dans 3 jours…).

L’éviction des PLV n’a rien modifié non plus, pourtant je continue car le test qui s’est révélé négatif, peut très bien être un faux négatif. J’ai fait de même avec le gluten.

Et comme les choses n’allaient pas mieux, je prenais des rendez-vous, sûrement trop souvent à son goût.

J’ai dû le lasser, lui donner l’impression d’en savoir plus sur le sujet que lui (désolée mais je persiste à penser que c’est bien le cas !) et donc au lieu de réfléchir sérieusement aux causes de toutes ses douleurs, il a préféré me sortir des phrases blessantes et déstabilisantes :

  • En fait, la nuit il vous cherche, c’est pour ça qu’il pleure, il veut que vous veniez le chercher (ok mais alors dans ce cas, pourquoi les réveils sont exactement les mêmes quand il dort avec nous…),
  • Il a déjà une maîtresse, c’est vous,
  • Vous avez donné 9 mois de votre vie à l’allaiter, c’est bon vous pouvez passer à autre chose (et dire que je le pensais pro-allaitement quand il me disait, au début, que le « lait de Maman »‘était le meilleur. Plus après 9 mois visiblement…),
  • Cette nuit, tu vas avoir une raison de pleurer avec les vaccins que je viens de te faire.

C’est cette phrase qui m’a retourné le ventre, qui m’a fait penser que c’était la dernière fois qu’il nous voyait, alors qu’on était encore dans son cabinet.

Autant de cruauté balancée à la figure d’un bébé qui venait d’avoir 11 mois, je n’ai pas supporté. Déjà que les vaccins, c’est loin d’être ma tasse de thé mais s’en servir de la sorte, ça m’a scotchée. Je ne m’y attendais pas, je suis restée bouche bée.

Je m’étais préparée à devoir répondre à des critiques sur mon allaitement, sur ma façon de gérer les nuits, mais pas à ce qu’il s’adresse comme ça à Ouistiti. Et je m’en veux encore aujourd’hui, alors que ça va faire un mois que c’est arrivé. Mon bébé a été malmené et je n’ai pas réagi sur le moment.

J’avais pourtant dit que c’était terminé, que maintenant je me défendrai bec et ongles pour mon fils, que je ne me laisserai plus intimidée parce qu’en face de moi, j’ai un médecin qui me sort un diagnostic. C’est pourtant ce qu’il s’est passé et ça me bouffe.

La réaction, je l’ai eue après (pourquoi avoir autant attendu, je ne sais pas, sûrement cette impression de compétence due à ses approches du début), quand au bout de deux jours de retour au médicament pour le RGO qui lui avait fait mal au ventre en avril, le résultat a été le même qu’au premier essai. Il est parti du postulat que Ouistiti était plus grand, que son intestin était plus mature et que ça irait mieux.

Ça pouvait se défendre, on a tenté mais le retour des crises a vite eu fait de tout nous faire arrêter !

Il n’en a eu que pendant deux jours mais les crises ne se sont plus arrêtées jusqu’à aujourd’hui… C’est comme si on avait réveillé un monstre qui le fait souffrir chaque jour et chaque nuit.

Au bout de ces deux jours, plutôt que d’appeler le pédiatre pour encore m’entendre dire que tout était normal vu qu’il le voit souriant quand on va a son cabinet, j’ai appelé mon généraliste.

Nous sommes allés le voir et la première chose qu’il m’a dite, c’est « mais ça se voit qu’il a mal ! »

La première chose qu’il a fait ensuite, c’est constaté que le RGO n’était pas bien appréhendé : Ouistiti avait la gorge tout irritée (raison pour laquelle il refusait les purées depuis plusieurs jours, même à peine tièdes) et il avait des signes de défenses douloureuses au niveau du ventre.

Il a changé son traitement qu’il lui a prescrit pour une semaine, le temps de le soulager.

La semaine a passé, Ouistiti mangeait à nouveau normalement mais les douleurs au ventre étaient toujours là.

Comme prévu, on fait le point et je suis repartie avec une ordonnance pour une échographie abdominale et une pour une prise de sang, afin de commencer à chercher une piste allergique.

