Source : chezclio.centerblog.net

Source : chezclio.centerblog.net

Ma situation personnelle fait que je ne travaille pas. Quand on me pose la question, je dis que je suis en congé parental, ça évite les questions et de parler d’un sujet qui ne me plait pas.

Du coup, cet inconvénient me permet de profiter de Ouistiti depuis sa naissance et ça nous a évité les galères de recherche de nounou ou d’une place en crèche, et les sacrées économies qui vont avec.

Depuis ma grossesse, je savourais l’idée de passer mes journées à profiter de mon bébé, le voir grandir et évoluer. Et il n’était pas question de me parler de le confier à qui que ce soit : il est petit, je l’allaite, c’est donc un rôle qui me revient.

Seulement voilà, au bout de 10 mois de nuits incomplètes allant jusqu’à 10 réveils, des journées qui commencent de très bonne heure, des siestes qui n’ont eu lieu qu’en poussette de février à juin, et qui ont tendance a redevenir compliquées depuis quelques jours, j’accuse une fatigue tellement intense que je ne sais pas où je vais arriver à puiser la force nécessaire pour affronter ce laps de temps inconnu qui finira par nous amener à ce que Ouistiti fasse ses nuits.

Et ce soir, je la ressens particulièrement, car aujourd’hui a été une journée extrêmement dure : réveillé depuis 6h30 ce matin, il n’a dormi en tout et pour tout que 30 minutes pendant notre balade matinale dans le porte-bébé, et rien depuis jusqu’à la tétée de ce soir où j’ai enfin réussi à le coucher.

De son repas du midi à celui du soir, il a été en demande constante avec des phases d’énervement intense où rien ne l’apaisait. J’ai cru a de multiples reprises qu’il allait s’endormir mais rien n’y a fait, c’était jour de grève de la sieste et comme il fallait s’y attendre, la journée s’est terminée avec un Ouistiti à bloc, tellement énervé de fatigue que rien ne lui convenait.

J’ai déjà eu une alerte du retour des dodos compliqués dimanche soir où il lui a fallu plus de une heure pour s’endormir.

Et je dois l’avouer, pour avoir connu ça pendant 4 mois, ça me fait peur car si à l’époque, je trouvais ça dur, je n’étais pas aussi fatiguée qu’en ce moment.

Je sais que beaucoup de Mamans qui travaillent m’envient de pouvoir m’occuper de mon bébé au quotidien, et quand je ne passe pas des journées compliquées comme aujourd’hui même avec des nuits interrompues, je savoure ma chance.

Mais ce soir, je ressens une tristesse énorme car j’ai vu mon bébé mal pratiquement toute la journée et, de fatigue, j’ai fini par me fâcher (c’est seulement la 2ème fois depuis sa naissance, et je culpabilise en me demandant maintenant à quoi ça a bien pu servir, si ce n’est à lui rajouter plus de stress qu’il n’en avait déjà).

Jusqu’à maintenant, je ne m’étais jamais posée la question de l’opportunité ou pas de confier mon Tout-Petit à quelqu’un d’autre que moi. Je suis sa Maman, je,ne travaille pas, c’est à moi de m’occuper de lui.

Ça, c’était ce que je pensais avant d’être épuisée, avant d’avoir la trouille d’être au début d’un burn-out, avant d’arriver le soir et de craindre la nuit à venir et la journée suivante, par la même occasion.

Depuis que j’ai compris qu’il ne dormirait pas de l’après-midi, je n’ai fait qu’attendre le dodo de ce soir. Heureusement la tétée a été paisible et il s’est endormi rapidement.

Quant à moi, j’ai craqué en silence alors que je l’avais blotti dans mes bras. Il n’y a pas eu de sanglot, juste des larmes qui ont glissé le long de mes joues.

Je l’ai couché en espérant qu’on ait au moins gagné une bonne nuit, mais là encore le sort s’acharne car à peine une heure après, il y a déjà eu un réveil pour lui et de nouvelles larmes pour moi.

Si on m’avait dit, il y a un an alors que j’étais enceinte, qu’à un moment je penserais à trouver une place en halte-garderie pour me permettre de souffler deux demies journées par semaine, au mieux j’aurais rigolé au nez de la personne qui me l’aurait dit, au pire je me serais vivement énervée.

Bien sûr, je sais que ça lui fera du bien de voir d’autres enfants de son âge, je comptais l’y inscrire à un moment donné dans cette idée mais pas aussi parce que j’en aurais besoin pour récupérer.

Ce constat raisonne pour moi comme un échec, j’ai l’impression de flancher et le fait de penser à le confier juste pour que j’aille un peu mieux me fait mal. Ces quelques heures l’un sans l’autre raisonne comme un abandon auquel je n’arrive pas à échapper.

