De quoi as-tu peur mon cœur ?

4
10

Voilà un peu plus d'un mois que les dodos sont devenus bien compliqués pour Ouistiti.

A force de l'observer, je sais maintenant qu'il ne pleure pas de douleur (entre les coliques, les régurgitations et le doublement de gencives, je sais maintenant reconnaître les pleurs de douleur). Non là c'est complètement différent, peu importe le dodo (dodos de nuit ou dodos de sieste), il se réveille systématiquement en s'agitant, en gémissant pour, à chaque fois, finir par pleurer en hurlant, sauf si j'arrive à suffisamment capter son attention en faisant en sorte qu'il me voit avant de commencer à s'agiter, et encore…

Ça a commencé quand nous sommes partis pour la première fois en vacances. 

Dès le premier soir là-bas, il hurlait et semblait terrorisé : j'ai tout de suite fait le lien du changement de décor, et sa pédiatre m'a confirmé que certains bébés sont casaniers, mais j'étais loin de m'imaginer que ça pourrait continuer à notre retour à la maison. 
Et c'est même pire puisqu'il ne pleure pas que le soir, non depuis un mois il pleure à chaque réveil, et il ne dort quasiment plus l'après-midi sauf si je le sors en poussette ou en écharpe (maintenant qu'il accepte d'y rester). J'arrive à en avoir des courbatures…

Après avoir cherché une raison physique, sa pédiatre en est arrivée aux mêmes conclusions que moi : quelque chose dans le sommeil lui fait peur. Elle nous a donc conseillé d'aller voir un pédo-psy pour l'apaiser au plus vite et ne pas risquer qu'il se braque totalement contre les dodos. 

Nous y sommes donc allés tous les trois avec PapaDeOuistiti et il en est ressorti des choses que je savais déjà depuis que j'étais sur cette piste : Ouistiti a beaucoup de mal à faire la transition sommeil/réveil, il a besoin de contact, d'être rassuré (c'est bien pour ça qu'il réclame autant d'être dans mes bras tout au long de la journée). Il semblerait que ça ait aussi un lien avec des événements survenus pendant ma grossesse, que l'insécurité ressentie pendant les vacances aurait "activé". Tout ça j'y ai pensé avant de voir le pédo-psy qui, pour l'instant, ne nous a proposé aucune solution à part de voir une puéricultrice spécialisée dans les rythmes des bébés, afin de m'aider à ce que Ouistiti retrouve un rythme normal de sommeil pour un bébé de son âge. 

Nous devons également revoir par la suite le pedo-psy, mais pour l'instant, Ouistiti continue à ne pas être bien et ça, c'est juste insupportable pour nous !

Heureusement, ma formatrice en portage va me donner les coordonnées d'une thérapeute haptonome. Et c'est très certainement parce que je voulais faire de l'haptonomie pendant ma grossesse (imaginez ma frustration quand je me suis rendue compte que ma maternité m'avait indiqué que c'était comme les cours classiques, à débuter à 7 mois de grossesse alors que c'était en réalité à 4 mois, et que c'était donc trop tard pour moi) que je me sens plus en confiance à l'idée d'être soutenue par une personne dont la philosophie me parle plus qu'un pédo-psy classique. 

Et vous, êtes-vous ou avez-vous connu ce genre de soucis avec vos Babychoux ? Avez vous vu un pédo-psy, une hapto-thérapeute ? Comment cela se passe-t-il ou s'est-il passé ?

 

De quoi as-tu peur mon cœur ?

4 Commentaires

  1. trop tard à 7 mois? Je pensais que tu pouvais à tout moment.. c est un échange entre bb et parents… Même si commencer tot est mieux…
    Bref, j espère que ton petit bout va retrouver son sommeil!

    D.

  2. Bonjour Maman de Ouistiti,
    Je travaille que sur des stress qui ne sont pas adaptés à une situation.
    Ex: une personne se retourne sans cesse dans la rue parce qu’elle a la sensation d’être suivie. Si elle est réellement suivi : c’est adapté (son cerveau survie la prévient) si par contre personne ne la suit et qu’elle persiste à croire qu’elle est suivie ce n’est pas adapté à la situation.
    Si vous me dites que votre bébé est né avec une pathologie ou une insuffisance et que vous avez peur qui lui arrive quelque chose je vous répondrais : alors votre peur qu’il lui arrive quelque chose est adapté. Si par contre, votre bébé est en pleine santé, qu’il est passé par des épisodes de maladies mais qu’aujourd’hui il va bien au niveau de sa santé alors avoir peur que quelque chose n’aille pas n’est pas adapté à la situation.
    Votre bébé, par ses réveils nocturnes, n’est qu’un révélateur pour vous. Dès lors que vous aurez trouver le sens de ses réveils nocturnes, et que vous passerez par un apprentissage, votre bébé dormira. Je ne sais pas si vous êtes allée sur mon blog, j’ai écrit un article à ce sujet: http://www.solutions-parents.com/comment-je-traite-les-problemes-de-sommeil-chez-lenfant/
    Voilà, je voulais simplement vous donnez des informations. Savoir que cette méthode existe.
    Belle continuation à tous les 3

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here