Cette échographie, j’en parle depuis février et, à chaque fois, tous les pédiatres m’ont répondu que ce n’était pas la peine, qu’ils savaient que tout était normal SAUF QUE NON, tout n’est pas normal : Ouistiti a tellement d’air dans le ventre que le praticien n’a pas pu voir toute une partie de sa paroi intestinale

Et quand on sait que c’est une des manifestations des problèmes que j’ai moi-même et dont j’ai parlé à chaque médecin, à chaque rendez-vous, ça me met dans une rage folle !

Nous attendons toujours les résultats de la prise de sang et je ne sais même plus quoi espérer.

Si cela révèle une allergie, le problème sera alors connu et on saura sur quoi agir. Je ne veux pas donner l’impression que c’est que je souhaite car je souhaite tout le contraire.

Mais si cela ne révèle pas une allergie, on n’aura encore aucune réponse à tout ça et on sera toujours désemparé de ne pas savoir quoi faire.

Une chose est sûre c’est qu’avec le résultat de l’écho et de la prise de sang, je vais aller voir ce pédiatre qui a fini par voir en moi une primipare névrosée et a préféré ignorer mes inquiétudes, laissant Ouistiti souffrir pour lui dire que, si il avait écouté ma demande d’examen, on aurait pas encore perdu tous ces mois, moi à être culpabilisée parce que je continue l’allaitement et que je choisis la solution du cododo quand il ne va pas bien la nuit (c’est à dire chaque nuit), et surtout Ouistiti à souffrir avec, à chaque fois, l’excuse du « ça va passer en grandissant ».

Et je lui demanderai si lui supporterait de souffrir chaque jour pendant un an sans que la personne, dont c’est le boulot de chercher à le soulager, ne daigne s’y attarder plus des 10 minutes réglementaires de ses consultations.

A 70€ la visite, j’en attendais beaucoup plus de lui

Dès que nous avons appris ma grossesse, nous avons commencé à chercher un appartement plus grand : nous vivons dans un 2 pièces et il était évident que ça allait vite être la galère.

Paris, le prix du marché et nos critères font que nous n’avons toujours pas déménagé.

Pourtant, ça urge car nous savons que notre bail ne va pas être renouvelé en septembre prochain.

En attendant de trouver l’appartement qui sera notre nouvel Home Sweet Home, il m’arrive de flâner, sur internet, pour trouver des idées pour la chambre de Ouistiti.

Pendant ma grossesse, je n’ai pas pu faire de shopping, ni décorer la pièce qui allait devenir sa chambre puisque 2 pièces signifie une seule chambre et que je n’avais pas d’endroit où créer un petit univers cocoon pour mon bébé.

Avec le déménagement qui va finir par arriver, je m’autorise à imaginer ce que je pourrais faire dans sa future chambre.

C’est en me baladant sur le site de Bébé 9 que je pense avoir trouver sa décoration.

Si on connait l’enseigne Bébé 9 comme distributeur de nos marques de puériculture chouchous, on sait moins qu’elle possède également ses propres marques telles que :

  • Bébé 9 Référence proposant des produits pratiques et résistants pour une utilisation au quotidien avec, par exemple, cette chancelière toute cocoon :

Chancelière

  • Bébé 9 Essentiel proposant des produits à petits prix pour un usage simple, garantissant le confort et la sécurité de Bébé, comme avec le parc pliant Alizée

Parc Pliant Alizée réglable

  • Bébé 9 Expert proposant des produits ultra-performants et innovants avec, entre autre, la poussette Comet :

Pousette Comet

  • et enfin Bébé 9 Création proposant du mobilier, ainsi que plusieurs collections déco, textile et d’équipements originaux dont la collection Léopold qui figure désormais sur ma WishList « Décoration Future Chambre de Ouistiti »

Pyramide_leopold_1-738x1024

 Cela va peut être vous paraître bizarre mais ce qui m’a fait m’arrêter sur cette collection, c’est la toise.

L’un de mes souvenirs « madeleine de proust » de mon enfance, c’était quand ma Maman nous mesurait, ma frangine et moi le long du mur près de l’encadrement de la porte de la cuisine où elle inscrivait nos tailles au crayon à papier.

J’ai hâte de pouvoir faire pareil avec Ouistiti, mais sur une toise dédiée qu’il aura dans sa chambre. Et je trouve celle-ci, avec ses trois cadres photo permettant de la personnaliser au gré de nos envies, vraiment très mignonne.

De là, je m’imagine lui installer le pêle-mêle où je pourrais accrocher toutes sortes de petits souvenirs, mais aussi le porte-manteau pour y accrocher ses petites affaires.

