Ouistiti Testeur : Le Matelas Tapis Malin de Tinéo

Ouistiti grandit (oui je sais que vous savez mais moi je trouve que ça va trop vite !), et il fait, chaque jour, beaucoup de progrès. Ce mois de vacances nous a permis de le voir évoluer dans un contexte moins speed que tous ces mois, surtout pour son Papa qui a pu profiter de lui au quotidien et non pas quelques heures en rentrant du boulot.

L'une des choses marquantes de ces dernières semaines c'est sa façon d'évoluer au sol : de ses quelques passages du dos au ventre, et du ventre au dos il n'y a pas si longtemps encore, nous avons maintenant des enchaînements de roulades, de belles échappées en rampant et quelques tentatives pour s'assoir.

Autant vous dire que mon cœur de Maman n'a pas fini d'avoir de grosses frayeurs s'agissant des chutes (ma réserve d'arnica vous donnerait une petite idée en fait).

Juste avant de partir en vacances, après une rencontre un peu brusque de sa tête avec notre plancher, j'ai eu la chance de recevoir le matelas tapis malin de Tinéo. J'en ai presque fait une danse de la joie.

Tinéo, je vous en ai déjà parlé à plusieurs reprises ici et ici  car c'est une de mes marques chouchou : j'aime les produits très bien pensés pour Bébé car jolis et ludiques, et pour ses parents car conçus intelligemment de manière à nous rendre la vie plus facile.

Et ce tapis remplit tout ces critères.

Tout d'abord, il est très joli : de petits personnages de la forêt (hiboux, hérissons, escargots, écureuils) tapissent une housse en coton renforcée par une doublure en plastique à l'arrière pour ne pas qu'elle s'abîme au contact du sol.

Il se constitue de quatre carrés qui ,une fois dépliés, offrent une belle surface de jeu. Quand le moment est venu de tout ranger, il suffit de les plier sur eux même pour ne plus avoir qu'un carré épais à ranger dans la housse.

Il est facilement transportable grâce aux poignées cousues sur un côté de deux carrés.

Et alors que le tapis d'éveil de Ouistiti est très fin, ce tapis lui est suffisamment épais pour que, si une cabriole se termine un peu brusquement, je ne craigne pas qu'il se cogne la tête.

Mon bout'chou a donc pu expérimenter la position assise, chancelante au début et complètement assurée au bout de quatre semaines. Il y a commencé ses "rampages" et nous avons pu l'encourager en plaçant des jouets préférés à l'extrémité opposée à lui pour lui donner envie d'avancer.

Nous avons pu le voir ainsi énormément progresser, et même si je sais que je ne pourrai pas éviter les chutes et les bosses grâce a un tapis, ça me rassure de le voir faire ses premières tentatives, forcément timides au début, en toute sécurité.

Bien sûr, nous n'avons pas passé ces temps de jeux à le solliciter pour qu'il progresse, il s'y est aussi, tout simplement, beaucoup amusé avec son Gros Dada, son ballon à picots qu'il a souvent fait voler avec ses petits pieds agiles ou encore avec Gribouille dont il a découvert qu'il pouvait le faire rouler.

Nous avons passé de très bons moments chaque jour sur ce tapis malin tous les trois, et nous allons continuer à en profiter maintenant que nous sommes rentrés chez nous puisqu'il a pris la place du tapis d'éveil : bah oui quoi ? C'est pour les petits les tapis d'éveil, on a 9 mois maintenant nous, et on a besoin d'espace pour s'éclater !!!

Ce tapis est vraiment une belle découverte et je ne peux que vous le conseiller en vous promettant de bons moments d'amusement partagés avec votre Babychou.

Pour suivre l'actualité de Tinéo, n'hésitez pas à liker leur page Facebook : vous pourrez, entre autre, y découvrir très bientôt les motifs de la nouvelle collection que j'ai eu la chance de voir le week-end dernier au Salon BabyCool.

 

Produit offert par la marque

Avant la naissance de Ouistiti, j'étais totalement contre la tétine. Je trouvais ça moche, et surtout j'avais peur que ça mette à mal mon allaitement.

Les premiers mois, mon bout'chou m'a donné raison puisque les quelques fois où son papa a essayé de lui donner, il faisait de beaux lancers avec. Son truc à lui, c'était notre petit doigt.

Puis vint le RGO pour lequel le petit doigt n'était plus suffisant et où, un jour de crise intense, son papa a tenté un nouvel essai, réussi cette fois-ci.

Voyant à quel point ça l'apaisait, j'ai mis mes principes de côté et depuis je lui en ai données de plusieurs marques différentes dont j'ai déjà eu l'occasion de vous parler.

Grâce à la Tribu Luc et Léa, j'ai eu la chance de recevoir en test deux sucettes de la marque.

La première chose que j'ai adorée ce sont leurs petits motifs, oui parce que tant qu'à ce que Ouistiti ait quelque chose à la bouche, autant que ce soit mignon (comment ça, je suis futile ? ).

Pour le côté plus "technique", ce qui différencie ces sucettes d'autres marques, c'est leur collerette inversée. Ainsi, les lèvres de bébé et leurs contours ne sont pas en contact avec la collerette et sont ainsi protégés des irritations et des petits boutons. J'ai la chance de ne jamais avoir été confrontée à ce problème avec les sucettes que Ouistiti utilise déjà car il ne les garde jamais en permanence, uniquement quand ça ne va pas, mais je trouve l'idée très bien trouvée pour les bébés qui ont un fort besoin de succion.

Et pour lui, elles remplissent bien leur mission depuis qu'il les utilisent : l'apaisement en cas de crises de RGO.

Un autre petit détail que je trouve vraiment ingénieux, c'est le petit capuchon fourni avec chaque tétine. Ainsi quand Ouistiti ne s'en sert plus, je le remets sur la sucette et hop la voilà protégée sans avoir besoin de boîte à tétines.

Voilà donc de nouvelles sucettes que la Ouistiti Family a testées et approuvées pour leurs jolis décors et leur collerettes ingénieuses.

 

Produits offerts par la Marque

Ouistiti Testeur : les sucettes Luc et Léa
La collerette inversée qui ne touche pas la frimousse de Ouistiti et le petit capuchon protecteurLa collerette inversée qui ne touche pas la frimousse de Ouistiti et le petit capuchon protecteur

La collerette inversée qui ne touche pas la frimousse de Ouistiti et le petit capuchon protecteur