Je dois admettre que j’ai besoin d’aide et j’ai beau me dire qu’à terme ça nous fera du bien à tous les deux, je sais que ça va être dur au début et je rentrerai chez nous, sans lui, le cœur gros.

Si on m’avait dit que je pourrais passer 10 mois sans une nuit correcte, je me serais préparer à l’idée de cette halte-garderie, mais à aucun moment je n’avais que ça pourrait dépasser quelques mois et maintenant je dois faire face a une décision que je sais salutaire mais qui me fait atrocement souffrir.

14 Thoughts on “Si on m’avait dit…

  1. Coucou!
    Je crois que tu dois vraiment arrêter de culpabiliser. S’occuper d’un enfant aux besoins aussi intenses c’est terriblement difficile. Tu fais de ton mieux, tu es crevée et je pense qu’autant pour ton bien à toi que pour ton bien à lui le confier à un tiers c’est un excellente idée!
    Je suis restée 4 mois à la maison avec le même modèle (qui dormait mieux la nuit toutefois) et bien même si ça a été un déchirement de la confier à sa nounou à la reprise du travail et bien ça nous a fait un bien fou!
    On n’est pas des superwoman! D’ailleurs tu n’es pas qu’une maman mais aussi une femme et c’est normal que tu puisses avoir des temps de liberté pour faire autre chose que pouponner (ou des temps pour ne faire rien d’ailleurs)
    Vis cela comme une évolution naturelle et saine de votre relation à tous les deux…
    Douces pensées à vous deux!

  2. Il ne faut absolument pas t’en vouloir !! tu a été deja plus que très courageuse, bien plus que moi en tout cas !

    une separation vous fera peut etre du bien , essayes pour voir, ca ne t’engage à rien ! il sera ravie de jouer et toi de souffler, c’est pas égoiste, c’est humain ! ca fait 10 mois que tu vis ouistiti , tu mange ouistiti, tu dors (enfin quand tu peux) ouistiti bref tu n’as plus de temps pour toi et il FAUT que toi aussi tu puisse évacuer pour pouvoir assurer derriere !!

    J’ai mis beaucoup de temps à lâcher Evan mais pour Maïly j’ai pas fais cette bêtises, depuis ses 3 mois je vais 2h au sport par semaine et je souffle ! je retrouve ma vie de femme parce que ne l’oublis pas , avec papa de ousititi vous êtes pas que des parents, vous êtes aussi un couple <3

    tu donne le meilleur de toi meme et je suis certaine que de te consacrer un tout petit peu de temps pour toi fera que tu sera plus serreine et que ousititi le ressentira !

    courage ma belle !! NE CULPAILISE SURTOUT PAS !!!!

  3. maman de la Bouille on 8 octobre 2014 at 9 h 33 min said:

    Ne culpabilise pas à l’idée de mettre Ouistiti à la halte garderie Bichette! Meme si je te comprends.
    La Bouille a fait sa 1ere journée chez la nounou hier depuis que j’ai arrêté le boulot, et ça fait un bien fou! Certes, à un moment, j’ai un peu culpabiliser d’être si bien, seule a la maison, mais ça passe vite, quand tu te rends compte que tu peux te reposer, vaquer a tes occupations et meme DORMIR en sachant que tu ne seras pas interrompue!
    On est des Mamans, mais on est aussi des êtres humains, avec nos forces et nos faiblesses. Et comme tout le monde, on a besoin de moments de calme et de silence, sans la pression de se dire qu’on va tenter de dormir un peu en sachant pertinemment qu’au moment où on fermera les yeux, bébé lui, se réveillera.
    Je ne suis pas en train d’essayer de te convaincre a tout prix de mettre Ouistiti a la halte garderie, tu me connais. J’essaie de te montrer que même si au début ca ne sera pas facile, tu y prendra goût! Si, si je te jure!
    Et comme tu le dis, ça lui fera beaucoup de bien a lui aussi, il sera avec d’autres enfants, il apprendra d’autres choses, il se sociabilisera encore plus!
    Qu’il soit ta priorité c’est tout a fait normal, mais je pense en mon âme et conscience qu’il est grand temps que tu puisse prendre aussi un peu de temps pour toi toute seule!
    Plein de bisous de courage ma bichette, et n’hésite pas, tu sais que je suis là au besoin! <3

  4. Tu n’as pas à culpabiliser d’avoir envie de laisser ton ouistiti de temps en temps, même si tu ne travailles pas tu as le droit d’avoir du temps pour toi. ça lui fera aussi du bien de voir autre chose et de rencontrer d’autres adultes et des enfants de son age.
    Pour ce qui est du dodo je ne peux pas beaucoup t’aider mais ce que j’avais remarqué pour mes filles c’est que plus on essaye de les endormir moins elles s’endorment. Maintenant elles sont grandes et c’est toujours valable.
    Pour ma première un jour je me suis rendu compte que je passais mon temps à essayer de l’endormir alors j’ai arrêté et elle a commencer à dormir correctement. Essaye de ne pas l’endormir, fait ce que tu as à faire avec lui, il va regarder, s’interesser et ça va le fatigué.
    Bon courage à toi.