Côté textiles, je pourrais me faire plaisir en accordant la gigoteuse évolutive, le tour de lit et le couvre lit.

Et si c’est la chambre d’une Pitchounette que vous avez à décorer, ne vous inquiétez pas, tout se décline dans les tons roses avec la collection Ninon.

Une chose est sûre, j’ai vraiment hâte de commencer mes folies décoratives !!!

Et vous, ça vous donne envie ?

 

Article sponsorisé

Source Freepik.com

Source Freepik.com

Je ne sais pas si vous avez remarqué mais quand vous annoncez une heureuse nouvelle, régulièrement, on vous demande quand est ce que la prochaine arrive.

Dans ce genre, j’ai eu :

– le jour où j’ai annoncé nos fiançailles : « Félicitations et le mariage alors, c’est pour quand ? » Bon ok sur ce coup là, normalement l’un annonce l’autre, sauf que nous, c’était il y a 12 ans et qu’on n’est pas marié (et on le vit bien !)

– le jour où vous vous mariez ou que vous êtes ensemble depuis de loooooooongues années : « et le bébé, alors c’est pour quand ? » (sans se demander, d’ailleurs, si il n’y a pas une raison pour laquelle bébé n’est pas encore là…)

– le jour (ou quelques mois après) la naissance de votre premier enfant : « et le petit deuxième alors, c’est pour quand ? »

J’avoue, je n’ai pas exactement eu cette question mais on m’a déjà demandé si je pensais au petit deuxième. PapaDeOuistiti est l’une de ses personnes,car il a toujours voulu deux enfants. Mais il n’est pas le seul à aborder le sujet.

Alors la question du 2ème pour moi, avant d’être Maman, ne se posait pas : je voulais aussi deux enfants.

Quelques mois après la naissance de Ouistiti, nous avons commencé à en parler, enfin plutôt lui que moi car à ce moment là, j’avais totalement changé d’avis. Je trouvais même complètement débile d’y penser. Je voulais juste savourer notre nouvelle vie avec lui !

Mais petit à petit, comme on en parle régulièrement, l’idée a fait son chemin. J’ai aussi régulièrement la nostalgie de mon ventre, pile au moment où plusieurs de mes blog-copines annoncent leur deuxième, troisième ou quatrième grossesse.

Je peux donc le dire maintenant, le deuxième, je le désire à nouveau mais se pose la question du Quand ?

Car, si je suis une jeune Maman, je ne suis plus une jeune femme. Je suis donc prise par le temps.

Si je veux me tenir à ma dead-line, il me reste deux ans pour tomber enceinte et accoucher.

Sachant que j’ai mis 14 mois pour que Ouistiti s’installe dans mon bidon, ça ne laisse pas une marge énorme. Il ne faudrait donc pas tarder (ne le dites pas à ma Maman, elle va m’assommer avec une cocotte en fonte !)

Mais une grossesse rapprochée me taraude l’esprit (oui parfois, je parle comme une petite vieille. Je vous l’ai dit, je ne suis plus toute jeune !) et ce, pour plusieurs raisons.

La première, c’est que Ouistiti est petit et il a besoin de toute notre attention.

Je me demande si avoir un deuxième enfant ne le ferait pas grandir trop vite; si ce ne serait pas injuste pour lui de lui imposer un bébé tout neuf alors qu’il est encore en droit d’être chouchouté comme un bébé, car c’est encore un (mon) bébé.

La deuxième, c’est ma fatigue car nous n’avons pas eu une nuit complète depuis bientôt 12 mois et je suis juste complètement décalquée.

Nos nuits et certaines de nos journées sont encore plus que compliquées et la raison de tout ça n’est pas encore réglée (je vous en parle d’ailleurs bientôt)  : j’ai beaucoup de mal à m’imaginer enceinte avec un tel rythme, et ensuite avec un nourrisson si les choses perdurent ainsi car ce bébé tout neuf se réveillera la nuit, aura sûrement des coliques, peut être un RGO ou je ne sais quoi d’autre.

Avouez qu’il y a de quoi flipper de voir un rythme déjà perturbé être à son tour chamboulé par je ne sais combien d’éléments inconnus (je vous ai perdu ?).

Pour l’instant, je fais du surplace, n’arrivant pas à me décider : je sais que je veux Bb2 et je ne veux pas que Ouistiti grandisse seul.

J’ai une « petite » sœur et je veux à tout prix qu’il ait, avec un petit frère ou une petite sœur,  la même complicité que celle que nous avons toutes les deux.

Et il y a un âge que je ne veux pas dépasser pour avoir Bb2 : je sais déjà que je vais être considérée comme une grossesse à risques et il y aura un examen auquel je n’échapperai pas, mais si je pouvais éviter d’avoir ceux de la liste quand on passe la quarantaine, j’aimerais autant !

Mais, un enfant c’est déjà du boulot, surtout avec les soucis que vous connaissez déjà, et je ne vois pas comment j’arriverais à gérer un deuxième qui demandera forcément beaucoup d’attention.

J’en suis même à me demander si je me lancerai dans un deuxième allaitement. Je suis toujours énormément investie dans mon premier et je ne vois pas comment je trouverai l’énergie pour en entamer un nouveau, si je dois m’occuper de Ouistiti, toujours aussi demandeur,  en parallèle.

J’en arrive à me dire que ce serait beaucoup lui demander ainsi qu’à Bb2 que de me lancer dans un tel projet, sauf que ce deuxième je le veux vraiment.

Je pense que je n’ai pas fini de me triturer l’esprit avec ce dilemme et que je vous en reparlerai le jour où ma réflexion aura mûri.

D’ailleurs, si vous avez été dans la même situation, que vous ayez ou non passé le cap, n’hésitez pas à venir me raconter, en commentaires, comment vous vivez les choses maintenant.

visuel parcours prematurite

Hier, 17 novembre, c’était la journée mondiale de la sensibilisation à la prématurité.

J’ai déjà eu l’occasion de vous parler cette cause qui me tient vraiment à cœur. J’ai participé à la Marche des Bébés au mois de juin dernier et je fais partie de la Team Untibebe avec laquelle je collecte et customise des bodies pour l’opération WeLovePrema (si vous souhaitez nous soutenir en nous envoyant des bodies, c’est toujours possible. Laissez moi un petit message en commentaire).

J’ai eu la chance de ne pas être confrontée à l’épreuve que représente la prématurité. J’ai néanmoins eu une alerte à 35 semaines d’aménorrhée et il a fallu que je lève le pied pendant 2 semaines.

Je pense que, comme tous les couples attendant un bébé, la prématurité est quelque chose que je redoutais. Le repos a été bénéfique, Ouistiti est né à 39 SA et affichait 3,215kgs sur la balance. Tout allait parfaitement bien.

La prématurité, c’est une naissance avant 37 semaines d’aménorrhée. On parle de grande prématurité pour une naissance avant 32 semaines, et de très grande prématurité pour une naissance avant 28 semaines.

La prématurité peut être spontanée (infection, distension utérine, béance cervicale) ou induite (retard de croissance intra-utérin, placenta praevia, causes vasculaires).

Alors que 3/4 des femmes enceintes déclarent être inquiètes au sujet de la prématurité, seulement la moitié estime être informée sur cette question.

Ainsi, 30% des mamans de bébés prématurés n’étaient pas du tout préparées à cette situation et se sont senties perdues à la naissance de leur enfant (Source : Résultats d’une enquête réalisée en novembre 2013 par l’lnstitut des Mamans pour AbbVie).

Il est donc primordial d’informer en amont les futurs parents et de soutenir ceux qui sont confrontés à la prématurité.

C´est tout le but du site Bébé Préma qui leur apporte des réponses pratiques aux questions qu’ils peuvent se poser en se basant sur des données médicales et des avis d’experts.

Les parents peuvent ainsi se préparer à une éventuelle naissance prématurée et comprendre les soins et le suivi médical de leur bébé.

Le site est organisé en 6 rubriques :

  • grossesse
  • accouchement
  • hospitalisation
  • retour de la maman à son domicile
  • suivi du bébé

Ici , on informe les parents sur la façon de s’occuper d’un bébé prématuré en leur rappelant, même si ça semble évident, que les bébés prématurés sont plus fragiles et ont donc plus de risques d’attraper des virus, notamment en hiver. Il est primordial, pendant cette période, de les protéger en ne fréquentant pas de lieux publics trop fréquentés ou encore ne pas les embrasser lorsque l’on est enrhumé.

Des outils sont également disponibles pour faciliter la vie aux parents qui n’ont pas la tête à penser à des détails comme la préparation de faire-parts : il est ainsi possible d’en télécharger et de les personnaliser.

Afin d’aider les parents confrontés à la violence de la prématurité, BébéPréma s’est enrichis de témoignages de parents ayant vécu cette épreuve.

Il me paraît important de s’informer avant d’être confronté à la prématurité pour justement ne pas se sentir perdu face à cette situation.

C’est en cela que le site Bébé Préma peut apporter une aide primordiale aux parents ainsi qu’à leur bébé.

photo(48)

Il y a un truc chez moi qui peut paraître bizarre pour certains : j’aime autant le portage que les poussettes. Je crois que je vous l’ai déjà dit, mais PapaDeOuistiti me prend limite pour une cinglée quand je reconnais un modèle de poussette ou d’écharpe lorsque nous sommes en balade.

Mais en fait, cela s’explique par le fait que je n’aime pas la poussette que nous avons achetée pour Ouistiti à sa naissance donc j’ai très vite regardé les autres pour y trouver les qualités qu’il me manquait. Et pareil pour le portage, j’avais opté pour une sorte d’écharpe que Ouistiti a toujours refusée, donc je regardais tous les autres modèles quand j’en croisais dans la rue.

Et voilà comment sont nées deux addictions !

Aujourd’hui, vous l’aurez compris, c’est de poussette dont je vais vous parler car depuis plusieurs semaines, j’ai la chance de tester la poussette Chrome de la marque Joie.

A cause des défauts de notre poussette, la première chose que je regarde maintenant, ce sont les suspensions et du coup la façon dont elle appréhende les trottoirs.

Sur ce point, c’est bien simple, la Chrome passe n’importe quel trottoir grâce aux suspensions présentes sur toutes les roues.

Ses larges roues à l’arrière en font une poussette tout-terrain grâce à laquelle nous pouvons aller nous promener autour du lac, près de chez nous, sans buter sur des cailloux, et même sortir du chemin sans redouter de se prendre une racine (rassurez vous, je fais attention où je roule, mais une racine ça peut être vicieux et ça se cache, donc la fois où je me suis faite piégée, la poussette est passée dessus sans souci et Ouistiti ne s’en est même pas aperçu !).

C’est aussi valable pour les pavés que je rencontre assez régulièrement lors de nos sorties (vive la vie à Paris !)

L’autre avantage de ses larges roues, c’est qu’elles vous permettent de descendre n’importe quelle marche sans que ça secoue dans tous les sens. Je n’ai aucune difficulté à passer les trois de l’entrée notre immeuble, alors qu’elles sont étroites et relativement hautes.

Niveau assise, là aussi je suis séduite car la Chrome permet une installation face pousseur ou face au monde : Même si Ouistiti va bientôt avoir 1 an, je n’arrive pas encore à le mettre face à la route. Du coup j’ai encore besoin d’une poussette à double orientation. Le changement se fait hyper facilement en appuyant sur deux boutons de chaque côté du hamac : on le lève, on le retourne, on le clipse et hop le tour est joué. Le hamac étant léger, la manipulation n’est absolument pas fastidieuse.

Il possède 3 position d’inclinaison : assis, allongé et une intermédiaire quand Ouistiti fatigue un peu sans dormir et qu’il a tendance à s’affaisser mais qu’il refuse de s’allonger. Là encore, le réglage est très simple puisqu’il suffit d’actionner un bouton sur le haut du hamac à l’arrière. On appuie dessus et le réglage se fait d’une seule main.

De plus, Ouistiti y est installé en parfaite sécurité grâce au garde-corps qui se met et se retire facilement par simple pression sur deux boutons latéraux.

Niveau protection, le hamac possède un très grand canopy qui recouvre Ouistiti jusqu’aux dessus de ses genoux lorsque je le déplie totalement.

Et pour toujours avoir un œil sur bébé lorsque le hamac est tourné vers le monde, il y a une large fenêtre sous un cache qui se scratch grâce à un velcro : on couvre et découvre la fenêtre juste en soulevant le cache, sans avoir à manipuler d’attache. Je suis déjà rassurée pour les balades quand je passerai en face monde, et PapaDeOuistiti qui y est déjà, joue à coucou/caché.

Fenêtre ouverte

Fenêtre ouverte

Pour ce qui est du guidon, là aussi, petit détail malin que PapaDeOuistiti apprécie beaucoup : il est réglable en hauteur sur trois positions. Dépassant le 1m85, il apprécie pouvoir monter le guidon à bonne hauteur et ne pas avoir à se pencher pour pousser Ouistiti. Et pour moi, c’est pareil, je ne suis pas petite et le guidon en position 2 est pile la hauteur qu’il me faut.

Bouton de réglage du guidon

Bouton de réglage du guidon

Il y a un autre accessoire pour une poussette qui m’est indispensable, c’est le panier et là, je ne dirai qu’une chose : il est immense ! Je vous laisse juger par vous même.

photo(47)

Parlons pliage maintenant : là encore, c’est la facilité qui prime puisqu’il n’y a qu’à relever les gâchettes qui se trouvent de chaque côté du guidon. Il suffit ensuite de suivre le « mouvement naturel » qui en découle pour plier la poussette complètement à plat, tout en gardant le hamac accroché.

Je n'avais pas mis le hamac complètement à plat d'où l'impression "relevée" du dossier. Normalement, c'est plat de chez plat

Je n’avais pas mis le hamac complètement à plat d’où l’impression « relevée » du dossier. Normalement, c’est plat de chez plat

Alors bien sûr, ce n’est pas une poussette canne compacte, elle prend de la place dans le coffre mais les roues s’enlèvent très facilement à l’avant comme à l’arrière réduisant ainsi considérablement la superficie d’encombrement.

Je suis d’accord avec vous que la poussette est assez imposante dans sa globalité. On est sur un modèle tout-terrain qui nécessite des roues qui passent partout, elles sont donc hautes et larges. Pour une utilisation purement citadine, avec trottoirs étroits et transports en commun, je ne pense pas qu’elle soit la mieux adaptée.

Nous avons la chance d’habiter dans un quartier où les trottoirs sont hyper larges et je ne prends jamais le métro avec ma poussette donc je n’ai aucun inconvénient à utiliser cette poussette. Mais si vous en cherchez une pouvant se faufiler sur des trottoirs étroits, ou avec laquelle vous pouvez prendre le métro, je ne pense pas que ce soit un modèle qui vous convienne.

A côté de cet aspect imposant, c’est une poussette hyper maniable : elle se dirige d’une main sans partir dans tous les sens. Je suis même allée à la poste avec un gros colis sous un bras et la poussette que je tenais avec l’autre main sans aucune difficulté pour la guider, que ce soit en ligne droite ou en tournant pour changer de direction.

Niveau accessoires, elle est livrée avec un habillage pluie (j’aurais adoré qu’un tablier pour protéger du froid soit également inclus) et il est possible d’installer sur le châssis une nacelle souple ainsi qu’un cosy qui sont vendus tous les deux séparément.

Avant de recevoir cette poussette, je ne m’étais jamais intéressée aux modèles tout-terrain mais la Chrome est une belle découverte car, même si j’habite en plein Paris, notre quartier et nos habitudes nous permettent d’en profiter pleinement.

C’est clairement une poussette qui donne envie de faire de longues balades !

Produit offert par la marque.

Pour suivre toutes les actu de la marque Joie, n’hésitez à liker la page Facebook

photo 1(7)

Cela va bientôt faire deux ans que je suis sur Instagram, et je suis complètement addict (comme tous les réseaux sociaux en fait !).

Dès le début de ma grossesse, j’ai troqué mes #fitness et #running en #grossesse, #enceinte ou #maman et j’ai fait la connaissance de super nanas, enceintes ou jeunes mamans.

Emma, du blog Le Carnet d’Emma, est l’une d’entre elle.

Lorsque je l’ai découverte, sa petite Katel venait de naître. C’était en juin 2013.

Au fur et à mesure de nos commentaires sous nos photos respectives, nous avons sympathisé et depuis on papote sur Instagram, sur Facebook et même sur twitter bien que ce ne soit pas son réseau préféré. On a aussi fait deux salons, dont BabyCool, ensemble.

Au mois de septembre, Emma m’a proposé que nous fassions un swap.

Mais qu’est ce qu’un swap me direz-vous ?

Et bien c’est très simple on prépare une box surprise pour une personne qui nous en prépare une également (ça peut aussi se faire en chaîne, une première personne prépare pour une deuxième qui prépare pour une troisième…). On définit un thème, un budget, la date de l’envoi et on se dit ce qu’on aime et ce qu’on n’aime pas. A partir de là, chacune prépare ses surprises.

Avec Emma, on avait choisi comme thème « douceurs automnales » et niveau budget on en a vaguement parlé au début mais très vite on savait qu’on allait le dépasser. on ne s’était pas trompée : on l’a explosé !

Et comme on l’a peaufiné jusqu’au bout, avec pour moi quelques contretemps, au lieu de se les envoyer entre la mi et la fin octobre, on se les est envoyés presque mi novembre.

J’ai reçu mon swap lundi et j’ai découvert pas moins de 19 cadeaux emballés dans du papier crépon violet, ma couleur préférée, ainsi qu’une lettre qui numérotait chaque présent avec l’ordre dans lequel les ouvrir.

J’ai donc suivi la numérotation en commençant par les paquets pour Ouistiti et voilà ce que Emma lui a offert :

Un bavoir Funky Giraffe à l’effigie de Ouistiti. Emma l’a su après, on l’a déjà mais vu la couleur blanche, je suis bien contente d’en avoir un autre !

Un attache-tétine, là aussi, spécial Ouistiti, made by Emma car en plus de bloguer, Emma fait de jolies choses avec ses mains. Si vous voulez voir d’autres modèles, allez vite sur sa page Facebook

Un bonnet tout doux qui va parfaitement à Ouistiti et pourtant je peux vous assurer que je galère à lui en trouver, quasi aucune marque ne taille pareille et j’ai été jusqu’à lui prendre du 2 ans chez certaines

Une bouillotte en tissu en forme d’étoile trop mignonne que je pense aussi made by Emma (ce sont bien des noyaux de cerises ? Il faudra que tu me dises combien de temps je la fais chauffer)

Un petit ensemble pantalon/chemise/pantalon dans un camaïeu beige/marron. Moi qui me plaignais la dernière fois dans un magasin qu’il n’y avait presque que du gris pour les garçons cet hiver, je suis ravie !

Un petit livre imagier en tissu avec des petites étiquettes. Les animaux sur chaque page sont trop choupis et les étiquettes ont immédiatement été adoptées par Ouistiti.

Un camion en bois avec lequel Ouistiti a joué dès que je l’ai déballé.

Et pour moi, une ballistics Lush : grande découverte car si, bien sûr, je connais la marque, je n’en ai jamais utilisé les produits (allez y vous pouvez vous moquer et me crier des bouuuuuuuh !!!!)

Un agenda aux couleurs du blog, spécialement fait pour moi à la demande d’Emma par Happiness Moment : je suis complètement fan ! Je vais pouvoir mieux m’organiser avec le blog. Jusque-là je notais mes idées, mes plannings sur le bloc note de l’iPad et je m’éparpillais mais avec cet agenda, tout va être au même endroit et je vais pouvoir vous préparer plein de billets sympas.

Un organiseur de sac : bon là clairement, depuis que je suis Maman, mon sac n’est plus qu’un grand bazar, mes affaires se mélangent à celles de Ouistiti (je ne prends pas mon sac à langer pour les petites sorties) et je perds à chaque fois un temps fou à chercher ce dont j’ai besoin et bien sûr je le trouve toujours en dernier. Mais, désormais, chaque chose a sa poche et je peux même changer de sac sans tout désorganiser puisque tout reste dans l’organiseur que je n’ai qu’à mettre dans un de mes autres sacs (oui, je suis aussi addict aux sacs à main)

Une bougie Yankee Candle qui sent trop bon. Là aussi, je connais la marque depuis un moment mais je n’en ai jamais acheté. Et bien tout ce que j’ai pu lire sur ces bougies se confirme, c’est topissime !

Un mug, et pas n’importe quel mug puisque Emma l’a personnalisé avec une de mes photos préférées de Ouistiti et de moi. J’en ai offert un à PapaDeOuistiti avec une photo d’eux deux pour la Fête des Pères, et depuis j’avais très envie de m’en faire faire un. Emma, tu ne pouvais pas mieux tomber !

Un thé vert Kusmi Tea à la menthe : ce thé, je le connais, c’est un de mes préférés et je n’en avais plus. Je suis ravie de le retrouver

Une boule à thé : j’en ai déjà une mais elle est tout ce qu’il y a de plus classique et je lui préfère de loin celle-ci.

Un mug cosy et un dessous de tasse fait au crochet par @ahmabichette sur Instagram, là aussi dans ma couleur violette chouchou. J’adore tout ce qui est fait main mais je suis complètement nulle. Je vais pouvoir découvrir l’univers de cette créatrice et je pense que je vais craquer sur d’autres petites choses.

Un plaid violet tout chaud et moelleux pour cocooner devant la télé : j’en ai toute une collection et j’adore changer selon mon envie, mais avec cette couleur, celui-là va avoir mes faveurs cet hiver.

Une pochette avec plein d’échantillons pour la toilette de Ouistiti, hyper pratique à glisser dans mon sac à langer.

Un débardeur Ouistiti. Je ne sais plus où j’avais vu des Tshirt avec ce motif mais ils m’avaient tapés dans l’œil. A force, je me demande « Emma, tu ne serais pas une petite souris qui a un œil sur mon ordi quand je surfe ?« 

Et pour finir ce swap complètement fou, un paquet de mes Haribo préférés. Impossible de résister, je l’ai déjà ouvert.

Vous comprenez maintenant pourquoi j’ai juste eu les yeux écarquillés quand j’ai déballé chaque paquet.

Emma, tu es quand même une grande malade !!!! J’ai adoré faire ce swap avec toi : chercher des idées pour vous faire plaisir à Kat et toi, attendre fébrilement de savoir si ça vous a plu. Ça m’a donné un avant goût de mes achats de Noël, et recevoir ton colis est un vrai préambule au 25 décembre pour Ouistiti et moi.

Je te remercie sincèrement pour tout ça et vous envoie à toutes les deux plein de bisous.

Et maintenant, on a plus qu’à réfléchir au thème pour le printemps prochain, parce que oui, on a tellement adoré se préparer ces colis qu’on a décidé de remettre ça aux beaux jours !

Pour découvrir l’univers de Emma, si vous ne le connaissez pas encore, allez vite sur son blog.

Et comme elle n’est pas qu’une Blogueuse mais aussi une Youtubeuse, elle a fait une vidéo de ce que je lui ai envoyé que vous pouvez voir ici.

Vous pouvez aussi aller faire un tour sur sa page Facebook si le cœur vous en dit (mon petit doigts m’a dit qu’une belle surprise se préparait pour Noël, donc je serais vous, je la likerais pour ne rien manquer)

Et vous, les swap, vous connaissez ? Ça vous donne envie ?

photo(1)

Décidément, ce mois de Novembre est très émotionnant pour mon petit cœur (oui, je sais, je parle pas la France mais là, maintenant, j’ai le droit !)

L’anniversaire de Ouistiti arrive à grands pas (autant vous dire que l’émotion va être à son maximum !), mais ce n’est pas de cet événement dont je vais vous parler aujourd’hui.

Ce qui me chamboule depuis tout à l’heure, c’est que la page Facebook du blog vient de passer les 500 fans (Coucou Aurélie !) et je dois vous avouer que je n’en reviens pas.

Cela peut paraître futile pour certains mais moi, je suis toute émue de voir que vous appréciez ce que je partage ici.

Pour vous remercier de tous ces pouces levés, je lance, pour une semaine, un petit concours.

Je ne vous dévoile pas le gain. Ce sera une box dans laquelle je glisserai des petits cadeaux que j’ai choisis à cette occasion.

Pour participer, il vous suffit de me dire quel est le billet du blog que vous préférez en me donnant son lien.

Si l’envie vous en dit, vous pouvez partager le concours et mettre le lien de partage dans un 2ème commentaire pour avoir une seconde chance.

Vous pouvez aussi liker la page Facebook du blog pour les petites Nouvelles, ainsi que vous abonner à la newsletter du blog (là aussi une chance de plus, à chaque fois, en me donnant votre pseudo Facebook dans un 3ème commentaire, et votre mail dans un quatrième commentaire)

Le concours se terminera le 18 novembre à minuit.

Merci encore à toutes ! Votre présence à mes côtés représente beaucoup pour moi <3

EDIT DU 19 NOVEMBRE 2014

NOUS AVONS UNE GAGNANTE

Capture concours 500 likes 2

FELICITATIONS GAELLE !!! J’ATTENDS TON MAIL A MAMANDEOUISTITI@GMAIL.COM

MERCI ENCORE A TOUTES POUR VOS GENTILS COMMENTAIRES, ILS M’ONT TOUS BEAUCOUP TOUCHEE. JE VOUS PREPARE PLEIN DE BILLETS ET DE BELLES SURPRISES !!!