Le Dimanche, c’est Yoga !!!

4
8
Avant de retrouver le running, mes baskets m'ont accompagnée à mon cours de yoga !
Avant de retrouver le running, mes baskets m’ont accompagnée à mon cours de yoga !

Avant toute chose, je voulais vous remercier pour tous vos gentils commentaires après mon billet en mode « baisse de moral ». Votre soutien m’a énormément touchée.

Les choses ont continué à être compliquées cette semaine mais l’espoir est relancé, avec un rendez-vous chez une ostéopathe qui m’a été recommandée par une amie, doula.

Ce qui m’aide aussi à rebondir, c’est que j’ai pu un peu souffler ce week-end et que, du coup, je négativise moins.

Samedi, nous avons confié Ouistiti à sa mamie et nous sommes allés nous promener en amoureux. Mes pensées étaient très souvent à me demander comment les choses se passaient pour mon bout’chou mais comme je savais que si quelque chose n’allait pas, ma belle-mère nous aurait appelés, je n’ai pas cédé à l’envie de passer un coup de fil, ni même un texto. Ils se sont bien amusés, nous avons fait un peu de shopping et, en le retrouvant, j’ai eu de gros câlins.

Et puis ce matin, j’ai retrouvé mes chères baskets.

Je n’ai pas encore eu l’occasion de vous en parler mais le sport a toujours été pour moi un exutoire. Il suffit que je me défoule pendant une séance et je retrouve aussitôt la pêche (physique ou morale). Même si pendant ma grossesse, j’ai continué à avoir une activité physique (rappelez vous, je vous avais parlé de Walea au tout début du blog), depuis la naissance de Ouistiti, mon seul sport a été les sorties en poussette. Vous serez d’accord que niveau défouloir, c’est plutôt limité !

J’avais comme projet de reprendre la course au mois de septembre : aucun engagement vis à vis d’une salle et si le jour prévu, un empêchement se pointe, il n’y avait aucun inconvénient à reporter au jour suivant.

Et puis, je me suis étalée à l’intermarché et avec une entorse au genou, autant dire que les sorties running ne sont pas pour tout de suite.

Alors quand ma copine, Lauriane, m’a parlé, il y a deux semaines, d’un cours de yoga le dimanche matin, tout à côté de chez moi et m’a demandé si ça me tentait, ma réponse a été tout de suite « ouiiiiiiiiiii« 

Nous n’y sommes pas allées la semaine dernière pour cause d’Odysséa, Lauriane t’en parle d’ailleurs ici mais ce matin j’ai retrouvé ma tenue de sport pour une heure de yoga dynamique.

Alors bien sûr, je me suis adaptée à mon genou mais j’ai pu faire toutes les positions et les enchaîner sans avoir à faire de pause. Et alors que mon dernier cours remonte à plus d’un an et demi, je n’ai rien perdu de ma souplesse.

Pendant une heure, j’ai pratiqué une discipline que j’adore et je partais avec le challenge de voir où je me situais après tous ces mois d’arrêt.

A chaque mouvement que je parvenais à faire comme avant, j’étais toute contente intérieurement. Mon genou a suivi, je n’ai jamais eu mal car, connaissant bien les enchaînements, je savais comment les appréhender pour que ça se passe bien. J’ai senti mes muscles travailler et mon esprit s’alléger à chaque inspiration et expiration.

La séance s’est terminée par un peu de relaxation grâce a laquelle je me suis centrée sur l’heure que je venais de passer, et sur le bien-être que ça venait de me faire.

Je suis sortie du cours sereine, les batteries rechargées et avec l’envie de recommencer très vite.

La semaine prochaine, je baby-sitte les Minis de Lauriane pour qu’elle puisse savourer la course bike & run avec son chéri, mais dans 15 jours rendez-vous est déjà pris pour retrouver mon tapis de yogini car, je n’avais pas encore terminé ma séance aujourd’hui, que je m’étais dit que mes dimanches matins seraient désormais réservés, autant que possible, à mon cours de yoga.

Une heure, ce n’est vraiment pas grand chose mais quand je vois le bénéfice que ça a eu aussi bien physiquement que moralement, j’ai vraiment hâte de recommencer !

4 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here