  5. Comme je te comprends!! Ne culpabilise pas! J ai repris le travail dans un état déplorable! Mon petit ne faisait que des micros siestes, je l’ai allaité et l allaite toujours!! En reprenant le travail je me suis rendue compte que j aurais pu craquer, devenir dingue si j étais restée chez moi à regarder mon petit amour grandir, évoluer!!
    Pourtant j aurais tant aimé ne faire que ça mais je n aurais pas tenu!! Alors félicitation pour ton courage!! Et prends soin de toi!!

  6. Bonjour
    Je retrouve un peu de moi dans ton billet…je ne travaille pas et je m’occupe des mes deux filles (5 ans et 11 mois) . Bientôt 11 mois sans une nuit complète,la fatigue est là aussi. Par contre la journée ça se passe plutôt bien donc je ne me plains pas trop. Les larmes d’épuisement le soir, la nuit, je les ai eu aussi. Il faut bien que la tension sorte d’une manière ou d’une autre. Pour les nuits, on a essayé pleins de choses..en ce moment on tente l’homéopathie et hasard ou coïncidence ou efficacité, les nuits sont un peu plus calmes. Prend du temps pour toi sans culpabiliser, vous vous retrouvez avec encore plus de plaisirs. Essaie de déléguer un maximum quand c’est possible…courage!

  7. Comme je te comprends! J’ai eu le même modèle en double… et ça a été un vrai soulagement de reprendre le boulot (ce qui était de toute façon prévu), juste parce que je devenais presque folle avec eux deux. Cette boule au ventre en priant pour qu’ils s’endorment enfin…
    Le livre d’E. Pantley « un sommeil paisible et sans pleurs » m’avait fait un bien fou…
    C’est facile à dire, « ne culpabilise pas », mais tu n’y peux pas grand-chose. Alors juste bravo d’avoir pris conscience de tout ça et d’être prête à laisser ton Ouistiti, même si ça te coûte. Un jour, ça ira mieux (si, si , je t’assure!).

  8. marine de Twinsavenue on 8 octobre 2014 at 13 h 44 min said:

    ô comme je te comprends! Ce n’est pas un échec, tu te rends compte tu as tenu 10 mois!!! 10 mois sans sommeil! tu imagines comme tu es une warrior!!!
    Tu peux lui expliquer à ton bébé qu’il faut qu’il fasse dodo, que tu t’excuse de t’enerver mais que tu es très fatiguée…
    Et le papa, il peut te relayer? Une mamie, une tata?
    Courage!!

  9. Mais non ce n’est pas un échec ! Tu as vécu en totale fusion avec lui pendant 10 mois, avec zéro relai en journée, c’est normal d’être crevée. Et puis ça vous fera du bien à tous les 2 de vous tricoter des souvenirs l’un sans l’autre. C’est vous éloigner pour mieux vous retrouver. Et puis, on n’est pas que des parents et c’est bien aussi pour Ouistiti d’avoir son petit jardin secret et ses copains 😉

  10. Comme tout le monde te le dis, ne culpabilise pas, regarde moi mon grand est à l’école et je laisse mon 2eme à la halte garderie 1 journée par semaine. Et quand Bébichou sera en âge, je compte bien l’y mettre aussi. Et justement si tu peux te reposer, tu seras bien plus zen pour gérer les périodes difficiles.
    Et puis, oui nous sommes des mamans, oui nos enfants sont tout pour nous, oui on ferait n’importe quoi pour eux, mais tout ça n’est valable que si nous allons bien et prenons soin de nous.
    Je t’embrasse bien fort !!!

  11. Pingback: Blogo Tour #4 : Ce que j'ai aimé lire sur les autres blog cette semaine - La mère instit imparfaite - Le blog d'une maman geek de 5 enfants, instit maternelle vivant à Bruxelles

  12. Pingback: Nounou or not Nounou ?Maman de Ouistiti | Maman de Ouistiti

  13. Pingback: Le début d’une nouvelle aventure…Maman de Ouistiti | Maman de Ouistiti

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation