Chiawaze : La Petite Fée de Ouistiti

3
21

photo 1(3)

Aujourd’hui j’ai envie de partager avec vous une belle découverte que j’ai faite grâce à Twitter.

Je vous ai déjà parlé de ce réseau car je suis complètement addict : en discutant en 180 caractères par message, j’ai fait plein de rencontres et certaines sont même maintenant des amies auxquelles je tiens énormément.

On discute, on partage, on découvre les passions de chacun et chacune et c’est comme ça que j’ai connu Chiawaze.

Comme moi, Chiawaze a un blog dans lequel elle partage son quotidien de Maman avec toujours énormément de sensibilité (je suis touchée à chacun de ses billets) mais aussi un blog créatif et elle me touche tout autant avec ses créations.

Dans une interview donnée sur le blog de Madame Sioux, elle explique son art : « La technique s’appelle la paperolle en français. Mais le nom anglo-saxon est le plus utilisé : c’est le quilling. Il s’agit de fines bandes de papier enroulées sur elles-mêmes. Moi j’utilise du 3 ou 4 mm. A l’origine, les paperolles étaient utilisées pour faire des tableaux, des cadres religieux« 

Au fil de ses publications, j’ai toujours été subjuguée par son talent et sa délicatesse à créer des tableaux, des mobiles, des bijoux ou des guirlandes.

Fin août, j’ai vu la réalisation que Chiawaze a faite pour ma copine Lauriane et je suis juste tombée en émerveillement devant toute la douceur et la féerie de son tableau : deux petites filles rose et violette pour veiller sur ses deux Poupées.

Depuis le temps que j’en avais envie, en voyant ces deux merveilles, j’ai enfin osé lui demander si elle pourrait me créer un tableau représentant Ouistiti.

A ma grande joie, elle a aussitôt accepté et nous avons commencé a échanger sur ce que j’aimerais.

Je lui ai simplement dit que je voyais un Ouistiti avec un arbre. Elle m’a ensuite demandé si je voulais un portrait ou un paysage, et comme je voyais Ouistiti : « naturel ou un peu malicieux ».

Et à chaque réponse de ma part, on se rendait compte qu’on voyait les choses de la même façon : la magie opérait.

Quelques semaines plus tard, j’ai reçu des photos sur Twitter et Instagram et je n’aurais jamais pu espérer plus parfait.

C’est bien simple, Chiawaze était en train de créer exactement ce que j’avais en tête.

Hier, j’ai reçu mon tableau et j’ai été submergée d’émotions : toutes ces petites bandes de papier les unes à côtés des autres formaient l’arbre était exactement comme je le voulais, et le regard malicieux de Ouistiti comme je l’imaginais.

C’est comme si elle avait eu accès à mes pensées et qu’elle les avait matérialisées sur un tableau.

J’en ai eu les larmes aux yeux.

Je ne l’ai pas encore accroché au mur car si tout va bien, nous devrions déménager dans quelques temps et je veux que ce tableau soit la première chose que j’accrocherai dans LA chambre de Ouistiti.

Ce tableau est l’œuvre d’une fée et il veillera sur mon bébé pendant son sommeil.

Chiawaze, je tiens sincèrement à te remercier pour ce merveilleux tableau que tu as créé pour Ouistiti, nous en prendrons grand soin.

3 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here