Une méchante frayeur...

Je ne sais pas si c'est parce que j'habite Paris mais depuis quelques temps, je trouve que le comportement de personnes inconnues à l'égard de Ouistiti sont ahurissantes et me donnent envie, la plupart du temps, de hurler (ce que j'ai d'ailleurs fini par faire !)

Je sais qu'un bébé, ça attire l'œil mais quand même ça commence à faire beaucoup. Un petit florilège des plus marquants depuis 7 mois 1/2 ?

Accrochez vous bien, c'est corsé !

Lors des premières sorties en poussettes, il y avait toujours une ou deux personnes pour se pencher au-dessus de Ouistiti : "c'est une fille ou un garçon" "qu'est ce qu'il est mignon", "il a quel âge" ? Ça part souvent d'un bon sentiment mais j'ai toujours du mal à ce qu'on vienne déranger mon bébé, surtout quand il dort.

Du coup, j'ai fini par mettre un lange sur la capotte du cosy. Mais non, une grand-mère a trouvé le moyen de tendre la main vers le lange "pour voir ce qu'il y avait dedans""Comment dire : un lange sur un cosy, c'est quasi certain que c'est un bébé en dessous." Ce fut ma réponse qui n'a pas semblé lui convenir puisqu'elle a trouvé bon de me redire qu'elle voulait le voir… Oui mais moi je ne voulais pas !

Il y a aussi les personnes qui ont un avis sur le Portage : c'est pas bien, ça leur fait mal (à quoi je leur réponds de se renseigner avec des infos de 2014, que c'est justement tout le contraire), ou alors je suis folle, contre moi, je vais l'étouffer.

Il y a aussi celles que les poussettes dérangent : "vous faites ch… avec vos poussettes". Et bien merci et bonne journée fut ma réponse !

Donc en gros si j'écoute ces 2 catégories de personnes, mon bébé n'a plus le droit de sortir…

Et il y a le métro.

Bien sûr la plupart du temps, Ouistiti amène de la bonne humeur : il sourit, du coup les gens lui sourient en retour. Si vous connaissez le métro parisien, vous savez que ça relève de l'exploit de voir des voyageurs souriants.

Sauf qu'à deux reprises, moi je n'ai pas du tout souri.

La première fois, c'est une dame, au départ charmante qui s'amusait avec Ouistiti à échanger ces fameux sourires. Sauf qu'elle s'est laissée emporter la petite dame et a cru que ça lui donnait la permission de lui toucher le nez. Et là, comment dire, le métro, les microbes, elle que je ne connais pas. Et bien non, stop, j'ai juste eu le temps de le décaler pour qu'elle ne l'atteigne pas et c'est moi en plus qui me suit faite recevoir :"Non mais il me sourit, laissez moi jouer avec lui". Bien sûr Madame, mon fils est un objet juste présent pour ton bon plaisir".

Mais il y a eu pire, la semaine dernière !

Je rentrais chez moi avec Ouistiti installé dans le Manduca. Une femme était assise à côté de moi et elle le cherchait du regard après qu'il lui ait fait une risette mais qu'il s'intéressait à d'autres personnes juste après. Elle s'est levée et s'est mise derrière moi (J'étais sur un strapontin). Son attitude m'a interpellée car si on a une place assise dans le métro, on se lève quand on arrive à sa station mais pas pour se mettre dans le couloir pour se tasser avec les personnes qui y sont déjà. Et d'un coup j'entends le bruit de l'appareil photo de son téléphone qu'elle tenait à la main. La rame de métro fait une petite embardée, cette femme est déséquilibrée par le mouvement ce qui me permet d'avoir un angle de vue sur son téléphone. Et là, stupeur, je vois Ouistiti en photo. Autant vous dire que j'ai tout suite tapé un scandale en exigeant qu'elle me la montre. Là elle s'est mise à bafouiller, à dire que ce n'est rien. Un monsieur intervient en lui disant que si elle ne me donne pas son téléphone, on descend tous les 3 à la prochaine station et on appelle la sécurité de la RATP. Forcément elle finit par me le tendre et je vois la photo. Bien sûr je l'efface, je vérifie qu'il n'y en a pas d'autres. Tout ça va très vite, Ouistiti sent que quelque chose ne va pas, il commence à pleurer. Je rends donc le téléphone pour m'occuper de lui et je ne cherche pas plus loin quand elle descend à la station d'après.

Je ne sais pas quelles étaient ses intentions : juste naïvement croire qu'elle pouvait prendre un bébé qu'elle trouvait mignon, ou un acte cinglé pour traquer un bébé ? Car oui, vous allez peut être trouver ça excessif mais après coup j'ai eu très peur : avec tout ce qu'on voit sur les rapts d'enfants, l'idée n'a pas tardé à germer qu'elle nous avait repérés, qu'elle avait pris Ouistiti en photo pour le montrer et qu'elle comptait me suivre pour voir où j'habitais. Bref, je préfère ne pas aller plus loin dans ma description car rien que d'y penser ça me glace le sang.

Autant vous dire que maintenant que ce soit dans la rue ou dans le métro, je suis en mode lionne et je suis sur le qui-vive dès qu'une personne l'approche.

Je me doute que notre mésaventure de la photo dans le métro est un extrême, mais vous, avez vous été confronté à des remarques ou des actes bizarres de la part d'inconnus quand vous êtes dehors avec votre bébé ? Comment réagissez vous ? Dites moi tout en commentaire.

 

Ce billet "Une méchante frayeur" est apparu en premier sur MamanDeOuistiti

6 Thoughts on “Une méchante frayeur…

  1. Pareil je ne supportais pas que les gens dans la rue touche mon bébé, le coup de la photo c’est complètement hallucinant, comment peut-on avoir l’idée de prendre un bb qu’on ne connait pas en photo, tu as eu tout à fait raison de te mettre en colère et d’effacer sa photo, elle doit être complètement barge cette pauvre dame.

  2. J’hallucine quand je lis ton article ! Elle s’est crue où cette femme. C’est totalement illégal (il me semble) de prendre un enfant en photo sans l’avis de ses parents (ou c’est peut-être juste s’il y a une utilisation commerciale derrière) Enfin bref, ça ne se fait juste pas ! C’est une folle cette femme.

    A part quelques mamies qui lui caressent la joue à force de "jouer" avec Crapaud, je ne me souviens pas trop d’événements très indésirables. Je n’avais même pas osé dire quoi que ce soit.

  3. Oh mais la tarée ! J’aurai réagi comme toi, je pense que je l’aurai traquée et appelé la sécurité car ça fait vraiment peur ! Quelle folle !
    Tu peux trouvé un bébé joli, rigolo, mais l’intérêt de prendre en photo? Là je ne vois pas…
    Ton billet me rappelle une expérience vécue il y a deux semaines dans le métro (encore…) , un vieil homme semblait hypnotisé par Chouquinette, limite en transe, il me demande à plusieurs reprises si elle aime les biberons, à cela je réponds froidement "comme tous les bébés monsieur" , et là il se lève et vient la toucher , je suis devenue folle, je lui ai tapé dans la main, et lui ai dit de ne JAMAIS toucher mon bébé, qu’il était un INCONNU dans le métro ! Je lui ai ordonné de se rasseoir , ce qu’il a fait gêné… J’ai desinfecté Chouquinette, et suis sortie du métro très remuée…
    Qui était il? Quel genre d’homme? Je suis d’une génération traumatisée par les rapts , les Marc Dutroux etc… Était ce ce genre de pervers ou simplement un vieil homme en manque de conversation?
    Je préfère ne plus trop y penser mais on vit dans une drôle d’époque…

  4. C’est clair, les gens se prennent pour qui! Combien de fois ça m’est arrivé aussi de devoir d"écaler la poussette pour qu’on ne le touche pas. D’ailleurs maintenant dans le bus, je prends uniquement le porte bébé à moins d’être avec Mr papa pour faire barrière! C’est comme quand tu es enceinte, les gens se permettent aussi de toucher ton ventre comme si c’était propriété publique! Ça ne me viendrait jamais à l’esprit!
    Mais alors, prendre une photo, là c’est vraiment hallucinant!! C’est quoi cette nana? J’espère qu’elle s’est excusée au moins! Qu’est ce qui a bien pu lui passer par la tête!
    On est jamais trop prudent! Tu as bien fait d’effacer cette photo!

  5. maman de la Bouille on 21 juillet 2014 at 0 h 00 min said:

    La vache c’est corsé le coup du métro!!! sans déconner elle s’est crue où celle la!!!
    Ici c’est plus calme, mais le pire que j’ai eu c’est en faisant les courses. Je pose le cosy sur le caddie pour avoir les mains libres, et là, pendant que je choisissais tranquillement mes tomates, je vois une vieille peau qui met sa tête DANS le cosy! J’ai eu juste le temps d’éloigner le caddie, et quand je lui ai demandé ce qu’elle comptait faire, elle m’a répondu qu’elle voulait lui faire un bisous, parce que, je cite "ses joues sont a croquer"! Ca m’a tellement laissée sur le cul, que j’ai rien trouvé a repondre! Mais du coup maintenant quand je fais les courses, le cosy est toujours sur le caddie, mais la capote est bien en place, et la hanse aussi, ça empeche les gens de trop s’approcher!

  6. mon best of de juillet ira vers ce billet, car on a tous des frayeurs,dès que l’on se sait enceinte en fait 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation